Avoir de la patience ou apprendre à être patient: un défi à relever au quotidien


Tous autant que nous sommes, il nous arrive très souvent ou parfois de perdre patience dans certaines situations. Quand, les choses ne se déroulent pas comme nous voulons, nous nous énervons ou sommes frustrés. Nous voulons des résultats immédiats. Cela suscite très souvent en nous un mélange d’émotions que nous n’arrivons pas toujours à gérer. Il est pourtant possible d’avoir un meilleur contrôle sur les situations de notre quotidien, à condition d’avoir de la patience. Une personne qui a de la patience sait garder son calme et arrive à maitriser ses émotions en toute circonstance. Elle ne se met pas en colère pour rien ou parce que les choses ne se passent pas comme elle veut. Au contraire, elle gère les moments d’attente avec sérénité. Bien au-delà tout cela, ceux qui font preuve de patience sont ceux-là qui savent persévérer dans les moments difficiles. Ils n’abandonnent pas à la première difficulté. Ils apprennent à supporter leurs propres défaillances ainsi que les erreurs des autres.

Mais que faire pour avoir de la patience ? Et bien cela s’apprend bien entendu ! Et c’est ce que nous allons voir ensemble dans la suite de cet article. Mais bien avant d’en arriver là, je tiens à vous donner quelques raisons pour lesquelles il est important de devenir patient.

 Pourquoi est-il important d’avoir de la patience ?

Cultiver la patience est très bénéfique à bien des égards. Le premier point positif est relatif au bien-être de la personne elle-même. Quand on est impatient, cela augmente notre niveau de stress. Vous allez remarquer que dans ces moments-là, vous devenez nerveux, agité, anxieux ou tendu…Vous devez donc apprendre à être patient pour ne pas avoir des problèmes de santé.

Avec de la patience vous vous sentez non seulement bien dans votre propre peau, mais également au sein de sa société. Être impatient peut en effet nuire aux relations interpersonnelles du fait que beaucoup de gens considèrent les personnes impatientes comme des gens arrogants, insensibles et impulsifs.

Les autres pensent que vous êtes un mauvais décideur. Ils estiment que vous prenez des jugements et des décisions hâtives. Contrairement, ils font plus confiance et se sentent plus en sécurité avec une personne qui sait garder son sang-froid.

Une personne qui sait avoir de la patience peut être un bon meneur de troupes. Ceci en raison du fait qu’il apprécie toujours les choses de la façon la plus objective possible. Elle peut par conséquent proposer des pistes à suivre afin d’atteindre les objectifs fixés, ou changer de cap si le besoin se fait sentir. Ce type de personne parvient généralement à proposer des solutions pertinentes aux différents problèmes qui lui sont soumis.

Vous pouvez donc rater des opportunités dans la vie à cause de ce défaut. Par ailleurs, ceux qui ont ce trait de personnalité ont du mal à avoir une vie sentimentale ou sociale épanouie. Beaucoup de personnes les évitent à cause de cela.  Si vous voulez donc que les autres vous perçoivent de manière positive, vous devez tout faire pour devenir patient.

Avoir de la patience ça s’apprend

Quelqu’un qui perd vite patience est une personne qui ne s’est pas habituée à maitriser ses émotions. Si vous faites partie de ces personnes-là, sachez que rien n’est encore perdu. Avec une bonne dose de volonté et une prise de conscience sérieuse, vous pouvez changer les choses.

Il n’existe donc pas de solution miracle pour devenir une personne patiente. C’est un travail de très longue haleine, qui nécessitera de la persévérance pour ne pas dire de la patience. Mais avant de s’engager dans cet apprentissage, il vous faut vous connaitre au préalable. Connaitre vos réactions face à telle ou telle autre situation et être prêt à changer en cas de besoin. Apprendre à avoir de la patience peut donc commencer par un effort pour se rappeler de quelques-unes des moments où vous avez perdu votre sang-froid. Ensuite, il faut s’interroger sur les possibilités que vous avez pour changer les situations sans empirer leurs conséquences. Si cela n’est pas possible, vous n’aurez qu’à rechercher le meilleur dans chaque situation. Vous éviterez ce faisant de stresser pour un rien. Dans les embouteillages monstres par exemple, vous pourriez profiter des minutes qui défilent pour profiter de vos morceaux de musique préférés. Vous pouvez aussi en attendant un ami dans un restaurant exercer votre pensée créatrice. Ceci vous permettra de profiter des instants que vous avez l’impression de perdre et de vous faire plaisir. De façon concrète, que faire ?

Identifier les éléments anxiogènes pour mieux garder son calme

Avoir de la patience est avant tout une question de maitrise des émotions. L’impatience est un signe évident de stress. À ce titre, elle peut avoir plusieurs causes que nous percevons le plus souvent comme venant de l’extérieur. Nous avons donc de la peine à nous y faire. C’est pourtant ce qu’il faudrait faire si réellement nous voulons devenir plus patients. Cela implique que nous devons changer notre manière de percevoir et de réagir aux signaux que nous envoie l’environnement immédiat. Quels sont les éléments ou situations du quotidien qui vous font perdre patience ? Si vous rencontrez des difficultés pour les identifier:

  • Pensez à la dernière fois que vous n’avez pas pu avoir de la patience. Quelle était la situation? Les réponses à ces questions peuvent être très diverses. Nous pouvons évoquer entre autres : les embouteillages, le manque de place de stationnement ou l’humeur des autres…
  • Demandez l’avis de la famille, des amis ou des collègues pour qu’ils vous aident à identifier l’origine de votre attitude.
  • De nombreuses personnes deviennent impatientes en raison de facteurs physiques tels que la faim, la déshydratation ou la fatigue. Soyez donc attentif à votre corps la prochaine fois que vous commencez à perdre patience. La solution pourrait être une collation et un verre d’eau ou une sieste!

Ne pas avoir de la patience peut aussi exprimer une incapacité à maitriser une notion ou à contrôler le flux de ses pensées. En somme, identifier vos déclencheurs aide, car cela vous oblige à examiner vos actions et à découvrir pourquoi vous faites ce que vous faites. Cette connaissance vous aide également à concevoir des stratégies pour éviter de devenir impatient.

Identifier comment s’exprime son état d’impatience

Le manque de patience peut s’exprimer de différentes manières en fonction de votre personnalité. Il vous faudra donc apprendre à vous connaitre et à repérer ces signes d’impatience. Selon que vous vous sentez serein ou agité, il vous suffira de changer d’attitude pour mieux vous évaluer. De fait, ne pas avoir de la patience est une réponse à une situation donnée. Mais puisque vous n’êtes pas forcément en mesure d’agir directement sur cette situation, il vous faudra juste changer votre manière d’y faire face. Autrement dit, il faut s’adapter à la situation en essayant de maitriser ses émotions.

Pour voir clair dans votre façon de gérer vos émotions pendant les moments d’impatience, vous pouvez par exemple consigner dans un bloc-notes les situations dans lesquelles vous vous êtes retrouvé. N’oubliez pas de noter également la manière dont vous avez réagi.

Devenir patient : quelques astuces pour y arriver

Maintenant que vous savez ce qui déclenche l’impatience chez vous ainsi que la manière dont celle-ci s’exprime, vous devez mettre en place des stratégies concrètes pour apprendre à être patient. Pour avoir de la patience en tout temps, il faut :

Apprendre à se détendre pour garder son calme

Prenez des respirations lentes et profondes et comptez jusqu’à 10. Cela vous aidera à ralentir votre rythme cardiaque, à décontracter vos muscles et à vous éloigner émotionnellement de la situation. Si vous vous sentez vraiment impatient (e), vous devrez peut-être compter plus longtemps, ou le faire plusieurs fois. L’impatience peut vous amener à contracter vos muscles involontairement.

Apprendre à maitriser ses émotions

N’oubliez pas que vous avez le choix par rapport à la manière dont vous réagissez dans chaque situation. Vous pouvez choisir d’être patient ou de ne pas l’être: c’est à vous de décider. Pour avoir de la patience, faites de votre mieux pour dominer le sentiment que la situation suscite en vous. Ne pas pouvoir se contrôler créer plus de stress, ce qui est totalement contraire à l’effet recherché. Essayez donc de vous dissocier de votre état d’esprit impatient. Rappelez-vous à quel point il est inutile que vous réagissiez ainsi. Par ailleurs, si votre impatience vous fait réagir avec colère, utilisez des techniques de gestion de la colère pour vous calmer.

Pour avoir de la patience, pratiquez l’écoute active et l’empathie

Assurez-vous réellement d’accorder toute votre attention aux autres quand ils essaient de vous expliquer une situation. Soyez compatissant et empathique. Le fait de ne pas pouvoir se mettre à la place des autres fait que nous ne tolérons pas la moindre erreur de leur part. Or le contraire nous faciliterait beaucoup les choses.

Ne vous dispersez pas

La plupart des gens entreprennent plusieurs choses à la fois et ils veulent des résultats coute que coute. Sans avoir terminé de travailler sur un projet, on entame un autre, à moins d’être une personne super organisée, faire plusieurs choses à la fois n’est pas l’idéal.  Cela nous donne l’impression de ne pas faire de progrès et de la frustration se crée.

À bas le perfectionnisme !

Certaines personnes n’arrivent pas à avoir de la patience parce qu’elles sont perfectionnistes. Cependant, en plus de susciter l’impatience, le perfectionnisme peut en fait ralentir la productivité et augmenter le stress. Apprenez à cesser d’être un perfectionniste.

Que retenir ?

Apprendre à être patient est donc un idéal qu’il nous faut constamment rechercher. Cela pourrait bien nous imposer une rupture avec nos habitudes, mais il y va de notre bien. N’oubliez pas que, même si beaucoup de gens sont naturellement patients, le reste d’entre nous doit faire preuve de patience pour que cela devienne une habitude. Devenir patient et pouvoir garder son calme ne se fera pas du jour au lendemain, mais il faut persister, c’est le plus important!

À vous de jouer !

Que faire d’autre pour avoir de la patience ? Merci de partager vos stratégies et astuces avec nous ? Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

2

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. Johann  septembre 30, 2019

    Bonjour Mathieu, en plus des stratégies que tu cites, une stratégie que j’aime bien utiliser au quotidien et le fait de relativiser les choses.

    Il peut s’agir d’imaginer un scénario qui aurait été bien pire (j’aurais pu crever un pneu ou avoir un accident, là j’ai juste 5 minutes de retard ce n’est rien du tout, il n’y a vraiment pas de quoi fouetter un chat…).

    Une autre façon de relativiser est de simplement se poser intérieurement la question de savoir ce qui est le plus important pour soi (toujours dans l’exemple des bouchons, est-ce que le plus important est d’arriver à tout prix à l’heure, ou d’arriver en forme et avec le bon état d’esprit sur son lieu de travail, ou simplement ne pas se prendre la tête pour des futilités…)

    reply
    • Mathieu  octobre 2, 2019

      Bonjour Johann,

      Je trouve que ta stratégie est aussi une excellente idée.

      Merci !

      A bientôt pour des nouveaux articles,
      Mathieu.

Add a Comment