Yin wei mai, le méridien de l’équilibre et du bien-être


La médecine traditionnelle chinoise préconise un certain nombre de méthodes bienfaisantes. Chacune d’entre elles a pour but de renforcer la capacité naturelle de notre métabolisme à guérir par lui-même. Beaucoup d’entre elles s’avèrent importantes dans un contexte clinique. Les points d’acupuncture occupent une place particulière dans cette approche. Ils constituent des lignes de flux énergétique qui forment les méridiens du corps. Ces derniers ont été répartis en plusieurs systèmes en fonction de leurs rôles et/ou d’autres relations afin de savoir lequel utiliser pour une condition donnée. Un déséquilibre au niveau de ces canaux subtils peut engendrer la maladie. Toutefois, les plus importants d’entre eux ne correspondent pas nécessairement aux méridiens principaux. En effet, certains se situent plus profondément et sont parfois d’une plus grande influence. Le yin wei mai représente notamment un vaisseau qui se révèle indispensable dans la régulation de l’énergie yin. Focus sur ce méridien extraordinaire.

Yin wei mai, le vaisseau de liaison yin

Tout comme le yang wei mai, le yin wei mai fait référence à un « vaisseau de liaison ». Ces deux méridiens du corps sont maintenus en équilibre par l’aptitude de chacun à balancer le yin et le yang dans le corps. De même, comme ils sont interdépendants, ils sont incapables d’exister l’un sans l’autre. Ainsi, le yin wei mai assure la circulation de l’énergie yin dans les organes qui y correspondent. En revanche, le yang wei mai stimule le flux de chi dans les méridiens du corps yang. Ensemble, ils se régulent les uns les autres — optimisant alors le fonctionnement de leurs méridiens principaux respectifs.

Par ailleurs, ils ont tendance à se restreindre mutuellement puisqu’ils veulent nous garder à un certain point d’équilibre. Une fois que cet état de stabilité est renversé, les maladies surviennent plus facilement. Ces problèmes peuvent affecter à la fois la santé physique et psychologique. Ainsi, l’écoulement optimal du chi au niveau du yin wei mai contribue à l’amélioration de la confiance en soi des individus. Pareillement, cela aide à dépasser le sentiment d’échec constant ou d’inadaptation. Il permet également de mieux faire face aux changements majeurs qui risquent de se produire tout au long de votre vie.

La trajectoire suivie par ce méridien

Contrairement aux méridiens du corps Ren Mai et Du Mai, le yin wei mai ne dispose pas d’une ligne de flux d’énergie qui lui est propre. En effet, il empreinte plusieurs points d’acupuncture reliés aux canaux du rein, de la rate et du foie. Ce vaisseau régulateur du yin communique également avec le Vaisseau Conception. Par ailleurs, le méridien du yin wei mai s’écoule de la partie médiane des membres inférieurs jusqu’à la mi-cuisse. Il pénètre ensuite dans le bas de l’abdomen pour terminer sa route au niveau du cou. Chacun des points qu’il regroupe a une fonction particulière. Ils relient le « tout » dans les aspects conceptuels internes et externes de la conservation et de la protection des Wei Mai.

    • VC 23 lian quan : Il combat le ballonnement, encourage la parole et soumet le chi rebelle.
    • VC 22 tian tu : Il aide la descente du chi au niveau des poumons, résorbe le mucus, supprime l’excès de chaleur, arrête la toux. Aussi, stimuler ce point s’avère bénéfique pour soulager l’asthme.
    • F 14 qi men : Il favorise la fluidité du chi du foie, profite à l’estomac et refroidit le sang.
    • Rte 16 fu ai : Il élimine la chaleur superflue et désinhibe l’humidité. Il libère également le chi du méridien de l’intestin.
    • Rte 15 da heng : Il renforce la rate et les membres, régule le chi et favorise la fonction du méridien du gros intestin.
    • Rte 13 ju she : Il normalise la dynamique du chi, apaise le foie et soulage la douleur abdominale ou l’hernie.
    • R 9 zhu bin : Il calme l’esprit, tonifie le rein yin, ouvre la poitrine et régule le vaisseau de liaison yin. Ce point du yin wei mai est particulièrement important pour traiter certains troubles psychologiques.

Le yin wei mai et ses déséquilibres

Ce qui est bon pour le corps l’est aussi pour l’esprit, et vice versa. En médecine traditionnelle chinoise, les deux sont considérés comme entièrement interdépendants et ne peuvent donc pas être traités séparément. Ainsi, lorsque votre énergie vitale est bien équilibrée entre le yin et le yang et qu’elle coule parfaitement, cela conduit systématiquement à une bonne santé physique et émotionnelle. Une mauvaise circulation du chi au niveau du yin wei mai peut alors amener l’apparition de certains symptômes. En effet, quand ce méridien extraordinaire ne peut pas maintenir sa stabilité, vous pouvez vous sentir mal dans votre peau. Aussi, vous manqueriez d’entrain et votre estime envers vous-même en pâtirait. De même, cette faible activité peut entraîner la peur de vieillir, la dépression et les céphalées dues à une insuffisance sanguine. Pareillement, cela pourrait être à l’origine de certains troubles cardiaques, des douleurs dans la poitrine et dans le dos.

Alors, comment y remédier ?

La philosophie et la pratique de la médecine traditionnelle chinoise reposent sur un équilibre approprié, souvent subtil. Cela signifie qu’il faut éliminer certaines nourritures pour ne pas entraîner une instabilité énergétique du chi à l’extrême opposé. Pour renforcer le yin wei mai, privilégiez les produits laitiers tels que le fromage et le yaourt, mais aussi les œufs. Il en est même pour les haricots (rouges, noirs et mungo) et les aliments à base de soja comme le tofu. Vous pouvez également manger sans modération des légumes, dont les pommes de terre, les courges, les patates douces, les choux et les haricots verts.

Par contre, il faut bannir les boissons contenant trop de sucre, d’alcool ou de caféine. Vous devez mêmement limiter l’utilisation des épices comme le curry, le piment ou le gingembre lorsque vous cuisinez. En effet, elles créeront encore plus de « chaleur » dans votre corps — ce que le yin wei mai n’apprécie pas beaucoup. Aussi, évitez les repas trop copieux puisque cela causerait un excès de yin et a tendance à bloquer le système digestif. De ce fait, préférez manger des petites quantités, mais plus souvent.

Enfin, tout comme une bonne hygiène de vie, adopter le meilleur état d’esprit possible est aussi essentiel au maintien d’un flux d’énergie yin sain et harmonieux. Pour ce faire, certaines pratiques peuvent s’avérer particulièrement efficaces. C’est notamment le cas de l’acupuncture, l’acupression, les herbes médicinales et le chi gong. Essayez également de prendre le temps de vivre pleinement et d’opter pour le lâcher-prise quand cela s’impose.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment