Mieux comprendre la fatigue psychologique pour en venir à bout


Coup de barre dès le réveil, difficulté à prendre des décisions, saute d’humeur, sensibilité émotionnelle… le constat est alarmant : vous êtes psychologiquement épuisé ! Il faut dire que dans cette société où tout va trop vite et où la course trépidante à la performance et le modèle capitaliste du métro-boulot-dodo font partie du quotidien de chacun, il est plus que jamais facile de tomber dans la fatigue psychologique sans même que le cerveau ait eu le temps de réagir. Un état de faiblesse très difficile à vivre et qui peut conduire à un véritable état dépressif. Pour mieux vous protéger, il est donc important de prendre le taureau par les cornes en apprenant à mieux comprendre le problème et ainsi agir avant de craquer. Dans ce dossier, découvrez tout ce qu’il y à savoir sur la fatigue psychique.

La fatigue psychologique en détail

La fatigue est une réaction normale de l’organisme qui naît d’un effort soutenu et identifié. En revanche, s’il est normal de s’écrouler sur le canapé après une dure journée de labeur et qu’une bonne nuit de sommeil permet de se remettre d’aplomb. En revanche, il l’est moins lorsque plus rien ne semble calmer cet état et qu’il s’accompagne en plus d’une sensation insidieuse de malaise globale.

Les personnes souffrant de la fatigue psychologique, aussi appelée fatigue psychique se plaignent en effet, d’un état de fatigue intense et prolongée à la fois physique et mentale qui ne peut pas être apaisé par le sommeil (d’où la notion du sommeil non réparateur). Mais aussi, d’une sorte de négativité psychique accompagnée d’une lassitude extrême et continue, des idées noires et d’apathie, signes précurseurs de l’encéphalomyélite myalgique communément appelée Syndrome de Fatigue Chronique (SFC).

Concrètement, le sujet a souvent l’impression que son environnement le submerge, de ne plus être en mesure de faire face à ses responsabilités et d’être toujours fatigué. Tout lui semble alors lourd, compliqué voire hors de portée. Et cela aussi bien à titre professionnel que personnel. À ces florilèges de désagréments s’ajoute une humeur plus taciturne suivie parfois d’une crise de colère incontrôlée et sans raison apparente. À long terme, cela aboutit à un sentiment de dépossession de soi qui affecte principalement le gout de vivre et une perte de désir et au pire des cas aux symptômes du burn-out

Les causes de la fatigue psychique

Bien que les diagnostics de fatigue psychologique ne cessent d’augmenter tous les jours, les causes sous-jacentes de cette affection restent encore aujourd’hui inconnues. Toutefois, les spécialistes ont pu émettre l’hypothèse que le fait d’être toujours fatigué serait la résultante d’une accumulation de trop de choses. Trop de décisions, trop de responsabilités, trop de pensées intrusives, trop peu de temps pour soi, trop de travail… et c’est la garantie d’une fatigue anormale.

Mais pas seulement ! De nombreux travaux scientifiques ont également démontré qu’un niveau d’attente complètement déconnecté de la réalité jouerait un rôle majeur dans la fatigue psychologique. En effet, lorsque réussir devient une obsession, cela ne peut être psychologiquement épuisant. Certains contextes de la vie de l’individu et notamment ceux vécus comme un traumatisme peuvent aussi participer à cet état de fatigue intense. En bref, il résulte en grande partie de tout évènement ressenti par le sujet comme problématique.

Bien évidemment, certaines personnes peuvent être prédisposés à développer cette affection à un moment où un autre de leur vie. Il s’agit notamment des personnes atteintes de troubles psychologiques ou celles soumises à énormément de stress dans leur quotidien.

Les symptômes de la fatigue psychologique

Comme nous l’avons évoqué précédemment, la fatigue psychologique est un ensemble de processus durant lequel le surmenage ou encore le stress entraînent une très grande perte d’énergie avec un retour à la normale très difficile et jamais sans séquelle pour le sujet. Toutefois, mise à part cette impression d’être toujours fatigué, quelques symptômes du burn-out peuvent également se présenter. On note généralement des troubles de mémoire, problèmes de concentration ou encore des troubles de l’anxiété généralisée. Bien évidemment, il existe d’autres symptômes plus fréquents qui devraient normalement vous alerter :

Sur le plan neurovégétatif

  • Intolérance à la position debout
  • Douleurs musculaires inexplicables
  • Maux de tête fréquent et inhabituel
  • Chute de pression en se levant
  • Besoin fréquent d’uriner
  • Syndrome de l’intestin irritable

Manifestations immunitaires

  • Symptômes grippaux à répétition
  • Apparition d’allergies ou d’intolérances alimentaires
  • Sensation fiévreuse
  • Maux de gorge fréquents
  • Sensation de perte de la régulation thermique
  • Douleurs au niveau des ganglions du cou ou des aisselles

Sur le plan neurologique et cognitif

  • Important trouble du sommeil
  • Hypersensibilité au bruit et à la lumière
  • Désorientation
  • Vertige récidivant
  • Maladresse et manque de coordination
  • Manque de libido

Par ailleurs, il est important de savoir que ses symptômes peuvent s’atténuer progressivement au fil des mois. Toutefois, sans prise en charge, elle ne peut pas guérir complètement. En fait, il n’est pas rare de voir une fatigue psychologique fluctuante dans le temps. Souvent, il y a des périodes d’amélioration suivie d’une période de rechute grave qui peut aboutir aux symptômes du burn-out. Raison pour laquelle, vous devez trouver un moyen de sortir de cet état au plus tôt.

Les bonnes idées pour dire stop à la fatigue psychique

En moyenne, 1 femme sur 5 et 1 homme sur 10 sont soumis à une fatigue psychologique persistante. Or, il a été révélé que cette affection a un grand impact sur la vie quotidienne. En effet, à fois très difficile à identifier et invalidante, elle peut devenir un véritable handicap. Néanmoins, rassurez-vous, il existe bel et bien des moyens simples et efficaces qui permettent d’atténuer les effets de fatigue intense. Les voici :

Traitement médicamenteux

En cas de saute d’humeur importante, de sensibilité émotionnelle et de trouble de sommeil grave, une prise à faible dose des médicaments antidépresseurs peut nettement vous aider à faire face à ses symptômes. Les tricycliques et ceux de la famille des ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) sont généralement utilisés. D’ailleurs, ces derniers sont particulièrement bénéfiques en cas de signes dépressifs pouvant accompagner l’état de fatigue. Bien sûr, vous devez demander l’avis d’un médecin spécialisé avant de recourir à ce type de traitement.

Aussi, les douleurs musculaires et articulaires ainsi que les symptômes de grippes et les fièvres persistantes lorsqu’ils se présentent peuvent être soulagés par des anti-inflammatoires sans cortisone tels que l’aspirine, ibuprofène, le paracétamol….

Traitement thérapeutique

Bien que les antidépresseurs et les médicaments peuvent soulager les sensations de malaise globales, il est important de comprendre qu’ils ne soignent pas la fatigue psychologique. Ainsi, pour pouvoir y faire face, vous devez vous faire accompagner par un thérapeute. De plus, il existe aujourd’hui de nombreuses solutions alternatives adaptées aux besoins de chacun. Pour ne citer que l’homéopathie, oligothérapie, phytothérapie ou encore l’acupuncture.

Mais, parmi toutes les méthodes qui existent, l’aromathérapie se relève extrêmement bénéfique. En effet, comme la fatigue intense touche tous les centres nerveux, respirer les molécules aromatiques des huiles essentielles permet d’agir plus en profondeur sur ce système sans risque d’effets secondaires.

Autre coup de pouce : l’hypnose relaxation. Cette méthode a pour avantage d’aider à évacuer les tensions du corps et à gagner en mieux-être.

Des milliers de personnes dans le monde font actuellement face à un état fatigue psychologique. Si vous faites partie de ces personnes, quelles sont vos techniques pour y faire face dans votre quotidien ?

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment