phytothérapie
2
24
2
24

Tout savoir sur la phytothérapie et les plantes médicinales

Accueil > Epanouissement personnel > Tout savoir sur la phytothérapie et les plantes médicinales

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

L’art de se soigner par les plantes. Voilà un concept loin d’être nouveau. Il remonterait même à l’époque sumérienne (environ 3000 av. J.-C.). Cette approche a d’ailleurs un nom que l’on ne connaît que trop bien : la phytothérapie. Ce terme fait référence à l’utilisation de médicaments à base de plantes dans le traitement et la prévention de diverses maladies. Son principal atout ? Il s’agit d’une pratique médicale appuyée par la science. C’est ce qui fait sa principale distinction vis-à-vis d’autres techniques ancestrales telles que l’herboristerie. Cette dernière repose effectivement sur une appréciation empirique des herbes médicinales. Elle est souvent liée aux connaissances traditionnelles. Il n’existe donc généralement aucun essai clinique ou étude biomédicale associée à celle-ci. En revanche, il existe de nombreuses expérimentations pharmacologiques quant aux préparations phytothérapeutiques spécifiques.

Les détails.

Comment est née la phytothérapie ?

Une petite histoire s’impose avant d’aller plus loin. En effet, cette pratique est largement connue comme étant la forme de guérison la plus ancienne. La tisane antistress et les plantes relaxantes ont par exemple été utilisées dans la plupart des cultures traditionnelles. De même, les vertus des fruits et légumes prennent une grande place dans cette technique. Par ailleurs, elle a eu une influence majeure sur de nombreux systèmes de médecine, y compris :

La phytothérapie joue même un rôle essentiel dans la médecine conventionnelle.

En outre, des registres écrits de cultures romaine, égyptienne, perse et hébraïque montrent que les plantes s’utilisaient déjà autrefois pour traiter pratiquement toutes les maladies connues. L’histoire de cette pratique fait en réalité partie de l’histoire de la médecine elle-même. Les connaissances qui s’y rapportent sont venues en Europe du Moyen-Orient pendant les croisades.

De nombreux médicaments sur ordonnance aujourd’hui sont d’ailleurs des dérivés d’arbres, d’arbustes ou d’herbes.

Plantes médicinales : que dit la science ?

cultures romaine

Au fil des siècles, l’Homme a su tirer profit de la nature. Cependant, la phytothérapie représente une science reconnue à notre époque. En réalité, les recherches se multiplient pour proposer une utilisation efficace des plantes traditionnelles. De nombreux scientifiques travaillent ainsi pour identifier l’innocuité des végétaux qui, autrefois, ont convaincu des générations entières quant à leurs actions positives.

Mieux encore, ce domaine a pu être exploité pour mettre en place des médicaments que l’on utilise désormais quotidiennement. Par exemple :

  • La morphine provient du pavot à opium (Papaver somniferum) ;
  • La colchicine est issue du colchique (Colchicum autumnale L.) ;
  • L’acide salicylique (composé organique à l’origine de l’aspirine) est extrait du saule blanc.

La phytothérapie, pierre angulaire de la médecine moderne

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) approuve également le recours aux plantes médicinales. Du moment que leur utilisation est soutenue par des éléments scientifiques probants. Les essais cliniques rigoureux permettent effectivement d’établir leur efficacité, mais surtout de mettre en lumière les éventuels effets indésirables. Ces recherches peuvent d’ailleurs durer des années avant d’assurer leur innocuité.

Quoi qu’il en soit, ce domaine a fait un long chemin avant que le Ministère de la Santé ne le reconnaisse en 1980. Cependant, parmi les grandes étapes qui ont marqué l’histoire de la phytothérapie, les travaux de Paracelse représentent probablement les plus importants. Ce médecin humaniste (aussi considéré comme un innovateur en thérapeutique) a effectivement avancé la notion de « principe actif ». Il s’agit d’une approche qui vise à extraire les composants qui possèdent des propriétés thérapeutiques des plantes, mais aussi d’autres substances (minéraux, cristaux…).

Quoi qu’il en soit, les plantes médicinales occupent aujourd’hui une place importante dans la médecine moderne. Vous pouvez d’ailleurs voir la liste de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Elle recense les plantes médicinales se retrouvant dans la pharmacopée française.

Que soigne la phytothérapie ?

Les vertus santé des plantes médicinales sont indéniables. Mais encore faut-il bien les utiliser. En règle générale, cette approche est conseillée pour traiter les petits bobos du quotidien. Souvent, on recommande par exemple l’utilisation de ces plantes en cas de :

  • État grippal (gingembre, eucalyptus, ail, oignon…) ;
  • Troubles digestifs (curcuma, absinthe, boldo, romarin, Charbon-Marie…) ;
  • Infection cutanée telle que l’eczéma, les coups de soleil et les brûlures superficielles (camomille, bourrache, avoine, aloe vera…) ;
  • Troubles des voies urinaires (bruyère ou Calluna vulgaris) ;
  • Insomnie (valériane, passiflore, houblon, mélisse, aubépine…).

La phytothérapie peut également vous venir en aide en cas de stress intense grâce aux plantes relaxantes. Elle constitue également une excellente alternative dans le cadre de la médecine complémentaire. En plus de traiter les maux basiques, les plantes peuvent ainsi s’avérer utiles dans l’atténuation des symptômes en cas de maladie grave. À cet égard, le cannabis thérapeutique peut notamment avoir des effets positifs sur :

  • L’épilepsie ;
  • Le glaucome ;
  • Le cancer (en atténuant les effets de la chimiothérapie) ;
  • La sclérose en plaques ;
  • Le syndrome de Gilles de la Tourette…

Dans le cadre de la phytothérapie, le cannabis thérapeutique est toutefois encore en phase d’expérimentation en France.

Quelles sont les plantes médicinales les plus connues ?

Se soigner par les plantes a pour but de ramener le corps à un état d’équilibre naturel afin qu’il puisse guérir. Pour ce faire, cette approche fait appel aux vertus des fruits et légumes ainsi que des plantes. En outre, diverses plantes relaxantes agissent sur différents systèmes du corps. Certaines d’entre elles sont couramment exploitées.

En voici quelques exemples

  • L’échinacée : Elle stimule le système immunitaire et aider le corps à combattre les infections dans le domaine de la phytothérapie. Elle traite aussi les maux tels que les furoncles, la fièvre et l’herpès.
  • L’angélique de Chine : Elle s’utilise pour combattre les troubles gynécologiques, dont le syndrome prémenstruel, les symptômes de la ménopause et les douleurs menstruelles. Certaines études indiquent que le dong quai peut pareillement faire baisser la pression artérielle.
  • L’ail : Il limite les risques de maladie cardiaque en réduisant le taux de graisses et de cholestérol dans le sang. Les propriétés antibiotiques et antivirales de l’ail font qu’il est également utilisé pour lutter contre le rhume, la sinusite et d’autres infections respiratoires. En termes de phytothérapie, il s’agit donc d’un excellent choix.
  • Le gingembre : De nombreuses études ont montré que le gingembre était bénéfique pour atténuer les nausées, y compris le mal des transports et les nausées matinales.
  • Le ginkgo biloba : Cet arbre est couramment employé pour soigner les troubles de la circulation sanguine et les acouphènes (bourdonnements dans les oreilles).
  • Le ginseng : Cette racine traite la fatigue et réduit la pression artérielle et le taux de cholestérol. Elle peut également être prise en tant que tisane antistress. Cependant, la surutilisation de ginseng peut néanmoins provoquer les effets inverses. La phytothérapie exige effectivement une utilisation contrôlée.
  • Les millepertuis : Des études ont suggéré que les millepertuis étaient des plantes relaxantes tout aussi efficaces que certains antidépresseurs pharmaceutiques. Ils entrent ainsi dans le traitement de la dépression (légère à modérée), l’anxiété et l’insomnie. Toutefois, les millepertuis peuvent interagir avec un certain nombre de médicaments sur ordonnance — y compris la pilule contraceptive. Ils les empêcheraient de fonctionner correctement.

Où trouver un phytothérapeute ?

L’Académie de médecine admet l’efficacité des traitements par les plantes. Mais pour une utilisation sans risque, il convient de demander l’avis d’un professionnel aguerri en phytothérapie avant de se lancer dans une cure quelconque.

En Europe, on appelle notamment « phytothérapeute » les professionnels de la santé qui ont habituellement le droit de prescription. Il s’agit en règle générale d’un médecin ou d’un pharmacien ayant suivi au préalable une formation dans le domaine des plantes médicinales. Son avis sera indispensable dans la mesure où ce spécialiste sera plus à même de prescrire les plantes correspondant à votre affection. Mais aussi le dosage idéal pour une utilisation sûre et efficace.

Cependant, vous avez également la possibilité de recourir aux services d’un conseiller en phytothérapie. Une petite recherche sur internet peut vous permettre de trouver un praticien à proximité de chez vous. Vous pouvez également demander conseil auprès d’un herboriste diplômé si vous le souhaitez.

Comment tirer le meilleur profit des plantes médicinales ?

Cette pratique se base sur différentes combinaisons de parties d’une plante. Vous pouvez notamment utiliser les feuilles, les fleurs ou les racines. Chaque partie peut avoir différentes utilisations médicinales et les nombreux types de constituants chimiques nécessitent différentes méthodes d’extraction. C’est justement pour cette raison que les traitements diffèrent autant.

Les préparations à base d’eau en phytothérapie

  • Infusion : On utilise généralement cette méthode lorsque les principes actifs des plantes sont solubles dans l’eau. On opte dans ce cas pour des herbes séchées ou fraîches et des graines tendres (souvent des parties hors-sol). On verse ensuite l’eau frémissante sur ces composants. Laissez infuser selon les indications du professionnel de la santé.
  • Décoction : On privilégie cette technique lorsqu’il s’agit de travailler une matière végétale plus résistante (écorces, baies, racines, tiges…). Ici, on utilise l’eau froide qui va accueillir les plantes. Mettez dans une casserole et portez le tout à ébullition. Selon les conseils du professionnel en phytothérapie, laissez la préparation infuser sur le feu durant quelques minutes.
  • Sirop : Les herbes sont incorporées dans un liquide épais et sucré.
  • Cataplasme : Maintenez les plantes humidifiées en place par un chiffon pour une application locale. Un cataplasme convient particulièrement aux infections externes (brûlure ou blessure). Mais il peut également s’avérer efficace en cas de difficultés respiratoires, bronchite ou essoufflement.
  • Lotion : Votre infusion ou décoction est ici délivrée dans une préparation liquide lisse.
  • Compresse : Il s’agit généralement d’un chiffon doux essoré d’une infusion ou d’une décoction chaude ou froide de phytothérapie. La préparation sera appliquée sur la zone touchée.

Les préparations à base d’alcool

Il existe d’autres alternatives non alcoolisées telles que la glycérine ou le vinaigre, qui s’emploient de la même manière.

Autres préparations fréquemment utilisées

  • Les huiles essentielles, notamment utilisées dans l’aromathérapie ;
  • Les poudres qui peuvent se présenter en vrac ou en capsules ;
  • Les jus pour profiter des vertus des fruits et légumes ;
  • Les crèmes pour le traitement des affections cutanées ;
  • Les bains et douches ;
  • Les inhalations par la vapeur (qui peut très bien compléter les traitements en phytothérapie) ;
  • Le gargarisme et bain de bouche ;
  • Les pessaires et suppositoires.

Quelles sont les précautions à prendre avant de suivre un traitement ?

les précautions à prendre

Nombreuses personnes pensent à tort que se soigner par les plantes ne comporte aucun risque puisqu’il s’agit là de produits naturels. Et pourtant, ce n’est pas toujours le cas. Et pour cause, certaines plantes peuvent être sûres, tandis que d’autres engendrent des effets secondaires graves, voire dangereux.

De même, une mauvaise utilisation peut provoquer des désagréments. C’est justement pour cette raison que l’avis médical reste impératif avant de recourir à la phytothérapie. Cela vous éviterait des problèmes tels que :

  • Les réactions allergiques ;
  • Les éruptions cutanées ;
  • L’asthme ;
  • Les maux de tête ;
  • Les nausées ;
  • Les vomissements ;
  • La diarrhée.

L’intensité des symptômes se qualifierait de légère, modérée ou majeure.

Ainsi, les traitements phytothérapeutiques doivent toujours être prescrits par un praticien agréé. Comme les autres médicaments sur ordonnance d’ailleurs. Avant de passer au traitement, faites-lui savoir :

  • Les suppléments à base de plantes, les vitamines et les médicaments sur ordonnance que vous prenez ;
  • Toute réaction allergique que vous avez eue en recourant à la phytothérapie auparavant ;
  • Si vous êtes enceinte, prévoyez de le devenir ou allaitez.

Il en est de même si vous :

  • Êtes sujet à n’importe quelle condition médicale ;
  • Suivez une radiothérapie ;
  • Devez subir une intervention chirurgicale dans les prochaines semaines ;
  • Suivez des traitements contre le cancer (conventionnel, complémentaire ou alternatif).

Et pour cause, le traitement à base de plantes peut interagir de manière néfaste avec d’autres médicaments en vente libre ou sur ordonnance.

De même, la prise de suppléments à base de plantes peut diminuer l’efficacité des substances actives qui assurent l’efficacité de la phytothérapie. Et ce, tout en augmentant les risques d’apparition d’effets secondaires.

Dans tous les cas, tout traitement doit s’entamer sous la supervision d’un praticien compétent et qualifié.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

2 Commentaires

  1. herby legerme

    j’ai beau aimé cet article et j’apprécie le fait que vous effectuer des recherches assez innovantes qui puissent nous permettre de bien mener notre vie.

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour Herby,

      C’est vraiment un plaisir de vous lire.

      Un grand merci ! 🙂

      A bientôt pour des nouveaux articles,
      Mathieu.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.