épuisement-professionnel
0
40
0
40

L’épuisement professionnel ou burn-out : causes, conséquences et solutions

Accueil > Epanouissement personnel > L’épuisement professionnel ou burn-out : causes, conséquences et solutions

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Le syndrome d’épuisement professionnel gagne aujourd’hui de plus en plus de terrain. Il touche tous les secteurs d’activités et toutes les positions au sein des sociétés. Aussi appelée « burn-out », cette condition se traduit généralement par une baisse d’énergie conséquente, accompagnée d’une grande fatigue que l’on n’arrive pas toujours à expliquer. Généralement, cet état est dû à la pression excessive sur le lieu de travail. Les conséquences peuvent alors être plus ou moins graves, allant d’une démotivation généralisée à l’isolement social. La solution la plus efficace pour le prévenir est ainsi d’éviter la surcharge de travail.

Qu’est-ce que l’épuisement professionnel ?

Tout d’abord, on parle de burn-out professionnel lorsqu’un individu éprouve une fatigue chronique et intense qui l’empêche d’être efficace au travail. Les définitions proposées quant à ce terme sont très nombreuses, mais elles présentent toutes ce phénomène comme un malaise lié à la vie professionnelle. Celui-ci peut d’ailleurs atteindre tous les travailleurs, quel que soit le secteur d’activité.

Ce mal se développe progressivement et est causé par différents facteurs aussi bien externes qu’internes. Il se traduit généralement par un sentiment d’épuisement extrême qui réduit l’efficacité et la productivité au bureau. L’épuisement professionnel se manifeste ainsi par la fatigue, le désintéressement et la mésestime de soi dans le travail effectué. Il est à différencier de l’ennui au travail (ou bore-out) ou encore de la fatigue passagère qui peut toucher tout le monde.

Pour déterminer si une personne est donc sujette au burn-out, on peut évaluer son état en observant quelques symptômes (physiques et psychologiques). Parmi les plus fréquents, on peut notamment citer :

L’épuisement professionnel peut aussi se manifester par :

  • Les troubles du sommeil ;
  • L’indécision ou la prise de décision impulsive ;
  • La démotivation totale ;
  • La frustration et la baisse de confiance en soi…

Un rendez-vous chez votre médecin peut s’imposer pour poser le diagnostic. Ce professionnel de la santé pourra ensuite prescrire un arrêt de travail.

Les différentes formes de burn-out professionnel

une_charge_de_travail_elevee

On peut distinguer le surmenage professionnel en trois catégories majeures :

  • Le burn-out néfaste provoqué par une activité trop monotone ;
  • Le burn-out classique qui suit un effort soutenu sur une trop longue période ;
  • L’épuisement professionnel à proprement parler causé par une demande de travail démesurée.

Quelles sont les causes potentielles du burn-out ?

Les causes du surmenage professionnel sont multiples et diverses. Comme souligné ci-dessus, à l’origine du problème se retrouvent des facteurs externes et internes. Les facteurs externes sont les plus récurrents. Ils sont liés aux caractéristiques organisationnelles des entreprises ou aux rôles et tâches assignés à l’employé. Leur origine peut être aussi située dans le cadre de vie sociale du travailleur. Quoi qu’il en soit, déterminer la cause du problème est la première étape pour le combattre.

Épuisement professionnel : les causes externes

Les capacités de l’être humain ont des limites. Et lorsqu’on pousse trop son corps et son mental à réaliser l’impossible, ils finissent par lâcher. Plusieurs problèmes peuvent alors être à l’origine du problème.

  • Une charge de travail élevée. C’est l’une des principales sources qui déclenchent un surmenage. Elle provoque un stress chronique, imposé par l’ampleur du rendement exigé. Souvent, ceci découle de la pression hiérarchique. Il conduit à un investissement exagéré dans le travail. Lorsque vous êtes sujet à une intense pression, doublée d’un manque de repos, il est alors normal que vous succombiez à l’épuisement professionnel.
  • L’absence de liberté. Au bureau, il n’y a rien de pire pour entraîner le désengagement du salarié. Il fournira alors plus d’efforts pour exécuter un travail qui se fait normalement en toute simplicité. La fatigue surviendra à son tour et la frustration s’installera dans le quotidien.
  • L’inadéquation des valeurs. Lorsqu’on demande à un employé de faire quelque chose contraire à ses convictions personnelles, une implication complète est quasiment impossible. Votre travail devient alors pour vous un fardeau… Une véritable contrainte, car il semble vous faire perdre votre identité. Résultat : vous tombez dans le burn-out.

Épuisement professionnel : les facteurs internes

Ce sont ceux qui relèvent des caractéristiques personnelles du travailleur. Nous pouvons citer :

  • Le perfectionnisme. Cette mentalité conduit à d’excellentes réalisations professionnelles, mais peut nuire quand elle n’est pas adoptée de manière rationnelle. Un perfectionniste fixe souvent une barre trop haute pour toutes les tâches. Il vise toujours l’excellence et est poussé à en faire souvent trop. Ceci le prédispose à l’irritation et aux frustrations, surtout en cas d’échec. C’est une mentalité qui se tient à l’avant-garde du burn-out.
  • Le déséquilibre social. La vie du travailleur en dehors du cadre professionnel peut aussi causer l’épuisement professionnel. Lorsque les responsabilités familiales et personnelles sont trop grandes, elles finissent souvent par prendre le dessus, amenant ainsi le stress jusqu’au bureau.

Quelles sont les conséquences de ce surmenage ?

Ce problème fait partie des risques psychosociaux liés à la santé au travail. Il n’affecte donc pas uniquement l’aspect personnel, mais aussi l’entreprise qui peut voir sa productivité en baisse. Bien évidemment, les risques sont très nombreux. Toutefois, certaines conséquences s’avèrent plus fréquentes que d’autres.

Source possible de dépression

Le burn-out se distingue de la dépression, mais il peut y mener. À un stade élevé de l’épuisement professionnel, la personnalité entière est affectée. La psychologie, le mental et le physique plongent dans une décadence absolue. Alors, ce n’est plus seulement la personnalité professionnelle qui est touchée, mais toutes les autres sphères de la vie quotidienne.

L’inefficacité au travail

L’employé qui accumule la fatigue, perd de son efficacité au travail. Son rendement baisse malgré les efforts qu’il fait pour y remédier. La qualité de son travail dégringole et semble relever de la négligence. Il faudrait l’observer de près pour comprendre qu’il a atteint ses limites.

 Le cynisme et la nervosité

L’épuisement professionnel rend cynique et nerveux. Ceux qui en soufrent se retrouvent dans une exaspération continue. Ce ressentiment affecte leur comportement envers les autres. Ils deviennent a priori méconnaissables face aux tâches ou missions, aux collègues, aux supérieurs ou aux clients.

Pour l’entreprise les conséquences du burn-out se présentent comme suit.

L’absentéisme

Il est délicat pour une entreprise ou une organisation d’avoir en son sein un grand nombre d’employés souffrants de surmenage professionnel. Lorsque les choses sont ainsi, le taux d’absentéisme devient croissant.

La baisse de productivité et de rendement

Il s’agit d’une conséquence indirecte de l’épuisement professionnel. En effet, la productivité et le rendement de toute entreprise baissent lorsque le potentiel de ses employés est en chute libre. Ceci est sans conteste une source de perte financière.

C’est justement pour ces raisons qu’il est important de prendre en compte le facteur humain dans toute organisation. Si le burn-out est un problème au niveau individuel, les managers ainsi que toute l’équipe dirigeante ont aussi leur rôle à jouer. Après tout, l’Homme n’est pas une machine. Ses capacités sont donc limitées et lui en demander trop peut l’amener à craquer.

Comment surmonter l’épuisement professionnel ? 4 stratégies de prévention

ennui_au_travail

Si le burn-out professionnel est bel et bien un problème en soi, il est tout à fait possible de le combattre. Pour ce faire, vous pouvez appliquer les astuces suivantes.

Prendre ses jours de congé

Le repos est un remède efficace contre toutes formes de fatigue extrême. Dans le cadre professionnel, n’attendez pas que l’on vienne vous le rappeler. Aussitôt que vous commencez à sentir un stress accru ou une certaine monotonie, accordez-vous une pause. Ne vous tuez pas à la tâche, prenez vos jours de congé. Ceci vous permettra d’éviter l’épuisement professionnel, de vous ressourcer et de revenir au travail en meilleure forme.

Éviter la surcharge de travail

  • Organisez vos tâches pour éviter la surchage de travail.
  • De même, travaillez de façon méthodique.
  • Apprenez aussi à gérer votre temps. Ce faisant, vous éviterez très facilement le stress.

Bien évidemment, cela concerne aussi l’équipe dirigeante. Il est effectivement important de répartir convenablement les responsabilités. C’est la garantie d’un personnel au top de leur efficacité. N’hésitez pas à recruter au fur et à mesure que votre activité s’agrandit. Il serait dommage de perdre votre élan à cause d’un problème tout à fait évitable.

Prévenir l’épuisement professionnel en faisant la part des choses

Il vous faut distinguer votre vie privée de votre vie professionnelle.

  • Ne mélangez pas vie professionnelle et vie privée.
  • Ayez du temps pour votre famille et variez votre vie sociale.
  • Évitez la monotonie et faites en sorte que le travail ne soit pas pour vous un asile.
  • Pensez à vous faire plaisir de temps à autre. Optez par exemple pour des loisirs qui vous aident à vous évader. Une partie de PlayStation avec un collègue à la pause ne manque pas de revigorer.
  • Prenez le temps de souffler, tout simplement.

Éviter l’épuisement professionnel avec une bonne hygiène de vie

Pour être épanoui, il est effectivement important de prendre soin de soi.

  • Ne soyez pas insensible à vos propres besoins.
  • Changez les habitudes néfastes.
  • Une bonne hydratation, une alimentation bien équilibrée, des exercices physiques réguliers… Et le tour est joué !
  • Vous devez aussi vous reposer suffisamment.

Et si vous recherchez plutôt un traitement, le mieux est encore de rechercher une aide professionnelle (coach de vie, psychologue, médecin traitant, INRS…).

Et vous ? Avez-vous déjà souffert de burn-out ? Qu’est-ce qui l’a provoqué ? Comment avez-vous fait pour remonter la pente après un épuisement professionnel ? Votre expérience peut aider d’autres personnes. Alors, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à partager l’article s’il vous a plu.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.