Yang wei mai, le merveilleux vaisseau stabilisateur de l’énergie yang


Au sein de la MTC, les méridiens chinois extraordinaires représentent le niveau de structuration énergétique le plus profond du corps. Ils se forme à l’intérieur de nous et sont porteurs du Yuan Qi. Cette forme spécifique d’énergie vitale correspond au patrimoine génétique de l’être humain. Ils fonctionnent comme des réservoirs incommensurables à partir desquels les douze méridiens principaux peuvent être reconstitués. Pareillement, ils leur servent de système de drainage en cas d’excès. Parmi les huit, le yang wei mai s’avère particulièrement indispensable pour réguler l’énergie yang de notre métabolisme.

Le vaisseau extraordinaire yang wei mai

Le mot « wei » suggère une connexion spécifique entre plusieurs méridiens. Cela signifie que tous les méridiens chinois yin se relient au yin wei mai, tandis que les yang se rattachent au méridien curieux yang wei mai. En d’autres termes, les fonctions de cette paire consistent à rassembler tous les méridiens en deux catégories distinctes. De plus, ils sont indissociables puisqu’ils assurent le parfait équilibre entre ces deux catégories complémentaires que l’on peut retrouver à de nombreuses échelles. Ainsi, le yin wei mai domine les aspects internes du corps, alors que le yang wei mai agit sur les composants externes. Quand ces deux méridiens fonctionnent normalement, le métabolisme se stabilise naturellement.

Par ailleurs, le yang wei mai a pour mission d’irriguer et de nourrir les parties du corps où les méridiens principaux n’arrivent pas à faire circuler le chi correctement. Ce méridien joue donc un rôle essentiellement réglementaire. Il commence à un point du méridien de la vessie situé sur la malléole externe : le point d’acupuncture jin men (V 63). Il circule ensuite sur le long du dos pour arriver jusqu’au cou où il rencontre tous les autres méridiens yang et le Du Mai. Ce méridien a seize points et sa trajectoire autour du crâne est plus ou moins complexe. Il commence derrière l’oreille pour atteindre le feng chi (VB 20) où il entre dans la tête. Puis, il s’introduit dans l’oreille et se continue jusqu’à ben shen (VB 13) où il termine sa route.

Les points d’acupuncture et ses rôles

Dans la médecine traditionnelle chinoise, le chi coule à travers les méridiens du corps humain. Ils sont accessibles via les points d’acupuncture. L’insertion d’aiguilles au bon endroit avec les combinaisons appropriées permet alors de rétablir le flux d’énergie. En ce qui concerne le yang wei mai, les points qu’il regroupe ont chacun une fonction bien déterminée.

    • Ya men VG 15 : Il apaise le mental et stimule la prise de parole.
    • Feng fu VG 16 : Il élimine le ballonnement et libère l’esprit.
    • Feng chi VB 20 : Il atténue le superflu d’énergie yang dans le méridien du foie, améliore la vue et l’ouïe, dégage la chaleur et désencombre le cerveau.
    • Nao kong VB 19 : Il empêche l’utilisation à l’excès du méridien de la vésicule biliaire.
    • Cheng ling VB 18 : Il calme et purifie l’esprit, draine la chaleur et ouvre les poumons.
    • Zheng ying VB 17 : Il apaise les tendons et optimise le fonctionnement des vaisseaux qui les relient.
    • Mu chuang GB 16 : Il désencombre la tête et permet d’avoir une bonne vue.
    • Tou lin qi VB 15 : Il rééquilibre les émotions, illumine les yeux et dégage le nez.
    • Yang bai VB 14 : Il combat le vent extérieur et atténue la hausse du chi.
    • Ben shen VB 13 : Il permet de se relaxer.
    • Tou wei E 8 : Il soulage la douleur et les vertiges.
    • Jian jing VB 21 : Il détend les tendons et favorise l’écoulement du lait par la glande mammaire.
    • Tian liao TR 15 : Il optimise la liaison entre les méridiens chinois yang.
    • Nao shu IG 10 : Il purifie le sang et libère le yin wei mai et le yang wei mai.
    • Yang liao VB 35 : Il élimine les obstructions au niveau des méridiens yang.
    • Jin men V 63 : Il apaise les nerfs et calme l’esprit.

Que se passe-t-il quand le yang wei mai est instable ?

D’une manière générale, si vous avez un yang déficitaire, cela signifie que l’énergie yin dans votre chi est en quantité trop supérieure. Pareillement, le yang est responsable de la stimulation et du réchauffement du corps qui pourraient être perturbés. Il agit également sur l’endurance et la force physique. Ainsi, lorsque vous ne disposez pas d’assez d’énergie yang, votre métabolisme commence à ralentir et vous montrez des signes de « froideur ». De même, cela peut favoriser l’apparition de certains troubles psychologiques, dont l’anxiété. Toutefois, l’afflux du yang wei mai peut aussi engendrer d’autres affections, telles que :

    • L’épilepsie ;
    • L’apoplexie ;
    • La dyskinésie de la langue ;
    • L’aphasie ;
    • Le mal de tête occipital ;
    • La rigidité de la nuque ;
    • La déficience motrice ;
    • La douleur des membres inférieurs ;
    • La surdité et la mutité ;
    • Les acouphènes ;
    • Le vertige ;
    • Les troubles de la vision ;
    • L’enrouement soudain de la voix.

Alors, que faire pour réinstaurer l’équilibre ?

Pour donner un second souffle à votre yang wei mai, le soleil sera votre meilleur allié. Il fournit une énergie vitale avec laquelle beaucoup d’entre nous ont malheureusement fini par avoir une mauvaise relation. Pourtant, il s’avère indispensable pour la production de vitamine D — un essentiel pour la santé immunitaire. Ainsi, il peut vous être bénéfique de sortir tôt le matin ou plus tard dans l’après-midi sans crème solaire pour vous imprégner de ses rayons fortifiants. De même, les douches froides peuvent vous être particulièrement avantageux. Cette technique est pratiquée depuis des siècles par de nombreuses cultures pour accroître la résistance du corps à la maladie. Une brève exposition au froid induirait effectivement une augmentation des lymphocytes T et des taux de glutathion (puissant antioxydant et détoxifiant).

Néanmoins, la thérapie diététique constitue la meilleure option. Incluez les céréales et graines telles que l’avoine, le riz, le quinoa, les graines de tournesol et les noix dans votre alimentation. De même, les légumes comme le panais, le navet, le chou frisé, l’oignon et le poireau feront le plus grand bien à votre yang wei mai. Comme boisson, préférez les thés apaisants tels que le chai, le thé au gingembre et le thé au jasmin. En revanche, évitez les quantités excessives de nourritures froides ou crues (par exemple, salades ou légumes crus). Passez plutôt aux aliments légèrement cuits ; la cuisson à la vapeur sera la plus adéquate.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment