Méridien du poumon : tout ce que vous devez savoir à son sujet


Le saviez-vous ? Selon la médecine traditionnelle chinoise (MTC), le corps humain possède des canaux énergétiques interconnectés dans lesquels circulent l’énergie vitale ou le Qi (ch’i). Ces canaux énergétiques aussi appelés les méridiens du corps ou le jingmai sont au nombres de 12. Ils ont pour rôle d’assurer la circulation des trois énergies Yin et des trois énergies Yang. Ceux-ci assure l’équilibre du corps et de l’esprit. Effectivement, situés le long du corps, ces points d’énergies gouvernent les grandes fonctions de l’organisme humain. D’ailleurs, c’est la connaissance parfaite de ces méridiens du corps qui a permis à la MTC de soigner efficacement le corps. Et ceci, en allant solutionner l’origine des différents maux directement à sa source. Dans cet article, vous allez découvrir le méridien du poumon.

Mieux comprendre le méridien du poumon

Selon la médecine traditionnelle chinoise, le méridien du poumon ou Shou tai yin fei jing fait partie des méridiens yin. La fonction principal du méridien du poumon est de capter l’essence subtile de l’air et de la mêler à votre énergie essentielle (Gong Qi) ainsi que votre énergie ancestrale (Yuan Qi). Ceci afin de créer votre énergie vitale.

A ce titre, le poumon communément appelé le « Maître des Souffles » est celui qui gouverne la circulation et l’échange du Qi avec l’environnement extérieur. D’ailleurs, il est à noter qu’il communique directement avec l’extérieur par l’intermédiaire de la trachée, du larynx et du nez. Ainsi, une bonne circulation du Qi à travers le méridien du poumon est donc le garant de votre capacité à résister aux facteurs pathogènes externes (froid, vent, humidité, sécheresse, chaleur). Mais aussi, à maintenir l’équilibre entre l’intérieur et l’extérieur pour mieux avancer dans la vie.

Et ce n’est pas tout ! En relation directe avec votre « soi intérieur », le méridien du poumon régit votre état émotionnel. En effet, selon la MTC, le poumon abrite l’âme corporelle laquelle vous permet de ressentir les émotions et les sensations. Celle-ci est aussi responsable de votre instinct humain. En ce sens, le méridien du poumon vous aide à gérer la colère, à mieux apprivoiser l’anxiété ainsi que le stress. Mais aussi, à respecter vos besoins primitifs et à avancer dans la vie. Enfin, il est à noter que le méridien du poumon tient une place très importante dans le corps humain. Et pour cause, le poumon est considéré anatomiquement l’organe qui assure la protection de l’organisme et son bien-être. Mais surtout, il contrôle les rythmes corporels suivant celui de la respiration.

Les correspondances du méridien du poumon

Le méridien du poumon est associé à :

  • Un élément : métal qui renvoie l’or pour sa pureté et sa valeur
  • Une saison : l’Automne. Selon le calendrier énergétique chinois, celle-ci démarre fin août et finit fin octobre.
  • Un état émotionnel : la tristesse
  • Un tempérament : la capacité à choisir avec justesse et prendre des décisions efficacement

Les points principaux

À l’instar de tous les méridiens du corps, le méridien du poumon passe par des points spécifiques du corps communément appelés les points d’acupunctures. Pour sa part, le méridien du poumon traverse 11 points principaux. A savoir :

  • 1 p Zhōng Fǔ
  • 2 p Yún mén
  • 3 pTiān fǔ
  • 4 p Xiá bái
  • 5 p Chǐ zé
  • 6 pKǒng zuì
  • 7 p Lìe qūe
  • 8 p Jīng qú
  • 9 p Tài yuān
  • 10 p Yú jì
  • 11 p Shào shāng

La stimulation de ses points spécifiques de l’acupuncture chinoise vise avant tout à rétablir la circulation du Qi du poumon. Plus particulièrement, lorsque celle-ci est altérée par des facteurs pathogènes extérieurs qui se logent dans la partie superficielle du corps. Mais aussi à traiter le dysfonctionnement du méridien du poumon pouvant se traduire par :

  • Des troubles respiratoires (toux, dyspnée, asthme, essoufflement…)
  • Des troubles nasaux, y compris les saignements de nez et l’obstruction nasale
  • Les troubles de la gorge (sécheresse, congestion, gonflement, douleur…).

Enfin, elle permet également de tonifier l’énergie du poumon afin d’améliorer l’état émotionnel, de mieux gérer la colère et tout simplement d’avancer dans la vie.

Cheminement du méridien du poumon

Avant toute chose, il faut savoir que douze méridiens principaux possèdent chacun un trajet interne. Ce trajet met en évidence la relation en profondeur et/ou superficielle entre les organes et entrailles. Ce qui vous permet de mieux comprendre l’ensemble des éléments composant les systèmes fonctionnels organiques. Et le méridien du poumon n’échappe évidemment pas à cette règle.

Dans l’interne, ce méridien prend naissance au niveau du réchauffeur moyen puis descend dans le gros intestin. Il remonte ensuite aux intestins, traverse le cœur et le diaphragme puis se ramifie dans les poumons. Ensuite, il remonte vers la trachée jusqu’à la gorge en pénétrant le tiān tū dans la cheminée céleste située dans fossettes sus-thernal puis monte aux larynx. A partir du larynx, il redescend et émerge obliquement à la surface du corps à Zhon fu situé dans le premier espace intercostal à deux distances de la ligne mamelonnée d’où il remonte à nouveau vers Yún mén.

Il se dirige ensuite vers la face antérieure de l’épaule au niveau du deltoïde antérieur. Emprunte le sillon delto-pectoral, descend le long de la face antérieure du bras et chemine en dehors des méridiens shao jing ying et shao shao yin. Ensuite, il atteint le milieu du coude, à Chi ze au bord externe du tendon bicipital, longe la partie antéro-externe de l’avant-bras et suit la goutière radial à Tai yuan logé à l’extrémité du pli intérieur du poignet. Enfin, il remonte sur l’éminence thénar dont il longe le bord externe puis rejoint yu ji situé au niveau de l’articulation méta phalangienne du pouce et se termine à Shao shang.

Bon à savoir :

Selon certains écrits, une branche collatérale se sépare du méridien principal au niveau de Lieque. Celui-ci parcourt l’éminence thénar puis permet la liaison avec Shangyang, le premier point du méridien du gros intestin. Une branche divergente du méridien du poumon part ensuite de l’aisselle et passe devant le méridien du cœur Shao shao yin, se relie au poumon et se ramifie dans le gros intestin.

Comment améliorer les fonctions Shou tai yin fei jing ?

Afin de stimuler le méridien du poumon, il est conseillé de profiter de l’Automne pour prendre soin de vous, faire un massage relaxant et vous frottez la peau avec les mains. Par ailleurs, comme le méridien du poumon est soutenu par un état émotionnel apaisé, il est primordial d’apprendre à calmer le mental et à gérer la colère ou encore la tristesse.
Pour ce faire, la méditation et la respiration conscience restent vos meilleurs alliés. Aussi, une amélioration de votre mode de vie peut renforcer le Qi du poumon. En ce sens, il est indispensable de privilégier une alimentation saine et équilibrer ainsi qu’une activité physique régulière. Enfin, les disciplines énergétiques comme le Qi Qong ou le Tai Chi, le Shiatsu ou yoga du rire peuvent également vous aider à stimuler votre méridien du poumon.

Et vous, avez-vous d’autres astuces ?

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment