coup de blues
0
20
0
20

Coup de blues : quelles sont les astuces pour le combattre ?

Accueil > Epanouissement personnel > Coup de blues : quelles sont les astuces pour le combattre ?

Le coup de blues survient lors des moments où nous avons le sentiment que rien ne va. Avec les exigences et les aléas de la vie, nous pouvons être submergés par la démotivation et la tristesse. Nous regardons dans le vague en soupirant, fixons le plafond des heures durant au moment de dormir. Ou encore, nous jouons avec la nourriture dans l’assiette au lieu de la manger… Bien qu’étant d’une durée déterminée, cette mauvaise passe influe négativement la vie en général. Heureusement, rire, exercer une activité qui vous plaît, mais surtout, partager le souci avec un proche, vous permettront de passer ce cap.

Le coup de blues, qu’est-ce que c’est ?

Il est défini comme un moment de tristesse passagère qui dure au maximum 2 semaines. C’est donc un état émotionnel non permanent qui apparaît à la suite d’un événement extérieur, d’une difficulté ou d’une contrariété. Ce mal de vivre reste supportable et demeure tout à fait compatible avec la vie quotidienne. De ce fait, il n’empêche pas sa victime de vaquer à ses occupations de tous les jours. Néanmoins, il ne manque pas de ternir à sa manière chaque journée qu’il affecte.

Cet état se reconnaît généralement à travers la manifestation passagère de certains symptômes. Le coup de blues influence momentanément et minoritairement les rapports quotidiens. Que ce soit dans le cadre professionnel ou familial, on assiste pendant quelques jours à un changement comportemental de la personne touchée. Celle-ci peut subitement paraître amorphe, irritable, fatiguée et inconstante durant tout le temps de sa déprime. Ces comportements s’accompagnent d’une perte de motivation et de l’impression de perdre le contrôle sur les situations.

Quelles sont les causes de cet état d’âme ?

Plusieurs raisons subtiles découlant de situations parfois très banales peuvent être à la base d’un petit coup de grisaille.

Coup de blues et appréhension de la nouveauté

Dernièrement, vous avez peut-être vécu un grand bouleversement dans votre vie. Il peut s’agir d’un déménagement, d’un changement de boulot, d’un retour de vacances, etc. Vous avez ainsi perdu tous vos anciens repères. Vous appréhendez donc la nouvelle vie qui vous attend et la nostalgie, le doute et les problèmes de confiance en soi vont s’installer, d’où un moral en berne.

Le nouvel événement dans votre vie peut également concerner l’arrivée d’un bébé. Chez la mère, notamment si elle est maman pour la toute première fois, le coup de blues peut survenir après la naissance du bébé. C’est le baby blues, une courte période durant laquelle la femme sera triste et aura des sauts d’humeur.

moment de tristesse passagère

Hormones et moral à zéro

Les femmes sont plus susceptibles de traverser une déprime passagère que les hommes, à cause des hormones qui sont relativement instables dans l’organisme féminin. Effectivement, les hormones jouent un grand rôle dans le comportement de chacun. Une femme peut avoir un coup de mou au moment de l’ovulation ou bien juste avant ou après ses menstruations. La montée en pic des hormones perturbe les émotions.

Entre autres, le coup de blues apparaît également lorsque l’individu est sous pression, se trouve dans une situation de stress, ou durant une période tendue. Le corps sécrète des hormones à l’instar de l’adrénaline ou du cortisol lors de telles circonstances. C’est la montée importante de ces hormones qui provoque la déprime passagère. De facto, vous broyez souvent du noir pendant un moment après une dispute de haute volée avec votre conjoint ou quand vous savez que vous allez avoir une discussion très tendue et difficile avec votre employeur ou votre ami dans les prochains jours.

Coup de blues et mode de vie

Votre style de vie et vos habitudes peuvent représenter la source d’un coup de cafard, sans que vous en ayez le moindre doute.

  • Alimentation : une carence nutritionnelle, notamment en fer et en vitamines B12, peut entraîner une baisse non négligeable de l’énergie et affaiblir le système immunitaire, d’où la petite déprime passagère.
  • Sédentarité : c’est un mode de vie qui induit que l’on passe une majeure partie de notre temps à l’intérieur, entre quatre murs, donc, hors de contact avec la lumière naturelle du soleil. Or, le manque de lumière fait partie des sources du coup de blues.
  • Perturbation du sommeil : la température ou le bruit peuvent affecter la qualité du sommeil, et donc affecter également votre état d’âme.

Autres raisons des coups de barre

Les raisons suivantes peuvent paraître banales, mais vous pouvez très bien avoir connaître une tristesse passagère quand :

  • Vous lisez un livre ou visionnez un film qui réveille en vous un état de dépression
  • Vous avez une douleur physique (migraine, courbature), ce qui vous rendra alors irritable ; tout ce que vous souhaitez, c’est que l’on vous laisse tranquille
  • Vous repensez à des souvenirs douloureux ou des pensées négatives surgissent dans votre esprit

Coup de blues : conséquences sur soi et sur son entourage

Les répercussions d’un moral à zéro pèsent à la fois sur la victime et sur son entourage. Chez le sujet, les conséquences varient en fonction de l’importance des signes. Cependant, les rejaillissements restent supportables et ne bloquent pas l’exercice des activités habituelles. Il peut s’agir de :

  • Un repli sur soi. La victime se renferme sur elle-même afin de se couper de la réalité du monde. Elle ne souhaite ni parler ni interagir avec qui que ce soit.
  • L’irritabilité. Une personne atteinte d’un coup de blues s’emporte pour un rien contre son entourage. Étant une des conséquences phares de la dépression sans raison, l’irritabilité est généralement le fruit du stress lié à une longue période d’angoisse.
  • L’agressivité. La victime peut développer des comportements agressifs, voire hostiles, envers son entourage. Taper durement sur une table, lancer des objets, dire des mots méchants, injurier, etc. La pugnacité peut revêtir toutes sortes de formes.
  • Le trouble du sommeil. La santé mentale et le trouble du sommeil sont intimement liés. Il n’est pas surprenant de constater que le sommeil est perturbé lorsqu’on a le moral en berne à cause d’un coup de blues.
  • Un trouble de l’appétit : La victime peut se réfugier dans l’alimentation pour retrouver un certain réconfort. Dans les cas les plus importants, la perturbation de l’appétit peut même entraîner une prise de poids considérable. Le sujet peut aussi, dans une certaine mesure, s’éloigner de la nourriture. Dans ce dernier cas, il ne prendra aucun plaisir à manger, car les aliments seront pour lui sans saveur.

En dehors de ces différentes conséquences, une difficulté de concentration, un trouble de la mémoire ainsi que la diminution des performances seront aussi à noter.

Attention : ne pas confondre la dépression avec un coup de blues

Au vu des conséquences précédemment mentionnées, vous penserez peut-être que cette forme de déprime s’apparente à la dépression. Mais attention, ce sont deux états d’âme complètement différents.

D’une part, la dépression est considérée comme une pathologie psychologique marquée par une tristesse permanente qui mène parfois vers des pensées suicidaires. Très souvent, une personne dépressive doit suivre un accompagnement psychologique afin de tenir le coup.

D’une autre part, une baisse de moral s’agit généralement d’un état uniquement passager qui ne dure pas plus de 2 semaines, comme précisé précédemment. Si votre coup de blues excède ainsi cette période, pensez à consulter un spécialiste, car il s’agit peut-être d’une dépression qui commence à s’installer.

manifester de la joie

Que faire quand on a le moral dans les chaussettes ?

Pour retrouver la joie de vivre, il est important de mettre en pratique certaines recommandations.

Exercer une activité sportive

Le sport permet indubitablement de se sentir mieux. Ceci dit, l’activité sportive est utile par la même occasion pour déclencher la sécrétion d’endorphines par le cerveau. Et, comme nous l’avons mentionné plus haut, les hormones jouent un rôle dans l’apparition d’un coup de blues. Ces neuropeptides, étant d’ailleurs des hormones de bonheur, sont alors indispensables pour se sentir bien et manifester de la joie.

La lumière, super efficace pour illuminer la journée

Littéralement, le rôle de la lumière est d’éclairer. Relativement, elle permet alors d’illuminer le visage, de retrouver le sourire. Cela peut paraître surprenant que la lumière joue un rôle pour avoir la joie de vivre de nouveau. Eh bien ! Sachez dès à présent que le manque de lumière exerce un effet négatif sur le moral.

Dites donc au revoir à votre coup de blues en vous exposant au moins une ou deux heures par jour à la lumière du soleil. Profitez ainsi de la moindre lueur naturelle en tout temps et en tout lieu. Il est ainsi vivement recommandé d’aller au boulot à pied et de faire les courses à pied.

N’oubliez pas de rire 

Rire provoque une sécrétion accrue d’endorphines. Le rire permet de retrouver le moral, compte tenu de ses actions bénéfiques aussi bien sur l’esprit que sur le corps. Regardez votre film de comédie préféré ou visionnez des vidéos drôles sur Internet pour rigoler un bon coup.

Dites au revoir à votre coup de blues grâce à une alimentation équilibrée

Pour avoir la joie de vivre à nouveau, il est important de consommer les aliments riches en magnésium, en fer, en vitamine B, à l’instar des noisettes, du chocolat, de la viande rouge, des céréales complètes ou encore des champignons. De tels aliments permettent de lutter contre les troubles du sommeil, la fatigue, l’irritabilité, la nervosité et bien d’autres maux.

Il pourra arriver que l’appétit ne soit pas au rendez-vous. Afin de trouver le plaisir de manger, prenez le temps de savourer chaque bouchée.

Ne vous repliez pas sur vous-même

Pour vous libérer de votre coup de blues, faites part de votre état d’âme à votre entourage. Vous vous sentirez ainsi plus léger et le moral reviendra petit à petit. Communiquez avec votre partenaire, bavardez avec votre collègue, passez un coup de téléphone à votre meilleure amie. Parlez de tout et de rien afin de penser à autre chose.

Vous confier aux autres leur permettra de développer plus d’empathie et de mieux réagir face à vos actes, en conséquence. En effet, si vous gardez tout pour vous, votre entourage ignorera que vous êtes en train de traverser un coup de blues. Il ne comprendra donc pas votre silence ou votre irritabilité, et cela pourrait entraîner des conflits.

Faites une activité qui vous plaît

Qu’il s’agisse de faire la pâtisserie, de chanter, de jouer d’un instrument de musique, d’écrire, de peindre ou encore de réaliser des travaux manuels, pratiquer une activité qui vous tient à cœur vous permettra de vous libérer de la tension et de la tristesse que vous avez ressentie.

En pratiquant une activité que vous maîtrisez, vous retrouvez votre estime de soi et vous vous sentirez alors mieux dans votre peau. La sensation de satisfaction vous fera oublier votre coup de blues.

Alors, cette sensation de déprime passagère, vous l’avez déjà connue ? Qu’est-ce qui vous a permis de surmonter cette étape ? Votre expérience serait très utile à plus d’un. N’hésitez pas à la partager avec nous dans les commentaires.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie

Parce qu'un seul choix peut tout changer...