sommeil lent profond
0
19
0
19

Sommeil lent profond : l’essentiel sur cette phase du sommeil

Accueil > Epanouissement personnel > Sommeil lent profond : l’essentiel sur cette phase du sommeil

L’importance du sommeil dans la vie de l’homme est indéniable. Nous sommes conscients qu’en matière de récupérations physiques, intellectuelles et mentales, il est la première ressource. Mais saviez-vous qu’il existe plusieurs phases du sommeil ? Je vais aborder dans cet article l’une d’elles : le sommeil lent profond. C’est lors de cette phase que notre corps, au repos total, parvient à récupérer au mieux. Elle correspond à environ 40 % de notre temps de sommeil total. Il est donc préférable pour chacun d’entre nous d’avoir un sommeil de qualité, en particulier lors de cette période. Pour cela, nous devons réguler notre sommeil, adopter de meilleures habitudes nutritionnelles et faire attention à nos activités physiques ainsi qu’à notre hygiène.

Dans cet article, je vais vous donner davantage de détails sur cette phase du sommeil. Je vous invite ainsi à continuer votre lecture.

Qu’est-ce que le sommeil lent profond ?

Pour les petits et les grands, un bon sommeil réparateur est quelque chose à ne surtout pas négliger. De fait, il contribue non seulement à la récupération physique et émotionnelle, mais aussi à l’amélioration de notre cognition.

Petite piqûre de rappel : le sommeil comprend plusieurs phases. Pour être plus précis, nous pouvons compter trois phases distinctes :

  • 1re phase : REM (sommeil paradoxal) ;
  • 2de phase : non REM ;
  • 3e phase : éveil.

D’un autre côté, le sommeil NREM, lui, se divise en quatre stades. Les deux premiers sont ceux de l’endormissement et du sommeil confirmé. Le sommeil lent profond est le troisième stade. Et c’est après 70 minutes ou un peu plus que nous entrons enfin dans le sommeil paradoxal.

sommeil réparateur

Pour faire simple, le sommeil profond constitue une phase par laquelle bon nombre de personnes passent lorsqu’elles se mettent au lit. C’est une étape très active du repos qui procure assez de bien à l’organisme. À ce stade, il est un plus difficile de réveiller le dormeur que lors du sommeil léger. En effet, celui-ci est déjà totalement déconnecté du monde physique. Ce niveau de repos est caractérisé par plusieurs activités à découvrir ci-dessous.

Comment reconnaître cette phase du sommeil lent profond ?

Plusieurs indices permettent d’identifier ce stade de sommeil. Nous avons entre autres :

  • Le dégagement d’ondes électriques. Au cours de cette phase, le corps humain, principalement le cerveau émet un nombre considérable d’ondes électriques assez lentes. Tout le corps est au repos.
  • La disparition des mouvements oculaires. Quand nous arrivons à ces phases du sommeil, les activités oculaires cessent systématiquement.
  • La réduction de l’activité des fonctions vitales. La respiration pulmonaire diminue peu à peu ainsi que la température du corps.
  • Les activités musculaires assez discrètes. Plus d’activités musculaires intenses afin de permettre aux cellules de se régénérer.

Le sommeil lent profond : pourquoi est-il important ?

Chez l’adulte, cette phase du sommeil se déroule avant le sommeil paradoxal. Mais pour l’enfant, les deux sont inversés et prennent une autre structure en grandissant. Dans tous les cas, son rôle sur notre santé en général ne change pas. Et pour comprendre l’importance du sommeil profond, vous devez d’abord connaître ses impacts sur la santé.

En premier lieu, c’est à ce niveau que se dissipe toute la fatigue accumulée durant la journée. Cette période favorise notamment une récupération optimale et la régénération des cellules.

Aussi, de toutes les phases du sommeil, la phase de sommeil lent profond est la seule pendant laquelle nous subissons un travail de nettoyage des toxines.

Par ailleurs, le corps et le cerveau sont équipés pour protéger l’homme contre l’Alzheimer et plusieurs autres pathologies mentales. Pour solidifier les souvenirs et les garder pour plusieurs années, le cerveau repasse sur chaque événement de la journée.

Il facilite également la sécrétion de plusieurs hormones et la production du glucose. Au cours de ce stade, le système immunitaire de l’homme est renforcé et une bonne dose d’énergie est produite.

Vous pouvez déjà sans doute comprendre à quel point le sommeil lent profond est capital pour notre bien-être. Ceci, tant sur le plan physiologique que mental.

Dormir profondément, c’est non seulement reprendre ses forces, mais aussi régénérer les cellules du corps pour une parfaite santé. Chacun d’entre nous a tout intérêt à en bénéficier. Néanmoins, si nous voulons profiter d’un tel niveau de sommeil profond, il y a plusieurs conditions à réunir.

Comment faire pour avoir un sommeil de qualité ?

Contrairement au sommeil lent léger, dormir lentement et profondément procure un intense bonheur. Cependant, beaucoup de personnes se plaignent d’avoir des troubles du sommeil. Elles n’arrivent pas à avoir un sommeil lent profond.

Les raisons qui provoquent cet état des choses peuvent être nombreuses. Mais pour la plupart, cela est dû à certaines habitudes quotidiennes. Même si vous n’en avez pas conscience, il vous suffit de changer certains de vos comportements pour rendre vos nuits agréables.

Je me suis intéressé à la question afin de vous apporter des solutions fiables et sûres. Mais retenez qu’avec ces apports, c’est nuit après nuit que vous pourriez réparer votre sommeil. Cela ne viendra pas du jour au lendemain.

Voici donc 10 habitudes à adopter pour dormir comme un bébé et jouir pleinement de votre sommeil lent profond chaque nuit.

sommeil NREM

Avoir des heures de sommeil régulières

Des horaires de sommeil en désordre constituent un des facteurs principaux qui nous empêchent de bien dormir.

Ainsi, choisir une heure fixe à laquelle se coucher permet à votre corps de garder un bon rythme. Cela permet également à celui qui recherche une nuit douce de :

Comme beaucoup peuvent le constater, le corps s’habitue facilement au rythme qu’on lui impose. Tâchez alors de donner rigoureusement un bon pli à votre organisme.

Aller au lit avant minuit permet d’avoir un bon sommeil lent profond

Dormir tôt est une des meilleures façons d’avoir une nuit paisible. Quand on a pour habitude de se mettre au lit très tard, il est évident qu’on se réveille fatigué chaque matin. Sachez aussi que c’est une habitude pouvant s’avérer dangereuse pour la santé sur le long terme.

Nous savons qu’un bon sommeil est constitué de plusieurs phases parmi lesquelles se trouve le sommeil profond. Et le cerveau observe des pics à une certaine heure de la nuit.

Ainsi, l’endormissement est plus optimal juste au début de la nuit et entre 3 et 4 h du matin. Le sommeil lent profond opère donc mieux autour de ces périodes. Et pour mieux dormir, à ces heures par exemple, il ne faut pas être devant un écran. Les écrans et le sommeil ne font pas bon ménage, que ce soit la télévision, l’ordinateur ou le téléphone. Tâchez de les mettre de côté environ une heure avant le coucher.

Vous avez aussi tout à gagner en réglant vos activités de la journée d’une manière à vous coucher quotidiennement autour de 22 h. Si vous arrivez à vous mettre au lit plus tôt, ce serait encore mieux. Vous pourrez mieux profiter de votre sommeil lent profond ainsi qu’un sommeil global de qualité.

Se coucher dans une chambre bien aérée

L’air est indispensable à la vie de l’être humain ainsi qu’un grand nombre d’autres êtres vivants. Même pendant le sommeil, le cerveau a besoin d’oxygène.

En outre, si vous souffrez d’apnée du sommeil, veillez à consulter votre médecin.

Quoi qu’il en soit, vous devez vous assurer de dormir dans une chambre avec une bonne aération. C’est également un des meilleurs moyens de construire un environnement positif chez vous.

Les cellules du corps nécessitent en permanence de l’oxygène pour se régénérer. L’aération est donc propice à un sommeil lent profond. Une chambre aérée permet par ailleurs l’élimination du CO2 dégagé au cours du sommeil.

Ne pas résister au sommeil

Certains symptômes naturels nous révèlent un état de somnolence. Ne luttez pas contre le sommeil quand vous constatez ces signes, allez immédiatement vous reposer. Au nombre de ces symptômes, on a :

  • Les paupières lourdes ;
  • Les bâillements ;
  • Les yeux rouges ;
  • Une fatigue généralisée du corps, etc.

Dormir dans un environnement sain et favorable

Il y a des facteurs externes qui empêchent d’avoir une nuit douce et profonde. Avoir une nuit séquencée ne favorise pas un sommeil lent profond. Voici quelques conseils pratiques pour une nuit paisible.

  • Pensez à vous isoler des endroits où il y a du bruit. Le vacarme est un ennemi du repos. Se coucher avec la musique ou les écouteurs dans les oreilles est également à bannir.
  • N’oubliez pas non plus d’éliminer les sources de lumière. Autrement, ne vous couchez pas sous une lumière vive. Une veilleuse peut faire déjà l’affaire.
  • Dormez aussi sur un lit moelleux et propice pour ne pas avoir des courbatures. Vous pouvez par exemple essayer les matelas à mémoire de forme.

Évitez les excitants après 18 h pour avoir un sommeil lent profond

Le café, le thé, les boissons énergisantes sont des produits généralement consommés par les noctambules. On les boit afin de vaquer tranquillement à nos occupations sans risquer de tomber de sommeil.

D’un autre côté, d’autres peuvent juste les consommer quotidiennement parce qu’ils aiment le goût. Ils ne sont pas conscients des dégâts causés. Si c’est votre cas, sachez dès aujourd’hui que ces produits sont un obstacle à un sommeil de qualité.

En effet, pour avoir un sommeil doux, ces molécules sont fortement déconseillées. Et ce ne sont pas les seuls. Si vous voulez bien dormir et atteindre un sommeil lent profond optimal, vous devrez aussi éliminer dès maintenant l’alcool et le tabac. Ils sont des stimulants qui provoquent une instabilité du sommeil.

Prendre un repas léger

Vous avez l’habitude de beaucoup manger le soir ? Alors, il est temps d’arrêter.

Nous convenons tous que manger trop lourd retarde la digestion. Une digestion difficile alourdit même le sommeil lent léger.

C’est pour cela qu’il est mieux de manger léger au moins de 2 h avant de se mettre au lit. Le cas échéant, vous aurez du mal à favoriser votre endormissement. Et par conséquent, des difficultés à atteindre le sommeil lent profond.

Les repas lourds ont pour conséquence une digestion difficile. Par la suite, une fatigue des organes, la constipation, etc. Aussi, pour ne pas interrompre sans cesse le sommeil par l’urine, il est conseillé de contrôler la quantité d’eau à prendre la nuit avant le coucher.

Faire des activités sportives et intellectuelles

On vous répète souvent que pour être en bonne santé, il faut faire du sport. En réalité, les activités physiques ont une excellente influence sur l’organisme. Elles le renforcent et contribuent à l’évacuation des déchets du corps.

Quelques minutes d’exercices physiques journaliers constituent un stimulant parfait pour un sommeil lent profond. Cependant, vous devez éviter de faire ces activités tard dans la journée. Le moment optimum pour vous exercer est le matin entre 6 et 8 heures. Pas besoin d’aller en salle de sports ou d’utiliser un matériel spécialisé. Vous pouvez simplement faire des exercices de cardio ou un sport aérobie.

Par ailleurs, les activités intellectuelles aident en même temps à muscler le cerveau et à avoir un sommeil agréable.

Il n’est pas question de regarder la télévision ou de jouer à des jeux sur vos appareils électroniques. Préférez plutôt des activités calmes et nourrissantes pour favoriser le sommeil lent profond. Vous pouvez par exemple essayer la lecture, mais seulement avec un livre papier et non avec des livres électroniques.

Se doucher avant d’aller au lit

Non seulement il faut respecter les règles précitées, mais aussi soigner son hygiène. Pour cela, pensez à prendre une douche avant de vous coucher.

Cela permet de déboucher les pores de la peau parce que nous respirons aussi à travers ces petits orifices. En plus, la sensation de confort que l’on ressent au moment d’aller au lit aide à mieux s’endormir.

À vous de jouer !

Vous avez maintenant les cartes en main pour un sommeil lent profond. Mis à part les astuces que je vous ai proposées, avez-vous d’autres conseils, des méthodes qui ont fonctionné pour vous ? N’hésitez surtout pas à les partager dans les commentaires. Ils enrichiront certainement ce contenu.

Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez le partager auprès de vos amis, nous vous en serions reconnaissants !

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie

Parce qu'un seul choix peut tout changer...