les signes du burn out
3
483
3
483

Les signes du burn out : savoir si l’on souffre ou pas

Accueil > Confiance en soi > Les signes du burn out : savoir si l’on souffre ou pas

On se dévoue corps et âme dans notre travail et on ne s’arrête plus. Puis tout à coup, on se sent de plus en plus fatigué. Cet état est ce qu’on appelle l’épuisement professionnel ou burn out. C’est un état lié au monde du travail. À ne pas confondre avec la dépression qui n’est pas toujours rattachée à la vie active. Elle peut toutefois être un facteur aggravant du burn out. Aussi, les symptômes de la dépression et les signes du burn out peuvent être liés. En fait, la fatigue professionnelle se définit comme un état d’épuisement physique, émotionnel et mental dû à un excès de stress. Il ne s’agit pas d’une maladie mentale, mais d’un ensemble de symptômes. Découvrez ici les causes et divers signes du burn-out.

Les causes du burn out

L’épuisement professionnel touche beaucoup plus de gens qu’on ne le pense. Les plus enclins à en souffrir sont les plus productifs. En d’autres mots, plus vous aimez votre travail et êtes à fond dedans, plus vous êtes plus à même de le développer. Mais avant d’entamer le sujet sur les signes du burn out, il est important de parler des facteurs de risques.

Déterminer avec précision les causes biologiques conduisant à la fatigue professionnelle n’est pas une tâche facile. Si jamais, il y en a. Par contre, les experts s’accordent à dire que les travailleurs touchés traversent une période de grande fatigue et de stress chronique. Les facteurs identifiés peuvent donc être les suivants :

  • Surcharge de travail,
  • Manque de communication ou de clarté dans les objectifs à atteindre,
  • Moyens mis en œuvre non adaptés aux objectifs,
  • Sentiment d’impuissance face à son emploi,
  • Manque de reconnaissance par l’employeur,
  • Sentiment d’insécurité dans son travail…

Les signes du burn out apparaissent ensuite progressivement. Il va sans dire que l’épuisement professionnel est intimement lié au stress occasionné.

Comme il a été dit plus haut, il se manifeste surtout chez les personnes fortement engagées dans leur profession. En effet, les travailleurs consciencieux, perfectionnistes s’y exposent plus facilement que les autres. Il en est de même pour les individus qui ont une faible estime d’eux-mêmes ou qui sont sujets à une instabilité émotionnelle. Ainsi, le burn out peut affecter tous les types d’emploi sans faire de distinction de sexe. Hommes et femmes sont tous susceptibles de souffrir de ce mal.

les causes du stress

Les signes du burn out : comment les détecter ?

Diagnostiquer un cas d’épuisement professionnel est assez difficile. Mais le dépister est indispensable, car il entraîne de lourdes conséquences comme le déficit d’attention.

Les signes physiologiques du burn out ne sont toutefois pas visibles, contrairement aux autres maladies. Il ne figure dans aucune des classifications officielles servant aux spécialistes à diagnostiquer une pathologie. Pour déterminer un cas de burn out, le médecin devra donc s’entretenir avec le patient. Cela afin d’évaluer chez ce dernier ses conditions de travail, comment il gère son stress, la sévérité de son trouble et les signes du burn out éventuels.

Les symptômes annonciateurs de l’épuisement au travail sont si variés que l’on peut s’y perdre. On peut même les confondre avec ceux de la dépression. Ils sont si nombreux qu’on les dissocie en symptômes physiques, psychiques et comportementaux. En outre, leur ressenti varie d’un travailleur à un autre. Certains peuvent même être atteints sans savoir ce qu’il leur arrive. Et cela risque de les rendre encore plus confus ! Il est donc conseillé d’avoir l’avis d’un médecin pour savoir si l’on souffre de ce problème ou non.

Voyons maintenant quels sont les signes du burn out.

Les signes sur le plan physique

Les premiers signes sont la diminution de l’énergie et une fatigue persistante. Au début, on est très enthousiaste. Mais petit à petit, on perd de l’entrain. Puis, sans savoir pourquoi, on se sent constamment fatigué même après de longues nuits de sommeil. Cette fatigue se poursuit ensuite pendant une longue durée et engendre d’autres troubles :

  • Problèmes de sommeil : on dort trop ou on devient sévèrement insomniaque
  • Maux de tête, vertiges, évanouissements
  • On a mal partout, on a des crampes, des torticolis…
  • Le système immunitaire s’affaiblit
  • Des troubles de l’alimentation…

En effet, parmi les signes du burn out, on peut compter une perte d’appétit ou une envie incessante de manger. Cela peut aboutir respectivement à l’anorexie ou la boulimie.

Nombreux sont ceux qui font face à des troubles digestifs à cause de la nervosité. On sait que les douleurs musculaires sont des symptômes du burn out. Et ainsi l’estomac, qui est aussi un muscle, s’affaiblit (ce qui peut d’ailleurs être fréquent et assez dangereux chez les personnes présentant des troubles musculaires, comme les spasmophiles). Et par conséquent, on risque de souffrir d’indigestions, de constipation ou encore de diarrhée, aussi parmi les signes du burn out.

combattre le stress

Les symptômes psychologiques

Le burn out affecte aussi progressivement le mental. D’abord, on se sent fatigué psychologiquement. Comme s’il y avait quelque chose qui manque, mais on ne sait pas quoi exactement. On se sent impuissant face à tout. On se sent seul même si on est entouré. Mais en même temps, on n’a envie de voir personne.

Côté travail, on se sent totalement dépassé. On a l’impression d’être toujours dans le rush, on a du mal à faire face au stress, aux imprévus. On se désintéresse de tout, on n’a plus envie de faire quoi que ce soit. Les signes du burn out se font de plus en plus sentir et augmentent à vitesse fulgurante.

Que se passe-t-il ensuite ? On procrastine jusqu’à se rendre compte que l’on n’a rien fait de son temps. Les sentiments lourds d’impuissance et de déception font tomber peu à peu dans la dépression

Et à la fin, on se résigne, on décide de quitter le poste. Le travail commençait à devenir trop pesant, sans parler de l’estime de soi qui est tombée au plus bas. Avec les crises d’angoisse qui empêchent d’avoir une tranquillité d’esprit et l’irritabilité qui augmente, qui ne serait pas démoralisé ?

Les signes du burn out sur le comportement

On peut reconnaître le burn out à travers l’agissement d’un individu. Vous remarquerez un certain cynisme jamais décelé auparavant. Votre ami, sujet au burn out, développera une attitude négative. Il aura tendance à réagir de façon disproportionnée, à faire des remarques exagérées et blessantes.

Une personne sujette au burn out devient impulsive et agressive, que ce soit sur ses actions ou verbalement. Elle va finir par s’isoler graduellement. Originellement chaleureuse et extravertie, elle commencera à préférer l’évitement. Elle ne voudra voir ni ses amis ni sa famille. Elle se repliera sur elle-même et délaissera toute activité.

Les signes du burn out sur le comportement se caractérisent aussi par une augmentation de la consommation de stimulants. L’on devient addict aux vitamines, au café, à l’alcool ou même à la drogue. Parfois, c’est même de là que vient l’agressivité.

Mais à l’opposé de l’impulsivité, on développe ensuite des difficultés puis une incapacité à prendre des décisions. À force de ne plus rien faire, le cerveau s’engourdit.

On devient par la suite dépressif et on ne sait plus quoi faire de sa vie. On commence même à devenir paranoïaque. Et dans le pire des cas, on devient suicidaire.

Les signes du burn-out vous semblent familiers ? Racontez-nous votre expérience et dites-nous comment vous avez repris le contrôle de votre vie.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

3 Commentaires

  1. Bamba

    Merci Monsieur je suis psychologue et grâce à vos articles publié j’apprend de plus

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire. Ravi que l’article te plaise.

      A très vite sur Penser et Agir,
      Mathieu.

      Réponse
      • Isabelle Valbusa

        Bonjour,
        Je voulais juste préciser que le Burnout n’est pas toujours d’origine professionnelle….
        J’ai vécu 27 ans avec une personne manipulatrice et violente physiquement, psychologiquement et verbalement.
        Ces 2 dernières années ont été un stress permanent, avec divers chocs psychologiques.
        Étant sortie de cette situation situation, je ressens aujourd’hui tous les symptômes que vous décrivez, une immense fatigue, j’ai envie de faire des choses, mais mon corps et mon cerveau ne suivent plus…. épuisée…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...