Les différents troubles du sommeil : entraves à notre bien-être


Les différents troubles du sommeil peuvent provoquer de multiples dégâts sur notre santé physique et psychique. Ce sont en effet de véritables nuisances à notre bien-être. Il arrive que certaines personnes en soient affectées sans comprendre ce qui leur arrive. Mais quelles en sont les causes ? Quels sont réellement leurs impacts sur notre personne ? Comment lutter contre ? Tout de suite, apprenez davantage sur ces pathologies qui nous vident de notre énergie et qui portent atteinte à notre épanouissement et à notre vie de manière globale.

Reconnaître les différents troubles du sommeil

Lorsque nous sommes sujets à un trouble du sommeil, il peut en résulter de nombreuses conséquences néfastes. Pour cause, le sommeil tient un rôle prépondérant dans notre système cardiovasculaire et dans le maintien de l’équilibre de notre métabolisme. Il assure également d’autres fonctions vitales comme la maintenance de notre métabolisme neuronal.

Pour toutes ces raisons, il est utile de faire le point sur la qualité de son sommeil. En effet, une personne sur trois serait sujette à des troubles du sommeil.

Les insomnies : des troubles très répandus

Parmi les différents troubles du sommeil, l’insomnie est certainement le plus connu de tous. Mais saviez-vous qu’il existe deux types d’insomnies : les insomnies transitoires et les insomnies chroniques. Tous deux sont reconnus pour être responsables du manque de sommeil et ont à peu près les mêmes conséquences sur notre corps. C’est-à-dire, de grosses fatigues en journée et de la somnolence. Voire pire : une irritabilité et des sauts d’humeur.

Les insomnies transitoires sont celles qui ne durent que trois semaines au plus. Elles interviennent alors en début de sommeil, en son milieu ou en vers sa fin (caractérisé par un réveil précoce). Les différents troubles du sommeil appelés « insomnies transitoires » sont causées par :

Les insomnies chroniques en revanche sont celles qui durent plus de trois semaines. Il en existe plusieurs types.

L’insomnie psychophysiologique par exemple résulte d’une mauvaise hygiène de sommeil. Jusque là, cela ressemble à une insomnie transitoire. Seulement, lorsque ces habitudes persistent, les insomnies deviennent chroniques. Votre sommeil sera alors perturbé par des coupures fréquentes et il vous sera difficile de le retrouver.

Les insomnies chroniques peuvent également être provoquées par des médicaments. En effet, les antidépresseurs, les anxiolytiques, les amphétamines… ont pour effet de causer des troubles du sommeil. En les prenant de manière régulière, une personne peut vite développer une insomnie chronique.

Distinguez également parmi les différents troubles du sommeil les insomnies d’origine psychiatrique. La schizophrénie par exemple peut être la source d’une insomnie chronique. Par ailleurs, elles peuvent également être causées par des maladies. Des maladies neurologiques dégénératives par exemple, ou encore des affections pulmonaires et tant d’autres.

Les hypersomnies : peu connues, mais tout aussi néfastes

Il s’agit d’un trouble du sommeil qui se caractérise — contrairement à l’insomnie — par une envie de dormir en permanence. Un sommeil trop long et une somnolence excessive en journée peuvent en être les responsables. L’on distingue alors les types d’hypersomnie suivante :

  • L’hypersomnie idiopathique. Ce trouble se manifeste par des temps de sommeil qui durent plus de 10 heures et de longues siestes qui n’arrivent pas satisfaire la personne atteinte.
  • L’hypersomnie causée par des maladies.
  • Les hypersomnies récurrentes. Ce trouble affecte surtout les adolescents de sexe masculin. Les sommeils sont alors très longs et non réparateurs et les personnes atteintes paraissent extrêmement fatiguées.
  • Les hypersomnies causées par les manques de sommeil. Parmi les différents troubles du sommeil, celui-là figure parmi les plus intrigants. Dans le sens où c’est la restriction du sommeil qui en est la première responsable.
  • L’hypersomnie causée par les médicaments. En effet, certains médicaments utilisés en psychiatrie comme les antihistaminiques ou les antidépresseurs et autres antiépileptiques peuvent être responsables d’un sommeil allongé.
  • Les hypersomnies causées par des troubles psychiques.
  • La narcolepsie.

Les parasomnies : spécifiques, parmi les différents troubles du sommeil

Ces troubles ciblent plus les enfants et les adolescents. Les parasomnies sont bénignes et tendent à disparaître avec l’âge. Elles se manifestent alors par des comportements anormaux pendant le sommeil. Ces troubles se déroulent lors de différents stades du sommeil. Plus précisément, pendant le sommeil lent profond (phase de transition entre le sommeil léger et le sommeil profond) et pendant le sommeil paradoxal (dernière phase du sommeil).

Nous connaissons tous le somnambulisme, ces déambulations en plein sommeil que la victime ne se rappellera jamais. Ce trouble apparaît lors du sommeil lent profond. Les frayeurs en plein sommeil qui n’arrivent pourtant pas à réveiller le sujet se déroulent également lors de cette phase.

Les cauchemars sont aussi des troubles du sommeil, ces parasomnies se déroulent pendant le sommeil paradoxal. Les rêves mouvementés et les gestes anormaux, tout comme les vocalisations monotones et les grognements sont autant de parasomnies qui se manifestent pendant cette phase.

Traiter les différents troubles du sommeil

Si vous êtes victimes d’un trouble du sommeil, peu importe de quel genre il s’agit, considérez la question dans les plus brefs délais et n’attendez pas qu’il soit trop tard avant de réagir. En tout cas, le premier réflexe à adopter sera de penser à améliorer votre hygiène de sommeil. Pensez par exemple à diminuer la consommation de substances excitantes comme le café et le tabac. Choisissez un matelas à mémoire de forme, ne faites pas d’activités physiques avant de dormir.

Vous pouvez également opter pour les traitements psychothérapiques et médicamenteux. L’autohypnose est également une alternative des plus efficaces.

À présent, place à l’action

Après avoir pris conscience des troubles du sommeil, nous sommes à présent plus aptes à faire front. Ne nous contentons pas d’endurer les conséquences de ces troubles. Faisons plutôt de notre mieux pour lutter contre. Pour cause, à long terme les troubles du sommeil affecteront notre équilibre mental, physique et spirituel.

Faites-nous part de vos expériences et de vos connaissances sur le sujet en faisant un commentaire.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment