Accomplissement de soi : comment se servir de la pyramide de Maslow pour s’épanouir ?

Les théories sur l’accomplissement de soi constituent un marché de plusieurs millions d’euros par an. Je regrette toujours qu’on soit si nombreux à courir derrière des théories farfelues, alors que des conseils simples et pratiques à appliquer sont à portée de main. Par exemple, tout le monde ou presque connait la fameuse pyramide de maslow. Mais combien d’entre nous savent qu’elle est très utile pour travailler sur l’accomplissement de soi ? Lisez la suite de cet article qui me tient particulièrement à cœur.

Qui était Abraham Maslow ?

Abraham Maslow est un célèbre psychologue américain. Il a vécu entre 1908 et 1970, et a publié  un ouvrage très connu intitulé A Theory of  Human Motivation (Une théorie sur la motivation humaine), ouvrage dans lequel l’auteur présente une pyramide des besoins devenue célèbre.

Les théories de ce célèbre psychologue sont très utilisées dans le secteur du commerce et du marketing. Les experts qui cernent mieux les besoins humains se servent de cette pyramide pour proposer des produits censés les combler. En conséquence, le psychologue est plus connu des marketeurs et des économistes que de ceux pour qui sa pyramide a d’abord été conçue : vous.

Arrêtons-nous maintenant sur la théorie de Maslow, ainsi que sur ses implications dans l’accomplissement de soi.

La pyramide de Maslow et l’accomplissement de soi

La pyramide des besoins de Maslow pose pour prémices le fait suivant : nos motivations dans la vie naissent de besoins que nous voulons satisfaire. Il répartit donc ces besoins en 5 grandes catégories, sous la forme d’une pyramide. De la base vers le sommet de la pyramide, les besoins sont hiérarchisés comme il suit:

  1. Physiologiques
  2. Sécurité
  3. Appartenance
  4. Estime
  5. Accomplissement de soi

D’après l’auteur, on ne comble un niveau de besoins que lorsque le précédent a été entièrement satisfait. Même si cette théorie est battue en brèche par de nombreux économistes, elle peut être très utile. N’oubliez pas qu’elle a d’abord été conçue par un psychologue, et non pour des marketeurs. Elle intègre donc des éléments utiles pour l’accomplissement de soi.

Que retenir ?

La première leçon inhérente à cette pyramide est la suivante : vous ne pouvez pas vous épanouir et vous accomplir lorsque la hiérarchie de vos besoins n’est pas comblée. Si vous avez du mal à trouver de la joie de vivre en ce moment, ne vous dites pas simplement « Il me faut ceci ou cela ». Cherchez plutôt « les besoins qui devaient me conduire ici ont-ils vraiment été satisfaits » ?

Revisitons un par un les éléments de la pyramide de Maslow pour comprendre le lien avec l’accomplissement de soi.

Premier besoin : les besoins physiologiques

Ce sont les besoins liés à votre survie: manger, boire, dormir, et procréer. Ces besoins sont basiques et propres à tous les êtres humains. Tant que vous ne disposez pas de ressources pour combler ce type de besoins, ne cherchez pas plus loin.

De l'idée au projet de vie - Ebook gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "De l'Idée au Projet de Vie"
et Vivez (enfin) la vie que vous méritez !

Peut-être envisagez-vous de faire de longues études ? De créer une société ? Ou encore de devenir célèbre dans un domaine ? Quelque soit votre objectif, s’il est aligné avec vos valeurs, vous vous accomplirez en le réalisant. Mais si vous ne disposez pas des ressources nécessaires pour assurer votre quotidien, cet objectif ne se réalisera pas. Votre accomplissement devrait donc passer par un effort continu pour rechercher ce qui peut combler ces premiers besoins au jour le jour.

À l’inverse, si vous êtes focalisé en permanence sur des objectifs trop lointains, vous serez malheureux et vous n’avancerez pas. Votre objectif actuel vous semble encore trop loin ou trop ambitieux ? Vous vous sentez bloqué ? Pensez à décomposer votre objectif pour l’accomplir.

Ne prenez pas ce paragraphe comme une fin en soi bien entendu ! Voyez-le comme une façon de reconsidérer votre objectif en fonction de votre situation actuelle. Bien entendu, je suis le premier à défendre que, quelque soit votre situation de départ, vous pouvez identifier et réaliser votre projet de vie. Aucun chemin n’est le même car il dépend d’un individu et de sa façon de percevoir le monde.

Deuxième besoin : le besoin de sécurité

Le besoin de sécurité est un autre élément vital à considérer. Intuitivement on pense directement à la sécurité liée à la survie. Dans nos société occidentale, ce besoin est plutôt comblé. Bien que le sentiment d’insécurité revienne de plus en plus ces derniers temps, il y a quand même peu de chance de devoir se battre au quotidien pour survivre.

Cependant, il est très intéressant de remarquer que la montée des insécurités et la médiatisation des crises à outrance ont tendances à faire baisser le nombre de création d’entreprises. Car, pour entreprendre il faut se sentir en sécurité (au sens de Maslow). En plus de la sécurité liée à la survie, vous espérez une sécurité de l’emploi, du logement, de vos revenus, etc. On ne pense pas souvent à ce type de sécurités. Statuer sur le fait d’en manquer est quelque chose de relatif. Un individu se sentira en sécurité parce qu’il est propriétaire d’un logement alors qu’une autre personne se sentira en sécurité parce qu’elle a un CDI.

Comme toujours en développement personnel, on constate que tout est relatif. Posez-vous la question suivante : « est-ce que je me sens en sécurité ? ». Peu importe la définition que mettent vos proches ou vos amis sur le concept de « sécurité ». Si vous vous sentez bien et en sécurité alors vous pouvez dépasser ce niveau de besoin et passer ou suivant. Si ce n’est pas le cas, mettez en place des actions qui vous feront vous sentir en sécurité.

Une petite parenthèse personnelle sur l’accomplissement de soi

J’aimerais faire une petite parenthèse personnelle sur une situation que j’ai vécue. Lorsque j’ai commencé mon projet « Penser et Agir » en 2012, j’étais alors ingénieur. Pour ma famille, être ingénieur était une situation de sécurité. Dans leur perception du monde, ils ont raison ! J’avais une bonne situation financière, un contrat à durée indéterminé et une certaine forme de « statut social ». C’est donc une situation de « sécurité » que ma famille considère comme une « réussite ».

Ma perception de cette situation n’est pas du tout la même. Je suis passionné de psychologie depuis mes 17 ans. Mais, à ce moment-là, j’étais victime de cette éducation et ces « vérités » étaient ancrées en moi. Je ne pouvais pas passer à l’action sur mon projet de vie. J’ai du donc comprendre que quitter son travail n’était pas forcément synonyme d’insécurité. Je peux vous assurer que lorsque j’ai expliqué que j’allais abandonner mon métier d’ingénieur pour me lancer dans la psychologie… Cela allait totalement à l’envers des principes de ma famille.

La solution que j’ai trouvée a été de m’entourer de personnes qui avaient déjà atteint l’objectif que je souhaitais atteindre. J’ai donc contacté des entrepreneurs via leurs sites Internet et leurs blogs et j’ai réussi à rencontrer quelques personnes. Les rencontrer m’a permit de reconsidérer ma situation vis à vis de leurs expériences et de faits concrets.

La morale de cette histoire

La morale que j’en ai tirée et que j’aimerais partager avec vous est la suivante. Bien souvent, ce n’est pas la situation qu’il faut changer mais la perception que l’on a de cette situation. Ce sentiment d’insécurité vient très souvent de croyances limitantes inculquer par notre entourage proche et / ou notre éducation.

En une phrase : changer la perception que vous avez d’une situation et vous changerez la situation.

Si vous avez des difficulté à cette étape vous pouvez commencer par faire le point sur votre situation actuelle.

Troisième besoin : le besoin d’appartenance

Il s’agit là de besoins propres à la socialisation. L’amour, l’amitié, les amis, la famille, etc. Quel est le lien avec l’accomplissement de soi ?

Si vous êtes une personne parasite, il est possible que votre besoin d’appartenance ne soit jamais comblé. Cherchez dans votre entourage si vous connaissez des personnes qui interagissent avec les autres seulement par intérêt. Qui sont leurs amis ? En ont-ils seulement ? Et pourquoi n’en ont-il pas ?

Comment faire pour combler le besoin d’appartenance ?

La solution est tellement simple qu’on oublie souvent qu’elle existe. Appliquez au jour le jour le conseil le plus important du développement personnel : l’altruisme. Apportez en permanence aux personnes qui vous entourent le meilleur de vous-même sans rien attendre en retour. Si vous faites cela au quotidien, vous constaterez que la magie de la vie opère et que les gens viendront vers vous naturellement. Les groupes de personnes se formeront autour de vous car vous serez quelqu’un de gentil et sans arrière pensée. Ça ne veut pas dire que vous devez dire « oui » à tout ! Vous devez savoir dire non avec intelligence lorsque c’est nécessaire. Mais si vous faites preuve d’altruisme tout en étant aligner avec vos valeurs profondes alors tout sera plus simple.

Vous devez aussi apprendre à être fier de vous. Le plus simple pour cela est de se réaliser jour après jour en passant à l’action sur ce qui vous plait réellement. Une personne épanouie est bien plus attirante, amicalement et amoureusement, qu’une personne qui vit sa vie en réaction par rapport à son environnement.

À retenir

Soyez altruiste, soyez passionné et agissez quotidiennement pour réaliser vos rêves. Tout changera dans votre vie, vous attirerez les bonnes personnes à vous et des groupes de personnes se formeront autour de vous.

Votre besoin d’appartenance sera comblé et se sera un pas de plus vers l’accomplissement de soi.

Quatrième besoin : le besoin d’estime

J’apprécie beaucoup que le besoin d’estime apparaisse ici. C’est tout à fait logique. Tous les passionnés de développement personnel vous le diront : lorsque vos besoins physiologiques et d’appartenance sont correctement comblés, l’estime de soi et la confiance en soi augmentent !

Et c’est tout à fait logique car, à se niveau de la pyramide de Maslow, vous mangez et dormez correctement, vous vous sentez en sécurité, vous avez des amis et donc des personnes sur qui vous appuyer en cas de baisse de moral.

Je discute souvent avec des personnes qui veulent avoir confiance en eux alors que leur situation financière n’est pas au beau fixe, et leur vie amoureuse  désastreuse. D’autres personnes ont toutes les peines du monde à comprendre et vivre avec leurs enfants et des membres de leurs famille. Dans ces conditions, vous ne pourrez pas augmenter votre estime personnelle. Vous devez d’abord comprendre et régler vos problèmes relationnels.

Comment augmenter l’estime de soi ?

L’estime de soi consiste à être fier de vous. Et pour cela rien de mieux que d’identifier sa passion et de la pratiquer. Lorsque vous pratiquez une activité qui vous passionne vous ne voyez pas le temps passer. Vous progressez très vite et apprenez de nouveaux savoir-faire. Plus vous avez de compétences dans un domaine qui vous passionne et plus votre estime augmentera.

Vous devez vous autoriser à vivre votre passion autant que votre emploi du temps le permet. Inscrivez-vous dans une association ou dans un club. Rencontrez d’autres passionnés. Pratiquez votre passion au moins une fois par semaine. Puis communiquez et apprenez aux personnes que vous appréciez ce que vous venez d’apprendre.

Avec ce type d’habitudes de vie, votre besoin d’estime sera comblé en très peu de temps.

Cinquième besoin : le besoin d’accomplissement de soi

L’accomplissement de soi est la dernière étape de la pyramide de Maslow et la continuité naturelle de l’estime de soi. La où l’estime de soi est un jugement porté sur soi et donc sur la perception que l’on a de soi-même par rapport à soi-même, on s’accomplira en portant son regard sur soi-même mais par rapport à l’aide qu’on apporte aux autres personnes.

L’accomplissement de soi n’a pas de fin en soi car chaque réussite devient alors un nouveau palier pour continuer de s’accomplir. Quotidiennement je travaille sur Penser et Agir et c’est selon moi la meilleure façon de combler ce cinquième besoin. Car lorsque je travaille sur Penser et Agir je peux y passer des heures. Tout me semble parfait et j’adore aider des dizaines de milliers de nouvelles personnes mois après mois.

J’agis par passion et je suis fier et heureux de la vivre au jour le jour à travers tous les contenus que je crée et que je publie. Cependant je remarque aussi quelque chose de très important : si l’un des besoins qui précèdent l’accomplissement de soi n’est plus comblé (une rupture amoureuse par exemple) alors je suis moins efficace et motivé dans mon projet. Je doit résoudre le problème en le comprenant et en agissant dessus. Et résoudre le problème ne signifie pas « retomber amoureux » mais plutôt comprendre et accepter la rupture amoureuse. Puis me mettre dans un état d’esprit positif pour aller de l’avant. Une fois cet état d’esprit retrouvé alors la motivation revient naturellement. Je peux agir à nouveau au niveau du besoin d’accomplissement de soi.

Bien entendu, l’exemple de la rupture amoureuse n’est qu’un exemple… Encore une fois, c’est votre état d’esprit et la perception que vous avez d’une situation qui détermine la situation et pas l’inverse. Même si parfois c’est difficile à admettre…

La question à vous poser maintenant !

Si tous les éléments précités sont correctement comblés, vous sentirez que vous vous accomplissez jour après jour. Le summum de la pyramide de Maslow est le résultat de tous les résultats comblés en amont. Voilà pourquoi je vous suggère une fois de plus cette question: « si je ne m’accomplis pas, est-ce parce que l’un des besoins précédents n’a pas été satisfait ? ». Identifiez en toute objectivité le besoin non satisfait le plus bas de la pyramide de Maslow. Puis suivez les conseils que je partages avec vous dans cet article pour le combler.

Retenez quelque chose de très important : ce n’est pas le fait de combler tous ces besoins qui vous permettra d’être accompli ! C’est le fait d’agir au quotidien pour les combler qui fera de vous une personne accomplie. Car « ce n’est pas le but qui compte mais le chemin à parcourir »… Vous avez sans doute déjà lu cette citation de Lao-Tseu sur les réseaux sociaux mais on oublie bien souvent de l’appliquer…

Agissez pour vous, réaliser la prochaine étape simple pour avancer dans la pyramide de Maslow et l’accomplissement de soi ne sera plus un problème mais une évolution naturelle et positive.

À vous de jouer !

Encore un article qui me tient réellement à cœur et j’espère qu’il vous aidera dans votre accomplissement personnel. Si vous souhaitez partager vos ressentis et vos astuces concernant l’accomplissement de soi, n’hésitez pas à poster un commentaire. Et, si cet article vous a plu et que vous pensez qu’il pourrait aider l’un de vos proches, partagez-le sur votre réseau social préféré.

6

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Adrien  octobre 24, 2017

    Article vraiment très complet, bravo. Je ne sais pas si j’ai bien compris la différence entre l’estime de soi et la l’accomplissement de soi. L’estime viendrait de nos réalisations et attitudes (suivre sa passion par exemple) et l’accomplissement le fait de le faire dans le but d’aider les autres ? Donc estime=pour nous, accomplissement= pour les autres ?

    répondre
    • Mathieu  novembre 13, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise
      En fait, l’accomplissement de soi n’est pas forcément en lien avec les autres. Il s’agit surtout de savoir si tu as respecté tes besoins.
      Concernant l’estime de soi, cet article peut peut-être t’aider : https://www.penser-et-agir.fr/difference-entre-lestime-de-soi-confiance-soi/

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  2. Loup d’Epanouissement relationnel  octobre 24, 2017

    Merci pour cet article que je relie avec les outils de connaissance de soi Ikigai et un autre modèle inspiré de maslow : La spirale dynamique.
    Une chose me paraît clair en lisant cet article difficile de penser à donner et partager quand on meurt de faim ou qu’on ne sait pas où dormir.
    Beaucoup d’entrepreneurs cèdent et redeviennent salariés quand les besoins primaires les rappellent à la vie de façon un peu dur il est vrai mais nécessaire.
    Il s’agit donc de tendre les bras vers le ciel tout en étant bien ancré dans la terre.

    Merci et à bientôt

    Louo d’Epanouissement relationnel

    répondre
    • Mathieu  novembre 13, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise
      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  3. tcheuko  novembre 30, 2018

    merci pour votre article car désormais j,ai une idée sur la réalisation de soi .merci

    répondre
    • Mathieu  décembre 1, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "De l'Idée au Projet de Vie"