Piéger un pervers narcissique : comment faire ?


Au premier abord, c’est une personne tout à fait charmante et sympathique qui plait à tout le monde. Mais au fond, c’est quelqu’un de toxique, manipulateur qui joue avec nos émotions et s’en nourrit. On parle bien évidemment d’un individu à la personnalité narcissique… Ceux et celles qui ont déjà eu affaire à lui savent à quel point il peut être fatigant émotionnellement et psychologiquement de le côtoyer au quotidien. Las de subir ces attaques, ils/elles se demandent comment faire pour piéger un pervers narcissique. Vous trouverez dans cette rubrique ce que déteste un manipulateur et des stratégies à mettre en place pour le déstabiliser.

Piéger un pervers narcissique : d’abord, le reconnaître

Il faut savoir avant toute chose que la personnalité narcissique est une pathologie du comportement. Une femme peut donc être aussi perverse narcissique qu’un homme. Sachez toutefois que dans la majorité des cas, le narcissique est un homme. Il faut aussi savoir que les personnes atteintes de ce trouble savent bien cacher leur jeu. En effet, elles peuvent paraître parfaitement normales durant les premières rencontres. Mais une fois qu’elles se retrouvent seules avec l’individu qu’elles veulent manipuler… La réalité est tout autre. Le manipulateur dévalorise, culpabilise et détruit l’estime de soi de ses victimes

On s’accorde à dire que le manipulateur est aussi égocentrique qu’un jeune enfant. Il est incapable de prendre en considération les besoins de ses proches. Pour reformuler de manière simple, tout tourne autour de lui et de sa personne. Il fait preuve de ruse et d’intelligence pour se faire bien voir dans sa sphère sociale.

Sa caractéristique principale est son comportement paradoxal qui comprend deux phases : la séduction et la dévalorisation. La phase de séduction lui permet d’attirer sa victime et de lui faire baisser sa garde. Une fois, cela fait, le pervers narcissique rabaissera sa victime, c’est la phase de dévalorisation. Puis, en tant que vampire affectif, il alternera les deux phases jusqu’à épuiser sa victime. Il faut également savoir que le pervers narcissique ne reconnaît pas ses torts. En brillant manipulateur, il réussit à se faire passer pour la victime et à convaincre celle-ci que c’est elle la coupable. C’est la raison pour laquelle, il est difficile d’affronter un pervers narcissique. Difficile, mais pas impossible !

Comment piéger un pervers narcissique ?

Si vous êtes sûr d’entretenir une relation toxique avec un manipulateur, vous devez savoir ce qu’il faut faire pour affronter un pervers narcissique.

 Rester maître de ses émotions

Le narcissique est un vampire affectif, il prend plaisir à manipuler les émotions des autres. De fait, lorsque l’on lui fait face, il est impératif de rester maître de soi. Effectivement, ce que déteste un manipulateur est d’avoir à faire avec une personne qui ne dévoile pas ses émotions. 

Pour déstabiliser un manipulateur qui vous attaque, il faut rester calme. Prenez de profondes respirations, concentrez-vous sur votre corps et prenez un ton calme. Le manque de réaction de votre part créera de la frustration en lui.

Éviter les justifications

Par ailleurs, entrer en conflit avec un individu à la personnalité narcissique veut dire qu’il faut s’attendre à ce qu’il rejette la faute à un tiers. Même s’il est le premier en tort. Devant une telle situation, il est difficile de résister à l’envie de se défendre. Néanmoins, ce n’est pas la bonne chose à faire pour piéger un pervers narcissique.

Se justifier est justement une porte d’entrée pour le narcissique. Sachez que même si vous avez raison, ce n’est pas la vérité qui importe pour le pervers narcissique. C’est plutôt de créer un sentiment de culpabilité en vous afin de mieux vous manipuler.

L’attitude à adopter est de couper court à la conversation. Procédez à cela en répondant avec des phrases toutes faites. Par exemple : « Personne n’est parfait », « Tu as le droit de croire en ton avis », « Pourquoi tu me viens me dire cela ? ». Ce que déteste un manipulateur, c’est aussi le fait de répéter en boucle les mêmes phrases. Ainsi, lorsqu’il vient vous demander un service que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas tenir, tenez le même discours déjà fait. « Je n’ai pas le temps de faire cela, je suis déjà débordé(e) », « Je ne peux pas t’aider, j’ai déjà beaucoup à faire ». En adoptant, ces conseils vous augmentez vos chances de piéger un pervers narcissique.

S’entourer de personnes bienveillantes pour piéger un pervers narcissique

Un pervers narcissique est une personne jalouse qui cherche à isoler sa victime. Ce qui arrive souvent, et rend la victime encore plus vulnérable à ses manipulations. De fait, pour affronter un pervers narcissique, il faut préserver son entourage. Notamment sa famille, ses amis ou ses collègues, ces derniers peuvent aider à conserver son estime de soi. Mais aussi dans la mesure du possible soutenir la victime en cas de conflit.

En effet, un manipulateur agit toujours sans témoin pour déstabiliser au mieux sa victime. Donc pour piéger un pervers narcissique, il faut demander si possible à ce qu’un tiers soit présent en cas de conflit. Au travail, cela peut être le représentant du personnel ; en famille, un autre parent ; dans la vie de couple, un psychologue. 

S’en tenir à une relation superficielle

Pour pouvoir manipuler un pervers narcissique a besoin de matière sur laquelle travailler. C’est-à-dire qu’il doit connaître vos habitudes, les personnes que vous fréquentez, etc. S’il ne sait rien de votre intimité, vous serez ainsi efficacement protégé

Par contre, s’il fait déjà partie de votre vie (pacsé, marié…), la solution la plus simple c’est de mettre un terme à la relation et d’oublier son ex. Bien entendu, cela n’est pas difficile si l’on a des sentiments pour le manipulateur. Une victime dans cette situation pense plus à changer cette personne plutôt que de se demander comment affronter un pervers narcissique. Cependant, les chances qu’un manipulateur change sont quasi inexistantes. Encore moins s’il n’a aucune envie de changer. 

Quoi qu’il en soit pour piéger un pervers narcissique, il faut être capable de garder son sang-froid, ne pas se laisser influencer et améliorer son estime de soi

3

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. nadou  août 15, 2019

    je suis dans une relation de mariage depuis 9 ans je pense que mon mari est un pervers narcissique j’ai deux enfants 7 ans et demi et un bébé de 5 mois,je l’avoue j’ai une faible personnalité lui au contraire en a une plus forte ne cesse pas de m’attaquer et de me dévaloriser.et à chaque petite dispute il demande le divorce et après un certain moment il vient me dire qu’il est désolé et qu’il regrette mais ça se reproduit au moins une fois par 15 jours ou plus .
    il est infidèle je trouve des messages et même des virements faits aux filles quand je lui parle de ça il me dit que c rien qu’il m’aime moi et mes enfants.
    il me manipule comme pas possible ,il est jaloux de tout même mes parents ,on vit en cocon
    je veux trouver une solution j’ai beaucoup de projets avec lui pour me défaire de lui c un peu difficile
    dernièrement je lui ai dit que nous n’entendons plus il faut trouver une solution, il m’a dit de prendre l’initiative et qu’il est partant
    j’ai peur pour mes enfants pour moi aussi je veux demander le divorce et je suis boulversée

    reply
  2. NCEPE  décembre 22, 2019

    Bonjour,
    Pour ma part, je suis tombée sur une PN de très haute qualité si je peux dire ça.
    Je fais ça de manière assez élargie sans vraiment rentrer dans les détails.
    Cette PN est arrivée dans l’entreprise familiale dans lequel je travaille avec mon père.
    J’étais en couple à l’époque et ne prêter par forcément attention à elle malgré qu’elle était belle.
    Au fur et à mesure, je voyais mon père réagir un peu bizarrement avec elle et je ne prenais pas forcément en compte cela. Elle connaissait mon ex du coup et passer de temps en temps des soirées avec elle.
    Elle était même venu dans notre chez-nous.
    Je me suis séparé de mon ex et la PN, sans me faire la cour, me charmer, m’attirer.
    On a commencé à se fréquenter et tout se passer bien au début. Je ne voyais pas le mal arrivait même si je pouvais m’en douter ( elle avait l’alcool mauvais ). Un soir, elle avait invité mes parents à manger chez elle dans le but de demander une augmentation qui s’est vu négatif. Après, elle me révélait que mon père lui avait fait des avances poussées ( soit disant qu’elle a des preuves mais je ne les ai jamais vu car je lui faisais confiance ) et là, à commencer la descente aux enfers. La pensant sincère, je me suis ligué contre mon père et on est parti de l’entreprise. Je ne lui ai pas parlé pendant 3 mois. Après cela j’ai décidé d’habiter chez elle pendant 3 mois et j’ai découvert sa vraie personnalité notamment sous les effets de l’alcool. Elle était bien 2 jours et le 3ème elle petait un plomb et me reprocher des choses que j’avais faite certes mais très minimes par rapport à ce que elle faisait.
    Sachez aussi que mon père, dans sa bonne générosité, lui avait quand même accordé une augmentation de salaire afin qu’elle puisse s’acheter un appartement. Des travaux ont été effectué chez elle de manière totalement gratuites pour vous dire.
    Pendant ces 3 mois, je ne savais plus vraiment qui j’étais entre le fait de ne plus avoir de nouvelles de mon père et le fait que je voyais de moins en moins mes amis mais aussi ma mère. Elle la dénigrait souvent et je suis parti le soir où ma mère était invitée chez « nous » à l’époque. Il y avait un ami à moi, ma mère ainsi que le sœur du PN.
    Elle a littéralement insulté ma mère et l’a fait pleuré et même sa sœur s’y est mise. Mon ami était choqué.
    Le plus dur n’a pas été la rupture en lui-même mais les trois derniers mois que j’ai passé ( culpabilité, remise en question, alcoolisme,… ). Je pensais que tout était de ma faute car je l’aimais mais elle réagissait comme un bloc de glace quand je lui parlais. On s’est revu quand même 4 fois après notre rupture car j’ai des sentiments.
    Cela fait 3 semaines que je n’ai pas eu de ses news et hier soir, j’ai littéralement pété un plomb en lui disant que j’avais compris son jeu et que j’étais prêt à la démasquer aux yeux de tout le monde. Soit ça, soit elle se fait soigner, pas de réponse bien sur.
    J’ai raconté en gros ce qu’il s’est passé et je pensais réellement que c’était moi le fou alors qu’elle a tout fait pour me mettre dans cette situation. Malgré le fait que je l’aime toujours, je suis sorti de son emprise. Mais j’ai la rage et la colère envers elle car elle se fait passer pour une personne irréprochable envers tout le monde alors qu’elle est complètement malade. Elle ne le sait même pas. Même ces proches ( familles et elle n’a que deux ou trois amis ) ne le savent pas je pense.
    Une histoire très compliquée, je ne suis pas rentré dans les détails mais plus je prends du recul, plus je me dis que c’est un truc de fou !!!!
    Qu’en pensez-vous !?
    Bises à vous

    reply

Add a Comment