langage non verbal
4
99
4
99

Le langage non verbal : quand la communication va au-delà des mots

Accueil > Relations humaines > Le langage non verbal : quand la communication va au-delà des mots

Le corps peut parler. Peut-être pas avec des mots, mais avec ce que l’on appelle le langage non verbal. Lancer un regard noir, croiser les bras, pleurer, rentrer la tête dans les épaules… Ce sont autant de signes qui parlent par eux-mêmes. Le corps constitue ainsi à lui tout seul un outil de communication redoutable. Si bien qu’en 1996, on a complètement dédié une science sur l’étude du langage corporel : la synergologie. D’ailleurs, la compréhension de tout ce que le corps annonce nous est utile sur bien des plans et dans de nombreux domaines. Pour de meilleures relations humaines ou pour un gain de confiance en soi, comprenons davantage ce qu’est la communication non verbale.

Qu’entend-on par « langage non verbal » ?

C’est tout simplement le contraire du langage verbal. Autrement dit, c’est toute forme de message exprimé sans l’aide de mots parlés ou écrits. Il peut alors s’agir de signes qui laissent entrevoir des idées, des intentions ou encore des sentiments.

Le non verbal composerait d’ailleurs la majorité de la communication. C’est ce que prouvent les études d’Albert Mehrabian (psychologue), en 1967. Celui-ci a mis au jour la « règle des 3 V », comme quoi, la communication est composée de :

  • 7 % de Verbal (mots) ;
  • 38 % de Vocal (intonation) ;
  • 55 % de Visuel (langage non verbal).

La communication non verbale s’effectue par le biais de signaux envoyés de manière intentionnelle ou inconsciente et qui semblent plus ou moins faciles à déchiffrer.

Comprendre et décrypter les signes non verbaux

Décrypter les signes non verbaux

Pour déchiffrer un message exprimé sans l’intermédiaire des mots, il faut d’abord connaitre les parties du corps qui parlent le plus. La communication non verbale s’exprime généralement à travers le visage, la gestuelle des mains et la posture du corps.

Le visage : le plus bavard des parties du corps

Cette partie du corps est sans aucun doute celle qui envoie le plus d’informations à travers le langage non verbal. En effet, tout se lit sur un visage. Émotions, sentiments, ressentiments, etc. Par ailleurs, les yeux, les sourcils et la bouche peuvent agir comme de vrais indicateurs de mensonge, de colère, de franchise et de déception. Par les expressions faciales et les microexpressions, nous pouvons ainsi déduire que quelque chose ne va pas ou au contraire, que tout va bien.

Cependant, il existe des individus qui sont passés maîtres dans le camouflage de leur expression faciale. Ils maîtrisent l’art du « poker face », le fait de présenter un visage neutre qui ne rappelle aucune émotion.

Voici quelques exemples de langage non verbal universel exprimés à travers le visage.

  • Une personne fait un vrai sourire lorsque vous constatez de petites ridules au bord de ses yeux.
  • Lorsqu’on stresse, on a tendance à crisper la mâchoire.
  • On hausse les sourcils lorsqu’on est surpris et on les fronce lorsqu’on est en colère.
  • On baisse généralement les yeux face à l’autre lorsqu’on a peur de lui ou si celui-ci nous inspire la timidité.
  • Les yeux deviennent tombants lorsqu’on est triste et parfois, la personne a le regard vide, terne.

Les mains : de vrais usagers du langage non verbal

Voilà une autre partie du corps qui en dit long sur ce que l’on ressent. Les mains sont une partie du corps que l’on remarque facilement. Entre autres, nos membres supérieurs accompagnent mécaniquement les paroles lorsqu’on parle. Et ce, pour illustrer nos propos et mieux nous faire comprendre.

Notez que de nombreuses personnes ont du mal à maîtriser le mouvement de leur main lorsqu’elles se retrouvent dans une certaine situation qui les met mal à l’aise ou qui les inquiète, par exemple. Ainsi, les mains expriment souvent l’impuissance, la résilience ou la peur et le stress.

Voici quelques exemples de langage non verbal universel exprimé à travers les mains.

  • Tapoter des doigts sur un support solide est un signe qui représente l’impatience.
  • Lorsque nous posons nos mains sur la table avec les doigts croisés, nous nous trouvons dans une posture de concentration et d’écoute.
  • Placer les mains en forme de pyramide avec les dix doigts qui se joignent est un signe d’assurance.
  • On a tendance à beaucoup gesticuler lorsqu’on s’exprime dans une situation oppressante.

La posture : un indicateur de confiance en soi

Notre façon de nous tenir debout ou assis est un langage non verbal qui indique notre manière d’être et notre personnalité. Voici quelques exemples de messages véhiculés à travers la posture du corps, selon les constats de Jean-Pierre Veyrat, un expert en analyse des comportements observables.

  • Lorsqu’on est contracté, dos vouté, tête dans les épaules, c’est un signe de soumission.
  • Se pencher vers l’avant démontre que l’on souhaite partager et que l’on est ouvert à l’autre.
  • Lorsqu’on recule dans notre chaise, c’est un signe de fuite, de scepticisme ou de crainte.
  • On met l’autre mal à l’aise lorsque celui-ci se tourne à 3/4 et ne se tient pas face à nous.

Le langage non verbal à travers la posture semble en réalité surtout évoquer la confiance en soi ; et concerner une « question de verticalité ». Autrement dit, plus on adopte une posture droite et détendue, plus on développe du charisme et plus on dégage de la confiance en soi.

Bien plus loin qu’une simple question de gestuelles et d’expressions faciales

La gestuelle du corps ainsi que les expressions universelles et microexpressions du visage ne constituent qu’une partie de la communication non verbale. En effet, d’autres facteurs viennent compléter l’éventail des différents codes du langage non verbal.

En plus du langage corporel, la communication non verbale se transmet alors aussi grâce à des codes matériels comme :

  • les vêtements et les accessoires que l’on porte ;
  • la coiffure que l’on a.

Ce sont des éléments qui permettent par exemple de déterminer la personnalité d’un individu ou encore de quelle classe sociale celui-ci est issu. Bien sûr, l’adage dit que « L’habit ne fait pas le moine ». De fait, le matérialisme peut alors parfois être très trompeur.

Ensuite, des codes immatériels viennent aussi compléter les indicateurs du langage non verbal.

  • Les couleurs de nos vêtements : eh oui, chaque couleur a sa propre signification.
  • L’intonation de la voix : on élève la voix lorsque l’on est en colère, lorsqu’on s’impatiente.
  • Le silence : parfois on dit que les silences en disent bien plus que les mots.

Au bout du compte, pour bien déchiffrer un message sans l’intermédiaire des mots, il faut analyser à la fois le langage du corps ainsi que les facteurs matériels et immatériels. Si on se base uniquement sur un code, on risquera fort bien de comprendre un message erroné.

Comment transmettre un message à travers le langage non verbal ?

Comme chacun constitue une mine d’informations, percevoir le message indirect que l’autre transmet demeure un atout lorsque vous discutez avec celui-ci. Mais vous, est-ce que vous savez comment appliquer la communication non verbale dans votre vie pour faire passer un message ? Quoi qu’il en soit, voici quelques astuces qui s’avèreront utiles pour parler, non pas uniquement avec des mots, mais aussi avec votre corps ; et captiver un public.

En premier lieu, sachez d’abord comprendre par vous-même comment votre corps parle. En effet, chaque personne possède son propre langage non verbal. À titre d’exemple, il y a ceux qui se rongent les ongles lorsqu’ils sont stressés tandis que d’autres se frottent le bout du nez. Ou encore, certains se mordillent la lèvre lorsqu’ils sont en train de mentir alors que d’autres se mordent l’intérieur de la joue. Il existe mille et un cas de figure possibles selon chaque individu.

Ensuite, lorsque vous aurez identifié votre langage corporel, vous allez pouvoir vous adapter selon n’importe quelle situation en ajustant votre body language.

  • Maîtrisez votre voix. Comme l’intonation de la voix est un langage non verbal, il convient alors d’accorder le volume et le ton de votre voix selon la situation. Une voix ferme vous permettra de dégager de l’autorité. Vous utiliserez une voix lyrique pour soudoyer un client potentiel.
  • Adoptez la posture adaptée. Selon vos liens avec votre interlocuteur ou encore selon la situation, vous allez opter pour la posture adéquate : position de force, posture de défense, posture rassurante, etc.
  • Arborez la bonne expression faciale. Visage avenant, visage ferme, visage sceptique, visage indifférent, etc. Un simple mouvement de sourcil ou un plissement des yeux permet de faire passer un message clair.

Habitudes culturelles et langage non verbal

Sachez que le langage du corps n’est pas forcément universel. En effet, dans certains cas, la communication non verbale peut entraîner des ambiguïtés, faute d’incompatibilité culturelle.

Par exemple, en Occident, le fait de lever le poing est un signe de victoire. En revanche, au Pakistan, il s’agit d’un geste des plus vulgaires, car c’est une sorte d’équivalent du doigt d’honneur chez nous. Autre exemple, évitez de montrer un « OK du plongeur » à un interlocuteur brésilien, car il risque fort de prendre cela pour une insulte.

En somme, adaptez votre langage non verbal en fonction de celui ou celle qui parle avec vous.

L’intérêt de savoir déchiffrer et de maîtriser le langage du corps

« La communication non verbale, c’est apercevoir l’indicible pour entendre les non-dits » — Pascal Lefeuvre

Savoir parler sans les mots et être capable d’identifier le message indirect des autres représentent une carte maîtresse dans tous les aspects de la vie quotidienne : dans le couple, avec la famille, avec les amis, à l’école, au bureau, dans les restaurants… Voici en quoi savoir interpréter intelligemment et utiliser efficacement le langage non verbal demeure un plus.

Façonner de meilleures relations sociales

La connaissance du langage du corps est utile pour mieux vivre avec ses proches. Nous parvenons en effet à mieux comprendre les autres à travers leurs gestes. Savoir déchiffrer ce que les autres ont à nous dire sans qu’ils ne nous adressent aucune parole est un chemin qui nous mènera vers une vie en société des plus douce et plus harmonieuse. Comprendre le langage corporel de l’autre peut par exemple résoudre une crise de couple. Tout comme c’est une approche qui vous permet de communiquer plus facilement avec vos collaborateurs.

Le langage non verbal : une puissante arme marketing

Une puissante arme marketing

La communication non verbale est un outil qui tient une grande importance dans le domaine du marketing. Nous avons vu précédemment que c’est une communication qui englobe aussi le langage des couleurs. Or, en marketing, les couleurs tiennent un rôle capital dans le branding d’une entreprise. Entre autres, il s’agit d’une approche qui peut être intéressante pour vous aider à conclure vos ventes.

Le body language est par ailleurs une arme de séduction efficace. Vous avez des chances de plaire à votre cible en adaptant le langage non verbal adéquat. Enfin, cette approche permet aussi de réussir avec brio un entretien d’embauche en gagnant l’intérêt du recruteur.

Booster sa confiance en soi

Pour les personnes qui redoutent la prise de parole en public, la maîtrise et la compréhension du langage corporel peuvent les aider à s’exprimer plus facilement devant un auditoire. Cela vient simplement du fait qu’ils peuvent dissimuler leur crainte et leur angoisse en gardant le contrôle sur les mouvements de leurs mains par exemple ou en adoptant la bonne expression faciale. D’autre part, sachez que maîtriser le langage non verbal peut vous aider à développer votre charisme.

Déceler le langage du corps est la base de certains métiers

Afin d’exercer certaines professions, il s’avère indispensable de connaitre des notions en synergologie et communication non verbale. Cela concerne notamment les métiers qui suivent.

  • Psychologue. En plus de devoir faire preuve d’empathie, ce professionnel doit savoir identifier le langage corporel de son patient pour justement encore mieux le comprendre et orienter ainsi sa thérapie comme il faut.
  • Chefs d’entreprise. Pour montrer indirectement leur autorité aux travailleurs, les dirigeants d’entreprise utilisent généralement le langage non verbal.
  • Conférencier. Celui-ci doit savoir identifier le langage corporel de son public pour savoir si la réunion intéresse ce dernier ou s’il faut au contraire modifier le déroulement de l’assemblée.
  • Recruteur. En entreprise, le chasseur de têtes doit savoir identifier le body langage de chaque postulant. Cela permet de reconnaître les candidats potentiels.
  • Coach en image. C’est un métier qui consiste à valoriser l’image d’un individu à travers des codes matériels comme le vestimentaire.
  • Criminologue. Si vous regardez des séries télévisées comme The Mentalist ou Lie To Me, vous comprendrez que pour diriger une enquête et identifier le coupable, percevoir le langage non verbal s’avère crucial.

Ainsi, le fait de comprendre ce qu’une personne veut dire sans qu’elle prenne la parole ne relève pas d’un don. Une bonne observation et un peu de pratique vous permettront de déceler facilement le langage corporel d’un individu ou tout autre message indirect qu’il souhaite passer sans recourir à la parole.

Et vous, arrivez-vous à comprendre un message juste en regardant les gestes d’une personne ?

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

4 Commentaires

  1. Luc

    Sujet intéressant et pas si connu que ça au final. On a touts entendu des personnes dire « Celui là ou celle là je ne la sens pas du tout ». En fait les gens qui tiennent ces propos on certainement perçu des signes non verbaux sans savoir vraiment les interpréter et se fient tout simplement à leur instinct qui leur dit que ces feed-back non verbaux ne sont pas naturels ou inadaptés à la situation. Ou tout simplement qu’elles ne sont pas sur le même canal de communication. Bref, mes différentes expériences et mon métier m’ont amené à en prendre conscience et constater que leur maitrise est un réel atout autant pour l’aspect professionnel que personnel.
    Merci pour cet article Mathieu

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour Luc,

      Merci d’avoir partagé ton avis précieux sur le contenu de l’article, je vais en prendre note.

      🙂

      A bientôt sur Penser et Agir,
      Mathieu.

      Réponse
  2. Pierre-Favre

    Le langage non verbal! C’est vraiment très intéressant a connaitre, tant pour soi que pour les autres, tant pour comprendre qu’être compris. Et ce qui est vraiment « magique » c’est que ce soit universelle!
    Merci pour l’article

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour Pierre,

      Merci pour ton commentaire.

      C’est toujours un plaisir de te lire ! 😉

      A bientôt pour des nouveaux articles,
      Mathieu.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...