Développement personnel

Canaliser sa colère de manière proactive : c’est tout à votre avantage !

Pour vous rassurer d’emblée, tout le monde peut éprouver un excès de colère à un moment ou un autre — y compris les moines zen. En effet, il s’agit d’un mécanisme de défense qui se met en marche lorsque nous sommes face à des situations qui nous font sentir frustrés, impuissants, menacés ou attaqués. Bien que les éléments déclencheurs varient selon chaque individu, le but reste le même : nous alerter quand quelque chose ne va pas et quand nous devons le rectifier de manière proactive. Le terme en lui-même peut faire penser à divers comportements incontrôlables. Tels que le passage à l’acte, la violence physique ou l’agression, les cris, etc. Ils sont généralement indésirables et ne sont d’aucune utilité. Mais en sachant canaliser sa colère, il devient possible d’en faire une réelle opportunité d’amélioration.

Apprendre à canaliser sa colère : un impératif pour une vie saine

Dans un monde de plus en plus trépidant, il est devenu indispensable d’apprendre à canaliser sa colère. La psychologie positive fait fureur. Internet regorge de conseils et d’astuces sur la façon d’être plus attentif, d’améliorer son humeur et de se sentir plus calme. Et cet intérêt pour le renforcement des bonnes vibrations a beaucoup de sens. Cependant, elle ne constitue que la moitié du chemin. Pour être comblé et mener une vie plus sereine, vous devez effectivement encourager les émotions agréables et joyeuses. Toutefois, vous devez également accepter et apprendre à travailler de manière constructive avec vos sentiments les plus sombres.

À cet égard, l’excès de colère n’est pas un problème en soi. Il s’agit tout simplement d’une volonté qui se manifeste de la façon la plus crue possible. Ce n’est en réalité qu’une énergie qui a été provoquée. Ce n’est que lorsque nous apprenons à transformer cette énergie en puissance personnelle que nous pouvons mûrir en tant qu’individus. Quand elle est contrôlée maladroitement, elle devient une émotion corrosive. Ce qui entache tout ce qui se trouve à proximité. Une colère refoulée peut également être à l’origine de la perte d’âme. Éventuellement, avec le temps, elle pourrit au fond du cœur et contamine tout ce qui entoure.

Quoi qu’il en soit, il est important de savoir canaliser sa colère. Selon la façon dont nous l’utilisons, elle peut être soit une source de pouvoir et de motivation, soit une source de frustration et de douleur qui menace notre succès. Comme le feu, elle peut devenir incontrôlable et causer un incendie dévastateur. Tout comme elle peut être une flamme contenue dans une cheminée qui procure confort et chaleur. Ainsi, la clé est de savoir comment extérioriser sa colère de façon constructive plutôt que destructrice.

Canaliser sa colère au lieu de la refouler

La colère refoulée prend de plus en plus de place à cause des tabous culturels. Ils nous font croire que si nous l’exprimons, nous serons considérés comme des fous, des impulsifs, des déraisonnables ou pires encore. Au lieu de la libérer de façon saine, nous l’enterrons donc pour ne pas froisser. Ou bien nous allons dans la direction opposée et la projetons sur les autres en les blâmant, en les humiliant, en criant, etc. Toutefois, le problème est que quand l’excès de colère est enfoui, il ne nous sert à rien. Bien au contraire, il tourmente l’esprit et finit toujours par sortir d’une façon ou d’une autre (violence verbale, mauvaise humeur, haine de soi, etc.).

De plus, beaucoup de choses peuvent nous mettre en rage dans ce monde. Par conséquent, il est d’une importance égale de savoir canaliser sa colère. La plupart d’entre nous ont même des raisons assez intenses d’être en colère vis-à-vis du passé. De ce fait, une partie de nous aspire encore à la résolution de choses qui se sont produites antérieurement jusqu’à maintenant. Tout ce qui en a déjà fait l’expérience comprendra à quel point ce poison est puissant pour nous consumer peu à peu. C’est justement pourquoi il est indispensable de trouver comment extérioriser sa colère. Pour qu’elle ne continue pas à nous gâcher la vie des années après. Sans parler des problèmes de santé que cela peut provoquer.

Alors, comment canaliser sa colère plus concrètement ?

1. Décidez de son importance

Savoir comment extérioriser sa colère peut certes être bénéfique. Toutefois, ce n’est pas toujours le cas. En effet, il faut commencer par reconnaître la différence entre les événements que vous pouvez changer et ceux qui sont au-delà de votre capacité de contrôle. Par exemple, si vous êtes en voyage et que vous perdez votre chapeau d’hiver le premier jour, il n’y a rien que vous puissiez modifier — n’est-ce pas ? Alors, il n’y a aucun avantage à ressentir de la colère dans ce cas. Essayez tout simplement de relativiser, d’accepter la perte et de rechercher éventuellement une solution. Ce qui ne sera pas similaire si un comportement de votre partenaire vous agace particulièrement. Vous pouvez effectivement en parler afin de trouver ensemble un compromis pour éviter les crises de couple à répétition. Comprenez-vous la différence ? Évaluer ce degré d’importance constituera la première étape pour canaliser sa colère.

2. Faites une pause et respirez profondément

« Lorsque vous êtes en colère, comptez jusqu’à dix avant de parler. Si vous êtes très en colère, comptez jusqu’à cent. » Cette pratique vise à devenir suffisamment attentif pour canaliser sa colère efficacement. Et pour cause, cet arrêt modifiera notre neurochimie et induira un état d’être plus calme. En d’autres termes, prendre en charge votre physiologie, vous réduirez vos réactions impulsives.

3. Trouvez des exutoires sains

Une fois qu’on aura rompu le schéma de réactivité instantanée, il faudra trouver des moyens constructifs de se défouler pour revenir au centre. L’une des méthodes les plus efficaces de canaliser la colère est l’activité physique. Si vous préférez quelque chose d’un peu plus modéré, vous pouvez vous adonner à des pratiques telles que la méditation guidée, le yoga nidra, la tenue d’un journal intime, le bénévolat ou même le nettoyage de la maison. Toutes ces activités vous donneront le temps et l’espace nécessaires pour vous rafraîchir tout en vous offrant l’occasion de vous amuser. Cela vous apportera un sentiment de joie, de santé et de paix — loin de la colère refoulée.

4. Appliquez la raison et la logique

Une fois que les marées émotionnelles auront baissé, vous aurez la capacité mentale d’examiner votre situation d’un point de vue équilibré. Pensez au personnage fictif, Sherlock Homes, qui a su utiliser son sens de la logique en combinaison avec son intuition pour élucider des cas mystérieux. La raison pour laquelle il a eu autant de succès réside dans sa capacité à rester détachée de ses émotions lors de l’analyse. Celles-ci peuvent effectivement obscurcir votre jugement et vous empêcher de voir l’ensemble du tableau. C’est pourquoi il est important de les neutraliser avant de vous engager dans la déduction et le raisonnement minutieux. Vous trouverez ainsi facilement l’argument le plus convaincant. Ce faisant, vous pouvez transformer votre agressivité en affirmation de soi et en force.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire