Gérer la pression au travail
0
7
0
7

Gérer la pression au travail : ralentir pour mieux repartir

Accueil > Epanouissement personnel > Gérer la pression au travail : ralentir pour mieux repartir

La pression au travail est inévitable dans un monde professionnel où chacun est jugé à sa performance personnelle. En effet, aujourd’hui, la compétition au travail est devenue un enjeu de taille pour les salariés. Pour obtenir une promotion, certains ne lésinent pas sur les efforts, faisant des heures supplémentaires pour boucler plus vite un dossier. Ils se mettent eux-mêmes la pression, sans compter celle qui vient d’en haut et des clients. À terme, cette surcharge mentale va créer un stress énorme qui peut finir par un burn-out. Mais la bonne nouvelle est qu’il est tout à fait possible de gérer la pression au travail.

Pourquoi est-on stressé au travail ?

Vouloir être le meilleur est normal. Cela permet de se surpasser pour bien accomplir sa mission et tirer l’équipe vers le haut. En soi, le stress professionnel est un facteur de performance. C’est quand la pression hiérarchique ou la pression qu’on s’inflige à soi-même devient pesante que cela se transforme en épuisement professionnel.

Chaque jour apporte son lot de nouveaux défis qu’il faut relever avec succès. Un dossier à boucler en quelques heures, plusieurs rendez-vous à honorer en une journée, des réunions professionnelles à organiser en peu de temps… Si l’on ne sait pas gérer la pression au travail, cela peut véritablement empoisonner notre vie.

Quelquefois, ce sont des tensions entre les équipes ou des clients éternellement insatisfaits que l’on doit réussir à calmer. Tout ça finit par faire une boule de neige prête à exploser au moindre mouvement.

Avant de finir par craquer et tout abandonner, il est crucial d’identifier l’origine du stress. Généralement, ce sont des délais courts qui nous mettent la pression. Ou encore une ambiance malsaine au bureau, un collègue qui nous harcèle, des dénigrements incessants sur la qualité de notre travail, un manque de sommeil ou un mauvais sommeil, etc.

Gérer la pression au travail devient urgent dès que l’on se sent dépassé par les évènements, facilement énervé et irrité. Si l’on reste là à ne rien faire pour que cela cesse, la pression devient top forte, et c’est l’inévitable. On souffre d’un burn-out.

Pourquoi la pression au travail est-elle contreproductive ?

pression au travail est-elle contreproductive

Un peu de compétition n’a jamais fait de mal on l’a dit. Cela permet de se motiver et de s’améliorer. Mais quand ce désir de vouloir être le meilleur à tout prix implique de mettre sa santé et celle des autres en danger, là il y a un problème. Il faut apprendre à gérer la pression au travail et appuyer sur le frein avant que cela ne dégénère.

La pression au travail nous met dans un état perpétuel de stress. On veut tellement réussir à tout gérer que l’on finit par se perdre. Notre bienêtre physique et mental est complètement ignoré. On ne sait plus comment se comporter quand un nouveau mail arrive alors qu’on a même pas encore eu le temps de répondre aux 100 autres qui attendent dans la boîte mail. On se met à pleurer pour un rien. Sur le long terme, on finit par ne plus avoir de réactions si l’on ne sait pas gérer la pression au travail. En quelque sorte, on entre dans un état végétatif où plus rien ne nous touche ou nous intéresse.

On se désintéresse de tout

Bien entendu, tout cela va impacter notre performance. Au lieu d’agir, on reste là à subir. Être dans un état de stress perpétuel est humainement impossible. Aucune personne ne peut vivre constamment sous la pression sans en payer les conséquences un jour où l’autre.

Selon un sondage CSA, 72 % des salariés souffriraient de stress au travail. Mais, comme on l’a dit, c’est loin d’être une fatalité, car on a tous en nous cette capacité de gérer la pression au travail. Ainsi, si l’on s’en donne les moyens, on peut facilement changer cet état négatif en bonnes ondes et devenir meilleur au travail.

En effet, il existe différentes techniques éprouvées pour ne plus crouler sur la pression. Certaines ont été adoptées par de grands leaders ou des sportifs aguerris. Mais c’est de nous que cela doit venir. Car oui, à quoi cela sert-il de mettre en pratique ces techniques si au fond de nous on ne veut pas que cette surcharge mentale s’arrête ? Quand notre corps et notre moral n’en peuvent plus, on doit apprendre à dire stop.

Gérer la pression au travail : les conséquences du stress au travail

Être constamment sous la pression nuit à long terme à notre santé physique et mentale. Nous passons en moyenne plus de 91 000 heures de notre vie au travail. Si la pression est un quotidien, ses effets sont sans appel.

Conséquences physiques de la pression au travail

Sur le plan physique, vous allez souffrir de :

  • Tension musculaire.
  • Maux de tête.
  • Fatigue.
  • Accélération du rythme cardiaque.
  • Trouble du sommeil.

Conséquences mentales

Outre les conséquences physiques, des manifestations mentales vont également apparaître si vous ne savez pas comment gérer la pression au travail. Concrètement, vous pourrez souffrir de :

Ces manifestations sont les plus dangereuses, car elles affectent no seulement votre vie professionnelle, mais aussi personnelle. En effet, épuisé, vous pourrez plus vous contrôler, mettant en péril votre vie de couple et vos relations personnelles.

Les autres conséquences de la pression au travail

Sur le long terme, la pression au travail va affecter votre vie professionnelle. En effet :

  • Vous allez sentir de l’ennui au travail.
  • Moins de prise d’initiative qui sera bien sûr mal vue.
  • Absentéisme.
  • Et baisse de la performance.

Comment gérer la pression au travail ?

gérer la pression au travail

Gérer toute cette pression que l’on subit quotidiennement au travail peut sembler impossible. Surtout quand cela fait des mois que l’on est constamment sur la corde raide, prêt à tomber au moindre coup de vent. Mais, comme un pas à la fois qui nous permet d’atteindre le sommet de l’Everest, une action quotidienne peut nous permettre d’en finir avec cette pression qui nous empoisonne la vie.

Détecter les causes de la pression au travail

Comme on l’a dit plus haut, plusieurs facteurs peuvent créer une pression au travail. De ce fait, les identifier avant d’agir permet de mieux gérer la pression au travail. En principe, ce sont des facteurs internes (désir d’être le meilleur ou de ne pas décevoir vos supérieurs ou collègues, pression hiérarchique, etc.) qui en sont l’origine, mais parfois cela peut provenir de causes externes. Par exemple, des problèmes personnels (problème de couple, dettes, addiction, etc.), un mauvais sommeil, une mauvaise alimentation, une maladie, etc. Mais, quelle que soit la cause, vous devez agir au plus vite afin de ne pas atteindre le point de non-retour.

Une fois que vous aurez identifié les causes de toute cette pression au travail, vous pourrez mettre au point la meilleure stratégie pour gérer la pression au travail.

Apprendre à déléguer…

« On n’est mieux servi que par soi-même ». On est tellement obnubilé par la réussite que l’on fait tout soi-même, jusqu’à l’épuisement. Hélas, à moins d’être un superhéros, personne ne peut tout faire à la fois. Eh oui, vous ne pourrez pas être en réunion et recevoir un client à l’autre bout de la ville en même temps. Même si vous aimez avoir le contrôle sur tout, vous devez apprendre à faire confiance aux autres parce que ce n’est jamais bon de faire cavalier seul. C’est de cette façon que vous pourrez pour mieux gérer la pression au travail. Qui sait, certains de vos collègues ou collaborateurs n’attendent peut-être qu’un mot de vous pour vous aider.

… et prendre des pauses

On a tous besoin de repos. La preuve, même les superhéros prennent des vacances. Ainsi, même si vous ne prenez que 3 jours, cela vous permettra de vous ressourcer pour améliorer vos performances. De ce fait, pendant cette parenthèse, profitez de chaque moment pour évacuer toutes les pressions de ces derniers mois. Pour une fois, ne pensez qu’à vous. Non, vous n’êtes pas égoïste, vous voulez seulement éviter de sombrer dans la dépression ou pire l’épuisement professionnel.

Gérer la pression au travail : ralentir pour prendre de l’élan

Talleyrand avait dit « vas doucement, je suis pressé ». Si vous ne pouvez pas prendre le luxe de prendre des vacances, au moins ralentissez le rythme pour puiser de l’énergie et récupérer. Prenez régulièrement des pauses, faites une petite promenade de quelques minutes… Vous aurez plus d’entrain et de force physique pour affronter toutes les pressions à venir.

Faire carte sur table

Vous trouvez que votre supérieur vous en demande trop dans un délai court ? Vos collaborateurs ne sont pas assez concentrés et cela se ressent sur leur performance ? Pour gérer la pression au travail, ne ruminez pas dans votre coin. Cela ne fera qu’augmenter votre stress. Le mieux est d’en parler à cœur ouvert. Jusqu’ici, vous avez toujours réussi à tout faire dans les délais impartis. Votre supérieur ne peut pas deviner que c’est au prix d’un effort surhumain si vous ne lui en parlez pas. Quant à vos collaborateurs, ils ne sauront pas que leur baisse de performance vous met en situation de crise vis-à-vis de vos partenaires si vous ne leur dites rien. Ainsi, échangez avec vos collègues pour trouver les moyens de diminuer cette pression qui vous accable au quotidien.

Aussi, gérer la pression au travail passe aussi par une discussion saine.

Savoir dire non

Si l’on se sent autant pressé au travail, c’est parfois parce que l’on ne sait pas refuser. Un nouveau dossier à traiter en priorité, un mail à rédiger et à envoyer… sans parler des collègues qui refilent leurs dossiers parce qu’ils croulent sous le boulot. Stop, vous aussi, vous avez déjà vos tâches quotidiennes. Si ce que l’on vous demande n’entre pas dans vos compétences ou si vous êtes vous-même débordés et dépassés par les évènements, n’acceptez pas des tâches supplémentaires. Il n’est pas question de vous mettre en danger. Pour gérer la pression au travail, apprenez à dire non.

Ne pas procrastiner

La procrastination est l’ennemie de la performance. Pour éviter les surcharges de travail, apprenez à ne pas tout remettre à plus tard. Des dossiers urgents arrivent sur votre bureau ? Traitez-les en priorité pour avoir le temps de tout finir dans les meilleurs délais. Si vous attendez la dernière minute, vous risquez d’être pressé par le temps. Au lieu de fignoler le dossier, vous le bouclez sans même y réfléchir. C’est après seulement que vous allez reprendre les tâches les moins urgentes.

En résumé, pour gérer la pression au travail, vous devez distinguer les tâches urgentes des tâches prioritaires et moins urgentes.

Avoir une vie en dehors du travail

Certes, pour atteindre ses objectifs, il faut travailler beaucoup. Mais la vie ne se résume pas au travail. Quand vous sortez le soir, éteignez votre téléphone si possible. Et, les weekends, évitez de ramener du travail à la maison. Profitez de ces deux jours de repos pour décompresser.

Si vous avez une famille, organisez des activités à l’extérieur. Pourquoi ne pas partir un weekend avec votre moitié ? Si vous êtes célibataire, sortez avec des amis, faites une randonnée…

Ainsi, pour gérer la pression au travail, ne pensez plus au boulot… après le boulot.

Adopter une vie saine

Une mauvaise alimentation ou un manque de sommeil nuit à vos performances professionnelles. En fait, c’est un cercle vicieux. En effet, quand vous ne dormez pas suffisamment ou êtes abonné aux plats industriels, vous manquez d’énergie et cela se ressent dans votre travail. Moins performant, vous accumulez les retards et vous êtes sous pression. De fait, cette pression va nuire à votre santé psychologique et vous aurez du mal à vous endormir.

Ainsi, autant que possible, essayez d’avoir vos 8 heures de sommeil quotidien pour mieux gérer la pression au travail. Cuisinez des plats sains et savoureux riches en vitamines, en minéraux et en acides gras. De toute façon, vous n’aurez rien à perdre. Au contraire, vous aurez tout à gagner. De même, faites du sport, méditez… La méditation est un excellent moyen de faire face à toutes les situations stressantes du quotidien en évacuant tous les sentiments négatifs.

Adopter un mode de vie sain vous permet à la fois d’être mieux armé pour affronter la pression et le stress au travail. Mais aussi d’être en meilleure santé.

Si vous avez d’autres astuces ou des conseils à partager pour gérer la pression au travail, n’hésitez pas ! Nous serons ravis de les lire.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie

Parce qu'un seul choix peut tout changer...