Méridien de la vessie : maîtrisez la peur et l’angoisse


Avec ses 67 points, le méridien de la vessie est le plus long de la carte des méridiens, et l’un des plus importants. D’ailleurs il débute à l’angle interne de l’œil et se termine en dehors de l’angle unguéal externe du petit orteil. Selon la médecine traditionnelle chinoise, c’est lui qui contrôle le niveau des liquides dans le corps, notamment l’urine. C’est également lui qui se charge d’éliminer les déchets énergétiques. D’une manière plus large, le méridien de la vessie nous permet de nous débarrasser de tout ce qui est toxique dans notre vie émotionnelle : peur, angoisse, stress.

Petit retour sur les 12 méridiens du corps

Selon les anciens Chinois, notre corps possède 12 méridiens liés à un organe ou plusieurs (méridiens Yin) ou bien liés à des entrailles (méridiens Yang). Ces méridiens sont des canaux énergétiques interconnectés par lesquels circule le chi ou énergie vitale et le sang. Autrement dit, les méridiens assurent la circulation de l’énergie vitale et autoguérison.

Chaque méridien commence et se termine sur des points en particulier et circule le long du corps dans la partie antérieure ou postérieure selon un trajet propre à lui. Par ailleurs, chacun a son horaire énergétique et correspond à un élément.

Le méridien de la vessie en détail

Dans la carte des méridiens, le méridien de la vessie aussi appelée Tai Yang du pied ou Pang Guan est un méridien associé aux entrailles dont il porte le nom : la vessie. Comme son nom l’indique, c’est un méridien Yang. Avec le méridien du rein, il assure la liaison Yin/Yang de l’intérieur vers l’extérieur. Ainsi, la vessie et le rein ont des relations très étroites. D’une part, les reins fournissent à la vessie le qi (énergie vitale) nécessaire pour mener à bien ses fonctions (stockage et élimination des liquides sous forme d’urine). De l’autre, la vessie assiste les reins pour transporter et excréter une partie des liquides dits impurs.

Dans l’Énergétique chinoise, le méridien de la vessie est lié à l’élément Eau. Ainsi, il symbolise la phase de mort et de renaissance. Le méridien de la vessie concerne le coin interne de l’œil, les sinus, le crâne, le cerveau, les méninges, la concentration, le cycle sommeil-veille. Mais aussi les cervicales, les dorsales, les lombaires, la moelle épinière, le nerf sciatique, la vessie, l’urètre, la lactation, l’accouchement, l’élimination urinaire, le système osseux, les hormones surrénales et génitales.

Symbolique du méridien de la vessie

Pour faire court, le méridien de la vessie correspond à :

  • Une polarité : Yang.
  • Un nom : Tai Yang du pied ou Pang Guan.
  • Un élément : l’eau.
  • Une saison : hiver.
  • Une couleur : noir.
  • Une saveur : salé.
  • Un organe sensoriel : les oreilles.
  • Des tissus organiques : os, dents.
  • Un point cardinal : Nord.
  • Une émotion : la peur. Avec ses déclinaisons : angoisse, anxiété, effroi, insécurité, etc. Chez les enfants, la peur entraîne un effondrement du qi de la vessie provoquant l’énurésie nocturne (pipi au lit).
  • Des énergies psychiques : courage, volonté, caractère, autorité. En effet, la vessie est liée à l’hypophyse et au système nerveux autonome. Par ailleurs, elle agit sur le système des glandes hormonales nous permettant d’agir avec force et volonté.
  • Un méridien couplé : méridien du rein.
  • Plénitude énergétique : 15 h à 17 h.

Cheminement du méridien de la vessie

Le méridien de la vessie commence au coin interne de l’œil. Il monte ensuite le long du front et rejoint le Du Mai au point Baihui (20 DM – Pae Roe). De là, une branche se dirige vers la tempe. À partir du vertex, le méridien entre dans le cerveau et ressort à la nuque. Il descend ensuite vers l’occiput et longe le dos dans sa totalité. Au niveau de la région lombaire, il pénètre dans le rein et la vessie.

Une autre branche part de l’occiput. Puis, elle longe le bord interne de l’omoplate et descend dans le dos. Il passe ensuite par la fesse et le creux poplité (l’extrémité du pli interne du genou). Là, elle rejoint l’autre branche et court sur la face postérieure de la jambe pour se terminer à l’angle unguéal externe du petit orteil (5e orteil). À ce point, elle se relie au méridien du rein.

Le méridien de la vessie est celui qui possède le plus de points sur le dos (12 points Shu) lesquels sont relativement proches les uns des autres. Et pour cause, il est formé sur la face postérieure du tronc et possède deux chaînes parallèles de points qui circulent le long de la colonne vertébrale.

Que se passe-t-il quand il y a dysfonctionnement de ce méridien ?

Le méridien de la vessie est le plus extérieur dans la carte des méridiens. C’est la raison pour laquelle il est le premier à réagir en cas d’attaque extérieure : vent, froid, sécheresse, chaleur et humidité. Quand ce méridien est bloqué, la circulation de l’énergie vitale et autoguérison du corps sont perturbées. Les conséquences sont :

  • Difficultés à uriner ;
  • Incontinence
  • Yeux douloureux.
  • Nez qui coule, saignements de nez et congestion nasale.
  • Maux de tête ;
  • Douleurs au cou, au dos, à l’aine et aux fesses.

Par ailleurs, sur le plan émotionnel, un blocage de ce méridien provoque une jalousie excessive, des manies, des obsessions, des soupçons, des nerfs à vif, etc.

Méridien de la vessie : comment utiliser le chi pour restaurer l’équilibre Yin/Yang

Dans la médecine traditionnelle chinoise, savoir comment utiliser le chi permet de débloquer le méridien de la vessie. Pour ce faire, elle s’appuie sur différentes méthodes notamment l’acupuncture chinoise, la pharmacopée, le massage Tui Na, la diététique et les exercices énergétiques. Parmi ces derniers, le qi gong et le tai chi chuan sont les plus pratiqués pour activer l’énergie vitale et autoguérison.

Par ailleurs, pour utiliser le chi et débloquer le méridien de la vessie, le massage shiatsu et la respiration relaxante sont également recommandés. En effet, quand on est totalement zen et détendu, la circulation de notre énergie vitale est restaurée. En outre, cela nous permet d’optimiser notre potentiel énergétique.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment