La phytothérapie : se soigner par les plantes, c’est possible


La phytothérapie fait référence à l’utilisation de médicaments à base de plantes dans le traitement et la prévention de diverses maladies. Il s’agit d’une pratique médicale appuyée par la science. Elle se distingue de ce fait des autres techniques plus ancestrales telles que l’herboristerie. Cette dernière repose sur une appréciation empirique des herbes médicinales et est souvent liée aux connaissances traditionnelles. L’approche d’un herboriste n’a généralement pas été évaluée dans le cadre d’essais cliniques contrôlés ni d’études biomédicales rigoureuses. En revanche, il existe de nombreux essais et études pharmacologiques de préparations phytothérapeutiques spécifiques. Toutefois, l’interprétation et l’acceptation de telles preuves varient. Dans certains pays, se soigner par les plantes est considéré suffisant en tant que médicament, alors que dans d’autres, cela ne représente qu’une autre forme de médecine traditionnelle.

Histoire de la phytothérapie

La phytothérapie est largement reconnue comme étant la forme de guérison la plus ancienne. En effet, la tisane anti stress et les plantes relaxantes ont été utilisées dans la plupart des cultures traditionnelles. De même, les vertus des fruits et légumes prennent une grande place dans cette pratique. Par ailleurs, la phytothérapie a eu une influence majeure sur de nombreux systèmes de médecine, y compris la MTC (médecine traditionnelle chinoise), la médecine ayurvédique (indienne), la médecine amérindienne et indigène australienne et la médecine conventionnelle.

En outre, des registres écrits de cultures romaine, égyptienne, perse et hébraïque montrent que les plantes s’utilisaient déjà autrefois pour traiter pratiquement toutes les maladies connues. L’histoire de la phytothérapie fait en réalité partie de l’histoire de la médecine elle-même. Les connaissances qui s’y rapportent sont venues en Europe du Moyen-Orient pendant les croisades. De nombreux médicaments sur ordonnance sur le marché aujourd’hui sont d’ailleurs des dérivés d’arbres, d’arbustes ou d’herbes.

Les plantes médicinales les plus connues et répandues

Se soigner par les plantes a pour but de ramener le corps à un état d’équilibre naturel afin qu’il puisse guérir. Pour ce faire, la phytothérapie fait appel aux vertus des fruits et légumes ainsi que des plantes. En outre, diverses plantes relaxantes agissent sur différents systèmes du corps. Certaines d’entre elles sont couramment exploitées, à savoir :

    • L’échinacée : Elle stimule le système immunitaire et aider le corps à combattre les infections. Elle traite aussi les maux tels que les furoncles, la fièvre et l’herpès.
    • L’angélique de Chine : Elle s’utilise pour combattre les troubles gynécologiques, dont le syndrome prémenstruel, les symptômes de la ménopause et les douleurs menstruelles. Certaines études indiquent que le dong quai peut pareillement faire baisser la pression artérielle.
    • L’ail : Il limite les risques de maladie cardiaque en réduisant le taux de graisses et de cholestérol dans le sang. Les propriétés antibiotiques et antivirales de l’ail font qu’il est également utilisé pour lutter contre le rhume, la sinusite et d’autres infections respiratoires.
    • Le gingembre : De nombreuses études ont montré que le gingembre était bénéfique pour atténuer les nausées, y compris le mal des transports et les nausées matinales.
    • Le ginkgo biloba : Cet arbre est couramment employé pour soigner les troubles de la circulation sanguine et les acouphènes (bourdonnements dans les oreilles).
    • Le ginseng : Cette racine traite la fatigue et réduit la pression artérielle et le taux de cholestérol. Elle peut également être prise en tant que tisane anti stress. Cependant, la surutilisation de ginseng peut provoquer les effets inverses.
    • Les millepertuis : Des études ont suggéré que les millepertuis étaient des plantes relaxantes tout aussi efficaces que certains antidépresseurs pharmaceutiques dans le traitement de la dépression légère à modérée, l’anxiété et l’insomnie. Toutefois, les millepertuis peuvent interagir avec un certain nombre de médicaments sur ordonnance — y compris la pilule contraceptive — en les empêchant de fonctionner correctement.

La phytothérapie : préparation

La phytothérapie se base sur différentes combinaisons de parties d’une plante, notamment les feuilles, les fleurs ou les racines. Chaque partie peut avoir différentes utilisations médicinales et les nombreux types de constituants chimiques nécessitent différentes méthodes d’extraction.

Préparations à base d’eau

    • Infusion : herbes séchées ou fraîches, généralement des parties hors-sol, trempées dans de l’eau bouillante – c’est la méthode la plus courante pour concocter une tisane anti stress ;
    • Décoction : matière végétale souvent plus résistante, bouillie plus longtemps que les infusions ;
    • Sirop : herbes incorporées dans un liquide épais et sucré ;
    • Cataplasme : plantes humidifiées maintenues en place par un chiffon pour une application locale ;
    • Lotion : infusion ou décoction délivrée dans une préparation liquide lisse ;
    • Compresse : généralement un chiffon doux essoré d’une infusion ou d’une décoction chaude ou froide et appliqué sur la zone touchée.

Préparations à base d’alcool

Il existe d’autres alternatives non alcoolisées telles que la glycérine ou le vinaigre, qui s’emploient de la même manière.

Autres préparations fréquemment utilisées

    • Les huiles essentielles, notamment utilisées dans l’aromathérapie ;
    • Les poudres qui peuvent se présenter en vrac ou en capsules ;
    • Les jus pour profiter des vertus des fruits et légumes ;
    • Les crèmes pour le traitement des affections cutanées ;
    • Les inhalations par la vapeur ;
    • Les bains et douches ;
    • Le gargarisme et bain de bouche ;
    • Les pessaires et suppositoires.

Considérations spéciales pour la phytothérapie

Nombreuses personnes pensent à tort que se soigner par les plantes ne comporte aucun risque puisqu’il s’agit là de produits naturels. Et pourtant, ce n’est pas toujours vrai. Et pour cause, certaines plantes peuvent être sures, tandis que d’autres engendrent des effets secondaires graves, voire dangereux. De même, la phytothérapie peut provoquer des désagréments tels que :

    • Les réactions allergiques ;
    • Les éruptions cutanées ;
    • L’asthme ;
    • Les maux de tête ;
    • Les nausées ;
    • Les vomissements ainsi que
    • La diarrhée.

L’intensité des symptômes se qualifierait de légère, modérée ou majeure.

En outre, comme les autres médicaments sur ordonnance, la phytothérapie doit toujours être prescrite par un praticien agréé. Avant de passer au traitement, faites-lui savoir :

    • Les suppléments à base de plantes, les vitamines et les médicaments sur ordonnance que vous prenez ;
    • Toute réaction allergique que vous avez eue et
    • Si vous êtes enceinte, prévoyez de le devenir ou allaitez.

Il en est de même si vous :

    • Êtes sujet à n’importe quelle condition médicale ;
    • Suivez une radiothérapie ;
    • Devez subir une intervention chirurgicale dans les prochaines semaines ;
    • Suivez des traitements contre le cancer (conventionnel, complémentaire ou alternatif).

Et pour cause, la phytothérapie peut interagir de manière néfaste avec d’autres médicaments en vente libre ou sur ordonnance. De même, la prise de suppléments à base de plantes peut diminuer l’efficacité des substances actives tout en augmentant les risques d’apparition d’effets secondaires. Dans cette optique, il est très important que les personnes ne diagnostiquent pas elles-mêmes leurs problèmes de santé. Tout traitement doit s’entamer sous la supervision d’un praticien compétent et qualifié.

2

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. herby legerme  septembre 10, 2019

    j’ai beau aimé cet article et j’apprécie le fait que vous effectuer des recherches assez innovantes qui puissent nous permettre de bien mener notre vie.

    reply
    • Mathieu  septembre 11, 2019

      Bonjour Herby,

      C’est vraiment un plaisir de vous lire.

      Un grand merci ! 🙂

      A bientôt pour des nouveaux articles,
      Mathieu.

Add a Comment