respiration par le nez
0
96
0
96

Respiration par le nez : une respiration naturelle et essentielle à la santé

Accueil > Epanouissement personnel > Respiration par le nez : une respiration naturelle et essentielle à la santé

Bienvenue sur Penser et Agir ! Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS. Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder : Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement (déjà + de 17 000 inscrits !) 

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Le nez joue un rôle capital à notre survie. C’est l’organe principal par le biais duquel nous respirons. Et nous savons tous que respirer est une fonction vitale pour tout être vivant. Pour cause, l’organisme est incapable de fonctionner sans l’approvisionnement continu en oxygène. Mais si la respiration par le nez est naturelle chez l’Homme, elle semble bien plus difficile à accomplir pour certaines personnes. Que ce soit à cause d’un nez bouché, d’un manque de souffle ou seulement d’une mauvaise habitude, on est parfois tenté d’inspirer par la bouche. Ce qui est à la longue mauvais pour la santé. À la place, mieux vaut toujours faire passer l’air par le nez. Antistress, purifiante, vitalisante… Cette technique de respiration est bénéfique tant pour le corps que pour l’esprit.

Dans cet article, découvrez quelques techniques respiratoires pour profiter des bienfaits de la respiration nasale.

Respiration par le nez et respiration par la bouche : quelle est la meilleure option ?

Respirer par le nez est un réflexe. C’est un mouvement naturel auquel nous ne prêtons pas attention. Il faut néanmoins reconnaitre que la respiration nasale se retrouve par moment entravée pour une raison ou une autre. Les narines sont parfois bouchées à cause d’un coup de froid. Dans ce cas, la respiration par la bouche se révèle comme l’unique alternative. Elle permet de compenser le manque de souffle notamment après d’intenses efforts physiques.

Cependant, les problèmes liés à la respiration par le nez doivent être traités au plus vite. En effet, la respiration nasale présente moins de risques.

Respiration par la bouche : les inconvénients

Respirer par la bouche reste une solution complémentaire en cas d’obstruction nasale. Elle est à utiliser avec modération vue ses inconvénients.

Une ouverture aux infections

La flore buccale est plus sensible aux agents bactériens. Ce qui exposerait la personne à d’autres ennuis de santé : angines, rhumes, otites… En effet, si le nez filtre les particules grâce aux poils des narines, la bouche ne dispose pas de cette capacité immunitaire.

D’autant plus que la respiration par le nez permet de réchauffer et d’humidifier l’air. Ce qui n’est pas le cas pour la respiration buccale qui laisse entrer l’air froid et chargé de bactéries.

Un manque d’oxygène au niveau du nez

Les personnes qui respirent par la bouche ont souvent des cernes. Ceux-ci s’expliqueraient par une mauvaise oxygénation au niveau des capillaires sanguins du nez. Ce qui donnerait une coloration bleutée sous la peau du contour inférieur de l’œil.

La croissance pathologique de la face

Pour un enfant, respirer par la bouche aurait des conséquences néfastes sur la croissance du visage. Ce qui n’est pas le cas avec la respiration par le nez. En effet, la respiration buccale amène la langue à se placer sur le plancher au point d’entraver la croissance de la mâchoire supérieure. Elle rend ainsi le maxillaire trop étroit et le palais creux. À cause de cela, la mâchoire ne peut pas accueillir la dentition d’adulte. Les dents vont alors se chevaucher tandis que la langue, devenue volumineuse, aurait tendance à s’interposer entre les rangées des dents, créant une béance. En conséquence, la partie inférieure du visage se développe beaucoup plus que le reste de la face, rompant ainsi son harmonie.

Opter pour la respiration par le nez éviterait donc une déformation du visage. Elle permet à la langue d’occuper tout l’espace entre le palais, le plancher et les dents du haut et du bas.

Perturbation du sommeil et troubles du comportement

Le fait de respirer par la bouche aurait des impacts sur la qualité du sommeil. En effet, cette dysfonction empêcherait d’atteindre une phase de sommeil profond et de profiter d’une nuit réparatrice. La fatigue se fait alors sentir la journée, faisant apparaître des troubles du comportement comme l’irritabilité, des difficultés de concentration ou encore l’hyperactivité.

Par ailleurs, la respiration buccale refroidit mal le cerveau. Si la respiration par le nez réchauffe l’air frais qui entre, régulant ainsi la température du cerveau pour l’aider à se reposer et à éliminer les toxines. La respiration buccale perturbe ce phénomène. Pour refroidir le cerveau, l’organisme va évacuer la transpiration au niveau de la tête, expliquant l’oreiller mouillé au réveil.

Les bienfaits insoupçonnés de la respiration nasale

la respiration nasale

Certes, il est possible d’alterner les deux formes de respiration lorsqu’on manque de souffle. Toutefois, la priorité devra être donnée à la respiration nasale en raison de ses nombreux avantages. Quels sont justement ses atouts ? C’est ce que nous allons voir dans cette section.

La respiration par le nez pour assurer la qualité d’oxygène

Respirer par le nez est la meilleure manière de s’assurer que l’on consomme un air débarrassé de certaines impuretés. Les poils présents dans cette cavité constituent une barrière naturelle pour filtrer l’air que nous inhalons. Le risque que les bactéries pénètrent dans les poumons reste faible.

Favoriser la circulation sanguine

Une respiration profonde et nasale contribue à purifier le sang et à bien irriguer le cerveau. En effet, elle permettrait une meilleure oxydation du sang, en plus de nettoyer le système respiratoire et les vaisseaux sanguins des narines. Ainsi, la respiration par le nez améliorerait la circulation sanguine au niveau des poumons et du cœur.

Par ailleurs, ce mécanisme physiologique active aussi la production de l’oxyde nitrique (NO), une molécule aux puissantes propriétés antivirales. Celle-ci semble constituer une première ligne de défense contre les infections. Les chercheurs de Harvard étudient même son efficacité dans le traitement des cas sévères de Covid-19.

Diminuer le stress

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir anxieux et que l’on vous conseille de respirer profondément ? C’est efficace pour calmer l’esprit. Il convient toutefois de préciser que, dans une situation stressante, il est préférable de mener la respiration par le nez. Cette technique aiderait à diminuer la pression artérielle et à se débarrasser de la sensation d’oppression que l’on peut ressentir en période d’agitation. De plus, en respirant par le nez, vous respirez lentement. Ce qui n’est pas le cas avec la respiration buccale qui rend le souffle haletant et superficiel au point d’entrainer une hyperventilation.

Booster la mémoire

Selon une étude publiée en 2018 par le chercheur suédois Artin Arshamian de l’institut Karolinska, la respiration nasale consolide la mémoire. Ce réflexe permettrait d’avoir des souvenirs plus clairs que ceux des personnes qui respirent par la bouche.

La respiration par le nez pour vitaliser et récupérer

La respiration nasale joue un rôle fondamental dans la performance sportive et le processus de récupération après l’effort. De nombreux athlètes ont recours à cette technique pour contrôler leur souffle pendant et après l’entraînement. En effet, lorsqu’on pratique une activité physique depuis un certain temps, on peut perdre haleine au détriment de la performance. Bien qu’utiliser le nez pour respirer ne soit pas si simple lors d’une épreuve, c’est essentiel pour calmer la respiration et maintenir la performance physique. De plus, une bonne respiration nasale aide à réguler le rythme cardiaque après l’effort.

La respiration par le nez et le yoga

Inspirer et expirer par le nez est la base même du yoga. Car c’est par le souffle que l’on arrive à dompter le corps, calmer le mental et alléger les tensions.

Prendre conscience de son souffle

La pratique du yoga invite à porter l’attention sur la respiration, permettant ainsi d’accéder à l’intériorité. En effet, un lien existe entre le souffle et les émotions, le reflet du mental. Remarquez que lorsque vous êtes en colère, votre respiration s’accélère tandis qu’elle est calme lorsque vous êtes détendu. Et si les émotions se répercutent sur le souffle, inversement, la respiration par le nez agit sur le mental. Calmer la respiration apaise l’esprit.

Absorber le prana

En yoga, la respiration est bien plus qu’un approvisionnement du corps en oxygène. Dans cette pratique, on parle de « Prana » qui signifie énergie vitale. En respirant par le nez, vous absorbez le prana qui est transporté dans l’ensemble du corps par des nadis. Pour mieux comprendre, notez que notre organisme est parcouru par des milliers de canaux énergétiques subtils appelés nadis.

Dans la tradition yogique et la médecine ayurvédique, ces nadis participent à la circulation énergétique, donc, à l’équilibre entre le corps et l’esprit. La respiration par le nez active trois d’entre eux qui sont d’une importance capitale, car ils constituent l’armature principale du corps pranique. Il s’agit de ida, pingala et sushumna.

Respiration nasale : comment mieux respirer par le nez ?

Respirer par le nez est en principe une chose que tout le monde apprend dès les premiers instants de sa vie. La respiration complète, elle n’est toutefois pas à la portée de tous. Cependant, à force d’exercice, vous y arriverez. Plusieurs techniques sont d’ailleurs exploitables pour parvenir à cet objectif.

La technique de rétention d’air

Grâce à cette méthode, vous pouvez améliorer votre réflexe de respiration par le nez. Elle permet entre autres de mieux gérer son souffle et d’avoir une respiration plus calme. Il consiste en une série d’apnées (l’on retient l’air dans ses poumons). Pour que l’exercice soit bénéfique, il est important d’adopter une bonne posture. Vous pouvez vous mettre en position assise ou debout. Il faut tout de même maintenir la colonne vertébrale bien droite.

La technique de la paille

C’est un exercice qui vous aidera à améliorer vos capacités respiratoires sans grande difficulté. Comme dans le cas précédent, il peut se faire en position debout ou assise.

Cette technique de respiration par le nez consiste à placer une paille dans la bouche après avoir adopté une position confortable. Il s’agira ensuite d’inspirer par le nez et d’attendre quelques secondes avant d’expirer à travers la paille. Assurez-vous d’opter pour une posture qui vous met à l’aise.

Dans l’exécution de tous ces exercices, il est important de se focaliser sur le souffle, c’est ce qu’on appelle respiration consciente. Cela vous permet de vous relaxer facilement. En plus, vous pouvez observer simplement votre évolution au fil du temps. De quoi vous encourager à avancer.

La respiration de Ujjahi : la respiration du victorieux

La respiration de Ujjahi

Cette technique de respiration par le nez est pratiquée en Inde, et plus particulièrement dans le monde du yoga depuis des siècles. Installé sur un siège avec le dos bien droit, relâchez le ventre, fermez les yeux et concentrez-vous sur votre corps.

Puis, en prenant soin de fermer la bouche :

  • respirez profondément par le nez pendant 4 à 6 secondes ;
  • retenez l’inspiration pendant une fraction de seconde ;
  • expirez l’air par la gorge pendant 5 à 8 secondes, en fermant légèrement la glotte (un bruit doit se faire entendre).

Répétez cet exercice au moins cinq fois en essayant d’allonger l’expiration à chaque fois.

Rééduquer la respiration par le nez

Même si respirer par le nez se fait de manière naturelle, l’améliorer demeure accessible. Vous pouvez donc essayer à cet effet, les techniques de respiration alternée, la respiration inversée, la respiration relaxante et bien d’autres prayanama comme la respiration solaire.

Mais parfois, l’habitude de respirer par la bouche est si tenace que s’en passer est un vrai casse-tête. D’autant plus qu’il est difficile de réapprendre à respirer par le nez si les déformations des mâchoires occasionnées par la respiration buccale se sont installées. Pour cette raison, il est important de traiter les obstacles à la respiration par le nez le plus tôt possible. Il convient pour cela de consulter un spécialiste en ORL. Ce professionnel de la santé vous orientera vers un orthophoniste pour rééduquer la position de la langue et de la respiration, ou un orthodontiste pour rétablir le maxillaire.

À vous de jouer !

Avez-vous saisi l’importance de la respiration nasale ? Est-ce que vous avez déjà connu des situations dans lesquelles, vous étiez obligés de respirer autrement que par le nez ? Comment cela s’est-il passé ? Merci de partager vos expériences avec nous. N’oubliez pas de faire découvrir à d’autres les bienfaits de la respiration par le nez en relayant cet article sur les réseaux sociaux.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS.

Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder :

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Redonnez du SENS à votre Vie.

Nous vous accompagnons de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Plus de 2 heures de formation vidéo offertes pour vous aider à faire rayonner vos différences dans un monde qui ne semble plus les accepter.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :