Développement personnel

Chi gong : un instrument infaillible pour libérer les pouvoirs de guérison

Le chi gong – aussi connu sous le nom de qi gong, qigong ou chi kung – est l’un des points d’intervention de la médecine chinoise, au même titre que l’acupuncture chinoise. Il représente un système complet de travail énergétique et de développement personnel. Les activités qui le constituent combinent tout ce qui est nécessaire pour maintenir un niveau de santé élevé et accroître le bien-être global. Dans certains cas, le chi gong sert également d’exercices d’échauffement pour les artistes martiaux et guérisseurs énergiques. Aussi, pratiquer le qi gong chez soi procure au moins autant d’avantages que ceux obtenus en faisant du tai chi.

À quoi se réfère le terme chi gong ?

le terme chi gong

Le qi gong (prononcé chi gong) est un ancien exercice chinois qui a servi de technique de guérison pendant des siècles. Le mot « chi » qui constitue la première partie du qi gong en lui-même est assez difficile à traduire. Toutefois, il se réfère à un concept de la culture traditionnelle asiatique qui signifie à peu près l’énergie vitale, l’information, le souffle ou l’esprit. Le terme « gong », quant à lui, désigne la culture ou maîtrise. Ainsi, le qi gong se réfère donc à la « culture ou maîtrise de l’énergie vitale ». Par conséquent, le but du chi gong est de promouvoir le mouvement du qi dans le corps en permettant à certains canaux d’énergie de s’ouvrir.

Pour ce faire, le chi gong travaille de pair avec l’acupuncture chinoise. En effet, cette dernière s’occupe de l’harmonisation de l’énergie dans le corps. Tous autant que nous sommes, nous disposons de points d’énergie le long de notre corps. Ces points d’énergie sont appelés les méridiens. Ils sont situés le long du corps sur les trajets nerveux, sur les trajets sanguins ou lymphatiques ou sur les trajets dermiques et osseux. La bonne circulation de l’énergie à travers ses points méridiens traduit un équilibre du corps et de l’espritLe déséquilibre énergétique par contre est la source de nombreuses maladies.

Les bienfaits du chi gong sur le corps et l’esprit

Le qi gong se base sur la répétition d’ensembles de mouvements très précis. Ils sont spécialement conçus pour améliorer la santé à différents niveaux. Il implique également des exercices de méditation et de respiration contrôlée, deux conditions indispensables à la fluidité de l’énergie vitale. Il est facile à apprendre et agréable à faire. Même quelques minutes de pratique peuvent avoir un effet revigorant et rajeunissant. Toutefois, pratiquer le qi gong chez soi de manière régulière renforce en profondeur tout le métabolisme humain et ses différents systèmes (nerveux, digestif, respiratoire, squelettique, hormonal, gynécologique, etc.).

Dans le chi gong, chaque individu assume sa responsabilité personnelle pour équilibrer et harmoniser son qi. C’est ce qui lui permettra de :

Le chi gong et l’acupuncture chinoise pour améliorer votre bien-être

La médecine traditionnelle chinoise est très vieille et repose sur l’expression de l’organisme dans son état dynamique. Pour fonctionner, elle considère l’individu dans son ensemble, mais également l’environnement dans lequel il se trouve. La médecine chinoise dans sa globalité est composée de cinq points d’intervention, à savoir :

  • La pharmacopée : il s’agit de cette branche de la médecine chinoise qui s’occupe de la synergie des herbes en vue d’obtenir un effet positif. Cette synergie d’herbe tient compte des conditions du malade, mais aussi des symptômes qu’il manifeste au moment précis.
  • La diététique : la diététique chinoise est quelque peu différente de celle occidentale. En effet, elle se base sur les saveurs et la nature des aliments pour déterminer leurs effets sur le corps. Elle s’adapte au type de déséquilibre énergétique à corriger chez le malade.
  • Le chi gong : tout comme l’acupuncture chinoise, le qi gong est aussi un point d’intervention de la médecine chinoise. Il est composé des exercices de respiration, les postures spécifiques, l’état d’esprit, l’énergie vitale, etc. Elle prend en compte des disciplines telles que le yoga chinois ou le tai-chi.
  • Le Tui NA : ici, on parle des techniques de massage utilisées pour favoriser la circulation de l’énergie vitale à l’intérieur de tout l’organisme. En effet, la médecine chinoise considère que chacun d’entre nous est pourvu de centres énergétiques. Parfois, cette énergie ne circule pas bien dans l’organisme et peut être responsable de plusieurs maladies du corps ou de l’esprit. Le Tui NA s’occupe donc de la répartition de cette énergie.
  • L’acupuncture chinoise : l’acupuncture chinoise vise le rééquilibrage énergétique dans l’organisme.

Chi gong et acupuncture pour harmoniser l’énergie vitale

Les points méridiens sont les sept chakras de l’organisme. Bien que ces points soient classiques, il existe d’autres points d’énergie qu’on retrouve hors de ces méridiens. Ces points sont appelés les points situationnels. Ils représentent les points de douleurs ressentis par le malade. La stimulation de ces points situationnels par l’acupuncteur va calmer la douleur du patient et favoriser le rééquilibrage de l’énergie.

Avec le chi gong, l’acupuncture est un soin très bénéfique pour la santé. À elle seule, l’acupuncture est un analgésique, un relaxant, un harmonisant, un modulateur et un réparateur de l’organisme. Elle permet de guérir ou de contrôler plusieurs maladies du corps et de l’esprit dont nous souffrons.

Acupunture et qi gong pour prévenir et traiter les maladies

Le chi gong permet de rester en bonne santé et d’optimiser la longévité. Plus encore, elle permet de prévenir les rechutes et certaines maladies. Dans ce cas, son action peut être optimisée avec des séances d’acupuncture.

Les aiguilles utilisées lors des séances d’acupuncture sont en acier inoxydable afin d’éviter l’usure et limiter les contaminations. Très fines, elles font une épaisseur de 0,22 mm et sont de longueur variable selon la maladie et les zones à traiter. Lorsqu’on parle d’acupuncture, toutes les idées se dirigent vers les aiguilles. Mais, les aiguilles ne sont pas les seuls outils utilisés. En effet, tout comme dans le chi gong, tout ce qui peut être utile pour rééquilibrer l’énergie peut être utilisée, comme la chaleur, la pression, la stimulation électrique et les rayons lumineux. Lorsque la chaleur est utilisée, on parle de moxibustion. Les pressions réalisées se font au moyen d’une ventouse ou des massages. Et, les rayons lumineux sont faits au moyen du laser doux.

La sélection de l’outil dépend du mal, des symptômes présentés, des résultats du bilan énergétique réalisé et de la localisation de la douleur. L’acupuncteur croise toutes ces données et décide de l’outil à utiliser pour une guérison efficace et moins douloureuse.

Acupuncture et chi gong pour maigrir

L’acupuncture n’a pas un effet direct sur la perte du poids. Par contre, elle permet de rééquilibrer l’appétit et de veiller aux facteurs externes qui perturbent l’équilibre interne. En effet, les facteurs externes sont très importants dans le traitement des troubles de l’appétit. Ce sont en réalité ces facteurs qui déséquilibrent le flux interne d’où le surpoids. Les séances d’acupuncture, combinées avec des mouvements de chi gong aideront à réguler les points d’appétit afin de réguler la faim et de manger en quantité idéale et équivalente au poids.

Acupuncture et qi gong pour mieux dormir

Acupuncture et qi gong

Dans la médecine chinoise, il est facile d’établir un lien entre acupuncture et sommeil. En effet, cette science vise le bon équilibre énergétique. Un organisme bien équilibré procure la bonne santé et le plein épanouissement. Les troubles névralgiques tels que les troubles du sommeil sont le résultat d’un déséquilibre. Pour rétablir l’équilibre, quelques séances d’acupuncture chinoise permettent d’harmoniser le flux, en plus du chi gong. Il n’y a pas un point spécifique à toucher et tac le sommeil est de retour. En effet, plusieurs points énergétiques agissent sur les nerfs. Il revient donc à l’acupuncteur de repérer ces points et de procéder à l’harmonisation.

Acupuncture pendant et après la grossesse

Pendant la grossesse, les soins sont réduits afin de permettre au bébé de se développer dans les meilleures conditions. Mais, cela ne signifie pas que la mère ne fait pas face à des petits problèmes de santé. Afin d’aider à un rééquilibrage énergétique, la médecine chinoise a mis en place le chi gong et l’acupuncture pour un traitement et un suivi complémentaire de la grossesse. Ces techniques visent à faciliter l’accouchement et à limiter les troubles tels que la fatigue due à l’allaitement, les baby-blues, etc.

Acupuncture chinoise pour guérir le stress et l’anxiété

Dans sa conception chinoise, le stress est un état maladif dû à un bouchon énergétique. Il convient donc de traiter non seulement le bouchon énergétique, mais aussi sa cause. Dans ce cas, l’acupuncture peut être combiné avec le chi gong pour harmoniser le corps et l’esprit et combattre le stress. L’acupuncteur commence par identifier les symptômes physiques du stress et les traite. Ensuite, il procède à un bilan énergétique profond afin d’identifier là où ça bloque et de stimuler les points méridiens qu’il faut pour un rééquilibrage.

Quelle différence y a-t-il entre le chi gong et le tai chi ?

Bien qu’ils partagent beaucoup de caractéristiques, la plupart des gens considèrent qu’il existe une certaine différence entre tai chi et qi gong. En effet, il s’agit de deux disciplines bien distinctes bien qu’elles fassent toutes les deux partie de la médecine traditionnelle chinoise. De nombreuses formes de chi gong sont pratiquées à travers le monde. Certaines d’entre elles impliquent la respiration et la méditation (pour promouvoir la spiritualité et la santé), tandis que d’autres sont plus vigoureuses et comprennent même des exercices relatifs aux arts martiaux. Le tai chi, quant à lui, se concentre largement sur l’équilibre entre le corps et l’esprit. Comme il aide aussi à gérer le qi, le tai chi se considère parfois comme une sous catégorie du chi gong.

Toutefois, les mouvements que l’on exécute lors de chaque pratique constituent la principale différence entre tai chi et qi gong. Et pour cause, le tai chi implique seulement des mouvements simples, lents et répétés – contrairement au chi gong qui comporte quelquefois des activités plus intenses. Néanmoins, bien qu’elles puissent être différentes de celles du tai chi dans certains cas, les deux pratiques associent force et souplesse. Elles incluent également des exercices de respiration et de l’attention focalisée. De ce fait, le chi gong s’exécute soit comme une discipline à part entière, soit comme un complément parfait aux entraînements de tai chi.

Quelles sont les différentes formes de qi gong ?

Le qi gong peut être qualifié de « médical », « martial » ou « spirituel » en fonction du but de la pratique. Par ailleurs, il existe des milliers de styles différents. Toutefois, pratiquer le qi gong chez soi se fait généralement de deux manières. Ainsi, on peut retrouver :

  • Le Nei dan : Aussi appelé chi gong statique, cette forme met l’accent sur la méditation silencieuse. Il utilise des méthodes de concentration interne et de régulation de la respiration. Il peut être pratiqué dans des postures immobiles et peut donc inclure les positions couchées, assises ou debout. Ceci permet de tonifier le corps en stockant l’énergie vitale.
  • Le Wai dan : Cette forme de qi gong externe se repose sur des postures dynamiques. Il consiste à déplacer le corps sous la direction consciente de l’esprit. Il comporte ainsi des séquences de mouvements, de travail respiratoire, de visualisations positives et de méditation. Ceux-ci constituent une partie importante de la pratique de guérison. Ils consistent à apprendre à calmer l’esprit et à le libérer des petites distractions inutiles. Ainsi, le chi gong dynamique permet de développer les vastes pouvoirs internes indomptés pour ne plus laisser l’esprit diriger.

Que peut-il faire pour vos yeux ?

L’un des fondements de la médecine chinoise est la conviction que chaque problème peut être traité en améliorant certains aspects de la vie d’une personne. Cela inclut :

  • Le mode de vie ;
  • Les facteurs de stress ;
  • Le régime alimentaire ;
  • L’activité physique ;
  • Et la constitution génétique.

C’est la raison pour laquelle le qi d’une personne (et tout blocage dans son flux) affecte profondément le corps tout entier. Le chi gong peut être utilisé pour traiter les divers maux liés à cela, mais le qigong des yeux est sans doute le moins connu. Et pourtant, il peut être d’une grande aide.

En effet, les yeux représentent l’âme et l’intelligence. C’est pourquoi il est primordial d’en prendre soin. Pour ce faire, le chi gong des yeux peut être une bonne option. Et pour cause, la médecine chinoise reconnaît six agents pathogènes environnementaux pouvant entraîner une perte de vision. La résistance d’une personne à ces facteurs dépend de la santé de son système immunitaire, et le qi régit ce dernier. Ainsi, une instabilité au niveau du qi dans l’un des organes liés aux parties de l’œil affaiblit la résistance. Le chi gong des yeux vise alors à le rééquilibrer pour améliorer la vision, surtout en cas de myopie.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire