Thérapie EMDR pour dire adieu aux troubles post-traumatiques

À la suite d’un événement tragique, il arrive que notre psychisme n’arrive pas à traiter les informations choquantes. Ainsi, notre cerveau reste bloqué sur l’évènement avec tous les bruits, les images, les pensées et les sentiments qui s’y rattachent. De ce fait, sans que nous en ayons réellement conscience, ces pensées vont être emprisonnées dans notre système nerveux. Et provoquer un trouble de stress post-traumatique. Au moindre stimuli qui rappelle l’événement (image, son, odeur, etc.), la personne qui a subi un traumatisme éprouve un sentiment de panique et d’anxiété. En agissant profondément sur le psychisme du patient, la thérapie EMDR va l’aider à surmonter ses peurs et ses angoisses.

Qu’est-ce que la thérapie EMDR ?

La thérapie EMDR ou l’intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires est l’acronyme du terme anglais eye movement desensitization and reprocessing. Il s’agit d’une thérapie psycho-neurobiologique mise au point en 1987 par une psychologue américaine du nom de Francine Shapiro. Lors d’une balade printanière, la thérapeute avait remarqué qu’en faisant bouger ses yeux de gauche à droite, elle pouvait faire disparaître ses pensées parasites. Ainsi que le stress qu’elle ressentait. Elle a alors fondé sa thèse doctorale sur cette découverte. Puis a développé la thérapie EMDR.

Cette thérapie ne va pas effacer de la mémoire du patient l’événement douloureux qu’il a vécu. Ni même de changer le passé. Seulement, elle va l’aider à apaiser ses souffrances. Au final, le patient ne va plus laisser les événements du passé perturber sa vie actuelle. 

Dans quels cas avoir recours à la thérapie EMDR ?

Le but de la thérapie EMDR est d’aider les patients souffrant de trouble de stress post-traumatique à dissocier les émotions négatives actuelles du choc initial. À associer à leurs souvenirs perturbants une pensée positive, constructive et pacifiante. Et à libérer les souffrances physiques qui en découlent. Concrètement, cette méthode est préconisée dans le traitement des perturbations émotionnelles liées dans la plupart des cas, à des traumatismes psychologiques survenus dans l’enfance ou à l’âge adulte tels que :

  • Les violences et maltraitances physiques et psychologiques ;
  • Les abus sexuels ;
  • Les accidents graves ;
  • Les maladies graves ;
  • Les incendies et les catastrophes naturelles ; 
  • Les situations de guerre et attentats ;
  • Les décès ;
  • Etc.

La thérapie EMDR est également recommandée lors des événements difficiles tels que :

  • Une enfance perturbée ;
  • Des séparations ;
  • Un arrêt de grossesse ;
  • Des difficultés professionnelles ;
  • Etc.

Ces événements peuvent générer des émotions ou des comportements excessifs, voire irrationnels. Entre autres une irritabilité, des angoisses, des cauchemars, des reviviscences et des ruminations. On observe également une tendance à l’isolement, un état dépressif, un comportement agité et même violent, des douleurs physiques, des somatisations. Chez l’enfant, on observe surtout une régression ou une répétition des violences. Dans le pire des cas, la victime fait une chronicisation du trouble. Ce qui peut entraîner une dépression, des addictions, un trouble du comportement alimentaire, des attaques de panique, des phobies (phobie de la foule, phobie du noir, etc.)

Comment se passe le traitement EMDR ?

Afin de débloquer les souvenirs traumatiques sur lesquels le cerveau reste bloqué, la thérapie EMDR utilise une stimulation sensorielle bilatérale alternée de droite à gauche. Elle se pratique par :

  • Des mouvements oculaires : c’est-à-dire le patient suit de droite à gauche les doigts du thérapeute ;
  • Des stimuli auditifs : le patient porte un casque qui lui renvoie un son à droite puis à gauche ;
  • Ou des stimuli tactiles : le patient tient entre ses mains des bips qui vibrent de droite à gauche. Parfois, le thérapeute lui tapote alternativement les genoux ou bien le dos de ses mains.

En principe, la technique EMDR se déroule en 8 phases pendant lesquelles le patient est pris en charge par un psychiatre EMDR qualifié. C’est-à-dire qui a effectué une formation dispensée par un formateur EMDR Europe accrédité par l’Association EMDR Europe.

Pendant la première phase de la thérapie EMDR, le spécialiste recueille l’histoire du patient afin d’installer une relation de confiance avec lui. Ensuite, la seconde phase consiste à identifier les problèmes actuels du patient ainsi que les souvenirs traumatiques qui y sont associés. Ceci afin de mettre en place des outils psychocorporels et des principes fondamentaux de stabilisation émotionnelle..

E-book gratuit l'état d'esprit du succès

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès". Découvrez les habitudes de vie des personnes qui rencontrent le succès à tous les niveaux... Et comment les recopier !

Les phases 3 à 7, sont des phases d’évaluation, de désensibilisation, d’installation, de scanner corporel et de clôture. Pendant ces phases, le psychiatre EMDR va stimuler le patient par une attention double.

Enfin, la phase 8 ou phase de réévaluation consiste à évaluer les effets de la thérapie EMDR sur le patient. Et à adapter la thérapie en ajoutant des éléments au traitement ou aux outils psychorporels mis en place.

Néanmoins, la Haute Autorité de Santé ou HAS a souligné dans un compte rendu de juin 2007 que le traitement EMDR est contre-indiqué dans le traitement des pathologies psychotiques. Entre autres le traitement des troubles anxieux graves.

Pourquoi ça marche ?

La technique EMDR est basée sur le vécu, la personnalité, les ressources et la culture du patient. Effectivement, un entretien préalable avec lui permet au psychiatre EMDR d’axer la thérapie au trouble de stress post-traumatique dont il souffre. 

Durant les séances de thérapie EMDR, le thérapeute guide progressivement le patient dans son travail de restructuration. De ce fait, chaque souvenir est traité spontanément à partir des aspects sensoriels les plus perturbants. Mais également des pensées négatives que le patient ressent vis-à-vis de ces souvenirs. Ainsi, en rendant à nouveau visite à l’incident traumatique, le patient va se rappeler l’événement difficile. Mais il ne va pas revivre les émotions parasites qu’il a jusqu’ici associées au choc.

Le traitement EMDR s’est montré particulièrement efficace dans la prise en charge des victimes de l’attentat de Paris du 13 novembre. Toutefois, selon les chercheurs de l’INSERM ou Institut national de la santé et de la recherche médicale, l’efficacité de la technique EMDR n’a été prouvée que chez les adultes. Et ce bien que la thérapie EMDR s’adresse à tout le monde : adultes, adolescents et enfants. En effet, trop peu d’expériences ont été menées sur les enfants. 

Vous avez souffert d’un trouble de stress post-traumatique et vous vous en êtes sorti ? Racontez-nous en commentaires votre expérience.

Thérapie EMDR pour dire adieu aux troubles post-traumatiques

La thérapie EMDR est une thérapie cognitive qui a fait ses preuves dans le traitement des troubles post-traumatiques. Le point sur cette technique.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès"