Ennui au travail ou bore-out : 5 conseils pour bien réagir


L’ennui au travail est un phénomène qui, à première vue, peut sembler totalement inoffensif. D’ailleurs certaines personnes aimeraient bien avoir si peu de travail ou si peu de responsabilités afin d’être libre le reste du temps. D’un autre côté, ceux qui n’apprécient pas leur travail ou souffrent du syndrome de l’épuisement professionnel rêvent d’un répit pendant la journée de travail. Alors pourquoi ne rien avoir à faire au travail pourrait être un problème pour d’autres ?

Ennui au travail : les signes qui ne trompent pas

Dans les entreprises, les chargés de ressources humaines sont plus préoccupés par la prévention des risques de burn-out (épuisement par excès de travail). Mais force est de constater qu’il existe un autre phénomène beaucoup plus fréquent. Il s’agit du bore-out, qui est d’ailleurs tout autant nuisible à l’entreprise et aux victimes. De fait, les personnes sujettes à cette pathologie sont peu productives, affectant ainsi les performances de ladite structure.

Généralement, le premier indice est un manque de motivation et d’investissement personnel pour l’exécution des tâches professionnelles. Ceci peut être d’autant plus alarmant lorsqu’il s’agit de taches que l’intéressé prenait du plaisir à accomplir. À cela s’ajoute le fait que l’employé qui s’ennuie est presque toujours distrait. C’est le cas de personne qui bien qu’ayant des taches, préfère passer le clair de son temps à faire d’autres choses. Ils affectionnent aussi les pauses et sont le plus souvent impatients quand il s’agit de percevoir le salaire.

Les situations qui mènent au Boreout ?

Comment comprendre qu’un employé qui au début de sa carrière était très dynamique puisse éprouver de l’ennui au travail ? Cela suppose qu’entre temps, certains éléments ont modifié ses habitudes de travail. Au nombre de ces éléments, les plus susceptibles de conduire au bore-out sont :

Le manque de travail

Ne rien avoir à faire, ou avoir très peu de taches à accomplir peut installer une personne dans un état d’épuisement professionnel par l’ennui. En effet, lorsqu’il n’y a pas assez de choses à faire, il est plus facile de procrastiner. Mais quand ces petites taches deviennent trop nombreuses, il est moins évident de les effectuer avec le soin requis. La qualité des services rendus est par conséquent moins bonne.

Le manque de reconnaissance

Un collaborateur dont les mérites ne sont pas souvent salués perd progressivement toute volonté de se dépasser. Il s’installe donc dans une sorte de routine, et alors bienvenue à l’ennui au travail. La même chose arrive lorsque l’intéressé est payé en dessous de ses compétences.

La surqualification

Lorsqu’une personne occupe une fonction qui ne correspond ni à ses compétences ni à ses aspirations, elle ne peut que s’ennuyer. De fait, c’est comme si elle était contrainte de faire le travail pour lequel on la paie. À force d’effectuer ces tâches redondantes, elle en vient à éprouver un épuisement professionnel par l’ennui.

On peut également ajouter à cela, l’isolement auquel certains employés font face au sein des entreprises. Il est cependant possible de ne pas sombrer dans le bore-out malgré toutes ces situations.

5 conseils pour réagir efficacement contre l’ennui au travail

Ce que beaucoup de gens ignorent, c’est que cette situation finit par avoir des conséquences négatives sur ceux qui la vivent. Le manque d’objectifs, le désintérêt et la frustration apparaissent rapidement, causant des problèmes de dépression, d’apathie et de concentration à long terme. Il faut donc réagir vite à cette situation.

Identifier les facteurs responsables de l’ennui au travail

Laquelle des situations ci-dessus évoquées est responsable de votre ennui en milieu professionnel ? Une fois que le problème est diagnostiqué, il sera en effet, plus facile de le résoudre. Si par exemple, la cause est un manque de travail, la possibilité est offerte de se plaindre pour harcèlement moral. Il suffit de fournir des preuves pour obtenir réparation.

Prendre son mal en patience

Il se peut que les situations favorisant l’ennui au travail ne soient que passagères. Au lieu donc de se prendre la tête et de vouloir à tout prix changer de cap, il serait préférable de patienter un peu. Ce temps d’attente, il est bien possible de l’employer à faire autre chose. Pourquoi ne pas par exemple, anticiper sur certaines taches à venir pendant que vous êtes encore libre ?

Se former pour surmonter l’ennui au travail

Les modules de formation en milieu professionnelle sont très bénéfiques aussi bien pour l’entreprise que pour les employés. Ces derniers peuvent en effet, faire valoir leurs nouvelles compétences pour obtenir des promotions. Ce faisant, ils sortent de la sphère de l’ennui au travail.

Faire des suggestions à son employeur

Si l’environnement de travail ne répond plus à ses attentes, l’employé peut faire des suggestions à sa direction pour d’éventuels changements. Manquer de le faire pourrait aggraver la situation. L’idéal serait donc de s’y lancer plus tôt. Pour faciliter cette communication, il est possible de militer dans le syndicat des employés. Ce faisant, le collaborateur pourra plus s’investir davantage pour la vie de l’entreprise.

Envisager un changement de secteur

La solution ultime face à l’épuisement professionnel par l’ennui serait le changement de l’environnement de travail. En d’autres termes, il vous faudrait faire une reconversion professionnelle avant d’être submergé par l’ennui au travail. Mais avant de partir, il faut s’assurer d’avoir un nouveau point d’ancrage, un nouveau challenge à relever. L’employé devra donc faire un bilan de compétences afin d’identifier les opportunités professionnelles qui s’offrent à lui. Ensuite, il peut s’il le souhaite rechercher du travail dans d’autres structures. Mais la piste de l’entrepreneuriat est aussi à envisager. La reconversion professionnelle est souvent une très bonne période pour rédiger son projet de vie. Il faut toutefois bien y réfléchir avant de s’engager.

En conclusion

Le problème de l’ennui au travail peut être évité tant que les entreprises prennent les mesures appropriées. La bonne santé mentale des employés est essentielle à la bonne exécution de leurs tâches. Ignorer leurs besoins, les sous-estimer et ne pas prêter attention à leurs suggestions aggravera l’environnement de travail. Cela est absolument essentiel pour mettre fin à ce désordre psychologique. Si l’entreprise décide elle-même de ne pas intervenir, les travailleurs eux-mêmes doivent rechercher des solutions de remplacement.

A vous de jouer !

Quels conseils avez-vous pour ceux qui souffrent de l’ennui au travail ? Vos opinions comptent beaucoup, n’hésitez donc pas à les partager dans les commentaires. Et merci de partager cet article sur les réseaux sociaux s’il vous a plu.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment