nostalgie du passé
0
115
0
115

La nostalgie du passé, une force aux vertus surprenantes

Accueil > Epanouissement personnel > La nostalgie du passé, une force aux vertus surprenantes

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Ah, la nostalgie. Qui ne l’a pas encore expérimentée ? Peut-être qu’une notification sur Facebook vous a rappelé le jour de la rentrée universitaire. Et soudain vous ressentez les mêmes papillons anxieux que vous aviez en rencontrant vos condisciples. Ils sont aujourd’hui devenus vos amis. Ou peut-être que « Don’t stop believing » de Journey passe à la radio. Et vous revoilà des années en arrière, alors que vous vous prépariez à votre remise de diplôme. De même, l’odeur d’un parfum en particulier vous rappelle une personne, vous ramenant tout droit à un endroit spécifique. Bref, la nostalgie du passé peut se manifester de mille et une façons différentes.

Il s’agit d’un sentiment assez difficile à décrire. Ce désir doux-amer d’un lieu ou d’un moment qui est déjà éloigné dans le temps. Cet instant où vous désirez tellement revenir en arrière et revivre ce qui s’est passé une deuxième fois. Elle est puissante et parfois difficile à éviter. Si on ne fait pas attention, elle devient une entrave à notre évolution. Par contre, si on puise en elle, cette dernière se transforme en notre plus grande motivation pour aller de l’avant.

Quand la nostalgie du passé survient…

une réserve de souvenirs puissants

L’expression « nostalgie » nous évoque des concepts bien précis. Chagrin, tristesse, mélancolie, un bon nombre de sentiments que nous pouvons qualifier de « négatifs ». Ils constituent les premières pensées qui nous viennent à l’esprit. La plupart du temps, elle est associée à une perte qui nous cause une grande douleur émotionnelle. Après tout, cette sensation ne survient que lorsque nous pensons au passé. Elle a tendance à être plus fréquente dans les périodes d’incertitude ou quand un ajustement majeur survient dans notre vie. Peu importe l’âge, tout le monde peut être atteint de la nostalgie du passé.

Par ailleurs, le changement s’avère certes très utile pour notre développement personnel. Toutefois, ce n’est pas pour autant que nous cessons d’apprécier certaines choses de notre vie d’avant. Nous changeons contrairement à notre passé. Elle est comme les photos que nous prenons : elles ne se modifient pas au fil du temps, elles restent ce qu’elles sont.

De plus, l’origine grecque de ce terme peut suffire pour nous indiquer exactement ce qu’elle signifie. (« Nostos » = retour et « algos » = douleur). Ainsi, son étymologie ne peut pas être plus explicite. Néanmoins, nous oublions souvent que la nostalgie du passé peut également avoir ses bons côtés. En effet, la réminiscence nostalgique peut constituer une force stabilisatrice.

Notez qu’elle peut renforcer votre sens de la continuité personnelle. Ce qui rappelle que nous possédons une réserve de souvenirs puissants qui sont profondément liés à notre identité. Lorsqu’elle n’est pas utilisée pour essayer de reconstruire ou de revivre la façon dont les choses étaient dans le passé, elle peut alors devenir un vrai moteur de croissance.

C’est pourquoi il est primordial d’exploiter ce sentiment de désir et d’aspiration, tout en acceptant que le passé appartienne au passé.

La grande valeur cachée de la nostalgie du passé

Face à l’instabilité, notre esprit cherche constamment à retrouver nos souvenirs positifs. En principe, notre esprit préfère les garder en mémoire, plutôt que les expériences négatives ou neutres. Auparavant, la nostalgie était considérée comme une mauvaise chose… Un recul face à l’incertitude, au stress ou au malheur. En 1985, le théoricien de la psychanalyse Roderick Peters a même décrit la nostalgie extrême comme étant débilitante. Quelque chose « qui persiste et interfère profondément avec les tentatives de l’individu pour faire face à sa situation actuelle ». En quelques mots, la nostalgie du passé était vraiment mal perçue à une certaine époque.

Cependant, le fait est que la personne qui écoutait les histoires de son grand-père quand il était petit, jouait au foot avec les jeunes du quartier et faisait la fête avec ses amis au lycée est toujours la même aujourd’hui. Bien que nous soyons devenus indépendants et matures, nous sommes toujours restés l’enfant de nos parents, le frère ou la sœur de quelqu’un et le confident de notre amant. Se concentrer sur ces aspects réconfortants de notre jeunesse, ou autrement dit cette nostalgie du passé, nous permet d’apporter un certain apaisement dans les moments de stress ou de difficultés.

C’est pourquoi se rappeler ce que nous avons vécu, par exemple, un amour inconditionnel pendant notre petite enfance peut nous rassurer dans le présent.

Ces souvenirs peuvent nous donner le courage de :

Plutôt que de laisser le passé devenir une prison mentale, la nostalgie peut nous libérer de l’adversité en favorisant l’épanouissement personnel. Elle encourage à être en paix avec soi-même.

Nostalgie : pourquoi ce sentiment ?

Lorsque la nostalgie du passé devient excessive, c’est probablement le signe que quelque chose ne va pas bien dans votre existence. En tout cas, cela indique que votre vie ne se passe pas comme vous le voulez. Penser au passé, à notre vie privée ou professionnelle à une époque donnée s’avère réconfortant. Pour cause, on apprécie particulièrement se remémorer le bon vieux temps. On idéalise une personne, une situation et finalement, on souhaite qu’aujourd’hui soit comme à cette période.

Autrement dit, la réminiscence nostalgique évoque l’insatisfaction. Au lieu de faire face aux problèmes, vous préférez plonger dans la nostalgie du passé. Votre situation actuelle est donc l’origine de cet état mélancolique. En d’autres termes, un ou plusieurs de vos besoins affectifs, spirituels ou physiques ne sont pas comblés. Quoi que ces derniers puissent être, la vérité est simple : vous les avez tellement refoulés ou étouffés qu’à un moment, ils explosent et sèment le déséquilibre dans votre vie.

Le mieux que vous pouvez faire dans ces circonstances est de tenter de les comprendre, de VOUS comprendre. Écoutez ce que vous dit votre corps, votre cœur ainsi que votre esprit.

Nostalgie : une lame à double tranchant

Nostalgie du passé, un refuge ou une prison ? Telle est la question. En fait, tout dépend de comment elle se manifeste chez vous. Si elle est à petite dose, elle ne peut que vous aider à remonter la pente. En revanche, si elle est obsessionnelle, cela risque de vous coûter votre bien-être mental et physique.

Dans le premier cas, elle peut vous apporter les avantages suivants.

L’optimisme

Quand vous vous réunissez autour d’une table, d’un feu de camp pour se raconter des histoires du passé, comment vous sentez-vous ? Joyeux, heureux et optimiste n’est-ce pas ? La nostalgie du passé en est la cause. Replonger dans les vieux souvenirs nous procure un bien-être incommensurable. Nous nous sentons revivre et cela nous remonte le moral en cas de coup de blues.

Cela nous rappelle effectivement que la vie en vaut la peine d’être vécue. Même si actuellement vous passez par des moments difficiles, un jour (peut-être demain ou dans un mois), les circonstances seront différentes.

La prise de recul pour mieux avancer

C’est en étant dans cet état nostalgique que l’on arrive à faire un travail approfondi sur soi. Vous vous rendez compte que cette vague de nostalgie du passé est un signe, une alerte que vous n’allez pas bien et elle est là afin que vous puissiez passer à autres choses et construire votre vie sur de nouvelles bases.

L’amélioration des relations avec les autres

Les liens entre deux ou plusieurs personnes qui ont vécu les mêmes expériences se soudent quand elles se rappellent ces vestiges du passé ensemble.

À titre d’exemple un couple qui se remémore le souvenir de leurs premières rencontres, les comportements de l’un face à l’autre, les moments gênants auxquels ils rigolent maintenant de bon cœur. Voyez à quel point la nostalgie du passé peut unir.

Par contre, voici ce qui risque de se produire si elle devient constante.

L’insomnie

À force de penser au passé, vous vous torturez vous-même.

Comme l’a dit Salahbk « Quand les portes de la nostalgie refusent de se fermer par amour du passé, le cœur fait souffrir le cerveau ».

Vous ne serez pas en paix tant que vous n’accepteriez pas que le passé appartienne au passé. Par conséquent, votre qualité de sommeil en sera perturbée et l’insomnie vous fera souffrir.

Le manque de concentration

Vous n’arriverez pas à vous focaliser sur ce que vous faites. La nostalgie du passé va vous distraire où que vous soyez. Vous ne recevrez que partiellement voire pas du tout les informations que l’on vous donne. D’autre part, le corps va réclamer ce qui doit lui revenir, c’est-à-dire le sommeil et il sera difficile pour vous de l’éviter.

La diminution des performances

Comment pourriez-vous être productif et efficace quand vous avez la tête ailleurs ? Au lieu de travailler, vous songez à ce qui s’était passé il y a 2, 5 ou 10 ans. Vous rêvassez et sans vous en rendre compte, le temps s’est défilé sans que vous n’ayez accompli grand-chose. La nostalgie du passé peut être votre meilleure amie et en même temps votre plus grand ennemi.

Que faire pour que la nostalgie ne devienne pas excessive ?

vivre pleinement votre existence

Prendre des mesures appropriées s’avère essentiel pour que la nostalgie ne prenne pas le dessus et sème le dégât en vous.

Procéder à une auto-évaluation

Faites une introspection personnelle et posez-vous les bonnes questions. L’auto-évaluation vous guide pour changer les choses qui ne fonctionnent pas dans notre vie. En parallèle, l’intelligence intrapersonnelle aide notamment à nous plonger dans les processus cognitifs afin de mieux nous connaître.

Nostalgie du passé : exprimer ses sentiments

Les conduites d’évitement, l’isolement social et le manque de communication peuvent susciter la réminiscence nostalgique. L’individu se sent seul et pour noyer cette solitude, il puise dans ses souvenirs. Parler des raisons qui peuvent la provoquer, en revanche, nous aide à mieux y faire face.

En même temps, affirmer ses préoccupations est positif tant que cela ne se transforme pas en une boucle de mauvaises pensées, de rumination mentale. Par conséquent, pensez à développer vos capacités de communication afin de vous sentir mieux en exprimant vos propres sentiments.

Nostalgie du passé : se mettre au défi

La nostalgie ne doit pas vous obliger à rester au lit.

D’ailleurs, rien ne peut vous enlever le pouvoir de vous fixer de nouveaux objectifs. Ceux-ci vous permettront à la fois d’accroître votre confiance en soi et votre efficacité. Alors, débarrassez-vous de cette réminiscence en accomplissant de nouvelles choses dans la vie. Écrire un roman, s’inscrire à un cours de parachutisme, il y a tant d’options qui s’offrent à vous. Le but est de les réaliser et ainsi, améliorer la perception que vous avez de vous-même.

Nostalgie du passé : maintenir des habitudes saines

Ce conseil s’applique pratiquement à toutes les situations. Votre santé mentale et physique passe avant tout. Prendre soin de vous-même vous donnera l’occasion de vous sentir mieux et de faire un bilan plus positif de votre vie. La réminiscence nostalgique ne doit pas faire partie de ces habitudes-là. Adoptez plutôt dans vos routines une alimentation équilibrée, le développement de la confiance en soi et la pratique d’un exercice physique régulière.

Ensemble, ils vont vous fournir l’énergie nécessaire pour vivre pleinement votre existence et seront votre ressource pour surmonter la nostalgie du passé et l’adversité. Pareillement, se faire plaisir peut être extrêmement avantageux. Alors, ne vous privez pas quand vous avez les moyens de matérialiser vos envies ou vos rêves.

Entre autres, des actions simples telles qu’affirmer à haute voix ce qui se passe peuvent aider. Adoptez-les dans vos routines de façon à ce que ni l’esprit, ni le cœur, ni le corps ne garde des émotions négatives en eux.

Pour conclure, la réminiscence nostalgique n’est pas mauvaise en soi. Elle aide même à renforcer les liens. C’est le fait de rester dans cet état de nostalgie du passé qui n’est pas bon pour nous. Ainsi, il est important de faire la différence entre apprécier les bons souvenirs et y stagner.

Et vous, avez-vous déjà expérimenté la réminiscence nostalgique ? Comment l’avez-vous vécu ? Comment vous en êtes-vous sortis ? N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience en commentaires.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.