communication interpersonnelle
0
250
0
250

La communication interpersonnelle : les véritables enjeux

Accueil > Relations humaines > La communication interpersonnelle : les véritables enjeux

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

La communication interpersonnelle est essentielle à la vie en société. Elle fait partie intégrante de notre quotidien, que ce soit à travers un salut, un sourire ou une négociation… La communication est un gage de relation saine. Elle a une incidence à chaque fois que vous interagissez avec autrui. Communiquer n’est donc pas si simple qu’il n’y parait. Si tout le monde sait plus ou moins échanger avec autrui, le faire de manière efficace est tout un art. Ainsi, si vous avez du mal à faire comprendre vos messages, il est temps d’apprendre à communiquer avec les autres.

La communication interpersonnelle : kézako ?

On distingue trois formes de communication. Primo, il y a la communication de masse qui vise au plus grand nombre de récepteurs. Deuxio, la communication de groupe qui s’adresse à plusieurs récepteurs ciblés. Et tertio, la communication dite interpersonnelle désignant l’interaction entre deux personnes au moins. Cette dernière a pour objectif de passer un message, d’établir des liens ou de persuader.

L’échange peut être de type immédiat, c’est-à-dire en présence de chaque intervenant. Il peut aussi être indirect, via téléphone, email, lettre ou visioconférence.

communication de masse

Les différents types de communication interpersonnelle

La communication peut être orale en se basant sur les mots. Mais elle peut aussi être non verbale en utilisant des gestes, des postures, des mimiques. Elle transmet inconsciemment vos émotions du moment au point de trahir parfois vos paroles.

Puis, la communication s’accompagne de langage para-verbal. Celui-ci correspond à l’ensemble de l’intonation de la voix, du timbre, du rythme, du volume sonore employé, etc.

Enfin, la communication écrite a aussi son importance. Jouant sur les visuels et les mots, elle est essentielle dans la compréhension du message.

Pour favoriser la communication interpersonnelle, il convient de synchroniser les mots, les gestes et le para-verbal.

Les éléments principaux de l’interaction interpersonnelle

L’échange interpersonnel fait intervenir cinq éléments principaux :

  • un émetteur
  • un récepteur
  • un support
  • un code
  • une rétroaction

L’émetteur correspond à la personne source de la communication. Celui-ci envoie un message au récepteur. Cela à travers d’un support verbal, écrit ou électronique. Pour ce faire, l’émetteur convertit sa pensée en langage. Le récepteur décode ce langage pour comprendre la pensée de l’émetteur. La rétroaction intervient lorsque le récepteur envoie sa réponse au message à l’émetteur.

Le lien entre communication interpersonnelle et programmation neurolinguistique

La communication joue un rôle essentiel dans le domaine de la programmation neurolinguistique. En effet, elle permet une meilleure compréhension de nous-mêmes et d’autrui. De ce fait, nous sommes en mesure de nous adapter aux comportements des personnes de notre entourage. Par conséquent, il devient possible d’adopter de nouvelles techniques de communication. Celles-ci permettront de créer des relations fructueuses. Cela en présentant une souplesse comportementale vis-à-vis des autres tout en préservant son authenticité.

Les 5 principes fondamentaux de la communication

Paul Watzlawick, de l’École de Palo-Alto, a modelé la communication interpersonnelle. Il présente cinq principes fondamentaux.

Tout d’abord, retenez qu’on ne peut pas ne pas communiquer. En effet, l’être humain communique constamment à travers son comportement.

Ensuite, sachez que la communication présente deux aspects qui sont le contenu et la relation. Le premier correspond à l’information transmise. Le second est la manière dont le destinataire perçoit la communication. Celle-ci peut être priorisée ou rejetée.

La communication est simultanément digitale et analogique. Elle combine respectivement le langage verbal et le langage non verbal ou para-verbal. L’être humain mobilise ces deux modes de manière simultanée pour fluidifier la communication interpersonnelle. L’un symbolique et l’autre intuitif, ces deux langages donnent une certaine cohérence au message.

Notez aussi que la nature de la relation dépend de la ponctuation des séquences de communication. Les messages sont interprétés selon la personnalité et les vécues de chacun.

Enfin, tout échange de communication est symétrique ou complémentaire. Nous avons tendance à nous positionner par rapport au statut de notre interlocuteur. Cela peut être son pouvoir hiérarchique, son âge, sa position sociale. On parle de relation complémentaire dans le cas d’une différence de statut. Tandis qu’on est face à une relation symétrique lors d’une position paritaire.

La communication interpersonnelle et ses caractéristiques

D’après les spécialistes de la communication, les personnes qui ont une compétence développée dans ce domaine présentent quelques caractéristiques communes. Ces individus sont dotés d’une conscience de soi imparable.

En effet, bien communiquer est uniquement possible que lorsque nous avons une vision claire de nous-mêmes. Nous sommes alors en mesure de comprendre comment les autres nous perçoivent. Prendre connaissance de soi, c’est-à-dire de notre personnalité, nos motivations, nos forces et faiblesses, nous rend plus confiants. Nous développons ainsi une force de persuasion qui est essentielle pour communiquer efficacement.

L’autre caractéristique fondamentale de la communication interpersonnelle est qu’elle est intrinsèquement rationnelle. Autrement dit, l’information émise est destinée à être comprise. Par conséquent, elle doit inclure la capacité de mettre des mots sur les idées, les pensées ou les sentiments. Pour ce faire, elle doit intégrer les bons outils, notamment de la communication assertive, l’écoute active et l’état d’esprit collaboratif. Mais aussi :

  • l’expression verbale claire ;
  • l’attitude positive ;
  • tempérament réceptif ;
  • la communication non verbale et para-verbale.

Outre cela, vous devez considérer que la communication est constante. Même lorsque vous refusez de dire quelque chose, vous êtes déjà en train de communiquer. Enfin, la communication interpersonnelle implique un choix personnel. C’est à vous de décider de la façon dont vous souhaitez transmettre votre message.

Comment communiquer efficacement avec autrui ?

Savoir communiquer de manière positive est essentiel surtout lorsqu’il s’agit de mener des échanges à forts enjeux. Cela permet avant tout de susciter l’intérêt de l’interlocuteur. En fait, rien ne déteint sur la motivation et la confiance que son désengagement. De même, un échange de qualité est l’assurance d’être bien compris par l’auditeur, et paradoxalement, de mieux comprendre. De ce fait, il est important d’améliorer votre habileté en communication interpersonnelle. Voici donc quelques conseils pour interagir efficacement avec autrui.

Rangez votre téléphone au cours de la communication

Le smartphone a radicalement changé la façon dont les gens interagissent entre eux. Bien que cette technologie a modernisé les communications, son utilisation excessive a un impact négatif sur les relations personnelles. Il faut donc faire attention à la nomophobie.

Lorsque vous discutez avec une personne, la moindre politesse est de ne pas avoir les yeux rivés sur votre écran. Vous accorderez ainsi tout votre intérêt à votre interlocuteur.

N’interrompez point celui qui parle, le savoir-vivre en communication

Dans une communication interpersonnelle, il existe un moment pour parler et un autre pour écouter. Lorsque c’est à votre tour de garder le silence, concentrez-vous sur ce que la personne dit. La déranger pendant qu’elle s’exprime démontre votre incapacité à tendre l’oreille, mais également une certaine manque de respect. De même, ne vous efforcez pas de finir sa phrase. Vous désirez peut-être lui montrer que vous comprenez où elle veut en venir. Mais vous indiquez en réalité que ce qu’elle dit ne vaut pas la peine d’être écouté, vous le savez déjà.

Soyez honnête dans vos interactions interpersonnelles

L’honnêteté est capitale dans une communication interpersonnelle. Cette qualité renforce la crédibilité du communicateur. Même si toute vérité n’est pas bonne à dire, un petit mensonge peut causer une perte de confiance.

Non seulement, le manque de franchise est intolérable, mais une fois brisé, la confiance est difficile à reconstruire. Vos relations deviennent alors compliquées au point d’engendrer de l’angoisse et de la culpabilité. Cela impactera sur votre communication non verbale qui ne reflètera plus la confiance en soi. Pourtant, les indices relatifs au geste constituent la moitié des interactions personnelles et professionnelles. Il vaut donc mieux miser sur la franchise.

Communiquez avec sourire

Une bonne communication interpersonnelle avec de bonnes questions

Poser des questions permet de prouver à la personne avec qui vous conversez que son avis vous intéresse. Cette technique de communication est efficace pour l’impliquer sur le sujet de la discussion. De plus, cela permet de dynamiser le débat et d’ouvrir de nouveaux horizons.

Communiquez avec sourire

Le sourire a un pouvoir impressionnant pour gagner la confiance d’une personne. Il est porteur de bonne humeur, de bienveillance, de complicité. Lorsque vous souriez, vous mettez l’auditoire en meilleure condition. La personne en face de vous sera plus réceptive à votre message.

La communication interpersonnelle via le contact visuel

Comme le sourire, le regard est un élément clé du langage corporel. On peut exprimer avec les yeux bien plus qu’avec les mots. Le regard est utile pour exprimer les pensées et les émotions. Il sert aussi à capter l’attention et à accorder de l’importance à l’interlocuteur. Voilà de quoi laisser une meilleure impression.

Lorsque vous discutez avec une personne, il convient de maintenir le contact visuel pour qu’elle soit plus réceptive. Rien de plus désagréable qu’un interlocuteur qui vous parle sans vous regarder.

Affichez une attitude ouverte au profit de la communication

Pour réussir une communication interpersonnelle, il est recommandé d’afficher un langage corporel ouvert. En plus du sourire et du contact visuel, montrez des signes d’ouverture. Il s’agit d’avoir :

  • une posture détendue,
  • un dos bien droit,
  • les bras et les jambes non croisés,
  • les mouvements amples.

Communiquez dans de bonnes conditions

Pour réussir à communiquer, il faut le faire dans des conditions adéquates. Évitez d’entamer une conversation lorsque vous vous trouvez face à un obstacle. Cela peut être :

  • bruit,
  • colère,
  • fatigue,
  • faim,
  • déprime.

Outre ces conseils, suivre un programme de formation peut aussi aider à maîtriser la communication interpersonnelle. On y pratique une multitude d’exercices permettant de prendre conscience de ses défauts. Il est ainsi plus facile de trouver des solutions pour améliorer sa façon de communiquer.

Et vous, quelles sont vos techniques pour bien communiquer avec votre entourage ? Partagez-les en commentaire.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.