Techniques de mémorisation : devenez un champion de la mémoire


Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certaines personnes ont une mémoire d’éléphant ? Il leur suffit d’écouter une seule fois une chanson à la radio pour qu’elles connaissent par cœur la parole. Est-ce inné ou est-ce qu’elles ont travaillé leur mémoire ? Une seule est sûre, ces personnes-là ne risquent pas d’oublier votre date d’anniversaire ou la fois où vous les avez déçues. Mais alors quel est leur secret s’il y en a un ? En fait, il n’y a pas de secret. Pour avoir une bonne mémoire, elles se sont attelées à des entraînements cérébraux et ont utilisé des techniques de mémorisation.

Effectivement, la mémoire ou plutôt les mémoires parce qu’il y en a plusieurs ont besoin d’exercices pour être en forme. La preuve avec les joueurs d’échecs professionnels qui peuvent jouer plusieurs parties en même temps. Et ce grâce à des techniques de mémorisation. Bien entendu, chaque personne est différente avec une capacité de mémorisation propre à elle. Mais à moins d’avoir des problèmes neuronaux, tout le monde peut devenir un champion de la mémoire

La mémoire : qu’est-ce que c’est ?

La mémoire est la capacité de l’esprit à enregistrer, stocker et se rappeler des informations perçues par le cerveau. Elle est composée de plusieurs éléments cérébraux qui interagissent et se complètent. William Shakespeare a dit : « La mémoire est la sentinelle du cerveau ». Autrement dit, lorsqu’une personne perd sa mémoire, c’est tout son moi qui se désagrège.

Effectivement, la mémoire est ce qui permet à l’être humain d’avoir une vision globale de son existence. À relier son passé à son présent et à se projeter dans son futur. Sans mémoire, l’homme ne peut pas assimiler ses expériences, ou associer des faits à un souvenir. Ainsi, c’est la mémoire qui forge l’identité, les connaissances, l’intelligence, la motricité et les émotions de chacun de nous.

C’est également la mémoire qui nous permet d’apprendre à apprendre. Qu’est-ce que cela veut dire ? Eh bien, la mémoire permet de comprendre une information pour ensuite l’ancrer dans le cerveau. Ainsi, on peut retrouver facilement cette information dès qu’on en a besoin. 

Techniques de mémorisation : comment développer sa mémoire ?

Pour mémoriser une information, il ne suffit pas de la répéter en boucle ou de l’apprendre par cœur. Vous devez également apprendre à apprendre, c’est-à-dire faire en sorte que l’information soit ancrée profondément dans votre cerveau. C’est le rôle des techniques de mémorisation. En utilisant votre mémoire visuelle, auditive, sensorielle et kinesthésique, vous retiendrez mieux un fait, un sujet… Car c’est simple, le cerveau retient mieux s’il peut faire des liens et des associations. 

Voici quelques techniques de mémorisation pour développer sa mémoire et améliorer sa concentration.

Les techniques des acronymes

Ces techniques de mémorisation appelées techniques des acrostiches consistent à créer à partir de la ou les premières lettres d’une série d’informations une phrase mnémotechnique. L’information sera alors plus facile à retenir. Les phrases mnémoniques sont essentiellement utilisées pour mémoriser une suite de listes, de chiffres, etc.

Le palais de la mémoire ou la méthode des lieux

La méthode des lieux ou méthode du chemin de l’éléphant est une technique de mémorisation utilisée les orateurs grecs et romains pour mémoriser leurs discours. Elle utilise la mémoire visuelle pour se rappeler d’un grand nombre d’informations. 

Pour ce faire, commencez par visualiser un lieu que vous connaissez très bien et qui a un rapport avec ce que vous voulez mémoriser. Ensuite, associez un élément du lieu à une information que vous voulez mémoriser et ainsi de suite. Chacun de ces éléments constitue le chemin de l’éléphant qu’il faudra parcourir dans l’ordre.

L’histoire mentale

Comme pour le palais de la mémoire, vous devez associer une information à quelque chose, donc une histoire. C’est l’une des techniques de mémorisation les plus efficaces pour retenir des informations abstraites, car il est plus facile de mémoriser une histoire.

Les phrases rythmiques

Ces techniques de mémorisation utilisent votre mémoire auditive et les phrases qui riment pour mémoriser une date, un fait… en un mot une information. C’est à vous de trouver la mélodie et de composer votre phrase rythmique que vous répéterez à voix haute.

La chanson

Il s’agit de composer littéralement une chanson avec ce que vous voulez mémoriser. Et ce sur un rythme que vous appréciez. N’avez-vous jamais remarqué comme il est plus facile de retenir les paroles d’une chanson qu’un manuel de cours par exemple ? 

Le diagramme-araignée

Le diagramme araignée ou carte-araignée consiste à associer une information à une image. Il fait appel à votre mémoire visuelle pour retrouver la place d’une information sur la carte-araignée. Pour être plus clair :

  • Posez une feuille sur la table ;
  • Notez au centre le thème de l’information que vous voulez retenir ;
  • Tracez des branches principales pour noter les éléments clés ;
  • Tracez des sous-branches pour noter les éléments secondaires ;
  • Ajoutez une image ou un dessin à chaque information. 

L’expérimentation

En principe, le cerveau ne peut mémoriser que 7 éléments à la fois. Aussi, pour l’aider à mémoriser plusieurs éléments à la fois, essayez autant que possible de vivre ce que vous voulez mémoriser. S’il vous est impossible de le faire, essayez de visionner un film ou un documentaire sur le thème. 

Comment améliorer sa concentration et entretenir sa mémoire ?

Avoir une bonne mémoire, c’est bien, savoir la travailler au quotidien, c’est mieux. Outre les techniques de mémorisation il existe également des astuces simples pour booster son cerveau.

Jouer 

Les jeux ont le pouvoir de stimuler notre cerveau. De fait, ils lui permettent de se challenger et d’aller toujours plus loin. 

Bien dormir

Le sommeil (au moins 7 heures) est indispensable à l’activité cérébrale. En effet, il permet d’assimiler les connaissances et de renforcer la mémoire

Adopter une alimentation saine et variée 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’alimentation contribue à améliorer sa concentration. En effet, elle apporte les nutriments nécessaires au cerveau. Ne dit-on pas que le chocolat, les poissons, les abats… sont excellents pour développer sa mémoire ? 

Faire des exercices

En augmentant le débit de sang, les efforts physiques améliorent le fonctionnement du cerveau et augmentent les performances cérébrales. D’ailleurs, le sport augmenterait la chance de ne pas souffrir de la maladie d’Alzheimer.

Ces techniques de mémorisation ne sont que des exemples de méthodes pour apprendre à apprendre. Et il en existe bien d’autres pour améliorer sa mémoire. Et vous, quelle est votre technique ?

2

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. Christophe Le Grix de la Salle De Vauzelles.  mai 10, 2019

    Bonjour,
    J’ai toujours eu une bonne mémoire des numéros depuis tout petit. Aujourd’hui j’ai 51 ans et en outre pour travailler ma mémoire je m’exerce faisant la somme des articles que je mets dans mon panier lorsque je fais mes courses. C’est parfois amusant quand je trouve une différence de quelques centimes avec le montant que me dit l’hôtesse de caisse. Un produit n’a pas été bien étiquettés! C’est le seul exercice que je fais pour m’entraîner.
    Je pratique également la natation de compétition, j’arrive à me souvenir des temps exacts de tous mes collègues, une dizaine, leurs temps iniciaux et leurs temps qu’ils viennent de faire. Par exemple le 100m dos en 1’15″45. Avec un temps inicial de 1’13″82.
    Contrairement à ce que vous dîtes dans l’article, je n’associe pas tous ces numéros à images ou couleurs ou suites logiques ou évènements. Tout simplement le numéro reste gravé ou « imprimé » dans ma mémoire sans l’aide de rien.
    Je pense être une personne équilibrée sans aucun souci, j’ai toujours très bien dormi et avec une alimentation saine, c’est sans doute ce qui m’aide pour entretenir ma mémoire.
    À part la mémoire des numéros je me souviens des évènements vécus avec les personnes. Parfois les souvenirs remontent à 40 ans en arrière. Avec presque tous les détails, c’est à dire les dialogues entre les persones, le lieu, le temps qu’il faisait…
    Je sais de mémoire plus de 100 dates d’anniversaires des gens que je connais, j’enregistre chaque nouvelle date sans difficulté.
    Mais c’est vrai que la mémoire se travaille un peu tous les jours. Un jour un ami m’a dit « mais pourquoi tu ne ferais pas des puzzles. Le jour même j’ai commencé par un puzzle de 1000 pièces, je me suis vite pris au jeu. Très rapidement j’allais de plus en plus vite et lorsque je me suis attablé à un 6000, je posais une pièce par minute! De faire des puzzles m’a aidé considérablement à organiser mes idées, à poser des arguments et à les relationnés entre eux, mais aussi à traiter avec les personnes.
    La mémoire est très utile dans la vie de tous les jours. Je ne pense pas que ce soit un signe d’intelligence. Par contre quelqu’un qui n’a pas de mémoire ne peut pas être très cultivé, pas très intéressant.
    Merci pour votre article.

    reply
    • Mathieu  mai 13, 2019

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que l’article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

Add a Comment