Motivation extrinsèque: l’essentiel sur cette forme de motivation


Il arrive comme ça des jours où on a envie de ne rien faire. Pas envie de bouger le petit doigt pour rien ni personne. Les objectifs sont connus, l’agenda (probablement) bien rempli, mais la flemme s’installe. Dans ces cas-là, nous avons besoin de motivation pour sortir de cette passe. Alors, qu’elle vienne de soi-même, ou de l’extérieur, cette motivation est une source de détermination utile pour agir. Dans cet article, nous parlerons de motivation provenant de facteurs extérieurs: la motivation extrinsèque. C’est une bouée de sauvetage lorsque vous êtes au plus bas et que vous ne trouvez pas en vous-même la force de vous relever.

Qu’entend-on par motivation extrinsèque ?

À quoi bon… ? C’est probablement une question que nous nous sommes déjà posée dans certaines situations. Que ce soit dans le domaine professionnel, comme personnel, les aléas du quotidien nous font parfois flancher. Pour en sortir, il faut aller puiser des forces (inconnues) en soi afin de passer à l’action.

Mais dans la majorité des cas, nous trouvons notre motivation dans des facteurs extérieurs qui peuvent nous « forcer » à agir. Nous agissons parce qu’un élément externe, peu importe ce que c’est ou qui c’est, vient vous stimuler. Il peut être question d’une récompense, d’une échéance de paiement, d’une demande d’explication, d’une reconnaissance, d’une personne… On parle dans ce cas de motivation extrinsèque, par opposition à la motivation intrinsèque, qui, elle, provient de l’intérieur de l’individu. Je peux même nommer ce type de motivation la motivation par les autres ou la motivation extérieure. C’est là un processus mental qui pousse certain individu à agir non par pour l’action elle-même, mais à cause du résultat de leurs actes.

Les déterminants de la motivation extérieure

La motivation par les autres peut vraiment être utile, voire vitale, dans certaines situations. Elle peut vous tirer vers l’avant ou vous pousser afin de vous éviter un malheur (ou punition). De façon générale, les sources de motivation extrinsèque sont tangibles ou psychologiques. Les premiers sont des facteurs de forme physique. Tout type de récompense financière peut être un exemple de facteur tangible. Inversement, les facteurs psychologiques sont de nature abstraite et n’ont pas de forme physique. Les exemples de motivations externes intangibles incluent la gloire et les éloges. Quelle que soit leur nature, ce sont des facteurs qui permettent d’aboutir à des résultats, mais est-ce vraiment positif ? Il s’agit alors entre autres de facteurs externes tels que :

  • Les récompenses: argent, médailles, cadeaux, salaires, promotion, les extras, les primes…
  • La reconnaissance sociale : une belle maison, l’approbation de ses parents, l’admiration des autres, une superbe voiture…
  • Les punitions : prison, correction, mauvaises notes, sanctions, saisie de biens…
  • Les règles : lois, règlement intérieur, code de la route …
  • La comparaison sociale : paraître comme le meilleur, comme une personne de réussite, prouver sa valeur en battant les autres…

Motivation extrinsèque : quelques exemples parfaits

Le système scolaire est un exemple type de la motivation extérieure. Il y a les devoirs, les notes, les examens, les contrôles. Ce sont des facteurs externes de motivation pour « obliger » l’étudiant à s’intéresser à ses cours. Même si réellement les connaissances acquises sont un atout pour l’étudiant, le système est huilé pour l’obliger à s’y intéresser.  La motivation extrinsèque dans le milieu scolaire impose à l’étudiant de suivre et de réviser ses cours. Au cas échéant, les mauvais résultats seront au rendez-vous.

Le domaine professionnel également est un secteur qui privilégie les facteurs externes de motivation pour booster leurs activités. Salaire, prime, augmentation, promotion, demande d’explication, sanctions, licenciement… autant de leitmotiv pour obliger les employés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour être productif. Certains employeurs sont plus sournois en créant même des concurrences ou une atmosphère de guéguerre pour que leurs sujets soient davantage déterminés et acharnés au travail. C’est de la motivation extrinsèque pure tout cela.

C’est aussi le cas lorsque les athlètes s’engagent souvent dans des séances d’entraînement pénibles et difficiles afin de pouvoir participer à des événements sportifs afin de remporter des trophées et des récompenses.

Comment des facteurs extérieurs peuvent-ils nous motiver ?

Il existe différents types de motivation extérieure. En effet, les multiples facteurs de motivation peuvent agir de manière variée sur chaque individu. Nous parlerons alors de régulations. Et elle se décline comme suit :

  • Régulation externe : il s’agit d’une motivation qui amène un individu à agir pour satisfaire quelqu’un (un parent, un proche, un collègue…). C’est en fait une pression sociale qui pousse à agir afin d’obtenir une récompense matérielle de la part d’une autre personne. Ou encore, il peut être question de la reconnaissance d’un pair.

 

  • Régulation introjectée : il s’agit ici d’une motivation extrinsèque qui guide ou dicte les comportements à adopter pour éviter une sanction ou un sentiment de culpabilité. Dans un couple par exemple, vous pouvez être amené à accepter certaines situations que vous ne tolèrerez jamais autrement. Tout ceci pour un malaise ou une dispute.

 

  • Régulation identifiée : même si l’activité n’est pas plaisante pour vous, elle est exécutée parce qu’elle est importante. Faire du sport, le ménage, produire un rapport… autant de choses que nous faisons à cause du résultat satisfaisant que cela procure. Ce sont des choses qui nous tiennent à cœur, mais nous ne prenons pas vraiment du plaisir à les faire.

 

  • Régulation intégrée : être toujours à l’heure, tenir sa parole, rendre un travail toujours parfait … ce sont là des valeurs que nous nous imposons parce que cela nous procure une certaine satisfaction. Et aussi parce que nous voulons montrer aux autres ce que nous attendons d’eux. Alors, peu importe ce que cela peut coûter, nous ne dérogeons pas à ces principes. C’est un type de motivation extrinsèque qui motive les plus assidus.

Quelles sont l’utilisation et l’efficacité de la motivation externe ?

La motivation extérieure peut être plus efficace pour certaines personnes que pour d’autres. De plus, certaines situations peuvent aussi mieux convenir à cette forme de motivation. En effet, les récompenses externes peuvent être un outil utile et efficace pour amener les gens à rester motivés dans l’accomplissement d’une tâche. Cela peut être particulièrement efficace lorsque vous devez effectuer quelque chose qui vous semble difficile ou sans intérêt, comme un devoir ennuyeux ou un projet fastidieux lié au travail.

On peut en effet considérer la motivation extrinsèque comme un stimulus pour motiver une personne à s’acquitter d’une tâche qui ne l’intéressait pas auparavant ou dans les cas où les compétences de base font défaut. Une fois que ces compétences initiales ont été acquises, vous pouvez alors être plus motivé intrinsèquement à poursuivre l’activité. Les récompenses externes peuvent également permettre à une personne de savoir quand sa performance a atteint un niveau qui mérite d’être renforcé.

Par ailleurs, la motivation externe telle que les éloges peut avoir une influence positive sur la motivation intrinsèque d’une personne. Les parents peuvent l’utiliser pour amener les enfants à acquérir des compétences. Toutefois, il ne faut pas utiliser certains éléments comme source de motivation, car cela peut conduire à développer des habitudes malsaines plus tard. Par exemple, utiliser de la nourriture comme récompense peut conduire à de mauvaises habitudes alimentaires.

Ce qu’il faut retenir essentiellement, c’est que la motivation extrinsèque reste efficace dans la mesure où la récompense est utilisée avec parcimonie afin de ne pas perdre son impact. D’ailleurs, si la valeur de la récompense est trop importante, cela peut provoquer ce que l’on appelle l’effet de surjustification.

Le piège de la motivation extrinsèque

Une performance, des buts ciblés ou une faible persistance, ce sont des éléments associés à la motivation extérieure. Les facteurs extérieurs (qui par exemple nous poussent à mieux réussir que les autres ou à passer un examen) ne sont qu’éphémères. Ils sont efficaces, mais à court terme. Une fois le résultat atteint, pouff ! L’envie disparaît.

L’inconvénient majeur que présente l’utilisation de la motivation extérieure est que lorsque la récompense a disparu ou que sa valeur est épuisée, l’entrain n’est plus le même. En fait, c’est un stimulant et cette source de motivation n’est donc efficace qu’à court terme. Il est également possible de dépendre de la récompense. Ce qui n’est pas forcément une bonne chose.

C’est vrai que certaines personnes peuvent, grâce à la régulation, s’approprier ces stimulants pour qu’il devienne au final des raisons intrinsèques de déterminations. Sinon, lorsqu’il n’y a que la motivation extrinsèque qui compte, la personne n’est contrainte à agir que lorsque le résultat n’est pas atteint.

Bien que l’offre de récompenses puisse augmenter la motivation dans certains cas, les chercheurs ont également constaté que ce n’était pas toujours le cas. En fait, offrir des récompenses excessives peut entraîner une diminution de la motivation intrinsèque.

Que retenir ?

La motivation extrinsèque est une forme de stimulation du comportement par divers facteurs externes. Notez qu’elle correspond à la hiérarchie des besoins de Maslow notamment avec les besoins de sécurité dans la hiérarchie. En fonction de son utilisation, il est possible qu’elle puisse avoir des effets négatifs à long terme. En somme, c’est probablement une méthode efficace à condition qu’on l’associe à d’autres formes de motivation. Les motivations extrinsèques peuvent avoir un impact réel sur notre vie et nous inciter à effectuer certaines actions. Il convient également de mentionner que son efficacité varie en fonction des individus.

Au final, peu importe, l’origine de la motivation, l’important est que cela amène à agir. Et c’est l’action qui conduit à des changements dans la vie. Espérons juste que nous agissions toujours pour les bonnes raisons.

À vous d’agir !

Quel est votre avis sur la motivation extrinsèque? Quels sont les facteurs extérieurs qui vous motivent généralement? Si l’article vous a été utile, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

 

 

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment