Sentiment de culpabilité permanent : le comprendre et s’en défaire


D’un côté, il y a la culpabilité. Ce concept qui nous pousse à agir « correctement » au sein de notre société. D’une autre part, il y a le sentiment de culpabilité. La personne se sent alors coupable sans que son entourage la juge. Seules les victimes de ce sentiment connaissent leur crime. Par ailleurs, surmonter ce sentiment désagréable semble impossible dans certains cas. Au terme d’une vie de couple par exemple, il est particulièrement difficile de vivre la culpabilité après rupture. Pouvons-nous donc guérir du sentiment de culpabilité permanent ? Tout de suite, le point.

Les causes du sentiment de culpabilité permanent

En fait, le sentiment de culpabilité est inconscient. Il s’implante en nous dès notre plus jeune âge. Et sans que l’on ne se rende compte de rien, il conditionne notre manière de penser, mais aussi d’agir. Les causes de ce sentiment dévastateur ne viennent pas de loin. En effet, c’est notre entourage qui l’inculque en nous. À la maison ou à l’école, un enfant qui entend régulièrement que tout ce qu’il fait n’est pas assez bien, qu’il n’est pas à la hauteur, qu’il est toujours coupable de quelque chose développera petit à petit en lui le sentiment de culpabilité permanent.

D’autre part, certaines lois morales ou sociales qui ont pris une certaine domination au sein d’un foyer ou dans tout autre environnement dans lequel un enfant évolue peuvent également causer en lui un sentiment de culpabilité. Au risque de ne jamais s’épanouir, l’enfant — et l’adulte qu’il deviendra — suivra ses lois sans plus réfléchir par lui même. Il agira ainsi toute sa vie s’il n’arrête pas de se sentir coupable.

Quoi qu’il en soit, ce sont surtout les mots qui sont les premières causes du sentiment de culpabilité. Citons à titre d’exemple quelques classiques : « Si tu ne dis pas la vérité tu iras en enfer » ; « C’est méchant d’avoir cassé l’assiette » ; « C’est à cause de toi si maman est malheureuse »… Ces réflexions blessantes sèment avant tout le doute. Et lorsque la victime y pense sans arrêt, elle finira par croire réellement qu’elle est méchante, qu’elle ira en enfer, qu’elle est la cause d’un malheur, etc. Vient alors le sentiment de culpabilité permanent.

Le sentiment de culpabilité permanent ; source de nombreuses blessures

La première à pâtir du sentiment de culpabilité est bien évidemment la victime. Mais, son état finit souvent par atteindre son entourage. Très dure envers elle-même, la personne atteinte de ce sentiment néfaste ressasse sans cesse les mauvais choix et décisions qu’elle a pu prendre. Elle n’arrête pas de penser au mal qu’elle a pu faire. Cela ne manquera pas de raviver en elle le souvenir des mauvaises expériences qui a été la source de sa culpabilité fictive. En effet, au lieu d’oublier le passé, la victime préfère remuer le couteau dans la plaie. Ce genre de mélancolie malsain ne peut pas être bénéfique.

Le sentiment de culpabilité permanent peut aussi résulter d’une suite d’enchaînement. Tout commence par la constatation d’un fait ou d’un événement que la victime ne pouvait pas contrôler. Ensuite, elle pense qu’elle en est la cause. Viennent ensuite le déni et le refus de la réalité. En effet, la victime voudrait que la situation soit différente et sentira des remords et des regrets. S’ensuivent alors un autojugement sévère et une autosanction qui n’est pas moins dure. Dans une séparation amoureuse par exemple, la personne qui vit la culpabilité après rupture s’autoproclamera coupable de cette séparation et ne voudra plus jamais refaire sa vie.

L’entourage de ces personnes peut également se retrouver affecté par le sentiment de culpabilité permanent qu’elles ressentent. En effet, certaines douleurs sont contagieuses et cette culpabilité peut vite révéler des aspects toxiques. Par ailleurs, les efforts que déploieront ses proches pour l’aider seront vains, car une victime ne peut pas s’empêcher de se sentir coupable lorsque son état se trouve à un stade avancé. Cet échec apportera alors son lot de frustration et de déception aux proches.

Comment éviter de se sentir coupable ?

Il faut passer par plusieurs étapes pour guérir du sentiment de culpabilité. Cela commencera par une analyse de soi et la prise de conscience du danger. En effet, comment pouvons-nous guérir d’une maladie dont nous n’avons pas conscience ?

Après avoir trouvé le mal, il faut agir. Vous devez apprendre à exprimer votre culpabilité. C’est une étape fondamentale, car plus ce sentiment est gardé en soi, plus il grandit et prend de la place et finira par vous pourrir la vie. Dès lors, extériorisez votre culpabilité. Vous avez par exemple rompu avec votre moitié et vous vous infligez des punitions qui n’ont pas raison d’être ; partagez votre culpabilité après rupture à un proche. D’ailleurs, pour surmonter un divorce la culpabilité figure parmi les passages obligatoires. Il faudra tout simplement savoir la gérer. 

Dans d’autres cas, il faut tout simplement admettre ses torts et demander pardon. Tout le monde fait des erreurs. Rien que le fait de les reconnaître et de les admettre peut aider à soulager une personne qui est sous l’emprise d’un sentiment de culpabilité permanent.

Par ailleurs, essayez de réparer les dégâts. Agissez comme vous aurez dû le faire au moment de l’erreur. Cela vous aidera à guérir du sentiment de culpabilité. Même si les autres ne veulent pas vous pardonner, soyez clément envers vous même et ne vous laissez pas submerger par le sentiment néfaste qu’est la culpabilité. En fait, la lutte consiste à retrouver et à gagner confiance en soi.

Agir face au sentiment de culpabilité

Nous avons pu voir que le premier facteur qui poussent une personne à se culpabiliser c’est son entourage. Mais il y a aussi les erreurs que nous avons pu commettre au cours de notre existence. Toutefois, la culpabilité peut nous ouvrir les yeux sur des malaises qui ont toujours été là. Des défauts que nous n’avons même pas soupçonné d’exister. Ainsi, il faut savoir reconnaître la culpabilité qui nous pousse à aller de l’avant et le sentiment de culpabilité qui nous détruit. À partir du moment où vous sentez que personne ne pourra jamais comprendre vos sentiments de culpabilité, réagissez.

Si vous avez des témoignages ou des conseils pour aider les personnes sujettes au sentiment de culpabilité à guérir, faites des commentaires.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment