Comment développer son intelligence émotionnelle ?

L’intelligence a longtemps été définie en fonction du sacro-saint QI, le quotient intellectuel. Or celui-ci ne mesure qu’une forme d’intelligence axée sur le raisonnement, la mémoire, la vitesse de traitement de données. Et nous savons aujourd’hui que l’intelligence est multiple et l’une de ses composantes est ce qu’on appelle l’intelligence émotionnelle.

Les émotions ont longtemps été perçues comme des éléments négatifs, intimes, personnels qu’il convenait de cacher. Depuis les années 1990 et les travaux de chercheurs américains, comme Daniel Goleman, les émotions sont réhabilitées, étudiées. L’intelligence émotionnelle est même considérée comme un axe important d’épanouissement personnel et de développement de ses relations avec les autres.

Voyons tout d’abord ce que recouvre cette intelligence émotionnelle.

Les 4 facettes de l’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle comprend quatre dimensions.

  • L’identification de ses propres émotions et de celles des autres : c’est la capacité à être conscient de ses sensations, à voir comment l’autre se sent, par une perception tant verbale que non verbale.
  • La compréhension de ses émotions : c’est la capacité à interpréter la manière dont les émotions se manifestent, comment elles changent au fil de la journée, se recomposent dans le temps en fonction de circonstances extérieures ou des pensées qui traversent notre esprit.
  • L’utilisation de ses émotions : c’est la capacité à s’aider de ses émotions pour résoudre un problème, guider une décision, mener une conversation.
  • La gestion des émotions : c’est la capacité à réguler ses émotions négatives ou au contraire à tirer profit de ses émotions positives. La gestion implique également la capacité à se calmer ou à se dynamiser, à faire face aux émotions des autres.

Les 4 piliers pour développer son intelligence émotionnelle

Pour développer son intelligence émotionnelle, il faut travailler sur chacune des 4 dimensions de l’intelligence émotionnelle.

1) Nommer ses émotions

Pour développer son intelligence émotionnelle, il faut d’abord connaître la palette d’émotions qui existent et savoir les nommer quand elles se manifestent en soi.

Il existe quatre principales émotions :

  • Joie,
  • Tristesse,
  • Peur,
  • Colère

Mais elles s’expriment avec plus ou moins d’intensité, ce qui fait que la palette est bien plus large.

Le premier outil que vous pouvez utiliser pour mieux connaître vos émotions est un tableau des émotions. À ce stade, je vous invite à faire une petite recherche sur Internet en tapant sur Google « tableau des émotions » ou « tableau des sentiments ».

E-book gratuit l'état d'esprit du succès

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès". Découvrez les habitudes de vie des personnes qui rencontrent le succès à tous les niveaux... Et comment les recopier !

Vous aurez ainsi une liste ou un schéma qui représente de manière synthétique ou plus complète les émotions auxquelles chaque être humain est confronté dans sa vie quotidienne.

Cette connaissance approfondie des émotions va vous permettre d’aller plus loin et de ne pas vous contenter de dire : je vais bien ou je me sens mal.

Vous développez ainsi une conscience aiguë de vous-même et vous apprenez à nommer précisément ce qui se passe en vous. Cette conscience de soi est un pilier essentiel de l’intelligence émotionnelle.

2) Observer ses comportements pour développer son intelligence émotionnelle

Maintenant que vous connaissez mieux toutes les émotions, il s’agit de s’observer, de prendre le temps de s’écouter et de comprendre comment on réagit dans telle ou telle situation, ou en présence de telle ou telle personne. Chaque émotion va se manifester par des comportements, des réactions singulières.

Petit à petit, vous allez discerner votre propre mode de fonctionnement, comprendre ce qui vous met en mouvement ou vous apporte de la tristesse, ce qui vous met en colère.

Cela vous permettra à terme de mieux anticiper vos réactions, de prendre du recul et peut-être de ne plus réagir de manière automatique, mais au contraire de choisir une réaction plus appropriée dans une situation, d’extérioriser ou non  votre colère ou votre joie.

3) Faire preuve d’empathie envers les autres

L’intelligence émotionnelle n’est pas uniquement centrée sur soi-même, mais implique aussi de connaître et gérer les émotions des autres. Cette dimension ne peut se développer qu’à travers une écoute attentive de ceux qui vous entourent (amis, famille, collègues, etc.).

Soyez attentif à leur ressenti, à ce que vos paroles, vos comportements déclenchent chez eux. Mettez-vous un peu à leur place. Cette capacité d’empathie va vous permettre de mieux comprendre les autres, d’améliorer de manière générale vos relations, d’anticiper leurs réactions.

4) Exprimer ses émotions

Il n’est pas courant de s’avouer à soi-même ses émotions ou d’exprimer aux autres ce qu’on ressent. Pourtant, exprimer ses émotions est important pour développer son intelligence émotionnelle, car le fait de les verbaliser va vous aider à mieux les contrôler, à ne plus les subir.

De plus, vous inciterez l’autre à exprimer également ce qu’il ressent, ce qui est de nature à une meilleure compréhension mutuelle et à l’établissement de relations saines.

Ces 4 piliers concourent à une meilleure compréhension et une maîtrise de ses propres émotions et de celles des autres. Mais, développer son intelligence émotionnelle est également important sur le plan de la créativité.

Développer son intelligence émotionnelle pour développer sa créativité

Les émotions apportent de multiples informations qu’il serait dommage de ne pas exploiter.

Elles sont une précieuse source d’inspiration.

Mieux connaître ses émotions, les identifier et les autoriser à s’exprimer vous permet d’être plus sensible à ce qui se passe en vous. C’est une ouverture et un regard sur soi et sur le monde différent de la logique, du raisonnement. N’hésitez pas à les exprimer de la manière qui vous convient, par l’écriture, le dessin ou la musique.

Les émotions puisent aussi dans notre passé, nos expériences. Elles font appel à des associations d’idées, utilisent des circuits du cerveau différents. Vous pouvez exploiter les informations ainsi délivrées par vos émotions en utilisant les cartes mentales. En effet, celles-ci permettent de capter le flux de pensées de manière originale et de trouver des solutions inattendues.

A vous de jouer !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons de partage disponibles juste en dessous.

Et vous, êtes-vous sensible à vos émotions et à celles des autres ? Que représente pour vous l’intelligence émotionnelle ? Comment comptez-vous développer cette intelligence ?

Photo : © alswart

2

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Binh  octobre 1, 2015

    Super cet article sur l’intelligence émotionnelle ! J’avais trouvé à sur internet une liste de plus de 1000 sentiments répartis selon les catégories principales d’émotions que tu as donné. Il parait que les personnes qui réussissent le mieux ont un vocabulaire plus développé que les autres. Il y a une relation entre le vocabulaire qu’on utilise pour décrire notre expérience émotionnelle et notre intelligence émotionnelle.
    D’autres techniques comme l’hypnose permettent aussi de développer son intelligence émotionnelle en apprenant à maitriser ses propres émotions ainsi que celles des autres.

    répondre
    • Mathieu  octobre 1, 2015

      Merci pour ton retour sur cet article Binh,
      Oui le vocabulaire témoigne de ce qu’il se passe à l’intérieur.
      Comme tu le cites dans ton commentaire, l’hypnose s’intéresse à cette approche tout comme la PNL d’ailleurs.
      L’une et l’autre de ces disciplines étant très liées :)

      À très vite,
      Mathieu.

      PS : j’ai vu le mail que tu m’as envoyé récemment, je vais y répondre bientôt ;)

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès"