Développement personnel

Plus envie de travailler : déterminer la cause pour mieux y faire face

La perte de motivation est quelque chose de commun. Il peut arriver à n’importe qui de manquer d’entrain, même si vous aimez vraiment votre boulot. Cela peut être à cause d’un problème qui s’est produit récemment ou d’un élément décourageant qui vous a fait réévaluer vos priorités. Si cette situation est passagère, il n’y a rien à s’inquiéter. Mais si le problème persiste, il vaudrait sûrement mieux prendre les mesures nécessaires. En effet, lorsque vous n’avez plus envie de travailler, cela se ressentira très vite sur votre productivité.

Vous commencerez à broyer du noir. Votre patron vous exaspérera. Vous aurez de plus en plus de mal à tolérer la présence de vos collègues. Vos journées deviendront un véritable enfer. Et votre « to do list » semblera interminable. Pourtant, faire de notre vie professionnelle un réel bonheur est indispensable. Surtout lorsqu’on sait que nous y consacrerons la grande majorité de notre vie (une moyenne de 4 821 jours, plus précisément). Il serait donc fort dommage de perdre tout ce temps à vous débattre.

ennui au travail

Pourquoi n’ai-je plus envie de travailler ?

Il serait sans doute irréaliste, voire hypocrite, de dire qu’à chaque seconde passée au bureau, nous serons toujours au top de notre performance. En effet, il peut arriver des moments où l’on perde la concentration, où l’on peine à lancer un projet important, où l’on manque de motivation, où l’on se sent tout simplement fatigué. Il n’y a rien de plus normal. Cela arrive même aux meilleurs !

Cependant, cette baisse d’entrain laisse parfois place à une sensation d’inutilité et d’abattement récurrent. Les sentiments négatifs s’installent. Et c’est comme ça que la plupart d’entre nous n’ont plus envie de travailler. Dans ce cas, le problème n’est peut-être pas votre métier en lui-même. Il s’agit plutôt d’un symptôme qui cache un autre blocage plus sérieux. C’est peut-être votre cerveau et votre corps qui vous lancent un signal d’alerte. D’ailleurs, les causes sous-jacentes qui peuvent en être à l’origine sont très nombreuses.

1. Le « burn-out » ou l’épuisement professionnel

Aujourd’hui, avoir un emploi du temps chargé est considéré comme un honneur. C’est la preuve que vous êtes digne de confiance. Sinon, pourquoi vous aurait-on confié autant de tâches ? Mais ce peut aussi être la raison qui ne vous donne plus envie de travailler. Cela contribue certes à accroître la confiance et l’estime de soi, mais ce n’est pas toujours une bonne chose. Et pour cause, votre esprit s’éparpille. Vous devez vous inquiéter de plusieurs choses à la fois. Et cette situation est particulièrement énergivore.

Beaucoup de gens pensent effectivement que travailler au maximum de son potentiel est indispensable pour se surpasser… Que fournir toujours plus d’efforts s’impose pour être le meilleur… Ou que prendre plus de responsabilités est impératif pour obtenir la reconnaissance au travail. À un certain point, cela peut être vrai, mais à la longue, vous n’aurez plus envie de travailler à cause de la surcharge de travail. En effet, bien que cette façon de faire peut vous récompenser pour vos résultats à court terme, elle peut aussi être extrêmement épuisante. Il s’agit même là d’un facteur majeur provoquant le « burn-out ».

2. Le « bore-out » ou l’ennui au travail

Si l’épuisement professionnel est un phénomène très connu, le bore-out l’est moins. Et pourtant, il s’agit aussi d’un problème à ne pas prendre à la légère. À l’inverse du burn-out, celui-ci a lieu lorsque vous manquez totalement de passion envers votre métier. Résultat, vous n’avez plus envie de travailler. Vous avez du mal à avoir une motivation suffisante pour vous rendre au boulot. La plupart du temps, ce manque d’intérêt se produit lorsque :

    • Vous êtes surqualifié pour occuper votre poste actuel ;
    • Vous travaillez dans un domaine qui implique des gestes répétitifs ;
    • Il n’y a pas suffisamment de missions à accomplir ;
    • La monotonie des tâches commence à vous agacer ;
    • Ou tout simplement quand votre profession est en totale contradiction avec vos rêves et ambitions.

C’est d’ailleurs pour toutes ces raisons qu’il est important de rédiger un projet de vie. Vous n’aurez plus envie de travailler jusqu’à ce que vous trouviez ce qui vos motive réellement et les objectifs que vous souhaiteriez atteindre.

3. L’épuisement émotionnel

Ce problème est aussi très fréquent dans le monde professionnel. Souvent, cela est causé par une mésentente entre l’employé et ses autres collègues. Parfois, il s’agit aussi d’un manager toxique. En effet, il n’y a rien de pire que d’être toujours sous pression et de devoir constamment marcher sur des œufs pour vous enlever la motivation. De plus, cela accentue les risques d’isolement social — un problème très fréquent qui provoque un mal-être réel. De nombreuses personnes n’ont plus envie de travailler tout simplement parce qu’ils entretiennent une relation conflictuelle avec un ou plusieurs membres de sa société.

Souvent, nous avons tendance à sous-estimer l’importance de nos besoins sociaux lorsqu’on pense à l’ennui au travail. Et pourtant, ce facteur joue un rôle majeur dans notre épanouissement personnel. Le besoin d’appartenance figure d’ailleurs à la troisième place dans la pyramide de Maslow. (N’hésitez pas à revoir les 5 besoins fondamentaux en suivant le lien si vous souhaitez en savoir davantage.) De plus, être sous tension à longueur de journée est extrêmement énergivore ; ce qui se résultera par une fatigue chronique.

Plus envie de travailler : que faire ?

La première chose à faire est de CHANGER D’ÉTAT D’ESPRIT. En effet, que vous le vouliez ou non, c’est votre travail pour l’instant. Peut-être que vous êtes à la recherche d’un autre poste ou voulez découvrir de nouveaux horizons, mais pour le moment vous avez des responsabilités à remplir. Vous avez signé un contrat qui vous engage à contribuer dans l’avancement de votre société. Alors, acceptez d’abord cette réalité. Focalisez-vous sur le « maintenant ». Ne vous méprenez pas, le but ici n’est pas de vous forcer, même si vous n’avez plus envie de travailler. Il s’agit plutôt d’arrêter de considérer votre activité comme un enfer au quotidien.

Pour cause, vos pensées façonnent votre vie. Nous l’abordons souvent sur Penser et Agir puisque c’est vraiment un point important. Lorsque vous vous dites que votre existence ne peut être rythmée que par le stress, ce serait vraiment le cas. En revanche, si vous croyez, mais authentiquement, que chacune de vos journées est agréable, elle le sera réellement. Tout cela pour dire que tout se passe d’abord et avant tout dans la tête. Ne sous-estimez pas l’importance de votre force mentale quand vous n’avez plus envie de travailler.

Alors :

    • Faites un effort pour ne plus voir ce poste comme une source d’aversion.
    • Dites-vous plutôt qu’il s’agit d’une étape à franchir, une excellente opportunité pour s’améliorer et apprendre.
    • Prenez conscience que chaque expérience peut vous apporter quelque chose, de nouvelles compétences qui peuvent vous servir. Celles-ci n’ont d’ailleurs pas à être impérativement en relation avec votre travail. Vous pouvez tout autant aiguiser vos capacités managériales ou pourquoi pas apprendre à se taire.
    • Considérez que tout a le potentiel de devenir une expérience d’apprentissage pour vous rendre meilleur. Et ce, même si ce n’est pas pour tout de suite.

Plus envie de travailler : retrouver la motivation en 3 étapes

La motivation constitue tout simplement le facteur le plus important pour être au top de vos performances. Et cela reste vrai pour n’importe quelle tâche, grande ou petite. En réalité, il s’agit d’un outil très puissant qui peut vous influencer à agir ou à vous comporter d’une certaine manière, de sorte à améliorer votre productivité. De plus, elle fournit l’énergie nécessaire à la réalisation de vos différentes missions. Vous pourriez facilement atteindre vos objectifs et en plus respecter les délais imposés.

Cependant, retrouver la motivation n’est pas chose aisée. Surtout lorsque vous n’avez plus envie de travailler et cela commence à vous peser. Heureusement, il est tout à fait possible de regagner votre enthousiasme à travers des actions simples.

épuisement professionnel

1. Égaillez votre environnement de travail

Cela signifie créer une ambiance positive, mais aussi se débarrasser de toute négativité. Pour une atmosphère propice à l’épanouissement, il n’y a notamment rien de mieux que les compliments et les encouragements. Mais bien évidemment, cela revient plutôt au manager. Alors de votre part, pensez à réorganiser votre espace de travail. Ajoutez de la couleur ou des plantes vertes pour vous aider à avoir la « zen attitude » quand vous n’avez plus envie de travailler. (Un article de Futura-Sciences a d’ailleurs relaté plusieurs études qui démontrent les impacts des plantes vertes sur la productivité des salariés.)

En outre, vous pouvez aussi annoncer l’ambiance du reste de votre journée dès le matin. En effet, commencer chaque jour du bon pied est un excellent moyen d’y parvenir. Pour ce faire, rien de plus simple : INSTAUREZ UNE BONNE ROUTINE MATINALE. Vous pouvez par exemple :

    • Vous mettre au yoga ou à la méditation du matin pour vous permettre d’avoir le bon état d’esprit ;
    • Faire du sport pour stimuler la bonne humeur même quand vous n’avez plus envie de travailler ;
    • Repenser à votre alimentation, ce qui implique déjà de prendre votre petit déjeuner (produit céréalier + produit laitier + fruit + boisson chaude) ;
    • Utiliser la visualisation créatrice et les affirmations positives pour purifier vos pensées et remodeler votre système cognitif et comportemental.

Mais se réveiller du bon pied nécessite également un bon sommeil. Alors, ne veillez pas trop tard et dormez suffisamment.

2. Hiérarchisez vos tâches

Le manque d’organisation peut être un réel problème lorsqu’on parle de performance et de motivation au bureau. Rester organisé procure d’ailleurs beaucoup d’avantages et peut être d’une grande utilité lorsque vous n’avez plus envie de travailler. Vous pourriez notamment :

    • Augmenter votre productivité ;
    • Réduire votre niveau de stress ;
    • Présenter une approche plus professionnelle à vos collègues et vos supérieurs ;
    • Trouver ce dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin ;
    • Respecter plus facilement les délais imposés ;
    • Et vous sentir plus léger.

Pour une organisation efficace, il n’y a rien de mieux qu’une bonne technique de gestion des priorités. Ce faisant, vous pourriez contrer à la fois le burn-out et le bore-out. Vous pouvez revoir notre article sur la Matrice d’Eisenhower pour en savoir plus quand vous n’avez plus envie de travailler. Mais en gros, vous devez faire le tri entre :

    • Ce qui est urgent (qui mérite votre attention immédiate) ;
    • Ce qui important (que vous pouvez décaler) ;
    • Et ce qui n’est ni urgent ni important (que vous pouvez déléguer).

3. Accordez-vous une pause

Si vous avez du mal à vous concentrer ou à vous motiver ces derniers jours, cela veut certainement dire que vous avez besoin d’une pause. En effet, vous ne pouvez pas fournir un effort constant et continu sans jamais vous reposer. Cela ne peut être que mauvais pour votre mental et votre santé. Lorsque vous n’avez plus envie de travailler et que vous sentez que c’est passager, la base est de prendre un congé. Vous auriez ainsi l’occasion de :

    • Vous ressourcer pour être reboosté à votre retour ;
    • Passer du temps avec vos proches : votre famille et vos amis (ils pourront vous aider à vous remotiver) ;
    • Vous éloigner de votre travail pendant un certain temps ;
    • Avoir plus de temps pour voyager et découvrir d’autres régions, d’autres pays ;
    • Améliorer votre qualité de vie, comme vous parviendrez à mieux équilibrer votre vie professionnelle et votre vie privée.

Plus envie de travailler ? Et s’il est temps pour une reconversion professionnelle ?

Prendre vos jours de congé peut également vous donner un moment de réflexion pour faire le point sur votre vie et vos objectifs. En effet, la perte de motivation peut aussi indiquer qu’un changement de métier s’impose. Peut-être, votre poste actuel n’est pas en cohérence avec vos rêves ou que celui-ci n’a rien à voir avec les objectifs que vous vous êtes fixés. Dans ce cas, une reconversion professionnelle est sans doute la meilleure solution. Mais cette fois-ci, il n’est pas question de vous lancer tête baissée. Sinon, vous n’aurez plus envie de travailler au bout de quelques mois. Et vous vous retrouverez à la case départ.

Alors, posez-vous les bonnes questions :

    • Qu’est-ce que je veux faire réellement ?
    • Qu’est-ce qui me tient vraiment à cœur ?
    • Quel domaine me passionne ?
    • À qui voudrais-je ressembler ou qui voudrais-je devenir ?
    • Quel est le métier de rêve pour moi ?
    • Comment faire de mes journées meilleures ?

C’est ce genre de réflexion qui vous permettra de faire le point sur vos priorités et vos ambitions. Vous n’auriez alors aucune difficulté à trouver le travail qui vous enthousiasme réellement.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire