Les méridiens du corps : les connaître et comprendre leur importance


Les méridiens du corps tiennent une place prépondérante dans la médecine traditionnelle chinoise. En effet, l’acupuncture se base surtout sur la connaissance de ces canaux qui transportent notre énergie vitale (chi). Il existe douze principaux méridiens (Jingmai) et huit autres que l’on nomme les méridiens extraordinaires (Qi Jing). Leur plus grande importance réside dans le fait qu’ils distribuent le chi dans tout le corps. Plus de détail sur ce sujet.

Mieux comprendre les méridiens du corps

L’origine de la théorie des méridiens remonte à plus de 2000 ans, du temps de l’empereur Huangdi Neijing dit, l’Empereur Jaune. En effet, c’est le traité de la médecine interne de ce dernier qui a tracé pour la première fois, les trajets des méridiens du corps. Concrètement, comme nous l’avons mentionné plus haut, leur rôle est de transporter le chi du corps. Ils ont alors un impact sur notre physiologie et sur les pathologies qui nous affectent. Ainsi, l’acupuncture, le shiatsu et toutes les formes de médecine traditionnelle chinoise s’en servent pour soigner et pour prévenir les différentes maladies.

D’autre part, les méridiens ne sont pas seulement liés à la médecine. En effet, ils connaissent également une corrélation avec d’autres théories comme celle des cinq éléments (le feu, la terre, le métal, l’eau, le bois) et celle du Yin et Yang. Mais en plus, les méridiens se retrouvent également à travers d’autres pratiques chinoises comme les arts martiaux, notamment, le kung-fu et le tai-chi chan.

À la découverte des 12 principaux méridiens du corps

Parcourant le corps dans son ensemble, les douze principaux méridiens sont des canaux interconnectés entre eux. Ces méridiens du corps forment une organisation complexe qui assure la circulation des trois énergies Yin, des trois énergies Yang ainsi que le sang. Autrement dit, les méridiens du corps assurent la circulation de l’énergie vitale afin de maintenir l’équilibre du corps et de l’esprit. Ces 12 méridiens principaux sont rattachés aux organes qui peuvent être zang (trésor) ou fu (atelier) ainsi qu’aux entrailles. Ils donnent naissance à un important réseau fournissant une énergie nourricière aux régions avoisinantes. On retrouve :

Le méridien des reins

Dans la médecine traditionnelle chinoise, le rein est un organe zang porteur de l’énergie sexuelle et ancestrale. En effet, ce méridien du corps stocke l’Essence responsable de la naissance ainsi que la fertilité. Avec celui de la rate, le méridien des reins constitue l’un des méridiens du corps yin du pied. Raison pour laquelle, il est également appelé le Shaoyin du pied. Sur le plan thérapeutique, on stimule les différents points que l’on retrouve sur ce méridien afin de soigner un œdème, un mal de gorge, un lumbago. Par ailleurs, ce méridien du corps aide également à soigner une atrophie des muscles des membres inférieurs, une diarrhée, une constipation ou une paralysie motrice.

Le méridien de la vessie

Avec ses 67 points, le méridien de la vessie est l’un des plus importants méridiens du corps. Il a pour rôle de régler la rétention d’urine et de contrôler le niveau des liquides dans le corps. Dans la médecine traditionnelle chinoise, on stimule les différents points sur le méridien de la vessie pour guérir les maux de tête, les maladies oculaires, les douleurs à la nuque et au dos, les lombaires et les membres inférieurs. D’une manière pour large, le rééquilibrage du méridien de la vessie permet de se débarrasser des émotions négatives comme la peur, l’angoisse ou encore le stress. La vessie est un organe Fu et son méridien est un yang du pied.

Le méridien des poumons

Aussi appelée Shou tai yin fei jing, le méridien des poumons est un méridien yin de la main qui réagit à l’oppression. Sur le plan énergétique, la fonction principale de ce méridien est de capter l’essence de l’air, de le mélanger avec le Gong qi et le Yuan qi pour créer l’énergie vitale. Dans la médecine traditionnelle chinoise, les points du méridien des poumons sont stimulés pour soigner un rhume, un mal de gorge, un asthme ou une toux. Aussi, ce méridien aide également à guérir les douleurs à l’épaule ou au dos.

Le méridien de la rate

Dans le système des méridiens du corps, le méridien de la rate est un méridien yin. De concert avec le méridien du cœur et du pancréas, il est participe à l’absorption des aliments, mais aussi des pensées, des émotions et des expériences. Le méridien de la rate à une forte connexion avec le méridien yang de l’estomac dans la mesure où ensemble il digère la nourriture et tout ce qui entre dans l’organisme par le nez, la bouche, la peau, les oreilles et les yeux. Dans la médecine traditionnelle chinoise, ce méridien du corps est sollicité en cas de :

  • Douleur gastrique,
  • Vomissement
  • Douleur de la langue.

Le méridien du foie

En plus de réguler la circulation du qi, le méridien du foie assure la défense immunitaire de l’organisme tout en optimisant l’organisation de l’ensemble des fonctions du corps. Dans le système des méridiens, il s’agit méridien yin responsable de la rétention d’urine. Généralement, les points de ce méridien sont stimulés pour lutter contre les douleurs du bas-ventre, les vomissements et les lumbagos et la plénitude thoracique.

Le méridien de l’estomac le moteur des méridiens du corps

Le méridien de l’estomac a pour rôle principal de faire descendre le chi. Il s’agit en outre d’un méridien yang du pied qui contient les points à stimuler pour venir à bout d’un œdème, d’une gastralgie, de vomissements, de douleur thoracique, d’une paralysie faciale, d’un mal de gorge ou d’une douleur aux genoux.

Le méridien de la vésicule biliaire

C’est un méridien yang du pied responsable des vertiges et du goût amer. Ce méridien présente également les points à stimuler pour soigner la surdité ou les bourdonnements. Par ailleurs, le méridien de la vésicule biliaire permet de guérir les douleurs sur des zones spécifiques du visage comme l’angle interne de l’œil ou la zone sous-maxillaire.

Le méridien du péricarde

Comme tous les méridiens du corps, celui du péricarde transporte également une énergie vitale. Lorsqu’une personne est sujette à des spasmes, à une angine de la poitrine ou à des palpitations, les points du méridien de son péricarde peuvent aider à la soigner. Par ailleurs, il s’agit d’un méridien yin de la main qui est responsable de l’irritabilité et de l’agitation.

Méridien du gros intestin

Le méridien du gros intestin est le méridien yang de la main contient les points d’acupunctures à stimuler pour arrêter la diarrhée, les douleurs abdominales, la constipation, les douleurs dentaires, les maux de gorge, ainsi que les écoulements nasaux.

Méridien du cœur :  l’empereur des méridiens du corps

Le méridien du cœur est un méridien yin de la main qui présente les points à stimuler pour traiter les douleurs au cœur et la jaunisse. Il contrôle également la soif et la chaleur des paumes. Le cœur est par ailleurs un organe zang.

Les méridiens du corps : le triple réchauffeur

C’est un yang de la main qui véhicule l’énergie d’un organe Fu nommé San Jiao. Stimulés pour guérir la surdité, les difficultés à uriner, les enflures de joue et les maux de gorge, les points du méridien du triple réchauffeur aident également à soigner les douleurs rétroauriculaires et les bourdonnements d’oreilles.

Le méridien de l’intestin grêle

Le méridien de l’intestin grêle méridien yang de la main vient clore la liste des douze méridiens du corps. Il prévient et guérit les douleurs dans la partie inférieure de l’abdomen, la jaunisse, les maux de gorge, les gonflements des joues et la surdité.

Les méridiens du corps : les 8 méridiens extraordinaires

En plus des 12 méridiens principaux, le corps humain est constitué de 8 méridiens supplémentaires. Ils sont communément appelé les 8 vaisseaux extraordinaire ou merveilleux. A contrario des méridiens principaux, ces derniers ne sont pas reliés à des organes en particulier. Ces méridiens ont alors pour rôle de réguler le yin et le yang et de gouverner les méridiens yang. Mai aussi, de relier les méridiens yin. Ils sont également considérés comme l’émanation du Ming men aussi appelé la porte de la vie ou le gardien des Essences. Dans les lignes qui suivent, découvrez plus en détail les 8 vaisseaux extraordinaires :

Du Mai

Également appelé le Vaisseau Gouverneur, le Du Mai est considéré dans le système des méridiens du corps comme le superviseur de l’ensemble des manifestations de l’énergie Yang du corps. Raison pour laquelle d’ailleurs, on l’appelle également le père de tous les Yang. En que tel, il exerce ainsi une influence prépondérante sur tous les méridiens Yang. À l’instar de l’intestin grêle, le triple réchauffeur, le côlon, l’estomac, la vésicule biliaire et Vessie. La stimulation de ce méridien permet d’agir sur la dépression nerveuse, l’instabilité mentale ainsi que l’hyperactivité mentale.

Les méridiens du corps : le Ren Mai

Très utilisé dans la pratique du chi gong, le Ren Mai aussi appelée le Vaisseau de Conception est considéré comme le plus important des méridiens du corps. De fait, avec le Du Mai, il forme l’orbite microcosmique qui permet d’accéder aux Trois Trésors et de les transmuter. Dans la médecine traditionnelle chinoise, ce vaisseau extraordinaire tient une place particulièrement importante chez la femme puisqu’il régule l’utérus. En ce sens, elle est responsable de puberté, les menstruations, la fertilité, l’accouchement ou encore la ménopause.

Chong Mai

Chong Mai ou le vaisseau pénétrant est un méridien Yin par excellence. En effet, dans le système des méridiens du corps, il permet la pénétration et la mise en mouvement de l’énergie Yin de la terre dans le corps humain. Par ailleurs, en tant que mer des 12 méridiens, il contrôle également le qi dans l’ensemble des méridiens du corps. Dans la MTC, les points Chong Mai sont stimulés pour le traitement de nombreuses pathologies  circulatoires, musculosquelettiques et hormonales. La stimulation de ces points visent également à soigner les douleurs lombaires, les acouphènes ainsi que les faiblesses du genou.

Dai Mai

Aussi appelé le Vaisseau Ceinture, Dai Mai est un méridien horizontal. Il encercle les méridiens principaux, dont le but d’harmoniser la circulation du Qi jusqu’aux jambes. Dans la médecine traditionnelle chinoise, on stimule les points de ce méridien pour soigner les problème gynécologiques. À l’instar des :

  • Écoulements vaginaux chroniques
  • Aménorrhées
  • Règles douloureuses.

Yin wei mai

En interdépendance avec Yang wei, mai (le vaisseau de liaison Yang), Yin wei Mai est le vaisseau de liaison Yin. De fait, il assure la circulation de l’énergie Yin dans les méridiens du corps y afférents. Il domine donc, tous les aspects internes du corps. À savoir :

  • Le poumon
  • Le maître du cœur
  • La rate
  • Le pancréas
  • Le cœur
  • Le rein
  • Foie

Yang wei Mai

Dans l’idiogramme chinois, le mot « wei » suggère une connexion spécifique entre plusieurs méridiens. Le Yang wei Mai est donc relié Yin wei mai. Ensemble, il constitue une paire Yin et Yang. Le Yang wei Mai stimule le flux de chi dans les méridiens du corps yang. Aussi, il agit sur les composants externes.

Yin qiao Mai

De la même famille que Yang Qiao Mai, Yin qiao Mai assure la bonne activité des reins et œuvre tout particulièrement dans le rééquilibrage des énergies du corps vers l’intérieur. Dans la MTC, on stimule les points Yin qio Mai pour assurer la concordance des Yin. Il intervient également dans le traitement des :

  • Troubles spasmodiques
  • Défaillances énergétiques et musculaires
  • Problèmes d’éveil
  • Déséquilibres affectifs.

Yang qiao Mai

Yang qiao Mai ou le vaisseau cheville yang constitue un réseau de méridien qui permet la distribution de l’énergie ancestrale (le yuan) du bas vers le haut du corps. Par ailleurs, ce réseau prend également en charge le fonctionnement des artères vertébrales gauche et droite. Aussi, il participe à la régulation du cycle d’éveil et de sommeil.

Vivre avec les méridiens du corps

La conscience et la connaissance des méridiens nous font comprendre l’importance de l’énergie vitale. En effet, les méridiens font partie des composants de notre corps. Prévenons les maladies, affirmons notre confiance en soi et notre image de soi en considérant davantage nos méridiens.

Faites des commentaires pour partager vos connaissances et vos expériences sur le sujet.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment