La cyber dépendance : une réalité clinique émergente


La cyber dépendance se réfère à l’utilisation constante d’Internet de façon compulsive et excessive. Les personnes qui souffrent de cette nouvelle forme d’addiction ont désespérément besoin de ce réseau informatique pour occuper leur temps libre à des fins récréatives. Elle est souvent alimentée par l’abus d’appareils connectés, d’applications mobiles et de médias sociaux. Cet usage à l’excès entame fortement sur la gestion du temps et des priorités au travail. En effet, quand le monde virtuel prend trop de place, il devient difficile de se concentrer en milieu professionnel. Toutefois, cette envie répréhensible de rester toujours en ligne devient un véritable problème lorsqu’elle empêche également les individus à être efficace dans la vie quotidienne de manière générale. C’est la raison pour laquelle il est important de prendre des mesures face à la dépendance à Internet.

Ce que vous devez savoir sur la cyber dépendance

La cyber dépendance n’est pas encore considérée comme un trouble mental officiellement reconnu. Les chercheurs ont formulé des critères pour le diagnostiquer, mais ceux-ci ne figurent pas dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) pour le moment. Néanmoins, la reconnaissance de ce problème en tant que maladie à part entière est en train de se faire peu à peu. Aussi, l’utilisation à outrance de smartphones et d’autres appareils mobiles fait de plus en plus l’objet de recherches scientifiques. Il en est de même en ce qui concerne les plates-formes de réseaux sociaux, telles que Facebook.

Par ailleurs, aucun modèle de comportement unique ne définit la dépendance à Internet. Toutefois, on peut distinguer quelques signes lorsqu’elle prend le contrôle de la vie d’un utilisateur et devient ingérable. Nous pouvons notamment citer :

    • L’emploi exagéré d’Internet ;
    • L’envie insatiable d’être en ligne ;
    • L’attachement irrationnel au monde virtuel ;
    • L’incapacité de limiter la durée quotidienne passée devant un écran ;
    • Le mésusage du Web ; etc.

Cependant, le symptôme le plus flagrant de la cyber dépendance réside dans le fait de mentir ou de cacher l’étendue ou la nature des comportements en ligne.

Suivant ces symptômes, les spécialistes ont été en mesure d’identifier quelques formes d’addiction distinctives pouvant y être associées, dont :

Les risques de la cyberdépendance

Si la cyber dépendance n’engendrait aucun préjudice, il n’y aurait pas de problème. Toutefois, lorsque l’utilisation excessive d’un appareil connecté crée une addiction, la vie personnelle et professionnelle pourrait en pâtir considérablement. Et pour cause, Internet interfère souvent avec le quotidien de quelque manière que ce soit. En effet, les personnes qui y sont sujettes n’arrivent pas à établir un système de gestion du temps et des priorités au travail. Être efficace devient ainsi chose impossible. De même, l’addiction peut affecter la vie de famille, les relations amoureuses et amicales, les études, etc. À cet égard, il est important de noter que ce n’est pas le temps passé en ligne qui détermine si vous avez un problème ou non, mais plutôt l’impact de cet usage sur vos autres activités de tous les jours.

En outre, les études menées par le psychiatre Jerald J. Block concluaient que 86 % des personnes dépendantes d’Internet présentaient d’autres troubles psychologiques. Les soucis de santé mentale parfois associés à ce mal-être incluent :

De plus, les personnes dépendantes peuvent devenir mal nourries en raison de mauvaises habitudes alimentaires. Elles peuvent notamment ne pas manger assez souvent ou ne prennent que des repas malsains qui ne demandent pas trop de temps à l’écart d’un écran. En outre, comme la position la plus courante pour surfer est de s’asseoir ou de s’allonger, la cyber dépendance porte aussi atteinte à la santé physique. Et pour cause, cette mode de vie sédentaire peut entraîner des conséquences négatives à court et long terme.

Quelles sont les options de traitement ?

La première étape de la cure consiste à reconnaître l’existence de la cyber dépendance. Si vous ne croyez pas avoir de problème, vous ne chercherez probablement pas un moyen pour en guérir. Cependant, cette phase est quelquefois délicate puisque l’un des soucis majeurs d’Internet est qu’il n’y a souvent aucune limite et aucune obligation de rendre compte à qui que ce soit. Par ailleurs, certains spécialistes croient que le trouble de dépendance à Internet est une « maladie à la mode » et sont donc d’avis qu’il se résout généralement de lui-même. Des études ont effectivement montré que les comportements autocorrectifs peuvent être efficaces. Ces gestes incluent l’intégration des logiciels qui contrôlent l’utilisation des différents appareils technologiques. Attention toutefois, la majorité des experts suggèrent que l’abstinence totale n’est pas une méthode opérante.

En outre, d’autres professionnels font valoir que les médicaments sont efficaces dans le traitement. Et pour cause, si vous souffrez de cette maladie, il est probable que vous souffriez également d’un trouble sous-jacent, tel que l’anxiété et la dépression. Il est ainsi généralement admis que, si vous traitez ces problèmes psychologiques, vous serez plus à même de guérir parallèlement de la cyber dépendance. De même, une aide extérieure peut s’avérer très bénéfique. Elle inclut :

Adopter une meilleure hygiène de vie pour combattre la cyber dépendance

Essayez d’appliquer régulièrement des habitudes saines. Par exemple, trouvez des moyens alternatifs pour évacuer le stress. Le yoga et la méditation constituent de bonnes options pour ce faire. De même, suivez une routine pour une meilleure gestion du temps et des priorités au travail. Ainsi, vous pouvez avoir recours à certains outils comme la matrice d’Eisenhower afin d’être efficace dans tout ce que vous entreprenez. Pareillement, trouvez une autre façon d’exprimer vos émotions. Poster un statut Facebook peut notamment sembler le moyen idéal, mais tenir un journal de gratitude serait encore mieux. Si l’écriture n’est pas votre point fort, vous pouvez vous rendre dans une salle de gym et frapper un sac de boxe.

Dans tous les cas, assurez-vous de consacrer votre temps à des activités saines. Cela peut aller de 10 minutes de marche rapide quotidienne au bain de forêt. Faites les choses qui vous rendent en bonne santé et non une victime d’addiction. Si vous devez être en ligne pendant de longues heures dans le cadre de votre travail, prenez des pauses régulières. Ce faisant, le risque de devenir cyber dépendant diminue considérablement.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment