Apprendre à dire non : découvrez ces astuces pour vous libérer de la peur


Pour bon nombre d’entre nous, oser dire non est une vraie gageure. Et nous ne serions pas des cas complètement isolés. À vrai dire, 35 à 40% d’entre nous ne savent pas comment dire non. Au-delà des conseils qui encouragent à prendre une bonne respiration et parler fermement, comment apprendre à dire non ? Je vous propose des astuces utiles pour pouvoir dire non dans la suite de cet article.

Mais pourquoi c’est si difficile de dire non ?

Pour la plupart, nous avions du mal à dire non parce que nous voulons faire plaisir et plaire à autrui. Nous avions également peur de les mettre en colère, de les décevoir ou de les blesser. Souvent,  c’est la peur du rejet ou la peur du conflit qui motive nos « oui ». Eh oui, nous avons peur que les gens pensent négativement sur nous, peur qu’ils nous méprisent. Nous nous inquiétons en gros de l’opinion et du regard des autres. Vous devez apprendre à dire non si vous êtes du genre à dire : si je refuse, qu’est-ce qu’ils vont penser de moi ? Ils ne voudront plus de moi dans leur cercle d’amis… je ne veux pas, mais je vais dire oui pour qu’il ou elle m’aime encore plus…

À partir d’aujourd’hui, sachez que vous devez savoir dire non. Si quelque chose ne vous plait pas, vous devez être capable de refuser poliment. C’est faire preuve de maturité, cela n’a rien à avoir avec l’égoïsme ou la méchanceté.  C’est très important parce que quand vous dites oui alors qu’en réalité vous souhaitez dire non, vous faites du tort à vous-même. Il  faut donc impérativement apprendre à dire non. Dire oui à tout et en tout temps dénote d’un manque de confiance en soi et d’estime de soi. Cela soulève également un problème d’affirmation de soi. Pourquoi accepter de faire à contrecœur quelque chose que vous ne voulez pas faire ? Retenez-le une bonne fois pour toutes, dire non ne veut pas dire que vous êtes une mauvaise personne, un impoli, un égoïste ou un méchant.  Bien entendu, il faut trouver la bonne manière de le dire.

Comment refuser poliment : ce que vous gagnez à le faire

Je le reconnais, refuser poliment n’a jamais été une tâche facile. Combien cela peut-il donc être difficile de refuser sciemment et avec franchise !  La difficulté à savoir dire non couvre tous les domaines de la vie. Pour apprendre à dire non, vous devez savoir pourquoi c’est important. Pour faire simple, disons qu’apprendre à refuser vous procure au moins 2 avantages très importants.

Premièrement, vous gagnez du temps au lieu d’en perdre

Une étude réalisée en Angleterre il y a presque 10 ans a révélé que les personnes indécises perdaient parfois jusqu’à 2 heures par jour à prendre une décision. Pourquoi ? Parce qu’elles ne savent pas comment dire non, et prenaient de nombreuses minutes à se tourner les méninges pour « répondre sans froisser ». Et dans 86% des cas, ils finissaient par dire oui, au lieu d’oser dire non !

Une question de respect pour vous-même

Deuxièmement, vous devez apprendre à dire non parce que cela augmentera le respect que d’autres auront pour vous. Le professeur David Walsh qui s’est penché sur les relations entre parents et enfants a découvert que ces derniers respectaient davantage leurs parents qui leur imposaient des limites et savaient comment dire non. Et croyez-moi, vous aussi avez sans nul doute du respect pour les personnes de votre entourage qui savent dire non. Savoir dire non, c’est donc avoir de la classe, se faire admirer, gagner en notoriété.

D’ailleurs, n’est-ce pas précisément parce que vous voulez apprendre d’eux que vous lisez cet article qui explique comment apprendre à dire non ?

Qu’on le veuille ou non, on n’obtient pas toujours ce qu’on veut dans la vie. Savoir dire non plus souvent et quand c’est nécessaire, c’est transmettre aux autres une bonne leçon de vie. Mais en cédant aux caprices et aux désirs de tous et de tout le monde, vous passez pour une personne sans envergure. C’est paradoxal n’est-ce pas ? On croit gagner l’estime des autres en cédant alors que c’est exactement l’inverse qui nous procurera le respect que nous désirons ! Si vous ne savez donc pas comment dire non pour que d’autres vous respectent, voici l’occasion idéale pour le faire. Apprendre à dire non, c’est oser affirmer vos points de vue et vos avis même s’ils ne conviennent pas aux personnes à qui vous les destinez.

À ce stade, vous avez sans doute envie de découvrir ces méthodes grâce auxquelles vous pourriez apprendre à refuser poliment sans vous sentir mal à l’aise.

Savoir dire non : expliquez pourquoi c’est impossible

C’est parfois le simple fait d’oser dire non qui nous hérisse. On ne veut pas faire de la peine, et on craint que les autres nous traitent de méchants. Comment dire non malgré cette crainte ? L’astuce ici consiste donc à apprendre à dire non de façon diplomatique et non de manière  abrupte. Expliquez plutôt pourquoi la demande qu’on vous fait n’est pas réalisable. Certes, vous parlerez plus, mais c’est bien mieux. Donc, savoir dire non ne signifie pas toujours aller au clash. Apprenez à faire passer le même message avec diplomatie.

Cette technique visant à savoir dire non est intéressante parce que vous n’aurez pas à prononcer ce mot qui vous fait tant de mal. Par ailleurs, vos interlocuteurs ne vous en voudront pas, puisqu’ils comprendront que vous n’avez pas d’autre choix. Peut-être jugeront-ils que dans un autre contexte, vous leur rendrez ce précieux service. Voilà comment vous pouvez apprendre à dire non avec classe et intelligence.

Illustrons : votre amie vous demande de garder son petit garçon, un petit chenapan que vous avez envie de gifler chaque fois qu’il est avec vous. Plutôt que de dire « Non, Sophie, tu sais bien que ton garçon est impossible à vivre », dites plutôt « Navrée, mais j’ai ramené du travail à la maison que je dois remettre demain, et je bosse dessus toute la nuit ». Sophie comprendra, soyez-en sûre. Évidemment, dites-lui à un autre moment que son garçon mériterait plus de discipline. Savoir dire non, c’est parfois être franc et vrai n’est-ce pas ?

Différez avant d’oser dire non

Voilà sans doute la technique la plus efficace pour apprendre à dire non. Elle s’applique à toutes les situations, et marche à tous les coups ; ou presque. Que faut-il faire concrètement ? N’acceptez jamais de faire quoi que ce soit dès que la demande est formulée. Promettez de réfléchir avant de vous prononcer, d’accepter ou de refuser.

Pourquoi c’est intéressant ? Parce que vous pouvez réfléchir ensuite à un argument en béton et imparable pour justifier le refus (et revenir donc à la première astuce). Mais surtout, parce que votre oui (vous ne direz pas non tout le temps, n’est-ce pas ?) sera conditionnel, et vos proches sauront que vous n’êtes pas l’esclave toujours prête à rendre service même lorsque c’est inapproprié. Il n’y a vraiment rien de plus aisé pour apprendre à dire non.

Alors, comment le faire concrètement ? Illustrons : un collègue demande à être remplacé cet après-midi pour sortir avec sa maîtresse (ou quelqu’un d’autre, peu importe). Dites simplement ; « Écoute, je vérifie mon planning et je te réponds dans 10 minutes ». Il comprend déjà que les chances que vous disiez non sont plutôt élevées. Donc quand vous lui direz plus tard « Désolé, mais je n’aurai pas terminé avec mes propres dossiers » ; il se sera préparé à un non, et aura sans doute même déjà contacté quelqu’un d’autre…Et pourquoi ? Parce que vous avez réussi à oser dire non intelligemment.

Apprendre à dire non : la technique du disque rayé et de l’alternative

Pour finir, vous pourriez utiliser un mantra, une phrase négative que vous lancerez quand on vous demande une chose pour laquelle vous devez savoir dire non. Il peut s’agir d’une phrase comme « Je ne peux pas » ; « Je suis pris ce jour-là » ; « Impossible » ou « Ce n’est pas faisable ». Là encore, vous ne dites pas sèchement non. Mais si vous refusez en utilisant l’une de ces phrases 2 ou 3 fois de suite, vous finirez toujours par lasser ceux et celles qui vous font des demandes et obtiendrez un peu de paix.

Mais pour que cette technique qui vous permet d’apprendre à dire non de façon intelligente fonctionne à la perfection, commencez par proposer une solution alternative au lieu de simplement oser dire non. Faites-le sincèrement en pensant à une solution viable. Dire non, c’est aussi être honnête. Et ensuite, opposez-leur le disque rayé. J’illustre une fois encore pour que vous compreniez ce qui fait la force de l’astuce. Votre mère vous attend chaque week-end, mais le séjour avec elle est toujours pénible. La prochaine fois, proposez-lui un « Maman chérie, pourquoi ne sors-tu pas samedi avec Charlotte ta copine ? Moi, j’ai un rendez-vous chez le médecin et des rendez-vous d’affaires ce jour-là, ce ne sera pas possible ». Et si elle insiste, un simple « Ce ne sera pas possible » achèvera de la convaincre.

Apprendre à dire non : des cas précis qui exigent plus de finesse

Dans certains cas, il n’est pas vraiment aisé de dire non gentiment. Pourquoi ? Parce que le contexte ne s’y prête pas. Il faut alors envisager d’autres mesures pour dire non poliment. Considérons l’un de ces cas :

Comment dire non au travail ?

Ce n’est pas évident d’oser dire non au travail, dans un contexte économique sclérosé. Nombre de patrons en profitent pour vous épuiser au travail, sans tenir compte de vos droits. Comment dire non gentiment et fermement dans ce cas de figure ?

C’est simple, pour apprendre à dire non en milieu professionnel, assurez-vous d’abord de connaître vos droits. Lisez, creusez, renseignez-vous. Ensuite, prenez le soin de contacter qui de droit pour exiger un retour à la normale. Il peut s’agir de votre supérieur hiérarchique par exemple. Préparez-vous et expliquez calmement pourquoi la situation actuelle n’est plus envisageable. Dites aussi précisément ce que vous espérez. Voilà comment dire non poliment et se faire quand même apprécier.

Si vos efforts sont vains, contactez les autres supérieurs hiérarchiques. Précisez ce que vous attendez et mentionnez les sacrifices auxquels vous êtes prêts à consentir pour avoir plus de temps pour vous ou pour vos proches.

Comment refuser poliment une invitation sans vexer ?

Refuser poliment une invitation est souvent compliqué. Le fait est que dans la plupart des cas, on veut quand même honorer ce type de rendez-vous. Mais parfois, il est impossible de le faire sans créer quelques difficultés. Si vous voulez apprendre à dire non à une invitation, privilégiez l’écrit plutôt que l’oral. Si vous recevez une invitation, mais que vous savez qu’il serait imprudent de vous rendre à cette fête, rédigez un SMS pour vous excuser. Vous n’aurez pas à discuter de vive voix pour refuser poliment une invitation.

Lorsque la possibilité de refuser avec politesse une invitation n’existe pas, procédez autrement : promettez-vous de répondre plus tard. Prenez le temps de préparer d’excellents arguments pour dire poliment que vous ne pouvez pas assister à cet événement qui vous ennuie.

Et, s’il s’avérait que vous avez déjà accepté l’invitation, je vous invite à lire cet article pour apprendre un annuler un rendez-vous dans les règles de l’art.

Apprendre à dire non dans une relation amoureuse

Outre ceux qui ont du mal à exprimer leurs opinions avec n’importe qui, beaucoup d’entre nous se sentent particulièrement mal à l’aise à l’idée de dire non à notre partenaire. Bien souvent, nous pensons que répondre favorablement aux moindres désirs ou exigences du conjoint(e) contribue à une bonne marche de la relation.  La peur de perdre l’autre nous fait penser que moins il y a de désaccords moins il y aura de conflit  et mieux tout ira bien.

Mais savez-vous que dire oui tout le temps quand vous ne voulez pas vraiment le dire peut se retourner contre vous et nuire à votre relation ?  Il faut donc apprendre à dire non pour éviter les frustrations, les ressentiments et créer aussi des limites. Sachez-le, les limites sont essentielles pour toute relation saine. De plus, vous avez le droit d’avoir votre propre opinion et de l’exprimer.

Par ailleurs, gardez à l’esprit que fixer une limite ne signifie pas que vous ne tenez pas à votre relation. Vous dites plutôt non à une idée ou à un événement en particulier. En somme, vous devez être en mesure de savoir dire non à votre partenaire quand il le faut. Bien entendu, vous devez le faire avec amour et empathie. Apprendre à dire non au sein du couple, c’est privilégier le dialogue et une communication paisible. Soyez donc honnête dès le début et exprimez clairement votre intention.

Dire non à ces enfants

De nombreux parents redoutent l’idée de dire «non» à leurs enfants à cause de la réaction de ces derniers. Ils peuvent en effet crier, pleurer, proférer des injures, lancer des objets, endommager des objets ou frapper. Certains enfants harcèlent leurs parents en les suivant, ce qui peut être tout aussi difficile et embarrassant. Les parents en arrivent souvent à un point où ils préfèrent dire «oui» pour avoir la paix. Pourtant, ils doivent apprendre à dire non à son enfant quand il le faut. Si vous êtes parents, vous pouvez également avoir du mal à dire non à cause des opinions d’autres personnes ou de la pression sociale.

Aussi bien difficile que cela puisse paraitre, il est de votre devoir de fixer des limites pour apprendre à vos enfants à contrôler leurs comportements et à être autonomes. Vous devez donc asseoir votre autorité et reprendre le contrôle. Cela aidera votre enfant à acquérir les compétences dont il aura besoin pour faire face aux refus dans le monde des adultes.

À vous de jouer !

Si d’autres astuces pour apprendre à dire non fonctionnent pour vous, j’attends vos commentaires et un partage maximum sur vos pages et réseaux sociaux. Peut-être avez-vous refusé poliment beaucoup de choses et êtes restés heureux ? Votre expérience sera d’une aide inestimable pour nos milliers de lecteurs qui tentent de refuser poliment toutes sortes de situations difficiles à gérer.

 

4

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. Nassim  juillet 6, 2017

    Il est vrai que l’on vit dans un monde ou l’on est constamment sollicité, c’est pour cette raison qu’il est important de savoir dire non à certaines choses, qui vont à l’encontre de nos projets et nos principes. Cependant, ce n’est pas toujours évident de le faire et certains peuvent se sentir coupables…
    Tu as proposé de très bonnes techniques et notamment la deuxième que j’aime bien, qui en demandant un temps de réflexion permet de formuler un non de façon délicate et sans froisser l’autre.
    Merci d’avoir partagé ces techniques Mathieu.
    À bientôt.

    reply
    • Mathieu  novembre 14, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  2. Dominique  juillet 23, 2019

    Bonjour,
    Je prends connaissance des différents commentaires qui me semblent intéressants ; toutefois les circonstances d’un moment peuvent contribuer à une sorte de lâcher-prise et de ce fait ne pas vouloir s’attarder à trop réfléchir.

    Rien n’est tout blanc ni tout noir !!!!!

    A bientôt

    Dominique

    reply
    • Mathieu  juillet 24, 2019

      Bonjour Dominique,

      Merci pour ton commentaire 🙂

      Je te dis à très vite sur Penser et Agir,
      Mathieu.

Add a Comment