L’anxiété généralisée, comment s’en sortir avant que ça ne vous ronge totalement ?


L’anxiété généralisée est un mal qui atteindrait environ 10 % de la population française. Femme, homme ou enfant, il toucherait toutes les couches. L’anxiété attaque l’individu et détruit sa vie si le mal n’est pas pris en charge à temps. Dans cet article, je vous dis tout ce que vous devez savoir et surtout les différentes thérapies existantes pour en venir à bout.

Pourquoi dit-on que l’anxiété est généralisée ?

« L’anxiété, ça arrête juste ta vie » Amanda Seyfried

L’anxiété généralisée est un trouble psychique qui consiste pour un individu à se créer involontairement du stress ou des inquiétudes. Ce dernier ne sait pas se contrôler devant les situations les plus banales, il a tendance à avoir un point de vue négatif sur tout ce qui se passe. Il se culpabilise pour le passé et craint l’avenir. En général, ce sont des gens qui s’inquiètent constamment pour leur santé, leur argent, leur famille, leur travail ou leurs études… sans aucune raison valable. Entre autres, les personnes présentant des symptômes de l’anxiété généralisée s’attendent à ce qu’une catastrophe se produise d’un moment à un autre.

Cette forme d’anxiété diffère de ce que nous ressentons tous par moment. Oui ! Il nous arrive tous d’être anxieux par moment et devant des situations données. Par exemple, vous pouvez être inquiet à l’idée de passer un examen, de subir un test médical ou un entretien d’embauche. Mais le trouble dont je vous parle ici va au-delà du simple fait de s’inquiéter. Il implique des inquiétudes constantes et chroniques, irréalistes ou disproportionnées, de la nervosité et des tensions. C’est un sentiment général d’effroi diffus qui diffère de l’anxiété suscitée par une phobie, mais qui dure plus que celle d’une attaque de panique.

L’anxiété généralisée est épuisante mentalement et physiquement. Il draine votre énergie, interfère avec le sommeil et épuise votre corps. Voilà pourquoi on parle trouble anxieux généralisé. Ce qui impacte négativement leur vie quotidienne qui devient un état constant d’inquiétude et de peur. En fin de compte, l’anxiété, la peur, l’angoisse ou le désarroi domine tellement leur pensée que cela interfère avec le fonctionnement quotidien (le travail, l’école, les activités sociales et les relations…).

Symptômes, causes et diagnostic de l’anxiété sévère

Pour pouvoir parler d’anxiété généralisée, l’individu doit présenter plusieurs symptômes. Ceux-ci sont psychologiques et physiques. Il s’agit entre autres de : la difficulté à se débarrasser de ses soucis, l’agitation, la fatigue, l’irritabilité, la tension musculaire, les troubles du sommeil, l’épuisement laissant place à des maladies opportunistes, etc. Pour établir le diagnostic d’anxiété sévère, l’individu doit présenter au moins trois de ces symptômes à la fois sur une durée d’au moins six mois. Si cela vous arrive, vous pouvez soupçonner que vous souffrez de ce trouble. Pour en être sur, le plus judicieux serait de prendre contact avec un médecin.

Trouble anxieux généralisé : D’où vient-il ?

En ce qui concerne la cause de cette affection, elle n’est pas encore connue de façon exacte. Toutefois les recherches semblent indexer plusieurs facteurs. Ce trouble anxieux peut donc se manifester chez une personne si un ou plusieurs des éléments ci-dessous sont réunis :

  • Ceux qui ont au moins un parent proche qui a déjà été confronté à l’anxiété généralisée peuvent à leur tour en souffrir. Certaines recherches mettent donc en cause le facteur génétique.
  • L’anxiété sévère est souvent associée à une suractivité dans les zones du cerveau impliquées dans les émotions et le comportement. Elle serait aussi due à un déséquilibre des substances chimiques du cerveau que sont la sérotonine et la noradrénaline, qui interviennent dans le contrôle et la régulation de l’humeur.
  • Les personnes qui ont connu des expériences stressantes ou traumatisantes telles que : la violence, perte d’un proche, divorce, perte d’emploi… sont susceptibles de développer la maladie.
  • L’utilisation abusive des substances addictives comme l’alcool, la caféine et la nicotine peuvent également contribuer au développement de l’anxiété généralisée.

Toutefois, bon nombre de personnes sont touchées par cette affection sans raison apparente. Il est aussi remarqué que les femmes sont généralement plus touchées que les hommes.

Comment se fait le diagnostic ?

Dans un premier temps, le médecin procède à une évaluation. Il se charge donc de poser des questions sur vos symptômes, vos antécédents médicaux et psychiatriques, vos inquiétudes, vos peurs et vos émotions. Ensuite, il recherche une éventuelle maladie physique pouvant être à l’origine des symptômes. Il fera donc passer au patient un certain nombre d’examens et de tests. À noter qu’il n’existe aucun test spécifique de laboratoire permettant de diagnostiquer les troubles anxieux tels que l’anxiété généralisée.

Le médecin fonde son diagnostic sur les données relatives à l’intensité et la durée des symptômes. Il tient également compte des problèmes de fonctionnement causés par les symptômes et leurs effets. Il considère aussi la durée de persistance des symptômes (une période d’au moins six mois). En plus de tous ces points, il s’assure que les symptômes interfèrent réellement dans la vie quotidienne du patient.

Si aucun autre problème médical n’est décelé, vous pourrez être dirigé vers un psychiatre ou un psychologue. Ces professionnels de la santé mentale spécialement formés pour diagnostiquer et traiter des maladies mentales pourront vous prendre en charge plus efficacement.

Évolution de l’anxiété généralisée

Elle commence par un simple stress qui s’installe au fil du temps sans raison fondée. L’individu n’arrive plus à le contrôler. Il commence alors à développer les symptômes cités plus haut. Lorsqu’il n’est pas pris en charge à temps, il conduira à une anxiété sévère caractérisée par des crises dites d’anxiété et des troubles anxieux. Peu à peu, l’individu sombrera et bienvenue la dépression. À cette étape il n’y a plus grand espoir, les dépendances s’installent et peuvent conduire au suicide. Vous l’aurez constaté, il s’agit d’un trouble à prendre très au sérieux. Si vous ressentez ces symptômes, allez vous faire diagnostiquer au plus tôt, mais avant, renseignez-vous sur les différentes portes de sortie qui s’offrent à vous.

Anxiété généralisée : Comment s’en sortir ?

« Apprendre à supporter l’anxiété, l’affronter, s’y habituer et travailler à la minimiser » Serge Desjardins

La plupart des gens se demandent si ce trouble se soigne. Eh bien oui, il est bien possible de se débarrasser de ce mal pour toujours. Plusieurs thérapies existent, mais agissent de différentes manières pour guérir l’individu. Dans les lignes qui suivent, je vous les présente.

L’auto assistance

Vous devez avant toute chose, essayez de trouver des solutions simples et efficaces pour surmonter l’anxiété généralisée.

  • Parler à un proche de votre mal-être, de vos inquiétudes et de vos peurs : le soutien d’autres personnes est essentiel pour lutter contre ce trouble anxieux. Grâce à l’interaction sociale, vous pouvez mieux gérer et vaincre votre anxiété. Il ne faut donc pas hésiter à s’ouvrir aux autres surtout parler avec une personne de confiance qui pourra vous écouter et vous épauler.
  • Apprendre à se calmer et à se détendre: pour aller mieux, essayez de faire des choses qui vous détendent et qui vous relaxent. Vous pouvez par exemple, écouter de la musique, lire, dessine, sortir prendre de l’air, faire une activité physique régulière.
  • Pratiquez des techniques de gestion du stress comme le yoga ou la méditation peut vous aider à aller mieux. N’oubliez pas de les associer aux techniques de respiration profonde ou consciente.
  • Apprenez à voir la vie en rose, à vivre le moment présent et surtout à gérer vos émotions.

Maintenant si malgré ces mesures, vous ne percevez aucune amélioration, il faut rapidement demander l’aide d’un professionnel de la santé.

La thérapie médicamenteuse contre l’anxiété généralisée

En cas d’anxiété sévère, la thérapie médicamenteuse est le premier recours. Elle est particulièrement préconisée pour les patients qui sont sérieusement touchés. Certaines personnes même sans se rendre chez un médecin spécialiste s’en vont à la pharmacie prendre une tonne de médicaments qu’ils prennent pour contrôler les symptômes physiques du trouble anxieux généralisé. Les médicaments souvent recommandés par les médecins eux-mêmes sont les anxiolytiques, les antidépresseurs et parfois les neuroleptiques. La prise de ces médicaments n’est pourtant pas sans inconvénient sur la santé du malade. C’est pour cette raison qu’ils doivent être utilisés à court terme. Ils calment peut-être les symptômes de l’anxiété généralisée, mais ils en créent davantage. Les inconvénients les plus connus sont la dépendance lorsqu’ils sont pris sur une longue durée, la somnolence en journée, les gains de poids, troubles de mémoire et d’attention, etc..

Par ailleurs, ils peuvent être dangereux pour les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrant déjà d’addiction à un quelconque psychotrope. Lorsque vous optez pour cette thérapie, rendez-vous toujours chez un médecin pour avoir un diagnostic complet et une prescription selon l’état d’avancement de votre anxiété généralisée. Ne pratiquez jamais l’auto médication, elle peut vous coûter la vie.

La psychothérapie

La psychothérapie est la méthode la plus connue et recommandée par les médecins en complément à la thérapie médicamenteuse. Si la thérapie médicamenteuse vous aide à contrôler les symptômes de votre trouble, la psychothérapie vous aide à aller un peu plus en profondeur dans la guérison du mal. En effet, la psychothérapie, c’est se rendre chez un psychothérapeute, discuter avec lui, vous ouvrir à lui afin d’identifier de manière consciente les causes possibles de votre anxiété généralisée.

L’objectif d’une thérapie cognitivo-comportementale est de créer un changement dans votre façon de penser et dans vos comportements. Cette approche a permis à de nombreux patients d’obtenir une rémission totale sur le long terme.

La principale faille de cette méthode de guérison est que la plupart des malades anxieux ne sont pas optimistes à parler de leur situation avec un inconnu. Lorsque vous êtes anxieux, vous développez déjà des comportements qui vous rendent « ’insociable »’ ou agressif vis-à-vis de vos proches. Qu’en sera-t-il alors des inconnus ? Alors que la base même de la thérapie c’est de pouvoir parler et se libérer pour aboutir à la guérison.

L’hypnose pour s’en sortir

Cette thérapie est aussi utilisable pour lutter contre l’anxiété généralisée. Elle consiste à se rendre chez un thérapeute afin qu’il vous familiarise avec la méthode de l’hypnose pour contrôler vos troubles anxieux. Séance après séance, vous allez découvrir non seulement la raison de votre souffrance, mais aussi les solutions qui s’offrent à vous. Elle vous permet également de régler votre subconscient de sorte qu’il puisse se défendre en présence des facteurs anxieux. Avec cette thérapie, vous avez le libre arbitre et vous êtes le seul à décider de ce que vous voulez.

Contrairement à la psychothérapie qui consiste à identifier de manière consciente les causes possibles de votre l’anxiété généralisée, l’hypnose contre l’anxiété va dans votre subconscient pour repérer de manière précise ses causes. En effet, le conscient n’a pas toujours conscience de tout ce qui se passe dans votre vie. Par contre, le subconscient garde les moindres détails de ce qui se passe dans votre vie.  L’hypnose contre l’anxiété généralisée est très efficace contrairement aux thérapies précédemment citées. Grâce à elle, vous pourrez identifier de façon précise la cause du mal et l’éradiquer pour toujours. On n’a pas non plus besoin de plusieurs mois ou d’une tonne de séances d’hypnose contre l’anxiété pour aboutir aux résultats.

Le thermalisme

Cette dernière option est peut guérir aussi le trouble de l’anxiété dite généralisée. Elle n’est pas une méthode très connue, car une partie du corps médical doute encore de son pourvoir à guérir certains troubles. La thérapie consiste à appliquer au sujet des soins par hydrothérapie externe et interne. Elle se déroule auprès d’une source thermale pour une durée de trois semaines en moyenne. Le malade coupé de son environnement reprend de nouvelles habitudes.

Peut-on prévenir l’anxiété généralisée ?

Il n’est pas possible de prévenir les troubles anxieux comme le trouble anxieux généralisé. Cependant, vous pouvez prendre certaines mesures pour contrôler ou atténuer les symptômes, notamment :

  • Demander conseil et soutien après une expérience traumatisante ou perturbante.
  • Arrêtez ou modérez votre consommation de produits contenant de la caféine, tels que le café, le thé, les sodas…
  • Toujours demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant de prendre des médicaments en vente libre ou des remèdes à base de plantes. Beaucoup contiennent des produits chimiques qui peuvent augmenter les symptômes d’anxiété.
  • Faites de l’exercice quotidiennement et adoptez une alimentation saine et équilibrée.

À vous de jouer maintenant

Qu’avez-vous retenu de l’article ? Avez-vous un conseil à donner à ceux qui souffrent de l’anxiété généralisée ? Partagez votre avis en commentaire. N’hésitez pas aussi à partager l’article sur les réseaux sociaux. Cela peut aider de nombreuses personnes à prendre conscience de leur mal être et à savoir quoi faire. Quant à moi, je vous dis à bientôt sur Penser et Agir.t

 

8

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. Mandy  juillet 31, 2018

    Article très intéressant. J’ai moi-même souffert de troubles de l’anxiété il y a quelques mois suite à des problèmes de harcèlement au travail. Je recommande vraiment l’hypnose qui m’a aidé à retrouver le sommeil, diminuer les crises d’angoisse et le flot des pensées négatives. J’ai même réussi à stopper mon traitement sans lequel j’étais incapable de retourner travailler. C’est un trouble à ne pas prendre à la légère. Il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin traitant et à se faire accompagner. Des solutions existent.

    reply
    • Vero  octobre 25, 2018

      Mais moi j suis à bout mal grès les medocs vertigo tremblement tête lourde plus pouvoir conduire crises d angoisse etc…..je voudrais m en sortir svp

    • Mathieu  octobre 25, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire

      Peut-être, cette article peut t’aider : https://www.penser-et-agir.fr/comment-gerer-ses-angoisses/
      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

    • Mathieu  novembre 8, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  2. Louis  juin 22, 2019

    Bonsoir
    Je souhaite bénéficier de vos conseils. Je souffre d’angoisse depuis plus de 19 mois. Je n’arrive pas à m’en sortir.

    reply
    • Mathieu  juin 24, 2019

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      L’idéal serait de savoir à quoi est due cette angoisse initialement puisqu’a priori, elle est récente, ou du moins datée.

      A très vite sur Penser et Agir

  3. OBAME engone Marlone  août 29, 2019

    Moi c est Marlone-Daniel je souffre de ces trouble depuis 5 ans malgré les anxiolytiques et anti- depresseur j arrive pas à mon sortir…aidé moi Svp

    reply
    • Mathieu  août 30, 2019

      Bonjour Obame,

      Merci pour ton commentaire.

      Pour t’aider, je t’invite à lire le contenu de l’article.

      Bonne chance ! 🙂

      A bientôt pour des nouveaux articles,
      Mathieu.

Add a Comment