Développement personnel

Observation de soi : comment apprendre à mieux se connaître ?

Socrate disait « Connais-toi toi-même ». Cette célèbre maxime signifiant « il y a en toi un principe d’excellence qui doit guider tes actions : la raison » est une invitation à l’introspection. En effet, quel meilleur moyen d’atteindre l’éveil spirituel qu’en connaissant ses pensées, ses émotions, sa raison ? Depuis toujours, la connaissance de soi est considérée comme un idéal dans la vie. Celui qui s’observe et qui apprend à se connaître apprend également à mieux connaître les autres et le monde qui l’entoure. Plus encore, il invite le calme et la sérénité dans sa vie. Pour cela, l’observation de soi est la technique de développement personnel la plus efficace.

Les écrivains et philosophes Rousseau et Montaigne figurent parmi les adeptes de cet apprentissage de soi. Dans leurs œuvres autobiographiques, ils s’initiaient à la connaissance de soi pour mieux cerner leur personnalité. Cette faculté est commune à tous les humains, non sans persévérance et volonté.

Introspection

Introspection : qu’est-ce que cela signifie ?

L’introspection est une technique méditative qui consiste à observer ses pensées et ses émotions comme si ce n’était pas les siennes. Autrement dit, on se met à la place de quelqu’un d’autre — un observateur — pour faire une observation de soi.

D’ailleurs, le mot introspection vient du latin introspectus qui signifie « regarder à l’intérieur de soi ». C’est un état dans lequel on analyse ses pensées et ses émotions pour savoir qui l’on est et pourquoi on réagit d’une façon et non d’une autre.

Cette auto-observation mentale est une pratique qui existe depuis des siècles. En psychologie, elle permet d’aller à l’intérieur de soi pour étudier sa personnalité en particulier, et le monde en général. Elle peut être utilisée dans tous les aspects de la vie quotidienne, notamment dans les situations où l’on interagit avec les autres.

Pourquoi faire une observation de soi ?

L’auto-observation mentale ou introspection est une faculté innée. Ainsi, tout le monde peut s’y mettre pour profiter de tous ses bienfaits.

Assurer la paix intérieure

L’auto-observation est un moyen de se libérer des tensions nerveuses, bref de se relaxer. En effet, se centrer sur soi, sur sa conscience et ses pensées permet de s’aimer et s’accepter tel que l’on est. Ce qui est essentiel pour trouver le bonheur.

Améliorer ses relations avec les autres

En effet, le fait de se concentrer sur son moi intérieur nous aide à mieux vivre avec les autres dans la mesure où l’observation de soi permet de mieux se connecter à ses pensées. En connaissant mieux nos réactions et nos émotions, on peut les anticiper, et donc les modifier pour qu’ils ne heurtent pas la sensibilité de nos proches.

Selon Edgard Morin, sociologue et philosophe français : « La pratique mentale de l’auto-examen permanent de soi est nécessaire, car la compréhension de nos propres faiblesses ou manques est la voie pour la compréhension de ceux d’autrui ». Quand on admet qu’on a des défauts, des faiblesses… on accepte mieux que les autres ne soient pas parfaits. D’ailleurs, qui l’est ?

Améliorer son quotidien grâce à l’observation de soi

La connaissance de ses pensées et de ses émotions permet de changer les émotions négatives, de changer les comportements néfastes à son bien-être physique et mental… En un mot, d’améliorer tout ce qui apporte de la négativité dans sa vie : préjugés, ruminations mentales, etc.

L’auto-observation est un acte dynamique et actif. En effet, elle peut être réalisée au moment où l’on interagit avec les autres ou lorsque nous sommes face à une situation donnée. En se rendant compte de ce que l’on ressent à un moment précis (colère, tristesse, joie…), on peut atténuer ou au contraire décupler ses émotions.

Observation de soi pour mieux se comprendre

Au fil des exercices d’auto-observation mentale, on apprend à anticiper ses réactions en fonction de ce qui se passe. À terme, cela permet d’avoir une grande connaissance de soi et d’atteindre la maîtrise de soi : maîtrise de ses émotions, de ses pensées, des ses comportements et ses réactions…

Mieux comprendre le monde

En se connaissant mieux, on connaît mieux également les autres. Ainsi, on comprend pourquoi certaines personnes réagissent d’une certaine façon et d’autres d’une autre façon. On essaiera peut-être moins de vouloir changer les autres ou de les modeler à notre image grâce à l’observation de soi. D’autant plus qu’il faut de tout pour faire un monde.

Développer sa volonté

Le manque de volonté ou aboulie est un trouble de la personnalité qui se traduit par un manque d’entrain qui s’étend dans le temps. La personne a du mal à se fixer des objectifs dans la vie, et ne fait d’ailleurs rien pour les atteindre.

La maîtrise de soi permet de renforcer la puissance de ses pensées. On apprend alors à se fixer des buts et on s’en donne les moyens pour y parvenir.

Donner un sens à sa vie

L’observation de soi est un idéal qui permet d’exister en tant qu’individu. De chercher une certaine liberté qui permettrait de donner un sens à sa vie. En étant objectif dans son analyse de soi, on peut plus facilement se fixer des buts. Et les atteindre ! Mais pour cela, on doit accepter qu’il y ait une part d’inconnus en nous. En effet, personne ne se connaît réellement sans se mettre de temps en temps en introspection.

Ainsi, s’auto-observer pour se comprendre et mieux se connaître est une fin en soi.

L’analyse de ses pensées

Comment s’y prendre pour faire une observation de soi ?

L’auto-observation est une méthode qui nous amène à être l’observateur et l’observé.

Plusieurs techniques permettent de faire une introspection ou une auto-observation mentale. Expérimentez-les et adoptez celle qui répond le plus à vos attentes.

L’analyse de ses pensées

Le but ici est d’observer et non d’agir. Autrement dit, vous vous contentez d’observer ce qui se passe en vous sans intervenir. Pour cela, centrez doucement votre attention sur vos pensées jusqu’à ce que vous vous détachiez de votre mental.

En plus de permettre de mieux connaître ses pensées, cette technique d’observation de soi est également efficace pour oublier le stress et se relaxer. En effet, en se concentrant sur ce qui se passe en soi, on entre dans une sorte de bulle. Du coup, on oublie tout ce qui est à l’extérieur.

La méditation

C’est assurément la technique la plus courante pour s’auto-observer et s’auto-analyser. En effet, la méditation est une méthode qui permet de porter son attention sur soi, en plus de détendre. Et la bonne nouvelle, c’est qu’elle est accessible à tout le monde. Eh oui ! Vous n’avez pas besoin de technique particulière pour la pratiquer dans le cadre d’une observation de soi. De plus, il existe différentes techniques de méditation. Ainsi, vous pouvez facilement trouver celle qui vous convient le mieux.

Quoi qu’il en soit, commencez par vous relaxer complètement. Oubliez tout ce qui vous entoure et concentrez-vous sur votre respiration. Cela vous permettra de prendre du recul par rapport à vos émotions. En étant spectateur de ce qui se passe en vous, vous pouvez agir et réagir de manière lucide.

Au début, vous aurez du mal à rester concentré. Mais, à terme, il vous sera possible de pratiquer cet exercice d’introspection, même en vaquant à vos tâches quotidiennes.

Observation de soi : prendre du temps pour soi

On veut tellement bien faire, ou plaire à tout le monde que l’on ne rend plus le temps d’écouter ses propres besoins. Pourtant, s’isoler de temps en temps permet de s’épanouir et de mieux se comprendre. Pour cela, prenez quelques minutes par jour pour ne penser qu’à vous, rien qu’à vous. Vous aurez alors l’occasion de vous analyser, de connaître d’où viennent vos pensées et vos émotions, vos idéations, vos volitions, etc.

Lors de cet exercice, vous pouvez simplement marcher au hasard des rues, faire une balade seul(e) dans le parc…

Dans quelles situations l’observation de soi est-elle préconisée ?

Plusieurs situations nécessitent une auto-observation. C’est pourquoi il est important de rester concentré sur ce que l’on ressent à l’instant T. Plus généralement, vous pouvez y avoir recours lors de :

  • Échange avec les autres : elle permet d’atténuer les propos négatifs qui risquent d’altérer ses relations avec autrui.
  • Exploration de sa personnalité. : l’auto-observation est une méthode 100 % active. Même si on est spectateur de ce qui se passe en nous, ce que nous observons nous permet de nous connaître et de changer.
  • Situations difficiles ou critiques : changer les émotions négatives en réactions positives.

Observation de soi : quels sont les risques et les limites ?

Si l’introspection permet de mieux se connaître et de mieux connaître les autres pour améliorer sa vie et ses interactions avec le monde, elle n’est pas aussi facile à mettre en œuvre. En effet, même si nul autre que nous n’est le mieux placé pour observer ce qui se passe en nous, sur le plan psychologique, il est très difficile d’être à la fois l’observateur et l’observé. Analyser sans pouvoir intervenir est loin d’être à la portée de tous. Encore moins de se regarder en train de vivre.

En effet, lors d’une observation de soi, il est quasiment impossible d’être objectif. À tout moment, on risque de nous mentir à nous-mêmes, tout simplement parce que ce que nous ne voyons ne nous plaît pas, alors que nous ne pouvons pas intervenir.

Impossible d’avoir une activité mentale et de s’introspecter ?

L’introspection peut se heurter à plusieurs incompatibilités :

  • Une incompatibilité d’humeur qui fait que l’observateur ne peut pas rester objectif. Par exemple, en cas de colère ou de tristesse, il est impossible de se détacher de ces sentiments (colère ou tristesse) pour connaître leurs causes. Car cela suppose que quand on fait une observation de soi, on est plus triste ou en colère. Cette impossibilité d’observation froide empêche d’avoir des résultats contrôlables.
  • Une incompatibilité de nature : personne n’est capable de mener en même temps deux activités cognitives de même nature. Dans ce cas, il est impossible d’être à la fois l’observé et l’observateur.
  • Une incompatibilité de lieu : pour observer ce qui se passe en soi, on doit se détacher mentalement de soi. Autrement, on observe à l’extérieur de soi.

En outre, comme l’auto-observation mentale n’est pas simplement une constatation de ce qui se passe en nous, mais aussi une description de nous, l’observation de soi aboutit souvent à des résultats différents. Et ce, alors même que nous observons des situations mentales semblables. Mais pourquoi une telle diversité des résultats ? Eh bien, comme on l’a dit, on peut être tenté de nous mentir à nous-mêmes, de jouer un rôle pour que ce que l’on observe nous plaise. Mais plus que tout, l’introspection n’est pas une méthode exacte dans le sens où elle n’est pas scientifique. De ce fait, les résultats ne sont ni répétables ni vérifiables. C’est pourquoi elle a souvent mauvaise presse auprès des psychologues.

L’observation de soi reste indispensable

Pour autant, ce n’est pas une raison de ne pas s’adonner dès qu’on le peut à une auto-observation mentale. Même si elle n’est pas une méthode rigoureuse et complète, elle reste un excellent moyen de comprendre ce qui se passe en nous et de partager cette observation à autrui.

Par ailleurs, elle permet également de comprendre ses forces et ses faiblesses, même si cela expose à une certaine humiliation. Et même si la compréhension de soi semble être destructrice dans certains cas.

S’observer, et après ?

L’observation de soi ne s’arrête pas après que l’on ait regardé au fond de soi. Ces observations doivent être conservées sur un bloc-notes par exemple et servir dans un but cognitif. Plus exactement, on peut se servir des résultats pour comprendre notre manière de penser et d’agir. Plus encore, c’est un excellent moyen d’étudier l’esprit et les comportements humains.

Néanmoins, il est inutile de chercher à rationaliser ce que nous avons observé. Car oui, le but de l’auto-observation est de comprendre intuitivement ce qui se passe en nous. Ainsi, elle est différente du savoir et de la connaissance.

Avez-vous déjà effectué une observation de soi ? Comment cela s’est-il passé ? Partagez vos expériences avec nous ! Nous les lirons avec plaisir.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire