conscience sociale
2
2

Conscience des autres : quel est son rôle dans votre épanouissement ?

Accueil > Articles divers > Conscience des autres : quel est son rôle dans votre épanouissement ?

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

La confiance en soi constitue la clé de l’épanouissement personnel. Vous le savez certainement déjà ! Mais saviez-vous qu’elle est composée de quelques éléments essentiels ? Parmi eux, on retrouve la conscience de soi. Pour l’améliorer, vous devez regarder à l’intérieur de vous-même et ainsi avancer dans la connaissance de soi. Cependant, cela passe également par la conscience des autres. Ce deuxième concept vous incite à vous concentrer sur la reconnaissance et la compréhension des sentiments d’autrui. C’est ce qui vous aidera alors à établir des relations saines avec votre entourage. Et il est évident qu’une influence extérieure positive peut promouvoir un bien-être optimal. On parle aussi de conscience sociale ou conscience collective dans ce cas. Néanmoins, ces trois termes renvoient à la même notion. Il s’agit d’ailleurs d’une compétence très recherchée par les recruteurs aujourd’hui.

Alors, qu’entend-on par là exactement ? Comment l’« autre » peut-il influencer le « soi » ? Les réponses.

Que signifie « avoir conscience des autres » ?

Lorsqu’on définit la conscience sociale, on aborde généralement le sujet de l’empathie. En effet, les deux renvoient relativement à la même compétence : la capacité de se mettre à la place de son prochain. Mais il peut tout autant s’agir d’un autre groupe ou d’une communauté. Celle-ci fait d’ailleurs partie intégrante de l’intelligence émotionnelle (en opposition au quotient intellectuel). Au sens large, on se réfère à la conscience et à la compréhension du monde qui nous entoure. D’ailleurs, le niveau de conscience sociale d’une personne affecte directement la façon dont elle interagit avec autrui.

Cependant, la conscience des autres est une compétence qui se développe avec les années. Son acquisition et sa maîtrise prennent effectivement du temps. Il suffit d’écouter un enfant qui peut dire des mots blessants ou inappropriés sans forcément vouloir offenser. Il agit ainsi tout simplement parce qu’il n’a pas encore atteint une conscience sociale suffisante. Avec l’âge, nous apprenons à l’aiguiser à mesure que nous sommes exposés à de nouvelles expériences. En effet, chacun d’entre nous passe par des parcours nous permettant de comprendre les points de vue et les opinions d’autres personnes.

Toutefois, il serait probablement plus juste de dire que l’empathie et la conscience des autres sont complémentaires.

  1. Plus concrètement, l’empathie vous aide à établir des liens avec d’autres personnes. Vous apprenez à comprendre ce que les autres ressentent et pensent. Ce qui vous offre la possibilité de réagir de manière appropriée dans chaque situation sociale.
  2. La conscience collective, en revanche, vous permet de reconnaître comment une personne contribue et s’intègre dans votre communauté, et dans le monde en général.

L’avantage pour vous ? Vous identifiez ce dont vous avez besoin, mais aussi la façon dont vous pouvez l’obtenir de ce qui vous entoure. Et c’est là tout l’intérêt de la conscience des autres.

Quelle est l’importance de l’« autre » dans la conscience de soi ?

conscience des autres

La plupart d’entre nous fonctionnent en mode « autopilote ». Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose non plus. Cependant, le problème réside dans le fait que, au fil du temps, nous oublions d’en prendre conscience. Les habitudes, les routines, les impulsions, les réactions, etc., nous ne les contrôlons plus. Or, il est primordial de les reconnaître et de les maîtriser afin d’atteindre plus facilement l’épanouissement. Après tout, une personne avec une conscience de soi imparable est capable d’exercer une petite métacognition.

Mais en quoi la conscience des autres est-elle importante dans ce cas ? Eh bien, il s’agit principalement d’un cycle qui se renouvelle au fur et à mesure que nous interagissons avec les autres. Nous sommes plus à même d’établir des relations de confiance saine avec notre entourage en reconnaissant et en identifiant nos propres émotions. Cela nous demande aussi de percevoir avec précision notre sentiment d’identité. Par la suite, l’affirmation de soi deviendrait plus simple. Tout cela pour dire que la conscience de soi favorise notre capacité à nous mettre à la place de l’autre.

Toutefois, cela marche aussi dans le sens inverse avec la conscience des autres. C’est-à-dire que notre comportement est influencé par notre habileté à évaluer nos propres forces et limites. Et pour identifier nos qualités ainsi que nos faiblesses, nous sommes amenés à vivre des situations diverses en communauté. Ce faisant, nous apprenons progressivement à adopter le point de vue des autres puis à faire preuve d’empathie. Ce qui nous aide dans la compréhension des normes sociales et éthiques en matière de comportement et de réactions. En d’autres termes, les interactions accentuent notre potentialité à reconnaître le besoin d’autrui.

Quand et pourquoi utiliser la conscience des autres ?

La conscience collective représente un outil particulièrement utile dans la vie quotidienne. D’ailleurs, elle peut servir à tout le monde, à tout moment. Et ce, à n’importe quel âge. Elle fait par exemple partie intégrante de l’éducation des enfants. Il s’agit même d’une parfaite valeur personnelle à leur transmettre. En effet, elle permet à ces derniers d’envisager le point de vue des autres personnes qui les entourent. Ceci est incontournable pour comprendre leurs besoins et ainsi améliorer les compétences sociales face aux individus appartenant à diverses communautés.

Dans le cadre professionnel, la conscience des autres offre également l’occasion de répondre aux besoins des consommateurs. C’est aussi une excellente compétence à développer absolument lorsqu’on veut devenir un bon manager. Bien évidemment, elle peut pareillement vous servir dans votre vie personnelle. Pour cause, la conscience collective est une condition sine qua non pour adopter un comportement adéquat en toute circonstance. Vous seriez capable de créer un environnement idéal pour l’amélioration continue. Ce sera une opportunité inouïe pour promouvoir les compétences en matière de :

  • Communication interpersonnelle ;
  • Collaboration ;
  • Travail d’équipe ;
  • Responsabilité sociale et professionnelle.

Par ailleurs, la conscience des autres s’avère aussi essentielle dans :

  • La maîtrise des émotions ;
  • La perception précise de soi ;
  • La reconnaissance des possibilités de développement ;
  • La promotion de la confiance en soi ;
  • L’appréciation de la diversité ;
  • Le respect de nos prochains.

Tout cela pour dire qu’aiguiser votre conscience sociale — et par la même occasion votre intelligence émotionnelle — est un atout indéniable. Néanmoins, il convient de rappeler que les compétences en matière de conscience sociale doivent être développées au-delà même du milieu du travail ou des relations interpersonnelles. Vous profiterez ainsi de tous les avantages offerts par la conscience des autres.

Comment améliorer votre conscience sociale ?

Avoir une excellente capacité en matière de conscience collective signifie que vous comprenez comment réagir à différentes situations sociales. C’est ce qui vous permettra de modifier et d’ajuster vos interactions avec les autres afin d’en tirer le meilleur avantage. Bien évidemment, il s’agit d’un processus personnel d’amélioration continue. Alors, comment renforcer cette compétence ? Voici 5 astuces utiles. Cependant, il convient d’abord de préciser que ces compétences sociales ne s’acquièrent pas en un jour. La pratique est essentielle pour les maîtriser facilement. Les détails dans les lignes qui suivent.

Conscience des autres : privilégier l’écoute active

L’amélioration de la conscience sociale commence par le développement des compétences en matière d’écoute active. Cette première étape vous permettra de définir exactement ce que l’autre personne veut vous faire part. Il ne s’agit d’ailleurs pas uniquement d’écouter ce que celle-ci dit. Il faut également prendre en compte les éléments qui composent une communication. Par exemple, demandez-vous ce que l’autre personne essaie de vous transmettre par le ton de sa voix ou son langage corporel. Pour cause, l’écoute ne consiste pas seulement à prêter une attention à la parole. Pour cultiver la conscience des autres, il faut aller au-delà des mots. Ce qui n’est pas dit est même parfois aussi important, voire plus, que l’élocution.

Si vous restez attentif à tous les indices que votre interlocuteur manifeste, vous avez de meilleures chances d’interpréter la véritable essence de la conversation. Plus vous avez une idée précise du contexte du message et de son intérêt, plus vous aurez la chance de susciter la confiance de l’individu. En retour, vous pourriez obtenir ce que vous voulez du monde qui vous entoure, tout en répondant aux besoins de la société. C’est là tout l’intérêt de la conscience des autres. Cela peut même vous aider dans la pratique de certaines techniques de manipulation, dont la soumission librement consentie.

Une astuce simple pour vous appuyer dans l’amélioration de vos compétences à cet égard consiste à supprimer toutes les distractions de votre esprit lors des interactions. Concentrez-vous exclusivement sur la conversation. Ne vous souciez pas de formuler votre réponse tout de suite. Montrez tout d’abord à votre interlocuteur que vous l’écoutez en confirmant ou en clarifiant les points clés qu’il soulève.

Se concentrer sur le langage corporel

Cette compétence s’avère aussi intéressante pour renforcer la conscience des autres. Pour rappel, le langage corporel — qui comprend aussi les expressions faciales — vous donne une indication de ce que ressent l’autre personne. Il représente ainsi une excellente source d’informations pour développer aussi votre empathie. Cela concerne principalement :

  • Le contact visuel ;
  • Les expressions faciales ;
  • Les gestes ;
  • La posture ;
  • L’apparence personnelle ;
  • L’environnement physique ;
  • Le toucher ;
  • Le paralangage ;
  • L’utilisation du temps ou encore
  • La distance entre vous et votre interlocuteur.

Vivre dans le présent

À chaque interaction avec le monde qui vous entoure, assurez-vous d’être pleinement présent. Pour développer la conscience des autres, soyez donc engagé dans la conversation. Pas seulement physiquement, mais aussi mentalement et émotionnellement. Cela peut tout autant signifier ranger votre téléphone que de remballer votre ordinateur. Ce faisant, vous éloigneriez facilement toutes les distractions qui vous empêcheront autrement de vous concentrer efficacement. Il n’est effectivement pas rare que l’on finisse par rater des choses tout simplement parce qu’on a les yeux rivés sur l’écran.

Aussi, il se révèle important de faire savoir à votre interlocuteur ce que vous ressentez à cet instant. Bien entendu, vous devez identifier vos propres émotions avant de travailler sur cet aspect de la conscience des autres. La vérité est qu’il peut être difficile de comprendre les autres si nous ne pouvons pas déterminer et comprendre nos émotions. Alors, faites un travail là-dessus.

Un petit exercice d’observation de soi peut vous être utile dans ce cas. Apprenez à identifier les types de situations qui vous mettent mal à l’aise. Prenez conscience des comportements d’autrui qui peuvent vous amener à réagir négativement. Puis, modifiez votre comportement ou vos réactions afin de tirer le meilleur parti de toutes ces circonstances. Comme il est peu probable que vous puissiez changer l’autre personne, vous devez tout d’abord vous concentrer sur vous.

Conscience des autres : répondre au lieu de réagir

conscience collective

Une autre astuce pour décupler l’intelligence émotionnelle est l’autorégulation. On en a déjà parlé dans un précédent article (métacognition). Celle-ci s’avère primordiale pour vous empêcher d’adopter, intentionnellement ou non, des comportements abusifs envers les autres. Les offenses et les remarques déplacées peuvent effectivement compliquer les interactions ainsi que les collaborations. Non seulement cela étouffe la productivité, mais supprime également les éléments de motivation et de respect des autres membres du groupe.

Dans un contexte conflictuel, il s’avère d’autant plus important de canaliser la colère. Les débordements émotionnels sont assez courants, sans une solide conscience des autres. Après tout, il est bien connu que ces situations favorisent les paroles blessantes que l’on finit toujours par regretter plus tard. Alors, faites appel à votre capacité à rester calme, même dans les situations stressantes. Cela vous aidera par la suite à promouvoir le processus de prise de décisions. D’autant plus que l’impulsivité peut réellement conduire à des problèmes encore plus graves.

Promouvoir une attitude positive

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de votre attitude et de votre état d’esprit. La négativité se propage très facilement et rapidement. Heureusement, les personnes émotionnellement intelligentes — disposant donc d’une excellente conscience des autres — sont conscientes de l’humeur des personnes qui les entourent. Elles font également gaffe à la leur pour ne pas créer des frictions. Alors, soignez aussi votre discours intérieur. Préférez l’optimisme au pessimisme.

Pour promouvoir un mindset sain, mettez-vous à la pratique de certaines techniques comme l’affirmation positive, la visualisation créatrice ou encore la méditation en pleine conscience.

Adoptez aussi des habitudes saines pour ce faire.

  • Créez une routine matinale positive.
  • Gardez le sourire tout au long de la journée.
  • Désencombrez-vous et établissez un système d’organisation personnel.
  • Apprenez à écouter pour une meilleure conscience des autres.
  • Utilisez un langage positif qui reflète l’espoir, l’encouragement, le réconfort, l’enthousiasme ou encore l’inspiration.
  • Profitez des petits plaisirs de la vie.
  • Tenez un journal de gratitude.
  • Cessez de vous plaindre et concentrez-vous sur les aspects positifs.
  • Pensez « solution », pas « problème ».

Voilà tout ce qu’il y a à savoir sur la conscience sociale. Si vous avez des questions ou souhaitez parler de votre propre expérience sur le sujet, la section commentaire vous attend. Et si vous avez aimé l’article, partagez-le à votre entourage.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

2 Commentaires

  1. armelle

    super votre article !
    vos informations sont vraies et j’ai eu l’occasion de les appliquer dans ma vie personnelle et professionnelle ; le plus difficile est de rester calme dans des situations tendues surtout au travail ( je suis une hypersensible empathique) ; pour me sentir bien, je fais des séances d’EFT et des massages : ça marche et me remet en forme).
    merci pour vos articles.

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire et pour toutes ces précisions.

      Je suis ravi que cet article te plaise.

      À très vite dans un prochain article,

      Mathieu

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Redonnez du SENS à votre Vie.

Nous vous accompagnons de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Plus de 2 heures de formation vidéo offertes pour vous aider à faire rayonner vos différences dans un monde qui ne semble plus les accepter.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :