Sommeil léger
0
74
0
74

Sommeil léger : les clés pour passer à nouveau de bonnes nuits

Accueil > Epanouissement personnel > Sommeil léger : les clés pour passer à nouveau de bonnes nuits

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Parmi les phases du sommeil, le sommeil léger arrive après la somnolence. Lors de cette période, les sens sont encore en éveil. De ce fait, le moindre stimulus peut nous réveiller. Évidemment, retrouver le sommeil après l’avoir perdu dans cette phase ne sera pas une sinécure. Bonne nouvelle toutefois, il existe des plusieurs solutions afin de mieux dormir et rehausser votre qualité de vie. Effectivement, vous pouvez notamment améliorer la qualité de votre sommeil grâce au sport régulier et à l’autohypnose. Une nutrition saine et équilibrée et les tisanes du sommeil vous aideront également à favoriser un sommeil réparateur. Et ce, sans oublier les bonnes habitudes du soir.

Sommeil léger : concrètement, c’est quoi ?

Comme nous l’avons mentionné, cette phase est en fait un état entre l’éveil et le sommeil, mais aussi d’un passage obligatoire pour aller vers le sommeil profond.

Toutefois, avant de nous étaler sur le sujet, il est intéressant de faire le point sur quelques nuances. Parlons-nous réellement de cette phase où nous sommes assoupis et qui précède le sommeil profond ? Ou bien, s’agit-il de cette légèreté et sensibilité de sommeil qui affecte tant de nombreuses personnes ? Pour éviter toute confusion, parlons à la fois des deux.

Sommeil léger : une phase dans le cycle de votre sommeil

Le sommeil est composé d’une succession de cycles. À savoir : le sommeil lent et le sommeil paradoxal.

Chacun d’entre eux dure environ 90 minutes et reviendra en boucle quatre à six fois pendant le sommeil. Chaque cycle est alors constitué de plusieurs phases, dont l’endormissement et le sommeil lent profond, mais celle qui nous intéresse le plus est : le sommeil lent léger.

Sachez que cette phase occupe environ 50 % de notre temps de sommeil. Ce dernier est d’ailleurs particulièrement sensible à ce stade.

Concrètement, le sommeil léger se caractérise par une baisse du rythme cardiaque et de la température corporelle. Vous êtes en hypotonie relative, vos muscles se tendent et se relâchent alternativement. Tandis que les grandes fonctions végétatives comme la circulation sanguine et la respiration sont apaisées. Toute stimulation sensorielle de l’extérieur peut en conséquence vous réveiller. Un bruit ou une lumière suffisent pour interrompre votre nuit.

Insomnie ou sommeil sensible ?

sommeil sensible

Ici, nous parlons de cette incapacité à trouver un sommeil profond. Ainsi, on ne parle plus de phases du sommeil, mais du sommeil dans toute son intégralité. Les personnes qui sont victimes de sommeil léger sont alors confrontées aux mêmes symptômes que les insomniaques. Elles pensent souvent n’avoir jamais fermé l’œil de la nuit. D’ailleurs, leurs nuits ne sont pas réparatrices.

Les causes de ce sommeil sensible sont nombreuses. En voici quelques-unes.

  • L’existence d’appareil électroménager ou des outils technologiques dans la chambre. Leurs présences perturbent la qualité du sommeil et rendent ce dernier léger.
  • La lumière pour dormir ou les petits objets lumineux qui tiennent le cerveau en alerte et rendent le sommeil difficile à trouver.
  • Une mauvaise santé et un manque d’exercice physique peuvent aussi engendrer un sommeil léger et particulièrement agité.
  • Les bruits environnants.
  • D’autre part, les jeunes parents ont également le sommeil agité. Pour cause, le fait de penser constamment au bébé et de se réveiller à chacun de ses gestes altère la qualité de leur sommeil. Les victimes sont appelées : « dormeurs sentinelles ».

L’impact du sommeil sensible sur votre corps et votre qualité de vie

Comme le sommeil sensible n’est pas réparateur, il peut de ce fait, provoquer un florilège d’effets pour le moins dérangeant qui peuvent impacter votre qualité de vie et votre santé mentale. Parmi les effets néfastes du sommeil léger, nous pouvons ainsi citer :

  • la fatigue importante qui peut engendrer des accidents graves, chutes ou fractures ;
  • le stress ;
  • l’irritabilité ;
  • les troubles de l’humeur ;
  • les difficultés relationnelles ;
  • l’anxiété ;
  • la nervosité ;
  • le manque de vigilance ;
  • les difficultés de concentration ;
  • la baisse de productivité ;
  • le manque d’appétit ;
  • la tendance à somnoler durant la journée ;
  • l’envie de longue sieste ;
  • les maux de tête ;
  • la dépression nerveuse.

Par ailleurs, il faut savoir que le manque de sommeil induit par ce trouble du sommeil léger peut à long terme avoir des effets délétères sur la santé. Pour ne citer que les maladies suivantes.

  • Risque accru d’obésité.
  • Prévalence à certains cancers.
  • Risque de diabète de type 2.
  • Perte de masse cérébrale.
  • Risque de maladie cardiovasculaire.
  • Problèmes de mémoire.
  • Hypertension artérielle.
  • Perturbation du métabolisme.
  • Affaiblissement du système immunitaire.

Sommeil sensible : les meilleures astuces pour dormir comme un bébé

sommeil de qualité

Vous l’aurez sans doute compris, un sommeil sensible peut avoir des répercussions sur votre vie. Forte heureusement, il existe plusieurs méthodes pour dormir d’une manière optimale.

Zoom sur ces stratégies qui marchent pour avoir un sommeil de qualité.

Sommeil léger : boire une tisane avant de dormir

La phytothérapie est un excellent moyen pour faciliter votre endormissement. Mais outre cela, elle permet d’accéder à un sommeil profond et réparateur.

En effet, boire une tasse de tisane le soir apaise votre corps de toutes les tensions accumulées au cours de la journée. Et c’est exactement de calme et de sérénité dont vous avez besoin pour dormir paisiblement toute la nuit. En sirotant une tisane avant de vous coucher, vous bénéficierez d’un sommeil lent et profond.

Bien évidemment, il ne s’agit pas de boire n’importe quelle tasse de tisane. Pour dépasser le sommeil léger, nous vous recommandons :

  • la passiflore,
  • la camomille,
  • la valériane,
  • la mélisse et
  • la verveine.

Pour les préparer, optez pour la plante de votre choix, infusez-la pendant 5 à 10 min avant de siroter la tisane. Notez que ces cinq plantes ont fait l’objet de nombreuses études. Pour ne citer que celle réalisée en 2016 par la faculté de médecine du sommeil de Harvard Medical School auprès de jeunes mères. Celles sous effet placebo n’ont pas eu de résultats alors que les jeunes mères ayant bu de la tisane pendant deux semaines ont constaté l’amélioration de leur sommeil.

Sommeil léger : réaliser un rituel du coucher

Un rituel du coucher prépare votre corps à une bonne nuit de sommeil. Voilà pourquoi il doit faire partie de votre quotidien. Concrètement, il s’agit d’une série d’habitude à réaliser chaque soir avant de tomber dans les bras de Morphée. Ainsi, adoptez les bonnes habitudes ci-après avant de dormir.

  • Modérer la quantité de ce que vous mangez le soir. Un dîner trop lourd risque d’occasionner une indigestion et de vous rendre inconfortable toute la nuit.
  • Prendre une bonne douche chaude pour relaxer les muscles et évacuer le stress.
  • Pour également dépasser le sommeil léger, arrêter l’utilisation des smartphones, ordinateur et télévision au moins une heure avant de se coucher.
  • Éviter les bruits et les odeurs susceptibles de déranger le déroulement du sommeil. Pour ce faire, vous pouvez par exemple utiliser des bouchons d’oreilles réductrices de bruit et éloigner les produits cosmétiques comme les parfums, etc.
  • Éloigner de la chambre les plantes ayant tendance à dégager du gaz carbonique la nuit pour ne pas troubler le système respiratoire.
  • Faire des exercices de relaxation avant de dormir. Pour ne citer que la méditation, le yoga et la respiration profonde.
  • Pour éviter le sommeil léger, il est préférable de dormir dans un environnement le plus sombre possible.
  • Adopter une bonne position pour dormir.
  • Toujours se coucher à heures fixes le soir.

Écouter son corps

Si vous voulez arriver à dormir et favoriser un sommeil réparateur, vous devez avant toute chose écouter votre corps.

Dès les premiers signes de fatigue (yeux lourds, somnolence, etc.), dormez au lieu de résister. Si vous insistez à vous éveiller alors que le corps réclame le repos, il sera très difficile de vous endormir après. De même, vous risquez de souffrir d’un sommeil léger et par la même occasion de vous réveiller au beau milieu de la nuit.

Par conséquent, acceptez les signaux que le corps vous envoie et respectez-les. Comme l’affirme cet adage de la sagesse tibétaine « Si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier ».

Miser sur une alimentation équilibrée

Tout le monde ne dort pas de la même façon. En effet, si certaines personnes arrivent à dormir d’une seule traite et profondément sans que rien ne puisse déranger leur sommeil. D’autres, en revanche, ont le sommeil léger et extrêmement sensible. Cela peut s’expliquer par le comportement alimentaire de chaque personne.

L’alimentation joue un rôle important dans notre sommeil. Certains aliments le favorisent alors que d’autres vous empêchent de dormir la nuit. C’est pour cette raison qu’il est toujours préférable de varier vos menus. De cette manière, vous ne risquez aucune carence et vous profiterez toujours d’un sommeil de qualité.

Cependant, notez que les nutriments ci-après sont les plus favorables au sommeil : le tryptophane, le magnésium, le potassium et la vitamine B. Vous pouvez les retrouver dans la banane, les légumineuses et les graines oléagineuses.

Dépasser le sommeil léger : faire du sport régulièrement

L’activité physique permet à votre corps de profiter d’un meilleur sommeil la nuit. En effet, parmi les astuces pour dormir, le sport se montre très efficace. Non seulement cet entrainement physique favorise la fatigue qui à son tour incite à l’endormissement, mais entre autres, bouger son corps réduit le stress.

Et comme vous pouvez vous en douter, pour se défaire de la légèreté du sommeil, l’esprit comme le corps ont besoin de se détendre. Qui plus est, une bonne gestion du stress concourt à lutter contre le sommeil léger. Effectivement, lors de l’exercice physique, l’organisme produit naturellement des endorphines, ces hormones du bien-être.

Pour vous aider dans ce sens, voici une liste non exhaustive des sports idéaux pour retrouver un sommeil réparateur.

  • La marche.
  • La course à pied.
  • Le cyclisme.
  • Le yoga.
  • Le Pilates.

Par contre, il est important de préciser qu’il faut pratiquer le sport en journée. Au-delà de 19 h, contrairement au résultat recherché, ils ne feront que retarder votre sommeil. De même, cela doit s’effectuer à fréquence régulière pour que vous puissiez profiter de tous ses bienfaits.

Pratiquer l’autohypnose pour se défaire du sommeil léger

L’autohypnose peut aider à déceler les sources de la sensibilité du sommeil pour l’éradiquer. Par ailleurs, elle aide à lâcher prise, une condition sine qua non pour bien dormir la nuit.

Pensez-y, si vous songez constamment à une situation ou une personne, vous ne pourrez pas bien dormir. C’est aussi pareil pour les longues réflexions que vous faites le soir avant de dormir. Elles ne servent qu’à créer des troubles du sommeil et des insomnies.

Exercice d’hypnose en 4 étapes pour laisser place au sommeil

Pour commencer cette autohypnose contre le sommeil léger, remémorez-vous les moments de la journée. Ce n’est pas grave si ce n’est pas dans l’ordre et si vous ne vous souvenez pas de tous les détails.

  • Cette première étape sert simplement à vous débarrasser des pensées négatives qui pourraient vous empêcher de dormir plus tard et de vous focaliser sur les meilleurs moments de la journée.
  • Puis, fermez les yeux et prenez conscience de votre corps et des éléments autour. Ressentez l’odeur qui émane de votre chambre, la température de la pièce, regardez chaque objet. L’objectif est de stimuler vos cinq sens pour éviter le sommeil léger et les relaxer progressivement.
  • Après cela, prenez une grande respiration jusqu’à ce que vous vous sentez complètement sereine.
  • Et finalement, imaginez que chacun de vos membres devient de plus en plus lourd. La relaxation viendra progressivement et vous pourrez dormir comme un bébé.

Outre ces 6 astuces pour mieux dormir, n’oubliez pas de choisir un bon sommier et un matelas à mémoire de forme.

Sinon, en dernier recours, nous vous recommandons de vous adresser à un spécialiste du sommeil. En effet, ce dernier sera plus à même de vous aider à identifier les causes de votre sommeil léger et de mettre en place les solutions adéquates pour pallier votre problème.

Et vous, quelles sont vos astuces pour en venir à bout du sommeil sensible ? Livrez-nous vos méthodes en commentaires et n’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux pour aider d’autres personnes.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.