Massage shiatsu : soigner les maux du corps et de l’âme


Un mal de dos récurrent malgré un long traitement, des nœuds à l’estomac ou une petite déprime… Malheureusement, avec notre rythme de vie actuel, notre corps se dérègle et notre esprit se perd facilement. Le plus souvent, vous n’avez pas besoin d’avoir recours à la chirurgie ou un long traitement médicamenteux pour retrouver une santé de fer et un moral d’acier. Effectivement, parfois, un peu de relaxation suffit pour rebondir. Massage ayurvédique, massage relaxant… ? Pourquoi ne pas essayer le massage shiatsu qui justement s’inscrit dans cet état d’esprit ? Après quelques séances de cette pratique ancestrale de la médecine japonaise, vous voilà revigoré, prêt à croquer la vie à pleine dent.

Mieux connaître le massage shiatsu

Cousine de l’acupuncture chinoise, le massage shiatsu est une technique thérapeutique japonaise, mais puise ses racines dans la médecine traditionnelle chinoise ou MTC. En effet, cette forme de massage utilise les principes du Yin et du Yang, des 5 éléments et des trajets de l’énergie vitale dans les méridiens du corps.

Le massage shiatsu, tel que nous le connaissons actuellement apparaît pour la première fois au début du XXe siècle. Mais, ses origines remonteraient au 7e siècle quand le Japon envoya une délégation d’étudiants en Chine pour apprendre la médecine chinoise. En 1955, le ministère de la Santé japonais reconnaît officiellement le shiatsu comme médecine japonaise.

Le massage shiatsu combine l’Anma (massage ancestral japonais réservé aux non-voyants), l’Ampuku, le Do-in et de pratiques occidentales. Loin d’être une simple méthode de relaxation, le massage shiatsu est un vrai outil thérapeutique. D’ailleurs, les bienfaits du shiatsu sont à la fois physiques et psychiques. Insomnie, migraine à répétition, problème digestif, douleurs rhumatismales, stress, anxiété… tous ces maux ne seront plus que de lointains souvenirs.

Selon le livre « Théorie et pratique du Shiatsu » publié en 1957 par le Ministère japonais de la Santé : « Le Shiatsu est une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l’objectif de corriger des irrégularités de l’organisme, de préserver et d’améliorer l’état de santé et de contribuer à l’amélioration d’états morbides spécifiques ».

En pratique, ça donne quoi ?

Puisant ses principes dans la sagesse traditionnelle chinoise, le shiatsu suggère que les tensions accumulées par notre corps influencent négativement notre santé physique. Mais également notre état émotionnel. Pour rétablir le ki (qi en chinois ou énergie vitale) dans les zones du corps où il est en manque ou en excès, le spécialiste en shiatsu exerce des pressions plus ou moins fortes sur des points d’acupuncture spécifiques. D’ailleurs, shiatsu signifie littéralement « pression avec les doigts ».

Les pressions se font avec les pouces, les doigts, les paumes, les poings, les coudes. elles peuvent également se faire par les genoux et même les pieds sur des points précis situés le long des méridiens. Parfois, elles sont associées à d’autres techniques telles que le pétrissage, l’étirement, la vibration ou la rotation des articulations. le but est d’éliminer les blocages et activer la capacité naturelle d’autoguérison. 

Le massage shiatsu se fait généralement sur un futon (matelas à même le sol) ou sur une table de massage. Mais aussi assis sur une chaise ou bien debout. Par ailleurs, le patient garde des vêtements légers pendant les séances. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette technique de la médecine japonaise peut se faire n’importe où : au bureau, au café, dans un salon de massage shiatsu, etc. Généralement, une séance dure 1 heure et le spécialiste doit travailler en profondeur les trois parties clés (cervicales pour les nerfs, le dos pour les muscles et les chevilles pour les articulations). Ainsi, vous pouvez profiter pleinement de tous les bienfaits du shiatsu.

Les bienfaits du massage shiatsu

En s’attaquant aux causes et non aux symptômes, le massage shiatsu agit sur la plupart des troubles physiques et psychologiques. Dans les faits, les bienfaits du shiatsu sont :

Sur le plan physique

Le massage shiatsu soulage les douleurs :

  • Rhumatologiques : arthrose, arthrite, torticolis.
  • Lombaires : lombalgie, cervicalgie, dorsalgie.
  • Gynécologiques : troubles du cycle menstruel, règles douloureuses, soins post-partum, etc.

Par ailleurs, il traite les troubles digestifs (constipation, colite…) et respiratoires (rhume, sinusite…). Et ce n’est pas tout. Le massage shiatsu agit également comme un correcteur de posture et améliore la circulation sanguine. De ce fait, il favorise la souplesse des muscles et optimise le flux lymphatique.

De plus, une étude de 2007 a révélé que les séances de massage shiatsu permettaient aux malades du cancer de moins souffrir des effets secondaires de la chimiothérapie. Tels que nausées et vomissements, fatigue, problèmes buccaux, etc.

Sur le plan psychique

En libérant le ki, le massage shiatsu permet une ouverture intérieure. Résultat, vous êtes plus heureux et vous vous sentez « bien ». Ainsi, le shiatsu est utilisé en cas de :

  • Dépression ;
  • Crise d’angoisse ;
  • Attaque de panique ;
  • Stress ;
  • Symptôme de la schizophrénie.

Attention : le massage shiatsu est un massage tonique et revigorant. De ce fait, il n’est pas préconisé en cas de : inflammation, lésion, infection cutanée, hémorragie, ulcère, trouble cardiaque aigu, malformation grave, fragilité osseuse. En outre, si vous êtes asthmatique ou si vous venez de subir une intervention chirurgicale, vous devez vous abstenir de shiatsu. De même, les femmes enceintes ainsi que toute personne fortement sensible à la douleur doivent l’éviter.

Devenir spécialiste en shiatsu en France

Pour devenir spécialiste en shiatsu, une formation d’un weekend est loin d’être suffisante. En effet, le praticien doit avoir une extrême sensibilité tactile pour pouvoir sentir au bout de ses doigts les différents points d’acupuncture et leur état énergétique. Cette capacité permet de doser la force des pressions exercées et d’éviter des douleurs au patient.

Pour disposer de cette sensibilité tactile, il faut suivre deux à trois ans de cours dans des écoles agréées par la FFST ou Fédération Française de Shiatsu Traditionnel. Après quoi, le praticien obtient un titre professionnel certifié RNCP de niveau III. Des années d’expérience sont également nécessaires avant de pratiquer le massage shiatsu sans danger.

Que pensez-vous du massage shiatsu ? Donnez votre avis en commentaires !

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment