Mauvais sommeil : Les secrets pour ENFIN mieux dormir


Vous en avez marre de vous réveiller plus fatigué que lorsque vous êtes allé au lit ? Est-ce qu’il vous semble que vos nuits de sommeil sont plus insaisissables que vos rêves à demi mémorisés ? Avez-vous déjà réfléchi au fait que vos troubles de sommeil pourraient être liés à quelque chose que vous faites ou quelque chose que vous ne faites pas. En effet, il arrive certains moments où vos habitudes de vie ont un impact important sur votre sommeil aussi bien en terme de qualité que te quantité. Dans ce cas, il est important de mettre en place quelques routines bien pensées qui vous permettront de mieux dormir. Dans cet article, on vous livre tous nos conseils pour lutter contre le mauvais sommeil.

Aide au sommeil : évitez les exercices de nuit

Vous avez l’habitude de vous promener avec votre chien avant d’aller au lit ? Eh bien ! sachez que ce petit exercice nocturne vous fera suer dans les trois heures qui suivent l’heure de votre coucher. Résultat : vous aurez immanquablement un mauvais sommeil. De fait, cet exercice va rehausser votre température corporelle ainsi que votre rythme cardiaque et va stimuler l’ensemble de votre système nerveux. Ce qui va rendre l’endormissement beaucoup plus difficile.

Ainsi plutôt que vous exercez la nuit, mieux vaut planifier votre séance d’entraînement pour le matin ou encore durant l’heure du déjeuner.

Alcool avant le coucher

Un verre de vin, voilà une petite douceur à savourer avec sa moitié. Néanmoins, si un bon cru enchante vos soirées romantiques, sachez que boire de l’alcool avant de se coucher est la garantie d’un mauvais sommeil.

En effet, bien que boire un peu d’alcool soit un excellent moyen de se détendre et de lâcher prise, il interfère sur votre cycle de sommeil. En particulier le sommeil paradoxal. Cela s’explique notamment par le fait que l’alcool vous garde tout au long de la nuit dans la phase du sommeil lent profond. Votre sommeil sera alors fragmenté et forcément non réparateur. De ce fait, réduire ou mieux ne pas consommer de l’alcool est vivement conseillé.

La température ambiante

La plupart des experts du sommeil recommandent de maintenir votre chambre à une température modérée de 16 °C à 22 °C la nuit. Pourtant, pour réduire leur facture d’électricité de nombreuses personnes décident d’éteindre les appareils régulateurs de température. Ce qui peut rend leur chambre à coucher non propice au sommeil. Et plus particulièrement en été.

En effet, votre corps a besoin de se refroidir légèrement la nuit pour se détendre et mieux dormir. Chose parfaitement impossible dans une chambre trop chauffée. Évidemment, une pièce trop froide va elle au contraire vous maintenir en état d’éveil constant.

Ainsi, pour s’assurer de ne pas un mauvais sommeil, portez des chaussettes épaisses et d’être bien couvert en saison hivernale. Pendant l’été, pensez à installer un ventilateur portatif à côté de votre lit.

Stress et inquiétude : les ingrédients clés d’un mauvais sommeil

Le plus souvent, un mauvais sommeil peut être la résultante d’un esprit rempli d’inquiétude et de stress. En effet, si pendant la journée, les activités de la vie ont tendance à vous distraire et à vous éloignez de vos problèmes, l’heure du coucher est propice au vagabondage. Eh oui ! Une fois que vous vous allez au lit, sans penser au travail, votre esprit est libre de vagabonder dans les méandres du stress.

Pour y remédier, voici nos astuces :

  • Avant d’aller au lit, couchez vos inquiétudes sur le papier et ajoutez quelques petites choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant.
  • Si vous êtes stressé, sortez du lit sans allumer la lumière. Puis, installez-vous dans une autre partie sombre de la maison. Cela brise le cycle d’inquiétude et vous constaterez probablement que votre esprit se calme suffisamment pour pouvoir retourner au lit.
  • L’un des moyens les plus efficaces pour vaincre l’inquiétude et le stress consiste également à pratiquer une technique de relaxation quotidienne. Et puis, pas besoin d’être expert du yoga ou de méditation. Quelques exercices simples suffisent.

Mauvais sommeil : caféine en fin d’après-midi

Vous le savez, boire une tasse de café avant de se coucher est une très mauvaise idée. D’ailleurs, saviez-vous que la caféine met énormément de temps à être digéré par l’organisme ? Concrètement, seule la moitié de la dose prise se trouvera éliminée en 3 à 5 heures par votre corps. La moitié restante sera donc stocké dans votre organisme. Raison pour laquelle, une tasse de café même bu en fin d’après-midi peut perturber votre sommeil plus tard dans la nuit.

Bien sûr, il faut savoir que les effets de la caféine sur votre corps dépendront en grande partie de votre tolérance ainsi que de votre âge. En tout cas, il est recommandé de limiter votre consommation à moins de 400 mg par jour.

Aide au sommeil : dormir seul si possible

Les avantages d’être en bonne compagnie ne sont plus à prouver. D’ailleurs, ces bénéfices s’étendent à presque tous les domaines de la vie. Cependant, l’endroit où vous êtes bien mieux seul, c’est sans aucun doute le lit.

En effet, le fait de partager votre chambre avec quelqu’un d’autre et même avec votre animal de compagnie peut réduire considérablement la qualité de votre sommeil. Et plus particulièrement, si votre partenaire ronfle, vous encombre ou encore vous met mal à l’aise.

Lumière, écran et sommeil

Qu’il s’agisse de la lampe de lecture de votre partenaire, de la télévision, ou la lumière bleue émise par l’écran de vos appareils technologiques, l’exposition à la lumière au coucher nuit irrémédiablement à la qualité de votre sommeil. D’ailleurs, même la lueur d’un réveil au chevet est suffisante pour signaler au cerveau qu’il est temps de se réveiller. Eh oui, lumière, écran et sommeil ne font pas du tout bon ménage.

Alors, éteignez tout simplement vos appareils électroniques au moins une heure avant de vous coucher. Si la lumière d’une source extérieure illumine votre chambre, utilisez des stores ou des rideaux obscurcissant.

Aussi, pensez à fermer la lumière de votre chambre pour couper la lumière des autres pièces de la maison. Par ailleurs, les masques pour dormir peuvent également être d’excellente aide au sommeil.

Mauvais sommeil : haltes aux aliments trop gras

Faire le plein de protéine et de graisse juste avant le coucher va mettre votre système digestif en état de surmenage. Ce qui se traduira immanquablement par un mauvais sommeil. D’autant plus que manger trop gras peut causer des brûlures d’estomac.

Bien sûr, dormir en ayant faim vous réveillera aussi même si vous êtes dans déjà dans la phase de sommeil lent profond. Il est donc essentiel de trouver le juste milieu. Pour ce faire, préférez les petites collations avant de dormir. Un petit bol de céréales et de lait ou une tranche de dinde blanche enroulée autour d’un bâtonnet de céleri…

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment