mieux communiquer avec les autres
4
347
4
347

Mieux communiquer avec les autres : les astuces pour y arriver

Accueil > moral > Mieux communiquer avec les autres : les astuces pour y arriver

Selon Aristote, « L’Homme est un animal social ». Cette pensée explicite souligne la coexistence incontournable entre les êtres humains. Elle interprète que nous ne pouvons pas vivre et exister sans la société. Afin de prospérer sereinement, il est alors important de préserver une harmonie avec les autres membres de la société. Chaque individu se doit d’établir et de maintenir de bonnes relations avec les autres, pour éviter toute discordance… Et quel autre moyen que la communication pour partir sur de bonnes bases ? Mais dans l’optique d’améliorer les relations sociales, une question cruciale se pose : comment mieux communiquer avec les autres ? Vous pouvez d’ores et déjà visionner la vidéo que j’ai faite pour vous inspirer.


Et pour d’autres astuces et plus de détails, continuez votre lecture.

Mieux échanger avec les autres : les principes de base

« Je suis convaincu que ma vie est faite à 10 % de ce qui m’arrive et à 90 % de ma réaction face à ce qui m’arrive. Et il en va de même pour vous. Nous sommes responsables de nos attitudes » — Charles Swindoll

À partir de cette pensée, tirons les grands principes de base pour mieux communiquer avec les autres. Et sachez que ces principes constituent de vraies leçons de vie.

D’abord, notez que cette citation accentue le fait que vous, et vous seuls, êtes maître de vos réactions, peu importe les divers événements extérieurs qui se déroulent dans votre vie. Autrement dit, toute la journée, vous serez exposé à des situations de toutes sortes que vous ne maîtriserez forcément pas. Et le seul contrôle que vous avez, ce sont vos réactions face à l’événement et l’attitude que vous allez adopter par rapport aux circonstances que vous rencontrerez.

Complétons maintenant la citation de Charles Swindoll, afin de bien comprendre comment mieux communiquer avec les autres. Il a également dit : « Ce qui est remarquable, c’est que, chaque jour, nous pouvons choisir l’attitude que nous avons pendant cette journée. Nous ne pouvons pas changer notre passé. Nous ne pouvons pas changer les actes d’autrui, nous ne pouvons pas changer l’inévitable. La seule chose que nous pouvons modifier, c’est notre attitude face à la vie et à ces événements ». Voici les grands enseignements que l’on peut retenir de cette pensée ; et que vous devrez vous mettre en tête dans l’optique d’améliorer vos relations sociales.

Utilisez les bons mots

Le passé est immuable et il n’existe plus

Pour mieux communiquer avec les autres, vous devrez vous adapter aux différentes situations qui vous arriveront en fonction de vos expériences passées.

Le futur n’est jamais certain

On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Il faut donc vivre au présent et faire en sorte que cet avenir soit meilleur. Et ce, par rapport à nos actions.

Vous pouvez modifier vos réactions

Comme chaque individu est différent, sachez que vous ne changerez pas les autres s’ils n’en ont pas envie. La seule chose que vous pouvez faire par rapport aux autres, c’est d’adapter vos réactions en fonction de votre interlocuteur.

Les freins qui empêchent de mieux communiquer avec les autres

Prendre connaissance des 3 principes cités plus hauts n’est que le premier pas de la mise en pratique du reste de la leçon. Mais avant tout, notez qu’une difficulté à échanger avec les autres présente plusieurs origines. Il reste évidemment plus sage de les identifier, dans le but de trouver les meilleures solutions à son problème de communication. Voici les différentes sources des embarras au niveau de la communication avec les autres.

Vous avez un tempérament difficile

Les personnes au caractère compliqué et délicat ont le plus de mal à mieux communiquer avec les autres. Voici les différentes manifestations d’une personnalité forte, qui génèreront les soucis de relations sociales.

  • Haussement de ton : les décibels de votre voix montent automatiquement lorsque vous parlez avec autrui, peu importe que le sujet de discussion.
  • Irritabilité : vous vous emportez facilement contre l’autre lorsque la conversation ne tourne pas à votre avantage.
  • Agressivité accompagnée de réactions pulsionnelles : une tape sur la table, des gestes brutaux… Vous présentez des réactions virulentes et des pulsions négatives lorsque vos idées divergent avec celles de votre interlocuteur.

Vous ne pourrez jamais mieux communiquer avec les autres avec des problèmes d’écoute

À défaut d’une bonne capacité d’écoute, c’est lorsque l’on se soucie peu, voire pas du tout, de ce que l’autre pense. Ce souci se manifeste de diverses façons.

  • Vous coupez toujours la parole à votre interlocuteur et lui laissez très peu d’occasions de s’exprimer. Dans ce cas, l’équilibre de la discussion est perturbé, car l’un parlera alors largement plus que l’autre.
  • Il n’y a que vos idées qui comptent. Mais en plus, rien ne peut réussir à ébranler vos réflexions. Pourtant, sachez qu’en vous campant sur vos positions, vous ne parviendrez jamais à mieux communiquer avec les autres. En effet, cela ne mènera la conversation nulle part, car il n’y aura aucun échange d’idées.
  • Vous jugez hâtivement ce que dit l’autre, sans essayer d’analyser ses dires plus en profondeur. Une mauvaise interprétation changera complètement le cours de la conversation.

Vous présentez un important sentiment d’infériorité

Les personnes timides et ceux qui manquent clairement de confiance en eux ont particulièrement du mal à entretenir une conversation avec la société. Les uns hésiteront complètement à prendre la parole, tandis que les autres vont s’exprimer avec une certaine retenue. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas comme cela que vous allez mieux communiquer avec les autres.

En somme, si vous vous identifiez à travers les situations suivantes, il serait peut-être grand temps de changer les choses.

  • Vous ne savez ni dire non ni exprimer clairement vos limites et vos envies.
  • L’avis de la société crée toujours chez vous une très grande appréhension.
  • Vous laissez toujours les idées de l’autre emporter sur les vôtres.
  • Vos idées ne sont pas toujours explicites, et vous préférez souvent tourner en rond.
  • Vous préférez vous murer dans le silence parce que vous avez la sensation que l’autre ne vous accorde pas assez d’attention.

Quelques petits coups de pouce pour mieux communiquer

Mieux communiquer avec les autres s’apprend parfaitement. Avec les bons outils, ce n’est d’ailleurs pas très difficile.

Il va de soi que si vous souhaitez cultiver de meilleures relations sociales, vous devez faire certains efforts d’adaptation, tant au niveau personnel ainsi que vis-à-vis des autres. Et, ainsi que nous l’avons mentionné au début, comme nous vivons en société, tisser des liens de qualité avec ses semblables est pratiquement indispensable. Et ce, pour mieux s’épanouir sur tous les côtés de la vie.

Alors, voici quelques conseils pour améliorer vos compétences communicationnelles.

Affirmez-vous !

Gagner de l’assurance et avoir plus confiance en soi permettent de mieux communiquer avec les autres. Ne vous laissez donc pas intimider par les autres et leur regard.

Par ailleurs, gardez en tête que nous sommes tous différents. Nous pouvons donc présenter des avis différents sur certains points, sans que cela entraîne un antagonisme. Donc, vous êtes libre d’exprimer clairement vos idées, vos besoins, vos émotions, tout en faisant preuve d’assertivité. Cela évitera en plus les ambiguïtés et les non-dits, souvent source d’accrochage. Donnez-vous le droit d’exister et ne pas tout le temps vous plier à ce que les autres vous disent.

Apprenez à écouter pour mieux communiquer avec les autres

Pratiquez l’écoute active pour bien comprendre les autres et cerner ainsi comment les aborder. Voici comment vraiment écouter une personne qui vous parle.

  • Écoutez silencieusement : laissez votre interlocuteur terminer ses phrases sans l’interrompre. Vous pouvez manifester que vous avez l’attention de l’autre en maintenant son regard, avec des hochements de tête ou avec des mots à l’instar de « OK », « d’accord », etc.
  • Faites de petites relances pour revenir sur une idée qui a été floue ou au contraire, pour exprimer votre désaccord sur un point précis.
  • Pour mieux communiquer avec les autres, après les avoir bien écoutés, reformulez brièvement ce que vous avez retenu, afin d’être sûr qu’il n’y a pas eu d’équivoque.

En somme, permettez à l’autre de s’exprimer pour mieux comprendre son point de vue. Et ne restez jamais mur-à-mur sur vos idées afin de profiter d’un échange fructueux.

Contrôlez vos émotions pour éviter les pulsions

Dans une conversation, mille et une émotions peuvent défiler et on les laisse souvent nous submerger. Face à cela, ceux qui ne savent pas maîtriser leurs pulsions et leurs réactions auront du mal à mieux communiquer avec les autres.

Colère, tristesse, incompréhension… Peu importe ce que vous ressentez, vous devez modérer votre émotivité lorsque vous discutez avec quelqu’un. En effet, si on laisse les émotions prendre le dessus, la raison en sera affectée, et on aura alors tendance à s’emporter, à dire des choses que l’on pourrait regretter plus tard. La communication n’en sera qu’altérée.

Restez calme et apprenez donc à prendre du recul, afin de bien analyser la situation et adapter alors votre réaction en fonction de celle-ci.

Utilisez les bons mots pour bien vous faire comprendre

Pour mieux communiquer avec les autres, vous devez bien structurer vos pensées. Cela vous permettra de décider de ce que vous souhaitez montrer, mais également de trouver les mots adaptés à la situation. Ce faisant, vous trouverez un moyen efficace pour bien vous faire comprendre. Et s’il s’agit notamment d’un échange délicat, les bons mots vous permettront de ne pas perturber votre interlocuteur.

Par ailleurs, trouver les mots vous permettra également de mieux engager la conversation. Dans ce cas, utiliser les bons mots, c’est poser des questions ouvertes à l’autre, dans le but d’assouplir la communication. Mieux communiquer avec les autres, c’est donc éviter les questions fermées dont les réponses se limitent à « oui » ou « non ».

Exemple : Au lieu de dire « Il fait beau, n’est-ce pas ? », dites plutôt « Comment trouvez-vous le temps ? » En posant cette seconde question, vous éviterez ainsi qu’un ange passe. La discussion deviendra alors plus personnelle et naturelle.

Sachez que la banalité ne tue pas

Lorsque l’on est avec autrui et que l’on ne sait pas trop comment bien maintenir la conversation, souvent, il y a ce sentiment d’inconfort produit par le silence. Pourtant, si vous souhaitez mieux communiquer avec les autres, sachez que vous pouvez très bien discuter de la pluie et du beau temps. N’ayez pas peur d’engager des discussions anodines pour cultiver de la familiarité avec ceux que vous fréquentez tous les jours.

Si certains trouvent cela complètement inutile, eh bien, sachez qu’ils ont tort. De temps en temps, il faut savoir apprécier les discussions légères. Eh oui, on n’a pas toujours forcément des choses intelligentes à dire ! D’ailleurs, si c’était le cas, il faudrait reconnaître que ce serait probablement ennuyeux. Trouvez donc du bon dans les sujets simples et banals pour bien vous entendre avec la société.

communication non verbale

Mieux communiquer avec les autres grâce à la communication non verbale

Si vous souhaitez bien faire passer un message, n’hésitez pas à parler avec votre corps. Maintenez un contact visuel pour manifester votre intérêt, souriez pour rendre l’atmosphère plus agréable, illustrez vos propos avec des mimiques… La communication non verbale offre un côté spontané à l’échange.

Entre autres, apprenez également à détecter chez l’autre ce qui ne va pas, par sa manière d’agir. Bien entretenir une conversation, c’est ainsi apprendre à détecter les détails dans sa posture, son attitude, ses gestuelles, pour mieux comprendre l’état d’esprit de cette personne.

La positive attitude permet de mieux communiquer avec les autres

Lorsque l’on cultive des pensées positives, on se porte mieux, on est de bonne humeur, et cela influence de près ceux que nous côtoyons. Adoptez ainsi la positive attitude et vous vous rendrez compte que les autres s’ouvriront plus facilement à vous.

Par ailleurs, sachez accueillir les pensées positives de la société. Acceptez les compliments et ne vous dévalorisez pas. Par exemple, si l’on vous dit que votre tenue du jour vous va bien, sachez le reconnaître et dire merci. Cela ne signifie en aucun cas que vous êtes un narcissique imbu de votre propre personne.

Vous comprendrez ainsi que mieux communiquer avec les autres, c’est répandre et laisser place aux messages positifs atour de vous.

En somme, sachez qu’avec la composition bien hétéroclite de la société, la communication interpersonnelle n’est jamais facile. Mais cela peut aller au mieux lorsque chacun sait s’affirmer, lorsque chacun apprend à s’adapter et à mieux comprendre l’autre. N’hésitez donc pas à suivre et à appliquer les conseils ci-dessus pour améliorer vos compétences communicationnelles avec la société !

Alors, présentez-vous des soucis de communication avec les autres ? Qu’avez-vous fait pour y remédier ? N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

4 Commentaires

  1. Justine

    Bonjour Mathieu,

    Tout d’abord félicitation pour tes vidéos qui regorgent de précieux conseils.

    En ce qui concerne cette vidéo, je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il faut essayer de modérer ses réactions mais ce que j’ai un peu de mal à comprendre, c’est comment gérer les émotions, que certaines personnes peuvent susciter, sans les étouffer ou les faire taire ( les émotions, pas les gens 😉 ) tout en modérant ses réactions ? J’ai toujours l’impression d’étouffer ce que je ressens, pour modérer mes attitudes et pour que cela se passe bien avec les gens qui m’entourent, mais du coup j’ai l’impression de me brider et d’étouffer de l’intérieur.

    Pour être plus claire, aurais-tu des conseils ou fait un article (que je n’ai peut-être pas vu) sur la gestion des émotions ?

    Merci encore pour ce beau site qui ne cesse de s’améliorer.

    À bientôt ! 🙂

    Réponse
  2. Annie

    Bon…jour Mathieu
    Je viens de partager ta vidéo sur FB car la citation de Swindoll me semble essentielle… De plus, tu ne dis à aucun moment (et c’est juste à mon sens!) que c’est facile, mais que nous devons essayer et essayer encore et encore… bravo pour ton sérieux, ton intégrité et, ce qui ne gache rien, tu es très « télégénique » 😉
    belle fin de journée
    Avec toute ma gratitude,
    Annie

    Réponse
    • Mathieu

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie

Parce qu'un seul choix peut tout changer...