Bain de forêt : le remède naturel ultime contre le stress


Le bain de forêt ou sylvothérapie est une pratique encore peu connue, mais surprenante. En entendant ce terme, un hippie enlaçant les arbres est peut-être la première image qui vous vient à l’esprit. Cependant, il s’agit de bien plus que cela. En effet, cette discipline est reconnue au Japon comme une technique de relaxation à part entière. Elle y constitue pareillement une des pierres angulaires de la politique de médecine préventive. Cette méthode est d’ailleurs utilisée depuis des siècles dans la culture nippone pour renouer avec l’énergie puissante et curative des arbres. Ayant été oublié au fil de ces dernières années avec l’arrivée de l’industrialisation et de l’urbanisation, le bain de forêt redevient une pratique vitale pour diminuer le stress tout en améliorant la santé et le bien-être global. De même, la sylvothérapie se répand peu à peu en Europe et aux États-Unis.

Bain de forêt : quelques explications

« Sylvothérapie » tire son origine du mot latin « silva » qui signifie bois ou forêt. Au Japon, on utilise plutôt le terme « shinrin yoku ». Ainsi, le bain de forêt se réfère à une pratique qui consiste à améliorer l’état de santé du corps et de l’esprit par le simple contact avec l’énergie des arbres. Cette approche thérapeutique apporte une meilleure relaxation grâce au lien établi avec les vibrations énergétiques émises par les végétaux. Bien qu’elle s’exécute depuis des décennies, ce n’est que dans les années 1990 qu’elle a fait l’objet de recherches scientifiques.

Ces études ont pu montrer que passer 40 minutes en forêt le matin et l’après-midi permettait aux sujets de diminuer le stress, la tension, l’anxiété et la fatigue. Ceci provoque aussi une baisse du cortisol salivaire et de différentes autres hormones de stress. D’autres études ont ensuite complété ces recherches démontrant que les vertus du bain de forêt incluent également la diminution de la glycémie chez certains diabétiques. Il en est de même pour certains effets physiologiques positifs, dont l’augmentation du taux de lymphocytes NK (cellules de l’immunité innée) et d’immunoglobuline G, A et M dans le sang des adeptes.

Comment le bain de forêt peut-il aider ?

Le simple fait de se mettre au vert et de marcher dans la forêt active quatre sens :

    • L’ouïe : le chant des oiseaux, le sifflement du vent ;
    • L’odorat : la fraîcheur de l’air, le parfum du bois ;
    • La vue : toutes les nuances de couleurs et
    • Le toucher : les arbres, les feuilles, les mousses.

Tout cela encourage la présence d’esprit et procure une sensation d’apaisement immédiat. De même, respirer de l’air riche en oxygène, imprégné d’huiles essentielles naturelles, favorise la santé du système respiratoire et circulatoire. C’est aussi pour cela que le bain de forêt réduit d’emblée la pression artérielle et le niveau d’hormones de stress dans le corps. L’accent n’est pas mis sur quoi que ce soit, mais plutôt sur l’absorption des propriétés curatives des arbres et sur le « être » dans un espace propice au calme et à la tranquillité.

Néanmoins, il ne s’agit pas de randonnée. Ce n’est pas non plus une promenade naturaliste remplie de faits et de données, ni de thérapie psychologique ni même un exercice de pleine conscience. Il s’agit plutôt d’un moment méditatif et de relaxation musculaire profonde pour ralentir et prendre possession de ce qui entoure. Les sens sont entièrement activés pour vous laisser tomber dans un état d’« être équilibré ». Le temps passé dans la nature augmente aussi la créativité et la concentration. C’est pourquoi le bain de forêt constitue un remède super puissant pour atténuer l’anxiété généralisée et la dépression. Ainsi, la forêt est donc le meilleur thérapeute que vous pourrez trouver puisque la nature fournit les médicaments dont chacun de nous a besoin. En plus, les effets positifs durent plusieurs jours.

Étapes simples pour pratiquer le bain de forêt

Il existe 44 forêts accréditées pour pratiquer le shinrin yoku au Japon. En Europe, ce n’est pas encore le cas. Toutefois, vous n’avez pas besoin d’aller au bout du monde pour bénéficier des vertus du bain de forêt. Ni forêt ni bois à proximité de chez vous ? Pas de soucis ! Vous pouvez tout simplement vous rendre dans un parc. Suivez ensuite ce petit guide.

    1. Éteignez votre téléphone, appareil photo et toutes autres distractions pour vous donner les meilleures chances de vous détendre. Vous vous débarrassez par la même occasion des hormones de stress. Cela permettra également d’être conscient et de vivre une expérience sensorielle entière.
    2. Déplacez-vous lentement à travers la forêt pour en profiter pleinement.
    3. Prenez de longues respirations relaxantes afin d’envoyer un message au corps qu’il peut se décontracter.
    4. Arrêtez-vous un instant et sentez ce qui vous entoure.
    5. Appropriez-vous de votre environnement en utilisant tous vos sens. Soyez tout yeux tout oreilles, regardez les petits détails.
    6. Asseyez-vous tranquillement en faisant une observation attentive. Essayez d’éviter de penser à des problèmes liés à la vie quotidienne. Mettez-les de côté le temps de votre bain de forêt.
    7. Gardez les yeux ouverts. Les couleurs de la nature sont apaisantes et des études ont même montré que les personnes se détendaient mieux en regardant les nuances de vert et de bleu. Alors, profitez-en pour diminuer le stress qui vous guette continuellement.
    8. Restez aussi longtemps que vous le pouvez. Commencez par une limite de temps confortable. Vous pourrez prolonger la durée au fur et à mesure jusqu’à atteindre les deux heures recommandées pour une expérience de shinrin yoku complète.

Est-il toujours indispensable d’enlacer les arbres ?

Comme vous l’aurez probablement constaté, la réponse est NON. Un contact simple avec la nature suffit. Cela peut se faire en touchant les arbres ou en marchant pieds nus. Vous pourrez ainsi tirer parti des échanges électromagnétiques et du mycobacterium vaccae qui se trouve dans le sol. Cette bactérie non pathogène active le cerveau et incite la production de sérotonine — une hormone impliquée dans la régulation de l’humeur, de la libido, du comportement social et du sommeil. Elle entraîne également la fabrication de la dopamine — un neurotransmetteur qui procure un sentiment de bonheur et de satisfaction.

Il faut toutefois garder à l’esprit que les bienfaits que l’on peut tirer de la sylvothérapie dépend du type de forêt que vous choisissez. Si vous vous promenez dans une forêt de conifères, vous vous sentirez stimulé, car les pins et les sapins donnent de l’énergie. Tandis qu’une forêt de feuillus sera plus apaisante et détendra votre corps.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment