Maitriser ses pulsions
0
17
0
17

Maitriser ses pulsions ou quand le self-control devient une priorité

Accueil > Relations humaines > Maitriser ses pulsions ou quand le self-control devient une priorité

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Sexuelle, alimentaire, colérique ou encore dépensière… La pulsion peut se présenter sous différentes formes. Les pulsions témoignent de notre humanité et font partie intégrante de la vie : tout le monde, grand ou petit, a forcément déjà été confronté à une situation pulsionnelle. Dans un tel contexte, il faut que la tension disparaisse et il est souvent difficile de maitriser ses pulsions. Pourtant, savoir canaliser cette sensation forte est primordial. Si chacun soulageait ses pulsions à chaque fois, la vie deviendrait un véritable tohu-bohu. Contrôler les pulsions n’est pas une chose aisée, mais avec un peu de volonté, on peut très bien y arriver haut la main.

Qu’est-ce que la pulsion ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faudrait d’abord connaître ce qu’est la pulsion. Elle est définie comme étant cette sensation puissante de réaliser un désir que vous ressentez en votre plus for intérieur. On a l’impression que maitriser ses pulsions sera impossible, avec l’intensification crescendo de cette sensation. Tellement il est important de réaliser le désir qu’elle réclame, afin d’apaiser la tension.

Contrôler les pulsions

D’où viennent les pulsions ?

La sensation pulsionnelle provient principalement de l’inconscient. Mais malgré ce caractère irréfléchi, il est tout à fait possible de les contrôler. Les pulsions viennent quand nous nous retrouvons face à une situation agréable, ou au contraire, déplaisante. Cette situation va, dans un premier cas, créer en nous des émotions de bonheur comme la joie, la satisfaction ou encore la fierté. Il faudra maitriser ses pulsions dans d’autres cas moins heureux, comme lorsque l’on est triste, en colère, lorsqu’on se sent coupable, quand on a peur, etc.

Freud a classé les pulsions en 2 catégories fondamentales :

  • Les pulsions de vie : la libido, la sexualité, l’autoconservation.
  • Les pulsions de mort : la colère, l’agressivité, le suicide.

Chaque pulsion possède quatre particularités :

  • La source : c’est l’excitation d’un organe particulier du corps.
  • La poussée : c’est la pulsion proprement dite.
  • Le but : c’est la finalité recherchée afin d’apaiser la sensation.
  • L’objet : c’est le moyen utilisé pour procéder à la décharge pulsionnelle.

Afin de maitriser ses pulsions, il est primordial de déterminer ces quatre caractéristiques pour chaque cas.

Prenons l’exemple d’une pulsion alimentaire. La source est l’estomac qui réclame de la nourriture. La poussée est la pulsion elle-même, le besoin de manger. Le but est donc de manger et l’objet est la nourriture.

Noter que les personnes particulièrement sensibles sont les pus faibles face aux pulsions, car elles se laissent souvent emporter par leurs émotions et les besoins qu’elles dictent. Pour ce genre de personne, la canalisation de la pulsion représente une mission des plus ardues.

Maitriser ses pulsions : d’abord, identifier la pulsion en question

La pulsion peut se manifester de différentes manières. Si au mot « pulsion », la libido est souvent ce qui nous vient en tête, sachez qu’il existe de nombreuses autres pulsions.

  • La pulsion dépensière : nécessité de dépenser de l’argent, même dans des articles futiles.
  • La pulsion alimentaire : souvent associée au grignotage, c’est quand on a la sensation qu’il faut qu’on ait toujours quelque chose à se mettre sous la dent.
  • Mais aussi, la pulsion ménagère : c’est quand une personne ressent le besoin excessif de devoir toujours tout nettoyer ou de ranger.
  • La pulsion colérique : maitriser ses pulsions dans ce cas est souvent le plus dur. La pulsion colérique a plusieurs manifestations, selon la personne concernée. Certains jurent, tandis que d’autres cassent et détruisent tout ce qui leur tombe sur la main. La manifestation est toujours très violente et agressive.
  • La pulsion suicidaire : cette pulsion est sans doute le cas le plus grave. La pulsion suicidaire se manifeste souvent chez les individus angoissés ou victimes de dépression. La manifestation pulsionnelle se présente sous forme d’automutilation. Il n’est pas rare que les personnes qui présentent ce genre de pulsion aient déjà frôlé la mort de près.

Pourquoi maîtriser ses pulsions ?

Harmonie dans la vie sociale

En tant qu’êtres humains, nous pouvons être qualifiés d’êtres pulsionnels. En d’autres mots, nous faisons toujours tout ce que nous pouvons pour assouvir nos désirs, peu importe lesquels. Mais en tant qu’êtres humains, nous ne devons pas non plus oublier que nous restons des individus vivant dans une société. La canalisation pulsionnelle est importante dans le cadre de cette vie sociale. Nous nous devons de respecter les autres afin de garantir l’harmonie de la vie en société. C’est dans cette optique qu’il est important de maitriser ses pulsions.

Quand « contrôle des pulsions » rime avec « créativité »

Dans certains cas, retenir ses pulsions présente un réel avantage. Citons, par exemple, le développement de la créativité. En effet, la pulsion retenue va se transformer en une source de créativité. L’effort provoqué par le désir de canaliser ses pulsions va pousser l’individu à occuper autrement ses pensées : ici, en faisant de l’art ou toute autre forme d’activité créative.

Développement de l’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle est définie comme étant la capacité d’un individu à comprendre et à analyser ses émotions ainsi que celles de son entourage. Maitriser ses pulsions, c’est également développer son intelligence émotionnelle. Une personne qui sait contrôler ses pulsions est donc plus apte à développer sa connaissance de soi, garder ses motivations, faire preuve d’empathie et devenir plus responsable. Grâce à l’intelligence émotionnelle, la personne restera consciente qu’il y a d’autres individus autour d’elle. Elle fera donc l’effort de canaliser ses pulsions dans le but de ne pas perturber les autres dans son entourage. Refréner les pulsions est aussi une manière de forger les habiletés sociales d’un individu. La gestion des conflits et le maintien des relations humaines sont donc des avantages de la capacité à maitriser ses pulsions.

Une grande leçon de vie chez l’enfant

Le contrôle pulsionnel doit être initié chez l’enfant dès son plus jeune âge. En effet, les enfants de bas âge sont les plus susceptibles à subir des crises de pulsion, du fait qu’ils ne savent pas encore comment bien canaliser leurs émotions. En leur apprenant à refréner les pulsions, en plus de leur apprendre à rester maîtres de leur corps face à l’émotivité, vous leur apprenez également à effectuer un raisonnement par eux-mêmes. Effectivement, quand vous allez apprendre un enfant à maitriser ses pulsions, il va essayer de comprendre pourquoi il ne faut pas réagir d’une façon ou d’une autre.

Contenir ses pulsions pour prendre soin de soi

Le contrôle pulsionnel est souhaité pour la préservation de notre propre santé physique et psychique. Comme dans le cas de la pulsion suicidaire mentionnée supra, il est plus qu’important de savoir canaliser ses pulsions dans le but d’éviter le pire, dans ce cas-ci, la mort.

Dans d’autres cas, il y a ceux qui sont victimes d’une pulsion alimentaire lorsqu’ils sont stressés ou tristes. Dans une telle situation, maitriser ses pulsions est primordial, au risque de devenir obèse, à force de manger. Stress et prise de poids sont en effet étroitement lié, mais bien des solutions permettent de lutter contre cette situation. Vous pouvez aller voir notre article relatant ce sujet.

Bref, la canalisation pulsionnelle présente donc de nombreux avantages, tant pour notre corps que pour les gens autour de nous. Cela permet de développer le self-control, le raisonnement, l’empathie et les capacités communicationnelles en société. Peu importe le type de pulsion, le contrôler permet de mener une vie plus sereine.

Maitriser ses pulsions : quelques conseils pratiques

Les pulsions proviennent d’une émotion forte, d’un sentiment intense. Canaliser ses pulsions ne veut pas pour autant dire oublier totalement cette émotion que l’on ressent ou y renoncer. Par exemple : vous pouvez être vert de rage contre quelqu’un sans toutefois sauter sur cette personne pour l’étrangler. Ou encore, vous pouvez très bien exulter sans avoir à sauter ou crier de joie — littéralement — partout pour l’exprimer. Canaliser ses pulsions, c’est toujours ressentir ce sentiment intense tout en maîtrisant ses désirs. Pulsion de vie ou pulsion de mort, voici quelques conseils pratiques qui permettent de maitriser ses pulsions.

Initier le self-control dès le plus jeune âge

Les réactions pulsionnelles chez un enfant se constatent souvent lors de ses deux ans. Les spécialistes ont d’ailleurs appelé cette période de vie de l’enfant, le « terrible two ». La crise des deux ans se manifeste de plusieurs façons et survient surtout lorsque l’on ne cède pas aux caprices de l’enfant manipulateur. Si par exemple, ce dernier réclame un bonbon et que vous refusez, l’enfant va alors se mettre à crier, à casser des choses, à lancer ses jouets partout ou encore à se tirer les cheveux. Apprendre l’enfant à maitriser ses pulsions est primordial, afin d’éviter que ce genre de situation ne persiste et qu’il ne garde ce comportement dans le futur.

Un enfant est très réceptif. L’apprentissage est mieux ancré lorsqu’il se fait durant le plus jeune âge. Pour initier l’enfant au self-control et ainsi l’apprendre à contrôler ses pulsions dues aux émotions, il faudra d’abord l’apprendre à identifier ce qu’il ressent. Expliquez-lui qu’il y a bien d’autres manières de s’exprimer lorsque l’on est en colère, comme communiquer calmement, par exemple. Incitez-le à communiquer avec vous. Un enfant qui sait maitriser ses pulsions est plus apte à développer des relations sociales et présente de meilleurs résultats scolaires. Pensez à récompenser ou encore à féliciter l’enfant lorsqu’il a su faire face à ses pulsions en restant calme.

pulsion colérique

Prendre du recul

Lorsque vous sentez que vous avez des sensations pulsionnelles, prenez du recul ! Allez vous isoler un moment loin du monde, loin de ce qui a créé l’émotion source de la pulsion en vous. Fermez les yeux, prenez une grande inspiration par le nez et expirez doucement par la bouche. Cela vous calmera. Pour maitriser ses pulsions, pourquoi ne pas également en discuter avec un proche ? En parler ouvertement peut vous faire oublier la tension.

Prendre du recul permet de rationaliser. Vous allez faire le point sur le contexte par vous-même. Cela vous permet de peser le pour et le contre si vous agissez de manière impulsive. Pensez ainsi aux conséquences que pourrait avoir votre acte si vous cédez à la pulsion… Dans la plupart des cas, les résultats ne sont jamais bons lorsque l’on se laisse aller face aux pulsions.

Apprendre à se taire pour maitriser ses pulsions

Chez certaines personnes, la pulsion colérique se manifeste par l’expression d’injures sans vergogne. Qu’il s’agisse de jurons placés entre les phrases ou d’insulter délibérément les personnes autour – dont même des inconnus —, les mots grossiers restent désagréables et montrent une mauvaise image de la personne. Ceux qui présentent ce genre de pulsion doivent apprendre à se taire. En effet, si on dit souvent qu’il est important d’exprimer ce que l’on ressent en en parlant avec un proche, dans certains cas, sachez que le silence vaut mieux que les mots.

Maitriser ses pulsions en faisant du sport

Ce conseil est notamment dédié à ceux qui ont des pulsions colériques qui se manifestent par l’envie de tout briser. Pour vous aider à canaliser les pulsions, le sport vous sera utile. Quand vous sentez que vous êtes sur le point « d’exploser » et de tout casser à cause de la colère, allez courir ! Peu importe les kilomètres parcourus, ne vous arrêtez que lorsque vous sentez que vous êtes à nouveau calme. Une autre alternative serait que vous disposiez d’équipements de sport chez vous.

Pour maitriser ses pulsions à travers le sport, de nombreuses personnes frappent dans un sac de sable en guise de refouleur pour se calmer les nerfs. C’est un moyen d’éviter de tout casser à cause de la colère. Si vous avez donc un garage ou une pièce libre dans votre maison ; et que vous avez des pulsions colériques, pensez à y accrocher un sac de sable pour vous aider à retenir vos envies destructrices.

Thérapies de relaxation

Ces types de thérapies sont nombreuses et permettent de garder le sang-froid face aux émotions pulsionnelles. Pour maitriser ses pulsions, les principales thérapies de relaxation sont :

  • La musicothérapie ou thérapie grâce à la musique. La musique détend et participe à la sécrétion de sérotonine, une hormone du bonheur. Vous pouvez ainsi créer votre « playlist du bonheur » avec vos musiques préférées ou des musiques relaxantes ; et l’écouter lorsque vous sentez la pulsion monter afin de la calmer.
  • L’art-thérapie ou thérapie à travers l’art. Dessin, danse ou chant, l’art-thérapie permet de contenir efficacement la pulsion en occupant ses mains et ses pensées ailleurs. L’utilisation de l’art pour maitriser ses pulsions peut également se faire à travers l’écriture : cela permet de verbaliser l’émotion au lieu de l’exprimer avec les pulsions du corps. Gardez toujours avec vous un petit carnet dans lequel noter quand vous avez des réactions pulsionnelles.
  • Le Yoga et autre gymnastique doux. L’efficacité de ces pratiques millénaires pour favoriser le self-control et la canalisation des émotions n’est plus à rappeler. Vous pouvez assister à des thérapies hebdomadaires. Mais comme la pulsion peut arriver à tout moment il suffit de mettre en pratique les conseils reçus durant les séances pour la contenir.

Voir un psychanalyste pour apprendre à maitriser ses pulsions

Dans certains cas, quand les pulsions sont excessivement impulsives, cela est qualifié de cas grave. Les personnes souffrant ce genre de réaction pulsionnelle sont considérées comme psychopathologiques. La situation peut causer un grand embarras. Dans le pire des cas, cela peut provoquer un réel handicap social, car la société aura tendance à exclure ce genre de personne, qualifié de nuisible à la communauté. Pour une meilleure insertion sociale, mais également pour renforcer la confiance en soi, une telle personne peut faire confiance aux psychanalystes pour lui apprendre comment faire pour maitriser ses pulsions.

Alors, êtes-vous une personne de type pulsionnel ? Comment se manifestent chez vous les pulsions et comment faites-vous pour y remédier ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.