Le sommeil non réparateur : cause principale de la fatigue au réveil


Avez-vous déjà ressenti une fois de la fatigue au réveil ? Quelqu’un s’est-il plaint, peut-être, auprès de vous de ce mal ? En dormant, nous sommes censés retrouver nos forces. Mais, il arrive parfois que cela ne soit pas le cas. Que vous soyez confrontés à ce problème ou pas, cet article vous intéressera incontestablement. Lisez donc ce contenu pour mieux cerner les différents indices qui attestent qu’une personne a le problème du sommeil non réparateur. Ensuite, prenez connaissance des causes de ce mal et découvrez des solutions pour en être guéri.

Sommeil non réparateur : les signes qui ne trompent pas

Plusieurs symptômes permettent d’identifier rapidement ce problème. En effet, si vous vous réveillez constamment avec des courbatures, la fatigue, les maux de tête, alors vous n’avez pas un sommeil de qualité. Un repos qui ne profite pas au corps rend nerveux. Lorsque vous ne dormez pas bien, vous vivez presque tout le temps dans une mauvaise humeur. Après un temps de repos, vous devez normalement sentir un renouvellement de vos forces. Et si cela n’est pas le cas, sachez que vous êtes déjà dans le viseur de la difficulté d’endormissement. De façon générale, une personne confrontée aux problèmes du sommeil non réparateur est sous l’emprise de fatigue continuelle. Mais quels sont les véritables causes de la fatigue au réveil?

Fatigue au réveil : les facteurs mis en cause

La fatigue ressentie après un temps de repos est provoquée par plusieurs éléments. La qualité du sommeil influence votre état au réveil. Ainsi, la fatigue est la conséquence directe d’un sommeil de mauvaise qualité qui, quant à lui, est causé par plusieurs facteurs. Et au nombre de ceux-ci, nous avons les difficultés d’endormissement, les réveils répétés et/ou précoces. Mais comment peut-on en arriver là ? Ces difficultés découlent de plusieurs habitudes ou des situations auxquelles nous sommes confrontées.

La mauvaise hygiène de sommeil

Ne soyez pas étonnés, car, même pour le sommeil, il y a une hygiène. Et elle est constituée d’un ensemble d’habitudes. De façon globale, elles sont classées en deux grandes familles. Les habitudes qui luttent contre le maintien du sommeil et ceux qui augmentent le niveau d’éveil. Dans la première classe, nous avons par exemple la variation des temps de sommeil et/ou de repas, les siestes en journée. Vous retrouverez aussi le fait de dormir dans le bruit et les activités sportives les soirs.

La dette de sommeil

Le sommeil non réparateur peut être causé par un non-respect du temps de repos. Si vous dormez trois heures par jour alors que la durée normale est de huit heures, vous ne pourrez échapper à la fatigue. Cela est évident parce que l’organisme n’a pas eu suffisamment de temps pour renouveler vos forces et vous libérer de l’épuisement. Par conséquent, l’organisme ne pourra lutter contre la fatigue.

Sommeil non réparateur et troubles de sommeil

Il existe une variété de troubles qui peuvent troubler le sommeil. Il s’agit de l’insomnie, des troubles respiratoires (apnées-hypopnées du sommeil, apnée obstructive et apnée centrale). Nous pouvons citer aussi le syndrome des jambes sans repos et les parasomnies.

Problèmes de santé

Les problèmes de santé sont aussi parmi les facteurs mis en cause dans la fatigue au réveil. Ils peuvent provenir des douleurs dues à une inflation ou d’un reflux gastro-œsophagien, c’est-à-dire la remontée du contenu de l’estomac dans la gorge. Ils peuvent également être dus aux problèmes de digestion. La nycturie quant à elle est le fait de se lever régulièrement pour faire pipi la nuit. Elle est un grand facteur de trouble de sommeil. La fibromyalgie aussi cause les problèmes de santé et s’accompagne généralement de fatigue et de trouble de sommeil.

Stress, dépression et anxiété

Le stress, la dépression et l’anxiété sont des agents frères qui sont généralement à la base du sommeil non réparateur. Ces trois facteurs ont un lien étroit avec l’adrénaline. Cette hormone sécrétée cause une accélération du rythme cardiaque, et par la suite l’insomnie. Ainsi, pour lutter contre le sommeil difficile, il faut oublier ses problèmes et être optimiste. En effet, le pessimisme monte le niveau du stress par la production du cortisol. Ce dernier associé à l’adrénaline cause des difficultés d’endormissement.

Sommeil non réparateur : que faire pour lutter contre la fatigue

Afin de lutter efficacement contre la fatigue, il est capital d’identifier aussi les causes d’ordre médicales pour qu’enfin chercher des solutions aux mauvaises habitudes du sommeil.

Identifier les causes médicales de la fatigue

Les causes médicales de la fatigue sont multiples et variées. Si la fatigue est régulière, il peut avoir comme origine  un souci de santé. Ainsi, il faut mieux identifier les sources telles que les troubles physiologiques. Dans ce cas, la fatigue est causée par une mauvaise oxygénation des cellules : les maladies des globules rouges et hémoglobines, les perturbations de respiration qui ont des effets directs sur la qualité du sommeil. Aussi, il peut s’agir de l’exposition de l’organisation aux déchets toxiques, les problèmes cardio-vasculaires, les problèmes rénaux.

Les causes médicales de la fatigue peuvent également découler des dysfonctionnements organiques ou des effets indésirables du traitement d’une autre maladie. Elles peuvent être d’ordre nutritionnel : les carences en sels minéraux, en vitamine, ou d’une mauvaise absorption intestinale. Enfin, la baisse de la tension artérielle, la fatigue nerveuse et les insomnies en particulier sont des vecteurs de fatigue.

Corriger les mauvaises habitudes de sommeil

Pour rectifier le sommeil non réparateur, il est indispensable de corriger les mauvaises habitudes du sommeil. À cet effet, vous devez éviter les points ci-dessous :

  • Dormir avec des oreillers durs : pour dormir, il est bien de poser la tête sur un oreiller. Cependant, l’oreiller doit être mou, afin de vous éviter des douleurs au cou. L’oreiller servira à accompagner votre sommeil avec douceur et non causer du mal. Donc, lorsque le coussin est dur, vous pouvez avoir le torticolis au réveil.
  • S’habituer au somnifère : de nos jours, les sociétés pharmaceutiques mettent plusieurs médicaments sur le marché dans l’objectif de lutter contre l’insomnie. En toute bonne foi, il n’est pas conseillé de faire recours aux somnifères. Il est préférable de lutter naturellement contre ce mal que de passer par cette méthode. La prise des somnifères sacrifie le sommeil profond au profit du sommeil léger. De surcroît, ces médicaments peuvent avoir des répercussions sur votre santé à long terme.
  • Dormir dans une chambre chaude : se coucher dans une chambre non aérée va indubitablement affecter votre nuit, et par la suite une fatigue au réveil. Vous devez veiller à ce que la température de la chambre soit dans les normes pour éviter un sommeil non réparateur. Autrement, une température variant entre 18 et 22 degrés. Une chambre dont la température est élevée vous causera un mauvais sommeil, et de surcroît d’autres maux tels que les maux de tête, le rhume, etc.

Sommeil non réparateur: Autres règles à respecter pour bien dormir

  • Éviter de dormir sous la lumière : laisser le cerveau en activité lorsque vous dormez ne vous aidera pas à lutter contre la fatigue. Lorsqu’on laisse la lumière pour dormir, le cerveau ne se repose pas. C’est pour cela qu’il faut veiller à dormir dans une chambre obscure.
  • Ne pas manipuler le téléphone au lit : il y a plusieurs raisons pour lesquelles vous devez vous éloigner du téléphone au lit, avant de vous coucher. Les lumières des écrans comme celles d’un téléphone ou ordinateur empêchent d’avoir un sommeil profond. Elles causent non seulement la fatigue intellectuelle, mais exposent aussi votre corps à la fatigue au lever. Comme on le dit assez souvent écran et sommeil ne font pas bon ménage.
  • Ne pas fumer ou prendre de l’alcool un peu tard : Tout d’abord, naturellement, la cigarette est contre-indiquée pour la santé. Mais à ceux qui s’y adonnent, fumer avant d’aller au lit favorise un sommeil non réparateur. Ipso facto, ceci produit une fatigue généralisée du corps et une courbature au réveil. Sachez donc que cela est dû à la nicotine. Par ailleurs, l’alcool est un ennemi du sommeil. Il est alors préférable de ne pas prendre de l’alcool.

A vous de jouer

Comment faites vous pour éviter d’avoir un sommeil non réparateur ? Êtes-vous toujours en proie à ce mal ou quelqu’un en souffre-t-il dans votre entourage ? Si cet article vous a plu, alors relayez-le sur les réseaux sociaux pour aider d’autres. Partagez-le sans mesure.

 

 

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment