manager toxique
6
189
6
189

Manager toxique: comment le reconnaitre et lui faire face?

Accueil > Relations humaines > Manager toxique: comment le reconnaitre et lui faire face?

Bienvenue sur Penser et Agir ! Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS. Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder : Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement (déjà + de 17 000 inscrits !) 

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Comment identifier un chef d’équipe toxique ? Comment gérer un tel manager ? Ces questions taraudent sans cesse mon esprit. Étant donné que j’ai constaté qu’il représente un handicap pour le développement réel des performances de ses collaborateurs, j’ai décidé de rédiger cet article. Dans un premier temps, je ferai une description des traits caractéristiques qui vous aideront à reconnaitre un manager toxique. Dans un second temps, je m’attèlerai à vous donner 04 conseils et astuces nécessaires pour lui faire face.

Comment reconnaître un manager toxique ?

Un chef d’équipe toxique est celui dont la méthode de travail affecte négativement la performance de ses collaborateurs. C’est une personne qui n’a jamais tort. En d’autre terme, c’est un responsable d’équipe qui a toujours raison. Nombreux sont les traits caractéristiques qui vous permettront de le reconnaître.

Une personne non fautive et égoïste

Il est encore appelé le manager despote. C’est une personne plus que parfaite. Ce responsable d’équipe ne reconnait jamais ses erreurs en cas d’échec. Lorsqu’il prend une décision qui a des retombées catastrophiques, il ne reconnait jamais son tort. Même lorsqu’il demande le point de vue de ses collaborateurs sur une question donnée, il n’en tient généralement pas compte. La manipulation au travail est son fort.

Le manager toxique prend du plaisir à exercer un pouvoir oppressant pour briller et se hisser au plus haut niveau. Il a tout d’une personne toxique à presque à tous les niveaux; individuel, relationnel  et organisationnel. Étant de nature à rejeter ses torts, les conséquences de ses décisions sont assumées par son équipe.

Le manager despote contrairement au bon manager s’attribue tous les mérites lorsque son équipe réalise des prouesses. Il ne reconnait presque jamais les efforts que les membres de son équipe ont fournis pour obtenir le résultat voulu. Par conséquent, il est auteur des phrases comme : « Si je n’étais pas là, nous n’aurions jamais obtenu de tels résultats » ; « Si je n’avais pas insisté pour que tu procèdes ainsi, ce résultat ne serait jamais obtenu ». Simplement, le manager toxique ne sait pas partager les appréciations.

En revanche, si l’équipe qui œuvre avec ce manager ne parvient pas à obtenir les résultats voulus elle se  de porter tout le tort. Au lieu de chercher un moyen approprié pour obtenir de meilleurs résultats, le manager n’hésitera pas un seul instant à dénoncer auprès des supérieurs hiérarchiques, les mauvais éléments de son équipe. Pire encore, il ne manquera pas une seule occasion pour les réprimander. Avoir le contrôle de toute chose est son objectif.

Un responsable harceleur faisant preuve de discrimination

Encore appelé manager antipathique, il exerce une pression abusive sur les membres de son équipe pour l’obtention d’un résultat. Tous les moyens sont utilisés pour manifester cette pression surtout le harcèlement. Des appels tardifs, des mails, des sms à ne point en finir histoire de rappeler sans cesse le travail qui reste et le résultat qui doit être obtenu. Faisant preuve d’une réelle manipulation au travail, ses rappels sont faits aussi bien à des heures de travail qu’à des heures de repos.

Ayant comme devise : « Diviser pour mieux régner », le manager toxique est un supérieur qui ne rate aucune occasion pour mettre en avant le talent de certains de ses collaborateurs dans le seul but de frustrer les autres. Dénoncer publiquement est l’un de ses points forts. Ses remarques ont pour objectif de déstabiliser le salarié et par conséquent conduire à sa dépression. La confiance en soi étant capital dans l’exécution de toute tâche, même les plus simples, le salarié se voit impuissant, stressé, terrorisé et rejeté.

Derrière un manager toxique se cache parfois une personne incompétente

Il est aussi appelé le manager mission impossible. Ce responsable toxique n’hésite pas un seul instant à demander des tâches qu’il n’est pas en mesure d’exécuter lui-même. Il a le mérite de fixer des objectifs inatteignables. C’est une personne dont le management a un impact organisationnel. Ce responsable d’équipe est presque distant, absent de son poste de responsabilité. Ses tâches manquent souvent de précision et ses collaborateurs sont souvent perdus.

Un supérieur surdoué

Appelé aussi le manager 4 X 4, c’est une personne qui est qualifiée de monstre sacré. Contrairement au manager despote, ce manager toxique ne cherche pas à détruire. C’est une personne ayant une personnalité brillante et affirmée. Il aime les défis et adore surpasser ses collaborateurs. Ce genre de manager éprouve du mal à supporter la faiblesse au sein de son équipe. Il voudrait que tous ses collaborateurs se surpassent tout en les prenant pour des robots.

4 conseils et astuces pour faire face à un manager toxique

On ne peut pas changer la nature de son manager. Il existe par contre des moyens pour lui faire face histoire de mieux se protéger et de gérer le stress. Ces techniques dépendent du type de manager toxique que vous avez et varient par conséquent d’un manager à un autre. Avec ces astuces, la manipulation au travail sera éradiquée de votre vie professionnelle.

Ne vous affolez pas

Face à un manager despote, tâchez de ne pas vous affoler. Gardez votre calme et maintenez une concentration permanente. Sur le plan professionnel, il est primordial de se replacer et d’être irréprochable dans l’exécution de son travail. Sur le plan relationnel, il faut être neutre. En cas d’attaque, il est vivement conseillé de ne pas laisser transparaître ses émotions. Rester vous-même tout en disant non dans le respect total. Sur le plan organisationnel, faites voir à votre manager toxique les conséquences de ses actes dans le strict respect. Pour ce faire, éviter les rapports de force, rester poli.

Apprenez à le connaître

Lorsque vous avez un manager de type antipathique, la communication bienveillante doit être priorisée. Il est très sage d’apprendre à connaître celui à qui vous avez affaire. Gardez souvent en sa présence votre calme pour l’observer. Ne vous emballez surtout pas ; même quand il dérape. Apprenez juste à découvrir de quel genre de personne il s’agit. Plus vous connaîtrez votre manager toxique, moins ce qu’il fait vous influencera. Une observation avisée vous permettra également de savoir dans quelles circonstances vous pourrez lui faire des remarques sans provoquer des scandales. À travers cela vous pourrez souvent lui montrer avec respect, en quoi son caractère antipathique vous porte préjudice.

Restez focaliser sur votre mission

Face à un chef toxique, il est vivement conseillé de garder à l’esprit que rien n’est impossible et que tout peut arriver. Rappelez-vous que vous avez été recruté ou sélectionné pour exécuter un travail donné. Vous devez par conséquent accomplir la tâche pour laquelle vous avez été embauché. Si la mission est floue, mobilisez-vous, exprimez-vous. Demandez-lui votre mission exacte, les moyens dont vous disposez pour accomplir la mission.

Soyez sympathique pour faire face au manager toxique

Face à un manager 4 X 4, soyez sympathique. Vous pouvez par exemple l’inviter à vous joindre au cours d’un repas. C’est une occasion propice pour communiquer. Vous pourrez la saisir pour ramener son attention sur des questions liées aux méthodes de travail. La sympathie apaise les tensions et pousse les autres à s’ouvrir. Beaucoup de vérités se disent aisément dans la convivialité. Soyez relaxe et normal avec votre manager.

A vous de jouer !

Avez-vous déjà eu affaire à un manager toxique ? Si oui, comment avez-vous géré sa manipulation au travail ? N’hésitez surtout pas à partager votre expérience avec nous dans les commentaires. Votre expérience peut aider d’autres personnes. Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à l’aimer et à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS.

Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder :

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

6 Commentaires

  1. Ines

    Merci pour cet article, qui je pense, aidera à grand nombre de personnes !
    Pour répondre à ta question, pour ma part, je suis assez radical et je passe vite à l’action, alors…
    Quand j’ai du faire face à un patron toxique, j’ai tout simplement CHANGER d’entreprise 🙂

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour Ines,

      Merci pour ton retour sur l’article.

      Tu as bien réagi dans le cas où ton manager était vraiment difficile à supporter.

      😉

      A bientôt pour des nouveaux articles,
      Mathieu.

      Réponse
  2. James

    J’hallucine que, quelle que soit la source, des « spécialistes  » donnent des solutions pour que les salariés s’adaptent au manager toxique.
    Milgram, le retour ?

    L’adaptation doit se faire pour se protéger le temps de trouver la sortie et non pour établir dans la durée une relation qui est de toute façon malsaine.
    On n’est ni leur psy, ni leur mère ni leur coach.
    On a trop souvent tendance à considérer, dans les entreprises, qu’une personne très qualifiée dans son domaine fera un bon manager, mais manager, c’est une compétence en soi. Elle n’est pas donnée à tout le monde.
    Quand les entreprises auront capté ça, les choses changeront peut-être.

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour James,

      Merci pour tes précisions bien précise.

      A très vite sur Penser et Agir,
      Mathieu.

      Réponse
    • Marie

      Je suis parfaitement d’accord.
      J’ai eu beaucoup d’empathie pour ma supérieure qui m’a embauchée il y a deux ans pour l’épauler dans son travail, sous lequel elle croulait alors.
      Insidieusement, elle remettait en cause en permanence le résultat de mon travail, sans jamais me donner de directives claires sur ce que je devais faire pour la satisfaire.
      Elle me confiait un dossier, sans aucune instructions, me laissant libre de le gérer à ma façon ; si le client appelait, je devais traiter avec lui, elle ne voulait pas en entendre parler. Et au moment de la signature du contrat (soit la veille, soit le jour-même), elle me faisait tout refaire…

      Je suis toujours restée à l’écoute de ses remarques, en me disant que je devais encore me perfectionner.
      Et au fil du temps, je me suis aperçue qu’en fonction des personnes avec lesquelles elle travaillait ses instructions pouvaient être le contraire de celles qu’elles m’avaient données.

      Je la quittais le Vendredi soir, très gentille et avenante, presque copine ; je la retrouvais le Lundi, sans un bonjour et une humeur massacrante vis-à-vis de moi, sans comprendre ce que j’avais bien pu faire de mal…

      J’ai longtemps mis ce comportement sur le compte du stress qu’elle avait en tant que manager.
      C’est une grosse bosseuse, je ne peux pas lui enlever cette qualité.

      Mais mes performances au travail ont commencé à chuter : un retard énorme dû au fait que je devais refaire finalement deux fois les dossiers déjà rédigés ; le sentiment de toujours mal faire, de toujours être à côté de la plaque…

      Quand je lui demandais un moment pour une mise au point sur un dossier, elle n’avait jamais de temps à me consacrer (alors qu’elle en disposait pour discuter chiffons avec une de mes collègues).

      Je précise que le métier pour lequel elle m’a employée, je l’exerce depuis près de 20 ans et que je n’ai jamais eu de telles remarques de la part de mes anciens employeurs, qui m’ont laissé partir avec beaucoup de regrets.

      Ma gentillesse et ma compréhension vis-à-vis d’elle ont été plus que significatives et c’est moi qui me suis brûlée les ailes…

      J’ai décidé de la quitter et je suis actuellement dans ma phase de préavis.
      Ce n’est pas simple : tant au travail que sur le plan personnel, qui fait que je rumine sans cesse sur ce que j’aurais dû faire ou ne pas faire.

      Un bon manager c’est en effet une compétence en soi.
      Quand on n’en a pas les capacités, on reste à sa place.

      En tout cas, je n’aurai plus aucun type d’empathie pour ces personnes qui polluent leur environnement professionnel et qui ne se remettent jamais en question.

      Réponse
      • Mathieu

        Bonjour,

        Merci pour ton commentaire et pour toutes ces précisions.

        Je me permets de te référencer l’un de nos articles qui répond à ta problématique :

        https://www.penser-et-agir.fr/prendre-de-la-distance/

        En espérant que cet article t’intéresse et t’aide à avancer.

        À très vite dans un prochain article,

        Mathieu

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Redonnez du SENS à votre Vie.

Nous vous accompagnons de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Plus de 2 heures de formation vidéo offertes pour vous aider à faire rayonner vos différences dans un monde qui ne semble plus les accepter.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :