Muscler son cerveau : devenez un Popeye neurologique


Le saviez-vous ? Le cerveau humain est une formidable machine dotée d’une multitude de fonctions tout simplement exceptionnelles. Premièrement, en tant que centre de régulation de l’ensemble du corps, votre cerveau assure le contrôle de votre rythme cardiaque et la sécrétion d’hormones. Mais aussi, la coordination des mouvements volontaires, l’équilibre et la posture. Ensuite, votre cerveau, composé de plusieurs milliards de neurones interconnectés, vous permet de percevoir le monde qui vous environne. Mais aussi de construire des souvenirs, d’agir et même de prédire les conséquences de vos actes. Enfin, cet extraordinaire machine neuronale est capable de traiter et de stocker des dizaines de milliards d’informations ou de connaissances. Mais pas que. On sait aujourd’hui que ce super organe est capacité d’évolution quasi infinie. Mais voilà, tel un grand sportif, le cerveau s’use si l’on ne l’entraîne pas. Il est donc crucial muscler le cerveau. 

Muscler le cerveau : une nécessité

Vous conviendrez, les méninges font rarement la une des magazines et pourtant, ils le mériteraient amplement. En En effet, mis à part les revues scientifiques (et encore), rare sont les sujets qui relatent l’infini potentiel, la beauté, la complexité, mais surtout l’importance de cette super machine qu’est notre cerveau. D’ailleurs, si on entend toujours parler de comment entretenir et améliorer notre capital physique, on entend quasiment jamais de comment optimiser notre capital cérébral. Pourtant, lorsque l’on se penche de près sur la question, on comprend très vite combien il est important de l’entretenir au mieux. Et surtout, le plus longtemps possible. Voici toutes les raisons qui montrent pourquoi il est primordial de muscler le cerveau :

Muscler le cerveau pour améliorer sa santé mentale

Il ne faut surtout pas oublier que le cerveau est le quartier général de nos émotions, nos réflexions et notre identité. Il va donc sans dire que muscler le cerveau ne présente que des avantages sur notre bien-être mental. De fait, faire travailler son cerveau permet de : 

Preserver le cerveau

Les scientifiques sont unanimes : avoir une vie stimulée et stimulante sur le plan cognitif permet d’optimiser notre capital cérébral. En effet, comme lorsqu’un muscle n’est pas ou est peu utilisé, le cerveau lorsqu’il n’est pas assez stimulé tend à s’appauvrir en connexions neuronales. Résultat : le déclin cérébral et de la perte de l’acuité intellectuelle s’accélèrent. Alors oui, le cerveau doit donc être constamment sollicité pour pouvoir se préserver.

Améliorer les performances intellectuelles et cognitives

Il faut savoir que nos mauvaises habitudes de vie, fatigue psychologique ainsi que l’isolement social dans lesquels nous sommes plongés chaque jour contribuent grandement à atrophier nos performances cérébrales. Heureusement, le cerveau s’entretient et peut, à l’aide d’exercices ciblés et adaptés, se développer et gagner en efficacité. Effectivement, selon le principe de la plasticité cérébrale, faire travailler son cerveau tout au long de sa vie permet au cerveau créer de nouvelles connexions synaptiques au gré de nos expériences et de nos apprentissages. Aussi, faire travailler son cerveau reste le seul moyen de garder nos fonctions cognitives au plus haut niveau.

Par ailleurs, avec l’avènement du culte de la performance et de l’excellence, travailler sa mémoire et améliorer sa concentration s’apparentent désormais à de véritables nécessités. Ceci afin de pouvoir satisfaire les exigences de ce monde économique de plus en plus compétitif. Raison pour laquelle d’ailleurs, certaines techniques de musculation de la matière grise façon body-building font de plus en plus d’adeptes.

Lutter contre les maladies neurodégénératives

Selon une étude publiée dans le Canadian Medical Association Journal, les exercices visant à améliorer sa concentration et de travailler sa mémoire permettraient différer l’émergence des maladies dégénératives cognitives, et plus particulièrement l’Alzheimer.

Muscler le cerveau : les meilleures techniques

Tel qu’un programme sportif ou nutritionnel préserve la santé de l’individu, les programmes de musculation cérébrale, elles ont pour objectif d’entretenir et d’améliorer ses capacités cognitives. Aujourd’hui, il en existe différentes techniques qui permettent de muscler le cerveau. Voici les meilleures :

L’activité physique

Eh oui ! Si l’activité est surtout connue pour faire du bien au corps, elle permet aussi de muscler le cerveau. En effet, les exercices physiques jouent un rôle clé dans la neurogenèse. Et pour cause ! En améliorant l’oxygénation du cerveau, le sport permet de renforcer et de réparer les connexions neuronales. Plus encore, d’accroître la formation de neurones dans l’hippocampe. Par ailleurs, l’activité physique permet également d’améliorer le taux de neurotransmetteurs et dynamise la circulation sanguine.

La méditation

Selon une récente étude scientifiquement validée, pratiquée de manière régulière, la méditation permet d’augmenter les ondes alpha dans le cerveau. Il s’agit de l’activité cérébrale la plus lente de toutes les activités cérébrales aussi appelées l’état inconscient. En augmentant ces ondes, la méditation permet ainsi de modifier la structure du cerveau et son fonctionnement. Certains outils, comme les bols tibétains, sont parfois utilisés pour amplifier l’état méditatif.

Apprendre une nouvelle langue

Selon les experts du GCBH, une bonne manière de muscler le cerveau est de s’impliquer dans une activité nouvelle. De fait, la nouveauté permet de challenger le cerveau et donc entraîner continuellement. Et pour cela, quoi de mieux que d’apprendre une nouvelle langue ? En plus de devenir polyglotte (une aptitude très prisée), vous pourrez également faire travailler votre cerveau de manière efficace. De plus, selon les chercheurs du New Hampshire le plurilinguisme permet engager un spectre plus large du cerveau. De fait, en passant d’une langue à l’autre on sollicite de nouvelles aires cérébrales.

Les jeux cognitifs

Il existe également des exercices plus ou moins ludiques qui permettent de muscler le cerveau. À l’instar de lumosity, BrainHQ, Cogmed ou encore le très célèbre Dual N back. Concrètement, ses jeux cognitifs adaptés des tests développés par les chercheurs en neuropsychologie ont pour objectif de faire travailler sa mémoire et d’améliorer sa concentration.

Et vous, que faites vous pour muscler votre cerveau ?

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment