Somatothérapie : une méthode de libération du corps et de l’esprit


Vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe aujourd’hui une grande diversité de soins permettant de faire face à un mal-être général, de vaincre l’anxiété et de se libérer des blocages émotionnels. Parmi les thérapies incontournables pour accéder à un mieux-être et faire le plein d’énergie positive, il y a la somatothérapie. Une approche thérapeutique visant à vous reconnecter avec vos forces intérieures. Explications.

Somatothérapie : qu’est ce que c’est ?

Inventée au XXe siècle par le psychiatre Richard Meyer, la somatothérapie comme son étymologie le sous-entend est une pratique consistant à guérir par le corps — soma, en grec ancien —. Et ce, grâce à l’intégration du corporel à la psychothérapie ou plus précisément d’une relation d’aide par le toucher. Il s’agit ainsi d’un ensemble de techniques psychocorporelles visant à aider l’individu à se sentir bien dans sa peau. Mais surtout, à rétablir son équilibre intérieur et à retrouver le lien à soi.

Effectivement, la somatothérapie part du principe que l’esprit et corps sont intrinsèquement lié. Parce que oui ! Pour être bien dans sa tête, il faut d’abord être bien dans son corps. D’ailleurs, selon Richard Meyer, le corps humain s’apparente à un livre. Il garde les traces de toutes les expériences vécues par l’individu. C’est ce que l’on appelle communément la mémoire corporelle. Le but de la somatothérapie est donc de réveiller cette mémoire cellulaire afin d’aider l’individu à se libérer des blocages émotionnels ancrés en le laissant exprimer ses ressentis, ses perceptions et ses sensations. Et ce n’est pas tout ! Libérer cette mémoire permet également de se libérer des traumatismes qui s’inscrivent corporellement sous forme de tensions et de somatisations. Ou encore, de maladies et/ou de troubles psychiques.

Les outils de somatothérapie plus en détail

Pour aider l’individu soigner son mal-être général, la somatothérapie utilise les techniques psychocorporelles utilisées dans les grandes thérapeutiques. Telles que :

  • Les thérapies comportementales et cognitives
  • Le langage corporel émotionnel
  • Les approches systémiques
  • La danse thérapie
  • La visualisation mentale

Aussi, elle se base sur divers éléments d’analyse de la psychanalyse. À l’instar des associations libres, l’interprétation des rêves ou encore l’analyse du transfert. Ceux-ci ont pour but de permettre au somatothérapeute de cerner la problématique particulière du sujet et de déterminer, créer ou adapter les outils correspondant à ses besoins.
Et ce n’est pas tout ! Une myriade d’approches ou d’outils thérapeutiques intégrant le corps sont également mis à la disposition du somatothérapeute pour le permettre d’entrer en contact avec le corps du sujet et l’aider à prendre conscience de son corps. En effet, selon Richard Meyer, pour retrouver le bien-être, vaincre l’anxiété, mieux appréhender ses peurs et se reconnecter à soi, le corps est le premier axe sur lequel il faudra travailler. Voilà pourquoi la somatothérapie est basée sur la relation d’aide par le toucher. Parmi les outils incontournables de la somatothérapie, nous pouvons ainsi citer : 

Par ailleurs, il faut savoir que la somatothérapie s’appuie également sur différents courants du développement personnel. Ceux-ci permettent de travailler l’esprit par le travail verbal. Pour ne citer que :

L’analyse transactionnelle

Mise en place dans les années 1950, l’analyse transactionnelle ou AT permet nommer et de donner un sens aux modes de fonctionnement limitants et répétitifs qui entravent le bien-être de l’individu. Et ceci, en remontant directement à l’enfance. Effectivement, selon Richard Meyer, les décisions prises à cette période, même de manière inconsciente, peuvent avoir de véritable influence sur le comportement présent. L’analyse transactionnelle vise donc à aider le sujet à se libérer de ses réactions conditionnées afin de prendre des décisions nouvelles, déployer de nouvelles ressources et aller de l’avant.

La programmation neurolinguistique

Aussi appelée PNL, la programmation neurolinguistique vise à développer la communication qu’il s’agit de communication non verbale ou verbale. Et ce, afin de permettre au somatothérapeute de comprendre comment le sujet perçoit et interprète les choses. Par ailleurs, la PNL offre également au sujet des outils permettant à réviser ses schémas de croyances. Mais aussi, ses comportements et motivations. Et donc, de mettre à jour son potentiel de changement. Et ce n’est pas tout ! La PNL a également pour but de permettre à l’individu de développer des comportements de réussite. Et ceci, en le permettant de se fixer des objectifs et de les réaliser.

La somatothérapie : les bienfaits de cette pratique

Compte tenu des différents outils qu’elle utilise, la somatothérapie s’adresse donc à toutes les personnes ayant l’impression de ne pas être en accord avec eux-mêmes. Mais aussi, à toutes celles qui ressentent un mal-être général et manquent tout simplement de vitalité. En effet, de la déprime aux stress en passant par une angoisse persistante, la somatothérapie se propose d’apaiser toutes les souffrances autant physique que psychique. Ainsi, elle permet au sujet de :

  • Se réconcilier avec son corps
  • Harmoniser le corps et l’esprit ;
  • Lâcher prise
  • Faire le vide dans son esprit ;
  • Calmer le mental
  • Vaincre le stress quotidien
  • Vaincre l’anxiété

Par ailleurs, au-delà de permettre au sujet d’éliminer les problèmes psychologiques, les bienfaits de la somatothérapie se ressentent également à l’échelle du corps dans sa globalité. Effectivement, on peut recourir à cette thérapie pour soulager certaines douleurs physiques. Telle que les maux de dos, les tensions musculaires, etc.

Comment se déroule une séance avec le somatothérapeute

A l’instar de toutes les autres thérapies, une séance de somatothérapie démarre toujours par un entretien d’une dizaine de minutes. Ce premier entretien repose principalement sur l’écoute active et attentive ainsi que sur le ressenti du sujet. Cette étape revêt une importance capitale puisqu’elle permet au praticien de mieux comprendre les besoins du patient. Mais aussi, de proposer les outils adéquats. En effet, il n’y a rien de généralisé, systématique ou préparé. Le déroulement de la séance pourra considérablement varier en fonction des besoins individuels.

Par ailleurs, il est important de noter qu’en fonction des problématiques et des mécanismes de défense du sujet, l’approche analytique peut durer sur plusieurs séances. Et ce, jusqu’à ce que l’alliance thérapeutique soit bien installée. C’est seulement une fois le cœur du problème révélé que le thérapeute pourra proposer un travail adapté.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment