Neurofeedback dynamique : la technique ultime pour optimiser le cerveau


Vous vous êtes certainement déjà senti invincible, intouchable et absolument en phase avec votre être tout entier. Durant ces moments, votre cerveau est parfaitement régulé et organisé. À son maximum, votre système nerveux central est ainsi, capable de faire face à tous les défis. Et forcément, vous en ressentez tous les bénéfices. Cela, aussi bien sur le plan physique que psychique. Malheureusement, il arrive aussi certains moments où vous avez du mal à maximiser votre potentiel. Tout simplement parce que vous êtes incapable de contrôler votre trop-plein de stress et d’anxiété. C’est dans ce genre de moment que le neurofeedback dynamique se révèle particulièrement intéressant. Il s’agit d’une neurotechnologie thérapeutique visant à travailler en profondeur votre plasticité cérébrale. Ceci afin de gommer tous les dysfonctionnements et les schémas qui empêchent votre cerveau être à son plein potentiel. Plus de détail.

Neurofeedback dynamique : qu’est ce que c’est ?

Encore mal connu dans l’Hexagone, le neurofeedback dynamique est une méthode non corrective d’autorégulation des réseaux neuronaux du cerveau. Il a été mise au point par les psychologues cliniciens Val et Sue Brown en 2001. Concrètement, il s’agit d’une pratique d’entrainement cérébral issue de l’avancée des neurosciences. Il permet de travailler efficacement la plasticité cérébrale en recréant continuellement des connexions neuronales. L’objectif ? Encourager le cerveau à travers des exercices ciblés à fonctionner comme il a été initialement conçu. Et donc de favoriser sa tendance naturelle vers la résilience et la flexibilité.

Pour ce faire, le neurofeedback dynamique est basé sur la notion de retour d’information au cerveau. D’où le terme « feedback ». En effet, selon l’idée, le cerveau est capable d’apprendre et de se développer par lui-même. Et cela, grâce aux retours d’informations qu’il perçoit des stimulus extérieurs et des actions accomplies par l’organisme. Par ces retours d’informations, il est donc capable de se réorganiser lui-même en vue de compenser un dysfonctionnement.

De ce fait, le neurofeedback dynamique ne vise pas à fournir des directives spécifiques pour corriger les dysfonctionnements cérébraux. Mais, à tirer profit des processus d’apprentissage naturels du cerveau. Ceci, afin de l’inciter à adopter ses propres stratégies de réponse et d’adaptation afin de mieux fonctionner. Mais aussi, réduire ses comportements atypiques et acquérir de nouvelles compétences pour retrouver pleinement ses capacités. Et in fine, de vous permettre de mieux contrôler ce qui se passe en vous. Surtout, d’améliorer la santé et de lutter contre les maux du corps et de l’esprit. Et ce, en vous aidant à retrouver votre autonomie et capacité émotionnelle.

À qui ça s’adresse ?

Avant toute chose, il faut que le neurofeeback dynamique ne constitue pas un traitement médical. Ainsi, il n’établit aucun diagnostic et n’a aucun effet secondaire. En ce sens, il convient à toutes les catégories de personne et à tous les âges. D’ailleurs, cette méthode est particulièrement recommandée pour les enfants soufrant de :

  • Trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité
  • Trouble du langage et d’apprentissages
  • Troubles du comportement.

Comment le neurofeedback dynamique peut-il améliorer votre vie ?

Utilisée pendant longtemps dans le traitement des pathologies comme l’épilepsie, la dépression nerveuse, le TOC, les phobies, le Syndrôme de Stress Post Traumatique, les troubles anxieux ainsi que les attaques de panique, le neurofeedback dynamique est aujourd’hui une véritable technique d’amélioration du bien-être. Il permet même selon ses adeptes d’améliorer la santé. Effectivement, en agissant sur tous vos systèmes biologiques, il permet de lutter contre les maux du corps et de l’esprit. De fait, l’optimisation cérébrale permet de :

  • Lutter contre l’insomnie
  • Améliorer les habitudes de sommeil
  • Agir sur les difficultés de concentration
  • Optimiser les performances cognitives
  • Diminuer les tensions musculaires et les douleurs chroniques
  • Améliorer la digestion
  • Améliorer la condition physique
  • Accéder à un état de relaxation profonde

Par ailleurs, en plus d’améliorer la santé, une pratique régulière du neurofeeback dynamique permet de diminuer significativement le sentiment d’anxiété. De fait, elle permet gérées les situations de stress quotidiennes avec plus de fluidité et d’empathie. D’ailleurs, selon les spécialistes le neurofeedback dynamique s’avère être une méthode optimale de prévention et de réduction des symptômes du burn-out. De fait, elle d’agit efficacement sur :

  • L’irritabilité
  • L’impatience
  • La mémoire de travail
  • La fatigue nerveuse
  • Les tensions musculaires
  • La perte de motivation
  • L’estime de soi

Ainsi, il est indéniable que la pratique du neurofeedback dynamique au quotidien peut améliorer significativement votre capacité à entrer dans un état de lâcher-prise totale et à vous recentrer sur le moment présent, mais pas que. En entraînant quotidiennement votre à se réorganiser et à se relaxer, vous pourrez améliorer considérablement votre capacité de contrôle attentionnel et votre maîtrise de soi. Raison pour laquelle d’ailleurs, cette technique est aujourd’hui très plébiscitée par les sportifs de haut niveau. À l’instar de Mary Pierce ou encore Hermann Maier.

Neurofeedback dynamique : comment ça marche ?

En pratique, le neurofeedback dynamique utilise un logiciel basé sur l’électroencéphalographie (EEG), et des électrodes pour capter les ondes cérébrales. Ce logiciel va analyser votre activité cérébrale. Concrètement, le praticien va placer les électrodes sur le sommet de votre tête ainsi que des écouteurs. Ensuite, vous allez regarder un film ou écouter de la musique qui va vous permettre de vous détendre. C’est à partir de ce moment-là que l’entrainement cérébral commence.

Dès que le système va détecter une variation trop importante de votre activité électrique, vous allez entendre des microcoupures. Il s’agit à des de feedback transmis en tant réel à votre cerveau. En effet, ces microcoupures ont pour objectif d’alerter votre cerveau qu’il ne fonctionne pas correctement. Au fil des séances, votre cerveau va alors apprendre à tendre vers un état d’homéostasie et à se réinitialiser.

Il est à savoir qu’une séance de neurofeedback dynamique est avant tout un moment agréable. En effet, celle-ci a pour but principal but de vous permettre de vous détendre. Ainsi, lors de la séance vous n’avez rien à faire. Vous n’avez pas à suivre les directives du praticien. Et encore moins à vous mettre dans des situations problématiques ou à évoquer vos souffrances. Mais surtout, à chercher leurs origines sous-jacentes. Ici, votre travail consiste à vous détendre puisque c’est votre cerveau qui fait tout le travail, de manière inconsciente.

Pour optimiser l’efficacité de votre séance de Neurofeedback, vous pouvez pratiquer régulièrement chez vous des exercices de relaxation comme :

2

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. Emmanuel Renauld  novembre 7, 2019

    Bonjour,

    La phrase suivante est totalement erronée :

    En pratique, le neurofeedback dynamique utilise un logiciel basé sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Mais aussi, des capteurs spéciaux (généralement des électrodes) qui va émettre des ondes cérébrales de manière maîtrisée et un boitier. Celui-ci va analyser votre activité cérébrale.

    Pour être plus fidèle à la réalité, pourriez-vous la remplacer par :

    En pratique, le neurofeedback dynamique utilise un logiciel basé sur l’électroencéphalographie (EEG), et des électrodes pour capter les ondes cérébrales.

    Merci !

    reply
    • Mathieu  novembre 7, 2019

      Bonjour Emmanuel,

      Merci beaucoup pour votre commentaire, je viens de mettre l’article à jour comme vous l’avez suggéré.

      Merci d’avoir pris le temps de remonter cette erreur.

      À très vite sur Penser et Agir,
      Mathieu.

Add a Comment