Développement personnel

Courir après le temps : Et s’il était temps de ralentir ?

Du lave-vaisselle au sèche-linge, en passant par la machine à laver, le GPS ou encore les intelligences artificielles… jamais encore, nous n’avons eu à notre disposition autant de technologies qui nous permettent d’économiser des heures et des heures sur une journée. Théoriquement, avec ces nombres incalculables d’appareils destinés à nous faciliter le quotidien, chacun devrait donc avoir à sa disposition assez de temps pour profiter de ses proches, sortir, s’amuser… Bref, profiter pleinement de la vie. Et pourtant dans la réalité, il n’y a pas une journée qui s’écoule sans que l’on prononce la phrase : « je n’ai pas le temps » ou encore « je manque de temps ». Effectivement, avec notre rythme de vie effrénée du métro-boulot-dodo, l’exigence de la réussite et le culte de la performance, beaucoup ont tout simplement l’impression de courir après le temps. Alors, comment reprendre le contrôle ?

Courir après le temps : pourquoi ce sentiment ?

À trop vouloir tout faire parfaitement et dans les normes, travail, famille, vie sociale, sportive… on n’a jamais eu autant de vie à réussir en une seule. Eh oui, nous croulons sur une liste pharaonique de tâche à faire et de trépidantes choses à accomplir. À un tel point qu’on a la maladive impression de n’avoir plus de temps de rien et de nous éparpiller. Le paradoxe d’une société où les avancées technologiques nous donnent la possibilité d’économiser toujours plus de temps. Alors, pourquoi cette impression de courir après le temps alors que subjectivement, nous n’en avions jamais eu autant ?

Plusieurs causes peuvent expliquer ce phénomène. La plus importante est sans aucun doute le fait que nous mettons la barre trop haute. Nous sommes trop exigeants envers les autres, mais surtout envers nous même. On se met alors la pression à longueur de journée. Et il faut dire que la société d’aujourd’hui non plus n’arrange en rien les choses. Parce que oui, dans le monde où nous vivons actuellement être au top dans toutes les sphères de sa vie est une condition sine qua non pour se sentir exister et prouver son importance.

Ensuite, cette frustration de courir après le temps provient d’un mal qui ronge insidieusement le monde professionnel d’aujourd’hui : le culte de l’urgence. En effet, pour près d’une entreprise sur deux, tout est urgent et même ceux qui ne le sont pas réellement. Ainsi, plus le temps libre augmente, plus il crée des contraintes horaires et des oppressions temporelles insupportables. Enfin, il y a aussi la multiplication des champs du possible qui nous pousse dans le zapping permanent. Or, on le sait à vouloir tout vivre, on finit par ne rien vivre justement.

Courir après le temps : des conséquences désastreuses sur le bien-être

« Je n’ai jamais une minute pour moi ! » « Je n’ai plus de temps libre » « Je cours toute la journée et toute l’année après les heures »… Des phrases que l’on prononce tous au moins une fois par semaine. Soit parce qu’on a trop plein d’activités et qu’on a juste l’impression de passer à côté de notre vie ou soit parce que l’on n’arrive simplement plus à concilier notre vie personnelle et professionnelle. Et c’est aujourd’hui un fait, l’homme moderne a de plus en plus de mal à gérer sa vie et à trouver un tant soit peu de temps pour prendre soin de lui.

Pourtant, selon le sociologue Eric Donfu, prendre du temps pour soi est une nécessité absolue pour s’épanouir et développer son individualité. Cette impression que le temps file à toute vitesse peut alors engendrer un mal-être profond qui empoisonne notre quotidien et crée une croyance limitante qui nous empêche d’être dans l’ici et maintenant.

Par ailleurs, il faut savoir que cette impression de courir après le temps à des conséquences psychologiques importantes :

Par ailleurs, à force de courir après le temps, on finit par perdre de vue notre objectif. Et donc, finalement de ne plus savoir pourquoi nous avançons. S’installe alors un sentiment d’insatisfaction chronique puisqu’au final, la course n’a aucune finalité. Et plus cette insatisfaction va s’installer, plus nous allons courir après le temps à la recherche de reconnaissance et plaisir. Un véritable cercle vicieux qui n’apporte que frustration et lassitude. Mais, c’est certainement au niveau de nos relations que cette course contre la montre fait le plus de dégâts.

Comment arrêter de courir après le temps ?

L’impression de courir après le temps est une réalité commune à de nombreuses personnes. Une impression qui même si elle n’est pas réellement liée au décompte chronologique peut avoir des effets néfastes sur notre vie. Heureusement, il existe des astuces pour vivre une vie moins stressée par le temps :

Hiérarchiser ses priorités

Si la procrastination est déconseillée, l’inverse n’est pas non plus conseillé. Pourtant, on constate souvent qu’en une seule journée, on s’impose trop de travail à faire. Il va sans dire que dans un agenda déjà bien chargé, on a tendance à vouloir tout boucler en quelques heures. Or, cela constitue l’un des meilleurs moyens d’être débordée et d’avoir l’impression de courir après le temps. Pour gagner du temps, il est donc recommandé de bien prioriser ses actions. Pour cela, on a à notre disposition la matrice d’Eisenhower qui permet de lister les tâches en fonction de ce qui est important maintenant, de ce qui peut être planifié, de ce qui peut être délégué et ce qui peut être remis pour plus tard.

Prendre du temps pour soi

À force de courir après le temps, on oublie souvent de prendre du temps pour nous et avec nous. L’idée est donc de reprendre le contrôle sur le temps en le prenant justement et pas en le laissant filer. Ainsi, tout au long de la journée, il est important de prévoir des moments pour revenir à nous-mêmes. Pour cela, nul besoin de grande organisation. Une petite pause bien méritée pour faire un peu le vide, débrancher son cerveau et calmer son mental saturé d’informations est amplement suffisante.

Et vous, que faites-vous pour arrêter de courir après le temps ?

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire