difficultés de concentration
0
45
0
45

Difficultés de concentration : comment faire pour rester concentré ?

Accueil > Efficacité et Productivité > Difficultés de concentration : comment faire pour rester concentré ?

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

L’agitation des villes, le stress et la tension nerveuse qu’engendrent la plupart des professions, les différentes distractions et l’infobésité n’épargnent désormais plus personne. De fait, l’homme moderne fait aujourd’hui face à l’un des plus grands maux psychologiques de tous les temps : les difficultés de concentration. Ce phénomène est d’ailleurs tellement répandu qu’il touche toutes les catégories de personnes. Autant les vieux et les adultes que les jeunes et les enfants. Et ce, à tout moment de la vie.

Pourtant, ce contexte peut profondément nuire à la qualité de votre vie. Et cela, aussi bien quotidienne que professionnelle. En effet, lorsque vous manquez de concentration, vous avez du mal à être efficace. Ce qui peut vite devenir une source de frustration. Mais aussi, de dépression. Ainsi, pour éviter les petits incidents de concentration, il faut adopter certaines habitudes de vie et savoir ménager son cerveau.

Les difficultés de concentration : les causes

manque de concentration

La concentration se définit comme la capacité à focaliser toute son attention sur la tâche à accomplir à l’instant ou encore sur un sujet donné (texte, vidéo, etc.). C’est également la capacité à exclure certains stimulus à l’instar des bruits environnants ou encore de ses propres pensées.

Les soucis de concentration se traduisent ainsi par la perte de cette capacité à rester focus.

Le manque de concentration chez l’enfant

Généralement, chez un jeune enfant, c’est le TDAH (trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) qui cause les difficultés de concentration. C’est un cas notamment perçu chez les enfants à partir de 7 ans. Un enfant touché par ce problème est souvent impulsif, impatient et inattentif. Cependant, il faut noter que ce dysfonctionnement du cerveau n’a rien avoir avec les capacités intellectuelles.

Entre autres, les troubles de concentration chez un enfant peuvent également témoigner d’une préoccupation extérieure. Il peut s’agir de problèmes familiaux, scolaires ou affectifs. Effectivement, à cause des crises de stress et l’anxiété engendrée par ces événements, l’enfant n’a plus d’espace mental interne disponible pour gérer sa concentration.

Les difficultés de concentration chez l’adulte

Sans compter les facteurs élémentaires comme une envie pressante, un collègue qui frappe à la porte au bureau ou un coup de téléphone, chez l’adulte, le manque de concentration peut avoir plusieurs sources.

Tout d’abord, elles peuvent être une simple révélatrice d’une fatigue physique et nerveuse. En effet, à la suite d’un travail intellectuel important, de tâches rébarbatives ou encore d’un effort physique intense, on constate souvent la baisse du rendement intellectuel. Ce qui peut entraîner des troubles de l’attention qui empêchent alors de bien se concentrer. Les problèmes personnels et familiaux peuvent également engendrer ponctuellement des difficultés de concentration. Les pensées vont s’éparpiller entre la tâche à réaliser et ledit problème, d’où le manque de focus.

Ensuite, selon les spécialistes, les soucis de concentration peuvent être associés à la prise de médicaments. Les antidépresseurs, les somnifères, les anxiolytiques ou encore les antihistaminiques peuvent manifestement détériorer le fonctionnement cognitif. Dans certains cas, des facteurs psychologiques peuvent en constituer les causes : stress, peur de l’échec, idées noires récurrentes, perte d’intérêt, etc.

Entre autres, notez qu’une simple sensation de faim ou encore une alimentation de mauvaise qualité peuvent également provoquer des difficultés de concentration. Manifestement, lorsqu’on a le ventre creux, le cerveau divague parce qu’il ne dispose plus des calories nécessaires qui lui permettent de bien fonctionner. D’où la baisse de la concentration, et parfois même des trous de mémoire.

Enfin, les troubles de concentration peuvent être les conséquences de maladies neurologiques plus graves. Telles que :

Les nouvelles technologies et les problèmes de concentration

Au-delà des principaux éléments que nous venons de citer précédemment, les nouvelles technologies représentent également aujourd’hui la racine principale des difficultés de concentration. Et plus particulièrement au travail.

Effectivement, l’Observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises (Orse) a mené des études pour analyser la place prise par les nouvelles formes de communication dans le cadre du travail. Les statistiques ont alors révélé que 30 % des salariés français passent près de 2 heures par jour à répondre à leur messagerie et à vérifier leurs mails toutes les cinq minutes. Il va sans dire qu’il reste quasiment impossible de rester concentré dans ce genre d’environnement.

À cela s’ajoute l’utilisation continue d’Internet qui a un véritable effet délétère sur les capacités cognitives. Décidément, les difficultés de concentration reliées aux nouvelles technologies représentent un vrai paradoxe. En effet, ces dernières, censées nous rendre plus productifs et performants, sont aujourd’hui celles qui nous empêchent de rester de moins en moins concentrés. Cette situation a été définie sous l’appellation « cyber dépendance ».

Une étude de Microsoft souligne également que l’omniprésence des écrans rend aujourd’hui les distractions plus accessibles : réseaux sociaux, applications ludiques, coups de fil improvisés… Résultat : près de 45 % des salariés sont souvent dans les nuages au bureau. Ils se laissent facilement distraire par les écrans qui les entourent.

Les symptômes les plus fréquents des difficultés de concentration

Chez l’enfant, le manque de concentration se traduit par un florilège de signes facilement reconnaissables :

  • Impossibilité à garder une attention soutenue au cours d’une activité manuelle ou intellectuelle
  • Difficulté à mémoriser même les choses les plus simples
  • Tendance à être facilement distrait et à rêvasser en permanence
  • Facilité à se lasser rapidement d’une activité

Tandis qu’un adulte peut présenter des problèmes de concentration dans les cas suivants :

  • Incapacité à réaliser des tâches longues et de manière prolongée
  • Oubli systématique des informations
  • Déconcentration à la moindre source de distraction
  • Sensation d’avoir la tête embrumée
  • Ralentissement psychomoteur

En somme, les difficultés de concentration chez l’adulte peuvent également s’apparenter à l’incapacité de l’individu à être dans l’ici et maintenant. Et pour cause : son esprit divague sans but.

Comment améliorer sa concentration ?

améliorer sa concentration

C’est indéniable ! La concentration est une fonction cognitive essentielle à toute activité humaine. Et ce, que ce soit dans le cadre personnel ou professionnel. De ce fait, les soucis de concentration peuvent revêtir des conséquences diverses : mauvaise estime de soi, manque d’efficacité, irritabilité, dépression nerveuse

Ainsi, il est tout à fait normal que l’on se demande comment combattre les difficultés de concentration. Pour améliorer sa concentration, voici les meilleures techniques et astuces.

Boostez votre concentration en devenant plus organisé

Lorsque vous vous éparpillez, ne vous étonnez pas à manquer d’application dans ce que vous entreprenez. De fait, évitez alors le multitâche et concentrez-vous sur une occupation à la fois. L’astuce est de choisir le moment de la journée où vous êtes le plus productif pour réaliser les missions les plus complexes. Et pour mieux vous organiser, faites vos propres listes de tâches. Cela vous permettra de ne rien oublier et de respecter le délai imposé.

Pour éviter les difficultés de concentration, créez un environnement de travail positif. Pensez à exposer la pièce à une bonne luminosité, à bien aérer et climatiser l’endroit. Rangez et personnalisez votre bureau : cadre à photo, petite plante verte, bibelots, etc. L’idée est de rendre votre poste de travail plus agréable et ergonomique. Par ailleurs, éliminez tout ce qui pourrait vous distraire. Mettez votre téléphone dans votre sac, fermez la fenêtre pour couper les bruits, verrouillez la porte pour éviter tout dérangement, remplissez votre gourde pour éviter de vous lever pour la recharger, etc.

Taclez les difficultés de concentration grâce à de bonnes habitudes de vie

Si votre problème de concentration est dû à votre mode de vie, évidemment, l’équation se résoudra facilement lorsque vous commencerez à adopter de nouvelles habitudes de vie. Commencez par exemple la journée par un petit rituel matinal pour vous mettre dans un état d’esprit positif et maintenir les bonnes ondes tout au long de la journée. Profiter d’un sommeil de qualité est également nécessaire, afin que le cerveau refasse le plein tous les soirs.

Il se pourrait que l’origine de votre souci à vous concentrer se trouve dans votre assiette. Anticipez donc les difficultés de concentration grâce à une bonne alimentation. Privilégiez notamment les vitamines B (légumes secs, légumes verts, abats, jaune d’œuf, levure de bière, etc.) et le magnésium (bananes, amandes, petits pois, chocolat noir, dattes, gambas, etc.) dans vos plats. Et, bien évidemment, ne négligez pas l’hydratation, car boire de l’eau tout au long de la journée permettrait de doper la concentration.

Entre autres, comme nous l’avons dit plus haut, on se concentre moins lorsqu’on a faim. N’oubliez donc pas de prendre un petit-déjeuner léger, mais complet.

Détendez-vous pour ménager votre cerveau

Pour réduire les difficultés de concentration reliées à la fatigue et au stress, aménagez-vous un peu de temps pour vous. Lisez un livre ou écoutez un peu de musique pour vous détendre le soir, organisez un week-end avec votre compagne, sortez avec vos amis… Vous déconnecter de votre quotidien harassant vous permettra de vous ressourcer.

Avec la surcharge d’informations qu’il analyse tous les jours, comme un ordinateur, le cerveau peut rencontrer un bug. Alors, si vous souhaitez booster vos capacités de concentration, il reste donc important d’accorder un temps de repos à vos méninges.

Limitez vos difficultés de concentration grâce à des exercices simples

Pour optimiser la concentration, il existe bon nombre d’exercices que vous pourrez facilement intégrer à votre quotidien.

  • Jouez à des jeux de concentration pour muscler votre cerveau. Coloriage de mandalas, sudoku, jeux de mémorisation visuelle, etc. Toutes ces activités nécessitent un focus optimum, ce qui vous aidera par la suite à entraîner votre cerveau à rester concentré.
  • Réalisez des exercices de pleine conscience pendant 10 minutes tous les jours en vous focalisant sur votre respiration. Ce faisant, vous apprendrez à vous recentrer sur vos sens et à vous couper des distractions qui engendrent vos difficultés de concentration lorsqu’il le faut.
  • Faites régulièrement des exercices de méditation. Comme la concentration est l’essence même de la méditation, il est évident que cette dernière vous permettra de réduire vos soucis à vous concentrer.

Après tout cela, vous vous rendrez compte que le trouble de la concentration n’est pas une fatalité et que de simples changements peuvent vous aider à y remédier.

Avez-vous à certains moments du mal à vous concentrer ? Que faites-vous alors dans ce cas ? N’hésitez pas à partager votre expérience à travers les commentaires.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.