insomnie ponctuelle
0
79
0
79

Insomnie ponctuelle : causes, symptômes et traitement

Accueil > Epanouissement personnel > Insomnie ponctuelle : causes, symptômes et traitement

Lorsqu’on a du mal à trouver le sommeil ou que l’on dort peu, on parle d’insomnie. Cette pathologie est considérée comme LE fléau de notre époque puisqu’elle toucherait 15 % de la population selon l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (étude réalisée fin 2018). Toutefois, il existe plusieurs types d’insomnie en fonction de la durée et des causes. Parmi elles, il y a l’insomnie ponctuelle (insomnie aiguë ou à court terme). Cette dernière dure moins de trois mois et peut s’avérer particulièrement contraignante. Elle résulte de facteurs d’ordre physique, psychologique, social ou environnemental. Cette forme d’insomnie se manifeste par différents symptômes comme des difficultés à dormir, des troubles émotionnels, ou encore des maux physiques. Heureusement, vous avez la possibilité de la traiter soit par médication, soit avec des moyens naturels. Dans tous les cas, elle se diagnostique de manière assez simple, bien entendu auprès d’un professionnel.

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur ce problème ? Alors, continuez votre lecture !

Qu’est-ce que l’insomnie ponctuelle ?

L’insomnie aiguë constitue un trouble du sommeil qui dure moins de trois mois. Le plus souvent, elle est liée à des causes identifiables et visibles. Cette insomnie se traduit par une difficulté à initier le cycle du sommeil ou à maintenir un état d’endormissement. Ou encore, une impression d’avoir eu un sommeil non réparateur et de mauvaise qualité.

On ressent également des répercussions sur le réveil ainsi que sur les fonctions diurnes. De fait, cette insomnie passagère nous sort trop tôt du sommeil et provoque un réveil précoce. Elle provoque alors une somnolence diurne excessive. En plus de cela, l’insomnie ponctuelle perturbe le rythme circadien et la production de l’hormone du sommeil, la mélatonine.

Par ailleurs, vous devez savoir que ce dysfonctionnement du sommeil peut se produire même si toutes les conditions sont réunies et optimisées pour un sommeil de plomb. Environnement agréable et aéré, chambre à la bonne température, obscurité, écrans loin de la chambre…

Afin d’éviter toute incompréhension, notez bien qu’on connaît aussi l’insomnie aiguë sous d’autres appellations. Nous pouvons notamment citer les suivantes :

  • l’insomnie d’adaptation,
  • l’insomnie à court terme,
  • le trouble du sommeil lié au stress,
  • l’insomnie transitoire,
  • l’insomnie passagère.

L’insomnie ponctuelle : les causes potentielles

Insomnie d’adaptation

Dormir s’avère important, peu importe notre âge. Malheureusement, il arrive que nous manquions de sommeil pour une raison ou pour une autre. L’insomnie dite ponctuelle découle d’un bon nombre de facteurs et touche particulièrement les adultes. Nous pouvons notamment citer les suivants.

Facteurs psychologiques

En premier lieu, on parlera des motifs psychologiques. Il s’agit surtout de facteurs tels que le stress ou encore l’anxiété. En effet, ces états rendent une personne incapable de trouver le sommeil ou la réveillent plusieurs fois dans la nuit.

À titre d’exemple, ces situations peuvent causer une insomnie ponctuelle due à la nervosité :

  • un déménagement,
  • la perspective d’un voyage,
  • une hospitalisation,
  • des problèmes professionnels,
  • des conflits familiaux (ex. : divorce),
  • une perte d’emploi,
  • un deuil…

Un changement d’environnement

Notre corps s’habitue à l’ambiance dans laquelle nous nous installons au moment du coucher. Cela peut concerner la luminosité, le bruit, la température ou encore le confort du lit dans lequel nous dormons. Lorsque nous nous exposons à un changement brusque de cet entourage, cela cause une incapacité à trouver le sommeil. Bien sûr, cela prendra du temps, mais l’organisme pourra s’accoutumer à ce nouvel environnement.

Les autres causes de l’insomnie ponctuelle

L’insomnie à court terme se produit aussi sous l’influence d’autres facteurs. Citons comme exemples :

  • la consommation excessive d’excitants avant de dormir  : caféine, nicotine, alcool, etc. ;
  • le sevrage de l’alcool, des sédatifs, de la nicotine ou autre drogue ;
  • les douleurs physiques, qu’elles soient d’origine pathologique ou dues à la fatigue ;
  • les changements au niveau de l’hormone du sommeil ;
  • la prise de médicaments, en particulier ceux ayant des propriétés stimulantes et psychotropes ;
  • la prise d’hypnotiques à fortes doses ;
  • l’arrêt soudain d’un traitement à base d’hypnotiques…

La nycturie constitue également une cause possible d’insomnie ponctuelle. De fait, elle provoque des réveils fréquents la nuit, nous empêchant ainsi de nous reposer convenablement.

Quelle différence avec l’insomnie chronique ?

Parmi les nombreux troubles du sommeil, l’insomnie se révèle la plus fréquente. Et la gent féminine apparaît comme la plus touchée, les risques augmentant davantage en vieillissant. Par ailleurs, vous devez savoir que l’insomnie d’adaptation diffère de l’insomnie chronique. Pour ne pas les confondre, découvrez ci-dessous les points qui vous permettront de les distinguer l’une de l’autre.

La durée du trouble en général

La durée de ces deux types d’insomnies n’est pas la même.

  1. Pour commencer, l’insomnie ponctuelle dure à peine quelques nuits et a peu de conséquences sur le long cours. C’est une affection transitoire ou à court terme, ce qui lui vaut d’ailleurs ses autres appellations.
  2. De son côté, l’insomnie chronique s’étale dans le temps et peut durer au-delà de trois (3) mois.

À noter que, si l’insomnie passagère n’est prise en charge assez rapidement, elle peut devenir chronique.

La possibilité d’adaptation

On parle d’insomnie passagère dans le sens où elle survient dans le contexte d’un stress situationnel. Par exemple : un nouvel emploi, une échéance à venir ou un examen. Généralement, l’insomnie ponctuelle disparaît lorsque le facteur de stress n’est plus présent ou lorsque la personne s’adapte à ce dernier. Raison pour laquelle nous la connaissons aussi sous le nom d’insomnie d’adaptation.

En ce qui concerne l’insomnie chronique, elle persiste avec ou sans le facteur déclencheur. Si vous pensez souffrir de ce trouble-là, vous gagnez tout à bénéficier d’une prise en charge médicale dès maintenant.

Les causes d’apparition

Enfin, l’insomnie aiguë et l’insomnie chronique présentent également de grandes différences en ce qui concerne leurs causes. En effet, l’insomnie chronique qui dure peut être associée à une grande variété de problèmes médicaux et psychiatriques. L’insomnie ponctuelle, elle, surgit uniquement suite aux cas cités un peu plus haut.

Aussi, la forme chronique survient principalement chez les patients présentant une prédisposition à l’insomnie dite primaire.

Les symptômes de ce trouble du sommeil

Les manifestations de ce trouble du sommeil permettent également de le distinguer des autres. Pour le reconnaître, tâchez de pister les symptômes suivants :

  • la difficulté d’endormissement et à rester endormi,
  • l’irritabilité,
  • les réveils précoces,
  • la somnolence diurne,
  • la perte d’attention et la mauvaise capacité de concentration,
  • les changements d’humeur sans raison,
  • les inquiétudes sans fondement,
  • la perte de motivation,
  • l’enthousiasme réduit,
  • les tensions inexpliquées…

L’insomnie ponctuelle présente également des signes physiques comme les maux de tête ou d’estomac ainsi que la fatigue. Comptez aussi la baisse de la quantité de l’hormone du sommeil et les différentes tensions musculaires. En plus de cela, elle engendre davantage de stress, ce qui nous coince dans un cercle vicieux.

Bien sûr, il s’agit là d’une liste non exhaustive des différents symptômes de l’insomnie. De nombreux autres signes existent et ils varient fortement en fonction des individus.

Les conséquences possibles

Les personnes qui souffrent de ce problème s’exposent à certains problèmes. En effet, l’insomnie ponctuelle engendre assez souvent des dysfonctionnements sociaux et professionnels. Nous rendant hautement sensibles et émotionnels, elle nous empêche de jouir pleinement des moments que nous passons avec autrui. Elle augmente également les risques d’erreurs et d’accidents.

D’un autre côté, les victimes de ce trouble du sommeil encourent aussi des bouleversements psychologiques. Citons comme exemple la dépression, ou encore l’anxiété.

Dans le cas où l’insomnie perdure et devient chronique, des conséquences plus graves s’ensuivent :

Ainsi, il se révèle important de prendre les mesures adéquates pour résoudre ce problème.

Comment diagnostiquer l’insomnie ponctuelle ?

Beaucoup se posent effectivement cette question. Mais sachez-le dès aujourd’hui : l’insomnie aigüe ne nécessite aucun test particulier pour établir un diagnostic.

Votre médecin généraliste peut établir l’existence de cette insomnie en examinant vos antécédents médicaux ou par un simple examen physique. Et cela, une fois qu’il aura écarté les troubles psychiatriques et neurologiques, les autres troubles du sommeil, les effets médicamenteux… En somme, tout ce que l’on pourrait considérer comme de potentielles causes.

Toutefois, cela n’empêche que dans certains cas, on peut vous prescrire des tests supplémentaires auprès d’un centre.

Les traitements contre l’insomnie ponctuelle

Au vu des conséquences sur la qualité de vie, nous gagnons beaucoup à trouver rapidement un remède à l’insomnie passagère. Il existe d’ailleurs plusieurs manières de la traiter. Certains qui en souffrent demandent de l’aide extérieure tandis que d’autres se redressent en améliorant leur routine de vie. Quelle solution s’adapte le plus à votre cas ? Pour le savoir, je vous présente les techniques possibles.

La médication et les aides extérieures

Pour rappel, si l’insomnie à court terme dure plus de trois mois, on la qualifiera de chronique. Lorsque cela se produit, vous devrez suivre un traitement médicamenteux.

Sinon, soigner l’insomnie ponctuelle ou la forme chronique se montre aussi possible avec une séance de thérapie cognitivo comportementale. Cette méthode s’est effectivement avérée efficace contre de nombreux maux, qu’il s’agisse de troubles mentaux ou de problèmes comportementaux. Pensez donc à consulter un spécialiste dans ce domaine pour vous fournir le traitement adéquat et retrouver un sommeil réparateur.

Par ailleurs, dans le cas de la médication, il serait dangereux de choisir tel ou tel remède au hasard ou selon vos préférences. Avant de prendre des produits pharmaceutiques, je vous recommande donc de consulter en premier lieu votre médecin traitant.

Les traitements naturels pour l’insomnie ponctuelle

Tisanes

Outre les médicaments, mettre en place de simples changements dans votre quotidien s’avère extrêmement bénéfique. Vous avez du mal à vous endormir la nuit et vous souffrez d’un mauvais sommeil ? Ou alors, vous souffrez d’une insomnie primaire ? Les conseils suivants vous aideront à améliorer la situation :

  • Tâchez de changer vos habitudes de sommeil. En d’autres termes, essayez de vous coucher plus tôt que d’habitude ;
  • Prenez l’habitude de manger léger avant de dormir. Une nourriture trop copieuse au dîner retarde l’endormissement ;
  • Limitez les siestes autant que possible et plus particulièrement après 16 h, elles favorisent aussi l’insomnie ponctuelle ;
  • Ne prenez pas d’alcool, de café ou autres excitants avant de dormir ;
  • Pratiquez la respiration ventrale ;
  • N’utilisez pas vos appareils électroniques (smartphone, tablette, ordinateur) avant de vous coucher et surtout gardez-les loin de votre chambre. Les écrans influent négativement sur le sommeil ;
  • Ne faites pas d’activités stimulantes pour le cerveau ou le corps le soir ;
  • Préparez des tisanes ou des infusions à base d’huiles essentielles, de plantes sédatives, de fleurs de Bach… ;
  • Soignez votre alimentation, car, en effet, une mauvaise nutrition peut aussi engendrer un mauvais sommeil.

Rechercher et combattre les causes de votre insomnie ponctuelle constitue également une solution à considérer. Par exemple, si vous faites face à des situations stressantes, apprenez à gérer votre stress ou éloignez-vous-en. Si vous ne supportez pas le froid, équipez vos pieds de chaussettes ou utilisez une bouillotte chaude.

Que faire quand vous n’arrivez pas à dormir ?

Au bout de 20 minutes à vous retourner sous la couette, sortez du lit. Trouvez un endroit tranquille pour vous détendre. Lisez, écoutez de la musique, regardez un film ou une émission que vous aimez. Une fois que vous commencez à somnoler, retournez au lit. Répétez ceci aussi souvent que nécessaire.

L’insomnie ponctuelle peut vous empêcher de profiter de vos nuits. Mais en appliquant cette astuce, vous pourriez mieux parvenir à réduire sa durée et éviter qu’elle se transforme en insomnie chronique. Bien sûr, si la situation persiste et ne semble pas s’arranger malgré une bonne hygiène de sommeil et de vie, mieux vaut vous adresser à un spécialiste du sommeil.

Et vous, comment vous y prenez-vous pour combattre vos troubles du sommeil ? Avez-vous quelques conseils à partager, ou alors des remarques ? N’hésitez pas à laisser un commentaire, nous serions ravis de vous lire.

Si vous avez aimé cet article sur l’insomnie ponctuelle, je vous invite à le partager auprès de vos amis !

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...