Comment détruire un pervers narcissique : 3 actions concrètes pour les mettre à jamais KO

A moins d’avoir vécu auprès d’un pervers narcissique, vous aurez du mal à imaginer le tort que peuvent causer ces manipulateurs de l’amour. Ces personnes ne représentent souvent que 6 à 10% de la population, mais ils détruisent des milliers de vie. Si vous êtes sous l’emprise d’un pervers narcissique, il n’y a pas de demi-mesure : il faut absolument mettre fin à cette emprise malsaine sur vous. Mais comment détruire un pervers narcissique ? Ce dossier propose des actions concrètes à mettre en place dès maintenant.

Comment détruire quelqu’un qu’on ne connaît pas ?

Bonne question ! Avant tout donc, il faut connaître le profil du pervers narcissique. La moitié des femmes qui endurent les souffrances de ce type de manipulateurs n’en sont même pas conscientes.

Le pervers narcissique est très souvent un homme (et dans 25% des cas une femme), qui profite d’une relation amoureuse pour manipuler, culpabiliser, et dominer son partenaire. Entre autres défauts rédhibitoires, il est extrêmement jaloux, prompt à critiquer, et très habile à faire du chantage pour obtenir des faveurs et renforcer son emprise sur vous et sur vos proches. Il se comporte en tyran en privé, mais peut être poli, courtois et raffiné en public. C’est un adepte de la manipulation qui finit par vous faire croire que vous ne valez rien, que vous êtes à son service, et que l’échec de la relation ou les problèmes qu’il provoque sont exclusivement de votre faute. Dans certains cas, le pervers narcissique a même menacé d’attenter à la vie des personnes qu’il dit aimer.

Aimeriez-vous continuer de vivre sous une emprise aussi néfaste ? Que pouvez-vous faire pour réduire à néant les efforts de domination de ce prédateur ?

1- Comment détruire un pervers narcissique : reconnaissez le problème

Le plus difficile à faire est de reconnaître que vous vivez avec quelqu’un qui en réalité ne vous aime pas. Certains pervers narcissiques sont passés maîtres dans l’art de faire croire que leur jalousie maladive est de l’amour.  Ce n’est absolument pas le cas. Le pervers narcissique est un malade qui a besoin d’aide, et qui ne sera pas facile à soigner. Acceptez avant tout l’idée que cette relation ne vous mène nulle part, et qu’elle doit prendre fin. Vous êtes bel et bien dans une relation toxique et vous devez vous en libérer.

Si vous êtes dans le doute, posez la question à des proches et des membres de la famille. Même si vous n’en avez pas l’impression, ils voient mieux que vous si votre relation vous cause du tort ou pas. Ils seront prompts à reconnaître que l’homme ou la femme avec qui vous vivez vous cause du tort. Et en fait, c’est déjà sans doute ce que vous pensez vous aussi. Si vous acceptez ce fait, vous êtes déjà sur la bonne voie, pour ce qui est de savoir comment détruire un pervers narcissique.

2- Comment se débarrasser d’un pervers narcissique : partez !

La prochaine chose à faire quand on se demande comment détruire un pervers narcissique, c’est évidemment de partir, ou de le faire partir. Pourquoi cette étape vient-elle à ce niveau ?

Pour avoir lu beaucoup de choses sur le sujet, je sais que beaucoup de professionnels recommandent de rebâtir sa confiance intérieure avant de songer à s’en aller. Mais je pense que c’est mettre la charrue avant les bœufs. Logiquement, vous aurez beaucoup de mal à supporter et à affronter un pervers narcissique tant qu’il vit très près de vous, ou sous le même toit que vous. Il est capable de mettre vos nerfs à rude épreuve, et de faire appel à votre compassion, pour vous maltraiter plus encore quelques heures plus tard. Comment détruire un pervers narcissique dans ces conditions donc ? Il faut donc agir de façon à lui laisser comprendre que tout est fini. Partez.

Mais où et pourquoi ? L’idéal serait de se ressourcer auprès de personnes qui vous aiment vraiment. Mais profitez-en pour faire le point. Jusqu’ici, que vous a apporté cette relation ? Etiez-vous vraiment heureux ? Y a-t-il des choses qui paraissent incroyables et inacceptables avec du recul ?

Ebook pour devenir irrésistible en amour

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Devenez Irrésistible en Amour"
et découvrez comment Vivre (enfin) une ​Relation Amoureuse saine et équilibrée

Une fois de plus, ceux qui vous connaissent bien vous en diront davantage. Vous apprécierez mieux l’étendue des dégâts psychologiques et émotionnels que vous avez subis, et pourrez entreprendre d’autres actions fermes pour répondre à la question « comment détruire un pervers narcissique ».

3- Reconstruisez la confiance et l’estime de soi

Votre relation a sans doute contribué à étioler votre confiance en soi. Efforcez-vous de la restaurer. Mais avant, je vous donne un conseil qui vous sera très utile : faites en sorte que votre ancien amoureux ne puisse pas vous recontacter dans les jours qui suivront votre retour aux sources. Au besoin, changez de numéro de téléphone, et réalisez quelques-uns des objectifs et des défis contenus dans cet article sur la confiance en soi. Au bout d’une, de deux semaines, ou même de plusieurs semaines (tout dépend de l’étendue des dégâts), vous serez mieux à même d’affronter à nouveau ce pervers narcissique.

Mais cette fois, les choses seront différentes. La confiance en soi restaurée, vous êtes sans doute capable de raisonner, de dire non, et de ne plus vous laisser émouvoir par les larmes. Si vous décidez de discuter avec le concerné, préparez vos arguments.

Doit-on se réconcilier ?

C’est la question que se posent de nombreuses victimes de pervers narcissiques. Elle a sa valeur, car dans de nombreux cas, une femme qui a souffert de la tyrannie d’un pervers narcissique l’aime toujours. Pour elle, il ne s’agit pas de se demander comment détruire un pervers narcissique. C’est davantage comment renouer avec lui sans qu’il agisse comme avant.

Il faut être honnête : les chances pour que les souffrances que vous avez subies s’arrêtent sont infimes. Il vous appartient de décider de la suite de votre relation. Rappelez-vous qu’un pervers narcissique a besoin d’aide. Et tant qu’il ne se fera pas aider, il ne changera pas son comportement vis-à-vis de vous.

Conscientes de ce fait, de nombreuses victimes ont choisi de mettre fin à cette relation. Bien qu’elles en aient souffert pendant un temps, elles ont appris à vivre sans l’être aimé et se portent mieux aujourd’hui.

D’autres qui ont choisi de vivre avec ce pervers narcissique sont passées à l’étape suivante

Apprenez à dire non et à fixer des limites

C’est ce qui manque le plus dans une relation avec un pervers narcissique. Apprenez désormais à dire non. Fixez aussi des limites à ce que vous acceptez de faire et de ne pas faire. Par exemple, vous êtes libres de ce que vous ferez de votre corps. Vous avez aussi le droit de choisir un emploi, de voir vos proches et des amis, sans que ce soit perçu comme de la trahison. Fixez des limites précises à ce que cette personne peut se permettre.

Si vous y parvenez, un pervers incorrigible se verra contraint de s’en aller. Il comprendra que vous n’êtes plus influençable. Vous acquerrez une expérience utile qui servira à une autre personne qui se demande comment détruire un pervers narcissique.

Et vous ?

Avez-vous vécu sous l’emprise d’un pervers narcissique ? Qu’est-ce-qui vous a aidé à surmonter ce problème ?

34

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Formations en ligne - Auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. guilaine  juin 26, 2018

    bonjour, je suis en couple avec un homme depuis 8 ans et nous avons 3 enfants. Je suis tombée raide folle de lui mais il m’a fallut 8 ans malheureusement pour comprendre dans quel monde je vivais. Il était très malin, très intelligent, très très de beaucoup de belle choses. Un véritable manipulateur PN. Je suis tellement désolée de moi même triste aussi car j’aimais réellement cette homme. Je l’ai découvert toute seule comme une grosse gifle qui m’a secoué, grâce à ça je le vois différemment. Je ressent encore de l’amour car 8 ans je ne l’effacerai pas aussi facilement. Quand je pense que ces manipulations il n’y avait rien de sincère contrairement à moi je suis totalement effondrée. Quand je sais que cela n’est pas de ma faute je culpabilise plus alors je me dis le vrai problème n’est pas moi. Même si il sait si bien me faire culpabiliser. J’ai peur pour mes enfants qui le côtoient encore, qu’il les monte contre moi qu’il l’ai manipule, leurs faire un lavage de cerveau, ils sont si petits bien sûr je ne laisserai pas faire, je ne peux lui faire retiré la garde de ces enfants et je ne serai utilisai un motif fiable auprès du juge. Là on me prendra pour une folle comme le disais si bien mon mari. JE NE VOUS CACHE PAS que j’ai mal au coeur je suis triste au fond de moi et je me vois mal avec un autre homme que lui mais je suis obligée de le fuir pour mes enfants et moi, pour notre bien être. IL me manquera beaucoup car quand même il y a eu de bon moment même si je sais que tous ça n’a été que foutaises pendant 8 ans. Merci j’avais besoin de sortir mon vécu. Faite attention à vous bisous;

    répondre
    • Mathieu  novembre 8, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton témoignage

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  2. Mag.  juillet 5, 2018

    J’ai vécue 13ans avec un PN père de mes deux premiers enfants ,
    à l’époque on parlait pas du PN pour moi il était jaloux maladif et sa violence a mis fin à notre relation.
    J’ai malheureusement refait ma vie avec un autre homme PN avec qui j’ai eu un enfant et avec qui je vie depuis 15 ans .
    Après ces deux relations toxiques,
    j’ai compris que c’est moi qui choisis ces hommes car je suis une hypersensible ,je cherche de la reconnaissance et de l’amour .
    Ces derniers l’ont bien vues et jouent avec ça pour nous attirer dans leurs filets .
    J’ai tout vécu pendant ces deux unions je me suis auto diagnostiqué bipolaire et pris un traitement pendant 10 ans car c’est moi la folle avec l’enfance que j’ai eu et tout mon passé.
    Aujourd’hui je suis traité pour fibromyalgie si puis dire car on ne guéri pas mais j’ai enfin pris conscience qu’il fallait que je soigne mon moi intérieur pour ne plus être une proie pour ce genre de personne , j’ai repris confiance en moi et sais maintenant ce que je veux.
    Le chemin est long mais en vaut le coup même si je suis toujours avec le père de mon dernier je fais tout pour ne pas aller dans son sens ou être sous son emprise c’est moi qui mène la barque car il a compris que je suis forte et que je me laisse plus manipuler .
    Il entame une psychothérapie rien n’est gagné mais j’aurais tout tenté avant la rupture définitive…
    Bien à vous et courage.

    répondre
    • Venus  août 5, 2018

      Comment avez vous fait pour qu’il entame une psychothérapie?

    • Olivia  août 5, 2018

      Bonjour
      Pouvez vous me dire comment vous l’avez emmené à faire une psychotherapie…
      On dit que l’acceptation de leur pathologie est difficile voire impossible…comment avez-vous vous procédé ?

      Étiez vous déjà bipolaire ou vous êtes devenue bipolaire à cause de ces deux relations toxiques?

      Où en est il dans sa thérapie? Est ce qu’il y a un mieux? Une évolution? Pouvez vous me partager le nom de ce thérapeute?
      Était il un nymphomane, infidèle?!

      Merci infiniment et courage à vous.

      Dans quelle vielle êtes vous?! On peut peut être crée un collectif de personnes victimes de PN, pour se soutenir…

    • Max  septembre 7, 2018

      Je sors d’une union de 10 ans avec une PN . J’en sors affaibli psychologiquement d’un côté mais grandi intérieurement quand même. Quand j’écris que j’en « sors » ce n’est pas totalement vrai car j’ai deux enfants en commun en bas âge alors malheureusement je subis encore ses pressions malgré notre séparation physique.
      Lors de notre rencontre j’etais faible car je sortais d’une première vie de 10 ans avec une …PN :(
      Mais a l’ep Je n’avais pas mis de nom sur ces comportements ; c’est suite a l’une de ses réflections me traitant justement de PN que je me suis mis a faire des recherches sur ce terme et que je me suis aperçu qu’en réalité ce n’et Pas mon comportement que cela décrivait mais bien le sien , en tous points. En effet le comte de fées au depart , ma plus belle histoire d’amour je pensais ; la femme idéale. Et puis elle a commencé a tisser sa toile autour de moi ; elle quitte toute sa famille pour moi puis enceinte « par accident » , puis deuxième enfant très rapidement. Alors elle a commencé a devenir odieuse puis à me mettre la pression pour que j’arre Tout ce que j’aimais (mes passions) , a me couper de mes amis , de ma famille , a devenir menacante puis violente verbalement puis même physiquement. Alors vu que je fais 30 kilos de plus qu’elle je retenais ses coups tant bien que mal et j’avais du mal a la maîtriser pendant ses crises ; du coup elle se plaignait de mes coups et voulait me faire passer pour le violent dev nt la police, ses amis, sa famille.
      Depuis 5 ans je voulais et essayais de la quitter mais elle était toujours parvenue a me faire changer d’avis sous la pression des enfants ou en faisant intervenir un tiers pour se redonner la fameuse « dernière » chance.
      Et puis il y a 4 mois elle a rencontré une nouvelle proie et c’est zlle qui a voulu casser , mais en gardant le contact au cas où… puis la nouvelle proie a mis fin a leur relation et elle a tout fait pour revenir mais je n’ai pas lâché cette fois. Alors bien sûr je n’ai de conseils a donner à personne mais effectivement avec ces pervers ou perverses il n’y a qu’une seule solution ; c’est la séparation quoi qu’il peut en coûter.
      Personnellement je me reconstruis de jours en jours même si je sais que cela prendra bien du temps ; en parler avec des amis proches qui comprennent et s’interessent vraiment au sujet fait énormément de bien.

    • Mathieu  novembre 2, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton témoignage et bravo pour ton courage

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

    • Mary  octobre 2, 2018

      À mag
      Moi aussi fibromyalgique. Guérie du Syndrome de Fatigue chronique après avoir bloqué le PN que je fréquente depuis 3 ans. Il faut fuir ! Le premier PN que j ai connu j avais 16 ans il était violent jaloux , je suis devenue bipolaire après cette relation. Non on a pas choisi . Je pense que ce sont des mémoires inter générationnelles . D’autres avant nous de nos familles ont connu ça et nous on subit. On répète. Mais on peut changer de type de mec. Choisir des hommes plus timides, réservés.

    • Mathieu  octobre 25, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

    • Mathieu  novembre 8, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton témoignage et bravo pour ton courage
      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  3. Maya  septembre 15, 2018

    Moi je suis célibataire, je vis avec ma famille en Algérie. J’ai toujours souffert de la méchanceté de l’un de mes frères. Il me considère comme un objet dont il a le droit de manipuler comme bon lui semble. Il ne cesse de me dévaloriser, de décider de mon sort. Et si je lui résiste, il monte tout le monde contre moi , en m’accusant de folie ou que j’invente des histoires. Le problème c’est que toute la famille le croit et lui donne raison. Quoi que je fasse pour lui j’ai toujours tord. Il veut diriger ma vie surtout ma vie privée. Il m’a écrasé depuis l’enfance, c’est un vrai manipulateur narcissique. Je voudrais m’évader de la maison et changer même de pays afin d’oublier mon calvaire. Il m’est même arrivé de penser au suicide tellement je me suis retrouvée seule car il a réussi à m’isoler en montrant aux autres membres de ma famille que c’est moi la méchante et que lui c’est le fils gentil , altruiste qui veut du bien aux autres.je ne sais vers qui me tourner.

    répondre
    • Mathieu  octobre 31, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton témoignage dans lequel beaucoup vont se retrouver.
      As-tu pensé à aller voir un psychologue ou en parler à des amis? Tu as besoin d’être soutenue et visiblement, ton entourage ne t’apporte pas ce soutien.
      Cependant, je ne pense pas que ta famille te croie « méchante ». Il est simplement plus difficile pour eux d’ouvrir les yeux sur quelqu’un qu’ils aiment.
      Protège-toi avant tout. Tu ne vivras pas toujours avec ta famille; c’est toi qui va créer ta propre vie, rencontrer d’autres personnes et être heureuse. Ton frère ne sera pas toujours là, donc cela ne durera pas toujours.
      Je ne sais pas quel âge tu as mais si tu es majeure, c’est peut-être pour toi le moment de quitter le noyau familial un moment.

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

    • otman  novembre 15, 2018

      Salam mlle; On a tous eu des problemes avec nos frere, malheureusment… vue que tu es d’Alger ou autre, nos coutumes et traditions ainsi que l’environnement affecte nos comportements.. faut surtout pas penser au choses negative, y’a toujours des solutions, croie moi. D’une facon diplomatique, essaie d’ en parler avec ta maman, ton papa ou toute autre personne proche de toi et de ton frere. lifiha elkheir rebi yesshaleha

  4. COULON  octobre 1, 2018

    conseil à tous et toutes. N’attendez rien , jamais rien ces gens là n’ont aucuns états d’âme, ils vivent dans une dimension différente. vous n’avez jamais existé pour eux ( tout était faux ) ils ne vous aime pas et vos enfants non plus. Ils n’aiment personne, pas même eux je crois, ils sont déjà morts. Ne faites plus d’efforts, ça ne sert à rien . Partez, fuyez, reconstruisez vous et vivez … enfin. Je sais qu’ils nous collent à la peau, hélàs ! mais il faut à tout prix se libérer de ça, c’est un poison. Je viens de me séparer d’un PN avec qui j’ai vécu 50ans !!!! je sais de quoi je parle

    répondre
    • Nana  octobre 5, 2018

      J’ai retrouvé mon ami d’enfance il y a onze ans, j’etais marié et les annees ont passées sans s’en rendre compte. On a vecu quelque chose de tres beau. Ce genre de sensation que l’on est des etres à part et que le temps n’aura pas d’emprise sur nos sentiments… et puis, le sujet d’etre enfin ensemble est venu le destabiliser, et c’est devenu le sujet à fuire… et je voulais une reponse, je l’ai mis au pied du mur et tout à changer… je me suis sentie manipulée, il fuyait les conversations, il mentait, il disait que ce n’etait pas le moment mais sue c’etait ce qu’il voulait… tout etait vague, il etait instable, inchetent. Il disait qu’il voyait bien qu’il me faisait du mal mais qu’il ne faisait pas expres. On avait 15 jours heureux et hop ça repartait de plus belle, il faisait le mort tout en m’envoyant des messages d’amour qui n’attendait pas de reponse… tout le monde sait, sa femme, mon mari, cette histoire a pris le dessus, et j’ai rompu plusieurs fois en pensant qu’il reviendrait decidé mais il est toujours revenu avec de belles paroles mais sans jamais rien promettre. Je lui ai dit que c’etai un pn et qu’il devait se faire soigner… il m’en a voulu et au jour d’aujourd’hui il va chez un psy. Il y va car il est mal dans sa peau et veux savoir pourquoi. Il y a 15 jours, il m’a telephoné pour me dire qu’il fallait laissé passer un peu de temps pour calmer nos maux et qu’il avait besoin de se soigner pour ne plus me pousser à ses coleres, qu’il savait qu’il me faisait du mal . Et 5 jours plus tard il partait avec sa femme pour un week end et ne m’a plus donné de nouvelles… il est revenu en liikant mes publications sur fb, et je lui ai envoyé un message en lui disant que j’en avais marre de son comportement. Hier je suis allee le voir sans l’avertir… il etait furax que je l’ai insulté, ce n’ai pas ma façon d’etre mais cça fait des annees que j’espere qu’il reconnaisse qu’il est mechant , que c’est du harcelement. Il convient qu’il a un pb, mais ce qu’il voit surtout c’est que je le rabaisse. Il me dit qu’il m’aime, oooh oui qu’il n’arrive pas à mettre une croix sur ce que l’on ressent tous les deux, mais son dernier mot a ete : tu me fais peur, ta violence me fait peur, et au jour d’aujourd’hui je n’ai pas envie d’etre avec toi. Et il m’a sourit en partant avec son air qui dit je t’aime… je suis partie et je me suis arretee au bord de la route, car il me fait porte le chapeau de ce qui se passe, qu’il me fait comprendre que je suis un peu folle alors qu’il me manipule sans que personne ne voit rien… un coup oui, un coup silence, jamais non, toujours le doute, la peur de ne pas comprendre, la peur d’etre mechante, d’etre impatiente … mais ne le serais pas au bout de onze ans. On a passé toutes ses annees ensemble et il est impossible de solutionner un pb, ni d’avoir la sensation d’etre un couple. C’est tout ou rien, alors je suis rentree, j’ai bloque les numeros de tel, bloquer fb, et juste avant je lui ai une derniere fois ecrit un message en lui disant qu’il avait un pb, qu’il n’aimait personne meme pas lui meme et que ce n’est pas une therapie qui allait mettre fin à 50 ans de vie avec une tel pathologie. Que je ne pouvais plus, que je partais avant qu’il
      Ne me detruise, que je voulais passer à autre chose et etre heureuse.
      On se pose toujours la question, c’est ça qui rend fou : est ce que l’histoire se passe reelemment comme je le ressens ? Est ce que c’est moi qui suis trop sensible ? Pourquoi ne dit il pas qu’il ne veut pas vivre avec moi et qu’il ne m’aime pas. J’ai toujours ete prete à l’entendre et je suis restee parce il n’y a jamais de response et que j’etais trop mal meme sans lui…
      voilà, je ne sais pas… enfin je sais que c’est terriblement difficile à vivre. Que j’ai du mal à avancer et qu’il m’obsede jour et nuit à n’en plus dormir…

    • Mathieu  octobre 25, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton témoignage

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

    • Soleil 34  octobre 6, 2018

      Je vous félicite.
      Personnellement, je me suis rendu compte il y a environ 8 ans que mon mari était un pervers narcissique.
      Outre toutes ses addictions diverses et variées pour lesquelles il affiche un déni éloquent, il passe son temps à faire culpabiliser tout le monde, vous connaissez comme moi leur mode de fonctionnement et de nombreuses vidéos traitent très bien du sujet.
      La seule chose dont personne ne parle est l’indépendance financière.
      A 50 ans passés, quitter tout quand il reste 1 jeune adulte en classe de terminale à charge à la maison ne se fait pas en claquant des doigts.
      Si j’entreprends 1 divorce, il va falloir attendre que le domicile conjugal soit vendu pour retrouver un embryon d’autonomie financière (si tant est que celui sous lequel vous êtes sous emprise ne fasse pas tout pour que la vente ne se concrétise pas).
      Je dis bien embryon car de nombreux emprunts ont été contractés sans mon consentement. Les organismes qui les attribuent se moquent bien de votre taux d’endettement et du régime matrimonial de celui qui contracte les prêts…
      Quant aux fait de prouver les violences verbale, insultes etc. bien entendu en l’absence de témoin (sauf enfants qui ne comptent pas) en dehors des enregistrements qui sont illégaux, je suis preneuse de vos suggestions.
      Bien à vous

    • Mathieu  octobre 25, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

    • Christine  octobre 10, 2018

      Bonjour je vous comprends je viens de divorcer après 35 ans de mariage , mon problème c’est que j’ai tellement donné pour cette personne je souffre de sentiments profonds et je travaille avec lui , il sera à la retraite dans 4 ans mais il pourris la vie à tous , moi je suis détruite intérieurement je ne vois pas d’issus je n’ai pris connaissance de ce genre de personne il y a 1 an je ne savais pas ce que c’était un PN mais un VRAI c’est une horreur . J’ai tout essayé sophrologie,hypnose,ostheopathe, psychologue, je pense que je serai libérée quand il sera dans une autre vie mais il n’a que 58 ans je ne sais plus où me tourner j’aimerai pouvoir aller à un groupe de personne pour pouvoir en parler et s’aider mutuellement je vis dans la Drôme , proche aussi de l’isere, connaissez vous une association merci

    • Mathieu  octobre 25, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  5. Joyce  octobre 24, 2018

    Bonjour,
    Intéressant le site ,je viens de le découvrir,lire les commentaires,plutôt vos témoignages.
    Je vous suggère de lire un excellent livre,un guide survie écrit par un agent du FBI Joe Navarro  »Personnalités dangereuses » paru en 2015.

    répondre
    • Mathieu  octobre 25, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise
      Merci pour le partage d’info qui, je suis sûr, va aider des lecteurs de « Penser et agir »
      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  6. Nadine  octobre 25, 2018

    Bonjour à toutes et à tous,
    J’ai 46 ans, il y a encore 20 jours, j’ignorais tout de la pathologie PN. Il y a 5 mois j’ai fait la connaissance d’un parfait prince charmant, attentionné, prêt à décrocher la lune pour mon fils et moi. J’étais sur un petit nuage, j’ai connu mes 1ères vacances en famille avec mon fils et le mien cet été. A notre retour de vacances des changements notables dans son comportements, il parlait souvent de crise d’angoisse, voulait rester seul, ne répondait pas aux messages ni coups de fil de sa propre mère. Je commençais à fatiguer, à perdre mon énergie et mon sourire. Il commençait à me prendre de haut à me reprocher tout et rien mais ne voulait pas mettre fin à la relation. Il voulait que je lui laisse du temps. Fatiguée de toute cette comédie car je sentais bien qu’il y avait un souci j’ai décidé d’arrêter cette histoire en tournant les talons de chez lui après une dernière mise au point à sens unique. Je l’ai supprimé dans mes contacts sur les réseaux sociaux mais aussi dans mon téléphone. Depuis plus aucune nouvelle. A son tour il a mis à jour son profil facebook en supprimant toutes mes photos et en bloquant mon fils et moi. Au début cela m’a touché qu’une personne qui semblait si attaché et jaloux maladif ait accepté cet éloignement sans rien dire comme soulagé. Aujourd’hui ayant appris des choses plutôt inquiétantes à son sujet d ela part de 2 de ses ex je me dis que j’ai eu beaucoup de chance finalement car je ne suis restée que 5 mois dans cette relation toxique. Mais son silence me paraît inquiétant, que prépare t-il? D’après vous ce silence est-il normal? Aujourd’hui je me retrouve doucement. Merci à toutes et à tous

    répondre
    • Mathieu  octobre 25, 2018

      Bonjour Nadine,

      Merci pour ton témoignage.
      Bravo pour ton courage et continues ta reconstruction. Tu es sur la bonne voie.
      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  7. Gds Couronnes 529300345  novembre 5, 2018

    Bonjour,
    Reprendre confiance en soie, se rapprocher de sa famille amis, qu’ils puissent nous rappeler la personnes forte que vous êtes, qu’on vous le rabâcher même, faites de la méditation, sophrologie, relaxation, PNL, EMDR, prendre de la distance avec le manipulateur, cela prend du temps beaucoup d’étape mais ne jamais perdre de vue celle qui est primordial vous recentrer sur vous, vos besoins se qui vous fait du bien, petit a petit ne plus répondre au besoin exacerbe de votre prédateur, il vous fera plusieurs phases de lune de miel, il sera a nouveau merveilleux, il vous sortira les larmes, ne flancher pas resté le plus calme possible , respirer lentement recentrer vous, il fait son show à la perfection… et mets a mal toutes vos émotions, apprenez a faire la différence et prendre du recul sur cette mascarade. Parler a vos amis familles, demander leurs l’aides de vous soutenir de vous revalorise de vous encourager. La lutte est longue car au final il ne restera plus que vous ! il aura fuit ! il aura compris qu il ne peu plus rien prendre de vous pas même vos émotions ! un autre combat vous attends ! contre vous même ! l’absence de cet individus utopique illusoire se prince charmant sorti de vos rêves d’enfant…. et ces bien cela le problème ! il n’a jamais exister ! il n’a faire que prendre l image parfaite de notre idéal pour mieux vous asservir, le manque de ce prince charmant est cruelle ! en faire le deuil est un long travail ! il n’a jamais exister et pourtant vous y avez cru et vous avez tout donner pour le conserver… a présent c’est a vous que vous devez tout donner, vous êtes la seul et l’unique personne qui soit capable de répondre a votre bien être. prenez soin de vous faite vous du bien, reprenez le contrôle de votre vie, faite sortir le soleil qui est en vous. cet individus n’était qu’un mirage bien néfaste en tout point.
    J’ai rencontrer cet homme, j’ai découvert la manipulation narcissique, j’ai réussi a le faire fuire, j’ai failli tout perdre. J’ai lutte j’ai écouter mon intuition, mon instinct de survie, .
    Aujourd’hui je transmets partage pour qu’a votre tour vous puissiez sortir de l’emprise subtil insidieuse destructrice de ces individus.
    Courage et force on y arrive.

    répondre
    • Mathieu  novembre 6, 2018

      Bonjour,

      Merci infiniment pour ton témoignage
      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  8. martin  novembre 7, 2018

    Laisser entendre que seuls les hommes sont des pervers narcissiques, comme le font presque toujours les articles consacrés à ce sujet (par exemple, dans le cas présent, c’est une photo de femme, forcément victime, et appelée à se reconstruire, qui sert d’illustration), est déjà en soi de la perversion narcissique : on manipule les hommes en les culpabilisant d’être des hommes, qui seraient généralement des grosses brutes agressives, tandis que les femmes en seraient systématiquement les pauvres petites victimes.
    En outre, dans l’expression « pervers narcissique » (notez qu’on emploie jamais le féminin, on ne dit jamais « perverse narcissique »), il y a l’adjectif narcissique. Or laisser entendre que le narcissisme serait l’apanage des hommes, et que les femmes en seraient en quelque sorte indemnes, épuise la définition de l’inversion accusatoire : qu’on songe aux heures passées par ces dames devant le miroir, dans les magasins de vêtements, de bijoux, de parfums. « Miroir, mon beau miroir, suis-je toujours la plus belle ? » : cette ritournelle des contes pour enfants n’est pas prononcée par un homme, que je sache ! Qu’on songe également aux dégâts faits sur les enfants par certaines mères trop possessives, parce que trop narcissiques justement.
    Et puis, on dit que le pervers narcissique exploite le désir qu’a l’autre d’être aimé. Peut-être faudrait-il justement interroger ce désir-là : pourquoi voulons nous être aimé, être regardé ? Est-ce si nécessaire, si important ? Et pourquoi nos sociétés se sont-elles constituées autour du mythe de la femme comme unique objet de désir possible (répression de l’homosexualité masculine dans nombre de cultures) ? Cela donne aux femmes depuis toujours une importance qu’elle n’ont pas, mais qu’elles croient avoir, et cela nourrit chez elles de fausses espérances, brèches par lesquelles les manipulateurs justement peuvent entrer.

    répondre
    • Mathieu  novembre 7, 2018

      Bonjour Martin,
      Merci pour ton commentaire.
      Je comprends ton désaccord. En effet, il existe des femmes perverses narcissiques mais ce phénomène (on ignore pourquoi) touche en majorité les hommes.
      C’est pourquoi le terme est souvent employé au masculin (la majorité l’emporte ;)).
      Et effectivement, les dégâts causés par une femme perverse narcissique sont tout aussi importants sur son entourage.
      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  9. Coconuts  novembre 10, 2018

    Bonjour,
    J’ai passé 5 ans avec une perverse narcissique…
    Au bout d’une semaine elle voulait se marier et avoir un enfant. Au bout de 15 jours première crise (en voyant sur ma tablette des photos respectables d’une exe petite amie) elle me tape et me griffe (gt en sang) je la mets dehors… elle revient … les mois passent – elle arrive à me convaincre d’aller dans un club echangiste – je n’accroche pas… nos relations sexuelles quotidiennes flirtent avec le porno – aucune tendresse de sa part – jusqu’à 1 ou 2 heures du matin – elle ne travaille pas moi oui et c’est elle qui est presque toujours fatiguée et de mauvaise humeur me faisant sentir que je suis responsable de tout son mal-être… je marche sur des œufs au quotidien – pourtant je fais de mon mieux – je m’occupe de faire à manger à ses filles – de les aider à s’habiller le matin faire leurs devoirs les accompagner à droite à gauche … tailler le jardin …. souvent le soir elle boit une bouteille de vin (ou plus) accompagnée de quelques bières et là je me dis aieaieaie comment cela va t’il se terminer ? Une nouvelle apocalypse ? ….
    Mais je suis tombé sous le charme des le début – je n’ai jamais côtoyé de psychopathe auparavant et bien que je me dise qu’elle doit probablement avoir un grain je reste avec cette première image – ne m’a t’elle pas promis le grand amour ?
    Elle tombe en ceintes… heureuse de me l’annoncer … vient quelques jours plus tard une énième dispute (partant de rien comme d’habitude) elle prend rendez-vous pour avorter … puis ne le fait pas – elle est heureuse la grossesse se passe bien (elle me redemande avec son gros ventre de l’amener dans le club échangiste !?!?! je refuse … nous avons notre petit !
    Je ne sais pas à date combien de fois elle m’aura trompé avec d’autres hommes entre chaque dispute ou sans dispute d’ailleurs ? Je me surprends parfois (la sentant au bord d’exploser) a ne presque plus respirer pour me rendre invisible… ne plus exister ou à m’enfermer dans les toilettes seul endroit où je me sent en sécurité !
    Et puis je change de profession…
    Je rencontre du monde – je reprend un peu d’assurance
    Et puis je perd mon père … aucune compassion de sa part – elle me parle d’héritage que je vais devoir faire attention avec mes sœurs … je pense que je prend un peu de maturité…
    Désormais quand elle me rabaisse ou que je sens de la tension – je m’en vais avec ou sans mon petit … ha oui à force de se séparer j’avais un second pieds à terre…
    Elle ne semble pas supporter cette « nouvelle » relation ne pouvant plus se défouler sur moi et le quitte …. « c’est la garde partagée » mais elle avait déjà rencontré quelqu’un – un homme qu’elle gardera pendant 6 mois – période de dépression et de reconstruction pour moi. Elle m’appelle en catastrophe à 1 heure du matin son nouveau compagnon l’a frappée – elle me supplie je viens la chercher … on passe 15 jours ensemble … mais elle semble déterminée à rencontrer quelqu’un d’autre (connectée sur les sites de rencontre) me voilà «à nouveau libre » à suivre !

    répondre
    • Mathieu  novembre 12, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton témoignage
      Je suis persuadé qu’il va aider d’autres personnes
      Bravo pour ton courage

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  10. Petit Ange  novembre 15, 2018

    Bonsoir,
    Lorsque j’ai rencontré Marc il y a 7 ans, cela faisait un an et demi que mon mari m’avait quitté pour une de nos « amie » me laissant seule avec notre fille de 10 ans et une douloureuse blessure. J’ai immédiatement été attirée par cet homme viril, au charisme indéniable qui saurait sans aucun doute me protéger et prendre soin de moi. Viticulteur et chasseur, il m’a rapidement impliquée dans sa vie et fait partager toutes ses passions, me présentant à tous, me valorisant, me répétant souvent qu’il m’ « idolâtrait » … il me parlait enfant, mariage mais prudente, j’ai souhaité garder ma maison… Ses consommations d’alcool sont devenues excessives… puis la maltraitance psychologique, les pressions pour que je lâche mon emploi, mon chez-moi Des petites phrases balancées du type : tu as pris du ventre, tu n’aimerais pas te refaire faire les seins, je paie ; tu ne vas pas me dire que tu es fatiguée avec le boulot que tu fais (je suis assistante sociale) À noter que je travaillais à 50 km de chez lui Je faisais la route quotidiennement Je m’occupais de sa maison, de ses chiens, de l’administratif, de la chasse ; j’essayais d’harmoniser les relations de mon PN avec les siens (ses parents, ses 3 enfants), temporiser les histoires avec ses amis, les voisins, apaiser ses crises et ses colères, son impulsivité … je n’en faisais jamais assez…. je ne savais jamais comment j’allais le trouver le soir en rentrant : déprimé sur son canapé, absent, euphorique, … je le pensais bipolaire … Il m’a trompé à de multiples reprises et malgré des preuves évidentes, il niait, me reprochait ma jalousie maladive et je passais outre. Un de ses amis m’a dit « Marc est un prédateur sexuel il ne peut s’empêcher de consommer du sexe » J’étais la femme de sa vie, il ne manquait de rien avec moi alors pourquoi me tromperait-il? Les mensonges s’enchaînaient avec moi, l’entourage parfois pour des choses insignifiantes. Il pouvait être plusieurs jours sans répondre à mes appels mais c’était de ma faute s’il allait mal « car je ne voulais pas vivre à temps complet avec lui » Je passe sur le nombre de fois où il a pu me dire « si tu n’es pas contente tu te casses chez toi », où il a annulé des vacances, des week-end, les fois où il m’a planté au dernier moment pour des repas en famille (la mienne notamment), des communions, des soirées diverses … il contactait certaines de mes copines pour leur proposer de coucher avec lui… il m’a éloigné de tout mon réseau familial et amical De mon côté, personne ne l’appréciait car il était imprévisible, me parlait mal … Jamais de remise en question « ce sont les autres qui veulent lui faire du mal », aucun respect ni pour les objets, ni pour les Hommes, des dépenses inconsidérées, des cadeaux certes, mais des vrais actes d’amour jamais ; pas de considération ; pas d’empathie ; puis de l’empathie démesurée parfois. Le jour de nos 7 ans, alors que je fais la cuisine depuis 13 jours pour 15 personnes midi et soir pour ses vendanges, mauvais pressentiment, arrivée surprise au pressoir, … comme dans les films, je le trouve dans une situation sans équivoque de tromperie …. Départ définitif…. cela fait deux mois …. 3 semaines après mon départ, présentation de la nouvelle copine aux amis… bien sûr ce n’est pas vrai, on me raconte des histoires : il est seul et malheureux et veux que je revienne … sms à foison : je ne peux pas vivre sans toi, je ne t’ai jamais trompé, tu es la femme de ma vie, photo d’arme, de lui en train de pleurer …. tu trouves des excuses pour me quitter…. J’ai bloqué son numéro il y a une semaine puis ce soir, j’ai débloqué… je n’y retournerais pas mais il laisse en moi un vide immense C’est normal, il a pris tout mon temps, mon énergie durant 7 ans. Je suis vidée. Je ne supporte pas l’idée qu’il m’oublie, qu’il me remplace. J’ai la chance d’être très entourée, d’être indépendante financièrement… Il y a 7 ans lorsqu’il s’est engouffré dans ma vie, j’étais encore trop fragile et la plaie de mon divorce trop béante ; je ne supportais pas le vide affectif. Je suis aujourd’hui très abîmée par cette histoire mais je sais qu’il faut du temps Je me recentre sur moi-même enfin j’essaie … Je ne suis pas une écervelée mais je me suis laissée prendre au piège par un vampire d’âme et de cœur …. il fait aujourd’hui en sorte que je n’ai plus de contact avec les amis communs en racontant des ignominies sur moi « que je ne les aimais pas, que je les critiquais… » Il n’a pas voulu me rendre mes effets personnels laissés chez lui dans la précipitation de mon départ. Il me salit : « elle est partie pour un autre, elle me supplie pour revenir mais je n’en veux plus ». J’aimerais tellement me projeter dans quelques mois pour que la douleur passe, que mon cerveau, mon cœur et tout mon corps soient vidés de lui ….
    Merci de m’avoir lu malgré la confusion
    Belles choses à vous tous

    répondre
    • Mathieu  novembre 15, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton témoignage
      Tu as eu beaucoup de courage de le quitter. Les PN ont une emprise si forte psychologiquement sur leurs victimes… Bravo

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  11. Hervé Lero  décembre 3, 2018

    Complètement d’accord, le seul moyen de battre un pervers narcissique c’est de se libérer de son emprise.
    Sans sa victime préférée, il tombera de haut, et, même si ce n’est pas le but premier, ça fait une petite revanche par rapport à ce qu’il vous a fait subir.
    Le seul moyen de gagner, c’est de partir et d’être heureux !

    répondre
    • Mathieu  décembre 3, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Devenez Irrésistible en Amour"