Femme perverse narcissique : un danger à fuir à tout prix


Selon Nietzsche : « Les femmes sont les plus barbares en amour ». Si toutes les femmes le sont, la femme perverse narcissique est la plus redoutable d’entre elles. Capable des pires atrocités et ne reculant devant rien pour vous faire du mal, la perverse manipulatrice peut détruire complètement sa proie. Attention, il est difficile pour une victime de se rendre compte qu’elle est sous l’emprise d’une femme manipulatrice. Et même si la « proie » s’en rend compte, elle aura beaucoup de mal à se défaire de son bourreau. Tout de suite, reconnaissez, évitez les perverses narcissiques et retrouvez votre confiance en soi à travers cet article.

Reconnaître une femme perverse narcissique

Il s’agit d’une personne proche de vous. En fait, l’on peut dire que c’est la personne la plus proche de vous si l’on procède par élimination. Cela vient du fait que ce genre de personnage arrive à instaurer une relation fusionnelle avec sa victime. Il peut donc s’agir d’une ex, d’une sœur, d’une collègue ou encore de sa femme. En tout cas, c’est une personne qui a réussi à se mettre en valeur à vos yeux et pour qui vous vouez un intérêt et une admiration aveugle. Elle accapare toutes vos pensées. Vous n’arrivez plus à travailler correctement, car vous avez tout le temps l’esprit ailleurs.

Tantôt douce et mielleuse ; tantôt froide et distante, la femme perverse narcissique jouera avec vos émotions pour vous rendre encore plus dépendant d’elle. Les compliments peuvent pleuvoir et lorsque vous vous sentez à l’aise, elle trouvera les mots pour vous remettre à la place qu’elle aura décidé de vous mettre. C’est-à-dire plusieurs crans en dessous d’elle. Son objectif ? Faire de vous son jouet et avoir une emprise totale sur vous. Ces personnes n’ont aucun sentiment. Pas d’amour, pas d’attache. Le danger serait de croire qu’elle vous aime. Non, elle ne peut pas aimer.

Tel un animal sanguinaire se nourrissant du sang de sa proie, la femme manipulatrice se nourrit de votre souffrance. Elle est bien consciente du mal qu’elle fait aux autres, mais elle ne réalise pas que ces actes sont tout simplement diaboliques.

Prendre conscience de l’emprise d’une femme perverse narcissique

C’est une étape primordiale si vous voulez vous défaire d’une perverse manipulatrice. En effet, une femme manipulatrice aura réussi son coup lorsque vous n’arrivez plus à vous défaire d’elle. Malgré ses dénigrements et malgré le fait qu’elle réussisse à vous rabaisser « avec classe » devant les personnes qui comptent pour vous, vous ne réussissez pas à la quitter. Elle a su créer en vous une dépendance affective, certes désagréable, mais bien présente et ancrée. C’est de cette dépendance qu’il faut se rendre compte. Oui, manipulée à sa guise, la victime pense que cette femme lui est indispensable et que sans elle sa vie n’est rien. Ce sera seulement après avoir pris conscience de cela que vous pourrez prendre ses dispositions.

Cette prise de conscience peut venir des années après votre relation avec la femme perverse narcissique. Mais plus tôt elle arrivera, plus vite vous pourrez vous défaire de votre manipulatrice.

Trouvez le soutien d’un professionnel ou d’une connaissance

Grande comédienne et hypocrite, la perverse manipulatrice dispose d’une image irréprochable vis-à-vis de vos proches. Elle porte plusieurs masques en effet. En public, c’est une personne agréable, sociable et « cool ». Mais lorsque vous vous trouvez seul avec elle, c’est tout simplement une personne toxique qui ne sert que ses intérêts. Elle opère toujours dans l’ombre et agit sans témoin. Cela réduira à néant votre crédibilité aux yeux de votre entourage si vous tentez de la démasquer.

Ainsi, évitez de partager votre souffrance à un proche. Manipulatrice comme elle est, votre perverse pourrait le monter contre vous. Choisissez plutôt une personne extérieure à votre entourage. Un ami de longue date que la manipulatrice ne connait pas par exemple.

Vous pouvez également consulter un psychologue qui saura vous comprendre et vous donner des conseils pertinents. Surtout, faites-le à l’insu de la perverse narcissique, car elle vous traitera de psychopathe. Ce qui réduira votre confiance en soi et votre estime de soi.

Renoncer à votre manipulatrice

En effet, vous devez — coûte que coûte — trouver le moyen de quitter cette personne. Il est inutile de perdre du temps à essayer de la comprendre, de se remettre en cause, ou encore de lui trouver des excuses. Cette personne aura toujours tendance à vouloir prendre le dessus sur vous. La seule solution sera de renoncer à elle. Ne plus laisser aucune trace de vous, l’effacer complètement de votre vie.

Lorsque vous décidez de la quitter, faites-le pour de bon. Faites surtout attention à ne plus revenir vers elle, car sadique et rancunière comme elle est, la femme perverse narcissique n’attend que ça pour vous faire encore plus souffrir.

Des hommes témoignent qu’au bout de plusieurs années de séparations, leurs manipulatrices arrivaient encore à les tenir en haleine, et ce sans le moindre contact physique. En effet, même avec de simples SMS ou de brefs appels téléphoniques, elles peuvent encore semer le doute en vous. Ainsi, finis les textos, les mails et les appels. Bref, coupez le contact !

Ce n’est pourtant pas facile, car une femme perverse narcissique vous marquera à vie. Elle réussira même à vous manquer, mais vous devez tenir bon. Si vous arrivez à vous en défaire, vous sortirez plus endurci et plus expérimenté de votre relation.

Après la compréhension, l’action

Il est bon de savoir qu’une femme perverse narcissique souffre d’une maladie incurable. Donc, essayer de la comprendre ou de la raisonner serait une grosse perte de temps. Nous avons également vu qu’elle manipule sa victime de manière consciente. Son plus grand plaisir c’est de voir sa victime souffrir. Incapable d’être heureuse, elle ne supporte pas de vous voir l’être. Voilà pourquoi elle ne rate pas une occasion de vous rabâcher en public. Face à ce genre de personnage, la seule solution reste la fuite.

Si vous avez des témoignages concernant le sujet ou si cet article vous a aidé d’une manière ou d’une autre, faites-le-nous savoir en faisant des commentaires.

13

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. Marlon  mai 1, 2019

    Bonjour.
    La perversion peut elle être héréditaire ?
    Je pose la question car mon ex femme est peut être perverse, sa mère l’est et sa grand-mère aussi. Je pensais mon épouse différente de ses parents, mais lors de la séparation, je lui ai découvert un visage tout autre. Et j’avoue que je suis tombé de très très haut.
    Mensonges en tout genre, manipulation, plainte… et elle jubilait littéralement de me voir m’enfoncer, et a réussi à m’isoler de ma famille et de nos amis communs. Il ne me reste plus grand chose là-dedans, mais honnêtement, je me sens finalement assez bien avec ça. Débarrassé du poids de la culpabilité, débarrassé de la colère qui m’habitais quand j’étais avec elle. Car rien n’allait jamais, c’était une plainte continue,
    Elle m’a sabordé. Cependant, vivant seul désormais et sans attaches, je n’ai plus peur de rien. Car je n’ai pas à me justifier devant personne, j’ai l’impression d’être de nouveau maître de ma vie.
    Ce n’est vraiment pas évident de passer par cette phase, mais je pense qu’au bout du chemin, il y a la lumière.
    Bien entendu, c’était elle qui m’a trompé et est partie se repaître d’une autre victime, car j’aurais été bien incapable de la quitter. Mais l’idée me titillait de plus en plus, il est possible qu’elle se soit senti menacée et qu’elle ai pris les devants.
    C’est vraiment une expérience difficile, car l’emprise est très forte, bien que je sois séparé depuis un an et demi quasiment.
    Alors juste ce petit message pour terminer, fuyez, sauver votre peau !

    reply
    • Mathieu  mai 3, 2019

      Bonjour,

      Merci pour ton témoignage

      A très vite sur Penser et Agir

  2. Dr25200  août 4, 2019

    Bonjour moi je vis actuellement une relation difficile voir terminé je ne peux pas m’empêcher de dire quand je fais quelque chose avec une voisine mais c’est vrai que ma compagne mon ex-compagne et jalouse et même sans la rendre jalouse il n’y a pas un jour où elle ne me critiquer pas quand je me suis cassé la main elle a trouvé à m’engueuler au lieu de s’inquiéter je lui en ai fait le reproche d’ailleurs quand j’étais chez elle à peine devant un film elle me râler dessus parce que elle faisait à manger et je pouvais ça regarder le film tranquille sans qu’elle me dise tu attends que la nourriture vienne dans ta bouche

    reply
  3. Californie  septembre 5, 2019

    J’ai quitté la femme de ma vie…
    Cette femme est à priori perverse narcissique et après deux et demi de séparation, le divorce est prononcé et bien elle continue à me faire culpabiliser, me tordre le cerveau, me rendre responsable de m’avoir trompé avec son premier amour.
    C’est extrêmement difficile de l’oublier et même si j’ai trois enfants en bas âge avec elle j’arrive à lui parler le moins possible mais elle cherche tout le temps des prétextes pour me voir ou me parler.
    Et dès qu’elle c’est rendu compte qu’elle m’a fait souffrir et bien elle disparaît pour un certain temps alors que moi j’aurais besoin de lui parler…
    C’est hallucinant et effrayant de vivre cette situation …
    Je ne souhaite ça à personne.

    reply
  4. Yan  septembre 13, 2019

    Bonjour.
    Pendant deux ans j ai vécu une descente aux enfers sans le voir .
    Je suis un homme d un mètre quatre vingt quatorze ,je suis capricorne et j ai un caractère et un mental d acier .
    Je suis aussi très sentimentale et tourné vers la famille.
    Avant de rencontrer Sarah ,j ai vécu une séparation et je suis célibataire avec la garde de mon fils ayant un handicap. Situation difficile vous imaginez je pense.
    Autour de un verre je rencontre Sarah et lui raconte un peu ma vie (normal) . Elle me trouve courageux utilise des mots qui m ont je l avoue fait me sentir fier de moi et je comprends qu a ses yeux je suis l homme qu elle cherchait.
    Relations s installe et au bout de quelques tant les discussions les désaccords les disputes sont plus présentent . Rien d anormal sauf que jamais au grand jamais je n’ ai eu raison sur aucun sujet , je n est en deux ans jamais eu d excuses et tout était de ma faute . Sa ténacité a me faire craquer jusqu’ aux larmes avec des mots violant était imparable et j ai réellement cru que je devenais fou et que tout venait de moi .
    A ça je remarqué qu elle fesais pareil avec mon fils de 7ans et un jour j ai du lui demander de ne plus parler a mon fils comme ça.
    Ce jour là je suis rentré dans une double dépression car sa réponse a été tel que je devais comprendre que j éduqué mal mon fils .
    Devant les amis il y avait du bon et elle parlait bien de moi mais tout ses phrases finissaient toujours par un point négatif . Bref .
    Tout ce temps je n’ ai rien vu et j ai subi sans comprendre ni savoir dans quel état j été.
    Un jour où elle pensait que on était seul elle c est mis a me parler comme a son habitude sauf que des amis l on entendu .
    Ces amis mon alors trouvé un jour pour me parler .
    Leur mots  » on te trouve vraiment maigre et eteins et tu as beaucoup changé et ton fils a un air creintif .
    Ça fait un moment qu on voulait t en parler , on pense que Sarah n est pas la femme que tu crois et on a observé de loin certaines choses »
    Jamais je remercierais assé c est personne qui mon fait ouvrir les yeux.
    EFFECTIVEMENT JE N ÉTAIS PLUS MOI ET MON FILS NE RECONNAISSAIT PLUS SON PAPA N ONT PLUS.
    je suis passé chez un psy ,j avais besoin d être certain de savoir qui j étais . J ai cru que j étais moi même le problème et je n arrivé pas tout seul a me retrouver.
    Je retrouve dans toutes les explications de la perversse narcissique la personne de Sarah .
    Quand j ai compris je vous jure que le monde c est écroulé .
    J ai honte ,je me sens violé du cerveau ,je culpabilise pour mon fils et ce qu il a subi aussi et je quitte Sarah .
    Aujourd’hui après des mois de séparation elle est toujours là a me pourrir la vie .
    Alors que je l ignore ne parle pas d elle ne la regarde pas ect…
    Elle est toujours au bon endroit au bon moment pour me trouver , elle parle constamment de notre relation a nos amis en me faisant passer pour le problème et elle l ange qui m’a aidé ect…
    J ai fait tout ce qui est écrit pour fuir couper les ponts ect…
    Je n arrivé pas a sortir Sarah de mon entourage.
    Jusqu’à en perdre des amis car même sans qu elle soit la , ces amis me parle toujours d elle et me demande  » comment ça va ».
    Je me rends compte que je suis encore sous sa coupe est que même loin elle arrive a avoir un poid ,un contrôle sur ma vie.
    Et il y a une chose qui remet une couche a tout ça c est que les gens qui devraient être mon soutien ne voient pas en Sarah ce que moi j ai vu et ce que je vie.
    Je me sens seul , incompris, abandonner , dépressif jusqu’à l enfermé dans ma chambre comme un gosse.
    Au secours .
    Merci pour cette article .pour tout vous dire j en lit beaucoup c est devenu un obsession car il n y a que dans ces lignes que je sens que je ne suis pas fou 😢

    reply
  5. Maya  septembre 18, 2019

    J’ai été élevée par une perverse narcissique !

    J’ai été récupérée par ma soeur aux environs de 15ans lorsque nos parents prirent leur retraite vue que ces derniers voyageaient régulièrement. Ma soeur m’a soutenue matériellement et affectueusement me rendant même dépendante d’elle Si bien lorsque J’ai quitté sa maison après le bac, ça a été dur pour moi le détachement. Par rapport à mes autres soeurs je me suis retrouvée à avoir une relation exclusive avec elle parce qu’elle s’était arrangée pour créer de la distance entre moi et les autres membres de la famille. Au fil du temps je me suis retrouvée seule notamment quand J’ai fait un enfant . Ma soeur l’a très mal vécue elle a décidée de créer la distance et le manque j’en ai beaucoup souffert. Puis elle a décidée de revenir mais c’était pour mieux m’atteindre. Elle s’est souvent amusée à me témoigner de l’estime et parallèlement me rabaisser quand elle le souhaitait. Allant jusqu’à vouloir faire fuire mon partenaire qui est mon époux aujourd’hui et père de mon enfant. Elle se montrait odieuse à son égard et ce jeune homme de nature plutôt impulsive à pris sur lui pendant des années par amour pour moi sachant l’amour , l’estime et gratitude que j’avais pour ma soeur. Elle s’est toujours arrangée à créer du jour au lendemain de la distance en se montrant particulièrement froide et hautaine quand je passais lui rendre visite. Ce qui me conduisait à la fuire puis elle s’arrangeait pour faire croire à son entourage que c’était mon conjoint qui s’éloignait de ma famille. Moi elle s’arrangeait à me faire culpabiliser. Et comme je ne comprenais pas sa psychologie, je revenais toujours ramper vers elle. Et elle recommençais à adopter cette attitude mesquine. Il m’arrivait de me demander pourquoi elle était ainsi. On aurait dit qu’elle se prenait pour une déesse. Elle était toujours là à me traiter comme une faire valoir tout simplement parce qu’elle estimait que j’avais une dette moral envers elle. Elle m’a gardée et financer une partie de mes études supérieur au Canada. En Afrique malheureusement les gens qui ont de l’argent ont toujours raison et les aînés ont toujours raisons. Elle réunit les 2 donc à la fois je n’avais aucune chance d’être comprise quand la bombe explosa. Aujourd’hui je suis victime d’une campagne de dénigrement sans merci et je n’ai personne pour me comprendre. Mais ce dont je suis certaine C’est que ayant appris qu’elle a passé son temps à me dénigrer auprès de ses disciples je ne suis plus prête à revenir vers elle. Mais je suis sûre d’une choses C’est que ayant 1 ou 2 victimes en réserve elle recommencera mais cette fois ce sera sans moi. Je ne veux rien faire la nuire je la laisse entre les mains de Dieu. Après tout il n’ y a aucune vérité que le temps révèle.

    reply
    • Mathieu  octobre 28, 2019

      Bonjour Maya,

      Je tiens à te remercier de nous avoir partagé ton vécu avec nous.

      Cela est nécessaire pour certains lecteurs.

      🙂

      A bientôt,

      Mathieu.

  6. Matthieu  octobre 26, 2019

    J’ai moi aussi connu tout ça… Je conseille également de lire Jean-Charles Bouchoux, ça m’a beaucoup aidé à me détacher en comprenant ses dysfonctionnements.
    Et je souligne également que l’aide d’un professionnel n’est pas à négliger… Là aussi j’ai eu un petit déclic, quand à la lecture de certaines conversations, une psy m’a bien confirmé que cette personne manipulait et était violente. Je cite: « Vous savez, c’est pas vous qui avez besoin de voir un psy, en fait… » (pour sourire un peu)
    Enfin, comme c’est dit dans l’article, ne jamais y retourner, sous aucun prétexte. Après notre séparation, ma PN s’était trouvé un amant… Un camarade de classe de son papa! Marié, et lui même papa d’une des seules amies de la PN… Une histoire de fou, j’ai cru perdre la raison quand j’ai commencé à comprendre ce qui se passait.
    Ca m’a valu une TS, un passage à l’hopital et la visite d’un psy (peu compétent au demeurant). Et 15 jours après, mademoiselle est revenue… des larmes… « ma vie est pourrie sans toi »… etc etc. J’ai cédé. J’y ai gagné le droit d’entendre « tu me dégoutes physiquement », juste après que madame ait pris son pied… ça paraît bête, mais c’est assez traumatisant. Certes, j’avais dû perdre au moins 10kg à cette période, mais quand même. Et puis j’ai aussi eu droit à une lettre de menaces, envoyée à ce monsieur avec qui elle couchait, et signée de mon nom !
    Et ce n’est qu’une partie des mensonges, diffamations, provocations qui ont suivi.
    Fuyez, et surtout tenez vous définitivement éloignés de ces gens et de leurs petits soldats… Ils sont dangereux.

    Courage à ceux qui lisent ces lignes en recherche de réponses, accrochez-vous…

    reply
    • Mathieu  octobre 28, 2019

      Bonjour Matthieu,

      Je tiens à te remercier pour ton partage et tes conseils sur la femme perverse narcissique.

      🙂

      A bientôt,
      Mathieu.

  7. steve  novembre 7, 2019

    Bonjour,
    Je souhaite apporter mon témoignage.
    Je viens de sortir il y a 10 jours d’une relation toxique qui aura duré 3 ans et demi avec une femme perverse narcissique. C’est elle qui m’a quitté brutalement pour un autre homme, un ami qui plus est. Cette rupture violente avait été parfaitement préparée en amont. Le choc émotionnel que j’ai subi a été terrible, mais je suis finalement content aujourd’hui de ne plus dépendre de cette personne dont j’étais sous l’emprise totale.
    Je lui trouvais toujours des excuses pour essayer de comprendre ses comportements et humeurs. Et puis il y a seulement quelques jours, je suis tombé par hasard sur un article parlant des pervers narcissiques. Je ne savais pas que les femmes pouvaient être atteintes de ce mal incurable. Au fil des mots, des phrases, j’ai découvert le portrait de mon bourreau et j’ai parfaitement reconnu le mode opératoire du PN : séduction, invasion puis destruction. C’est ce que j’ai vécu. Elle m’a séduit, vampirisé, puis utilisé, avant de me jeter comme si rien ne s’était jamais passé entre nous. Et elle a opéré de la même manière avec tous les autres hommes qu’elle aura séduit pour ce dont elle avait besoin.
    C’est en lisant cet article et en découvrant ce profil de femme diabolique que j’ai pu comprendre pourquoi je me trouve aujourd’hui dans un tel état : elle hante encore mes pensées malgré ce qu’elle m’a fait subir, j’ai perdu toute confiance en moi, je n’ai plus d’énergie, j’ai un immense sentiment de solitude, je me sens inutile et je suis fatigué.
    Ce qui me choque et me révolte le plus, c’est de me dire que durant toute cette période, je n’ai finalement pas été aimé et que tout n’a été que mensonges. J’ai été trompé, je me suis rendu coupable de toutes nos ruptures à répétition. J’ai essayé de comprendre et analyser ses schémas de vie contre lesquels elle semblait lutter lors de ses séances de psy. Nous avions réussi peu à peu à moins nous disputer, mais ses exigences la rattrapaient toujours et elle n’était jamais comblée malgré mes efforts.
    Je comprends maintenant que malgré ma compréhension, mon aide et mon écoute pour l’aider à combattre ses vieux schémas, et malgré ses séances de psy, rien ne pourra l’aider. Jamais. Elle cachait son profil de PN derrière ces schémas, de peur d’être démasquée, certainement…
    J’ai perdu des amis, des vrais. J’ai perdu ma sociabilité également. J’y ai laissé ma peau. J’étais amoureux, aveuglé par cette jolie femme qui dégageait, qui rayonnait et semblait complètement normale au demeurant. Mais c’était une carapace. Je me suis fait manipuler, sans ne jamais rien voir.
    Il y a 6 mois, lors d’une nouvelle rupture (il y en a eu au moins 8 – mais à chaque fois, on revenait l’un vers l’autre), un ami m’avait glissé le mot « perverse narcissique » quand je lui avait dépeint le tableau. Je l’avais entendu, cet ami, mais je ne l’avais pas écouté. Et j’avais replongé à nouveau par la suite. Il y avait un telle dépendance affective, bien ancrée, que je ne pouvais me projeter avec personne d’autre qu’elle.
    Aujourd’hui encore, il m’est impossible de me projeter avec une autre femme. C’est difficile en tout cas. Il me faudra du temps pour me reconstruire. Je le sais. Je suis bousillé.
    Mais je suis content que tout cela soit terminé. Je suis content d’avoir découvert QUI elle était vraiment. Cela me permettra de ne plus JAMAIS y retourner si elle revient un jour vers moi. Je ne me laisserais plus prendre au piège maintenant que j’ai compris à qui j’avais à faire réellement. Le deuil sera plus simple à faire cette fois-ci.
    Je vais entamer ma reconstruction désormais. Pas simple lorsque l’on n’a plus d’amis et que l’on n’a pas les moyens pour consulter un psy… Mais je vais y arriver. Il le faut. Au moins, je vais m’en sortir et retrouver ma joie de vivre. Ce qui ne sera pas le cas de cette femme manipulatrice, éternelle insatisfaite.

    reply

Add a Comment